11 avril 2021

7 thoughts on “Attention au carnage économique qui menace dès le printemps

  1. Que Simplet, que nous savions déjà incapable de faire une règle de trois de tête, commence seulement à comprendre n’est pas vraiment une surprise, puisqu’il n’a jamais bossé de sa vie et qu’il est hors-sol depuis des temps immémoriaux – ce qui change, c’est que la france qui, d’habitude, encaissait un moindre coup (et coût) et mettait plus de temps à s’en remettre vient, grâce à l’incompétence crasse du haut de sa pyramide, de prendre un sale coup (et un énorme coût) ne s’en remettra pas, parce que les chances que le cour de Karlsruhe bloque tout le processus « d’aide » sont énormes, la question finale étant : est-ce que les Allemands vont mettre tout leur poids dans la balance en menaçant de quitter l’ue si ça devait se faire malgré tout ? Ce qui est fort possible.
     
    Une fois de plus, les incompétents gouverne-mentaux auront tiré des plans sur la comète, mais c’est la fois de trop – en con-séquence, ce pays va entamer la phase deux de sa longue agonie de la même façon que la Grèce l’a subit, sans qu’un seul des autres pays de l’ue ne bouge le petit doigt… Force est de cons-tater que ça ne sera qu’un juste retour des choses et que ce pays n’a que ce qu’il mérite pour avoir abandonné les rênes à la lie de la société, un peu comme un drogué qui se soignerait avec un médecin-dealer…

    1. J’espère bien que la Cour Constitutionnelle de Karslruhe bloquera le plan de relance européen. Ces si ce plan devait voir le jour, le France devrait rembourser le double de ce qu’elle aura emprunté! Évidemmment, le remboursement se ferait bien après 2022 et une certaine élection…

      1. À la seule condition que ça les oblige à réformer en profondeur et comme il le faudrait, c’est à dire en faisant ce qu’il faut pour éliminer très très rapidement les €200 Mds (minimum !) de gabegie que le taulier a récemment souligné, ce qui est mal barré, puisque l’article annonce qu’ils ont déjà pris le parti de refiler la patate chaude – quand à le faire comme il le faut, il vaut mieux ne pas rêver – de toutes façons, avec des incapables corrompus jusqu’à la moëlle, il est toujours préférable d’envisager le pire, au moins on n’est jamais déçu 🙁
         
        Tout ça va commencer par foirer beaucoup plus méchamment qu’aujourd’hui pour très mal se terminer et le souci, c’est que ce sont toujours les mêmes qui vont trinquer (même si nous nous débarrassons d’eux dans l’intervalle.)
         
        Ces génies vont flinguer les seules entités capables de créer de la croissance et des emplois, ils deviennent donc davantage néfastes en plus d’être toxiques, à vous d’en tirer la seule conclusion qui s’impose…

  2. Point besoin d’être économiste pour comprendre que la France sera fort dépourvue quand la bise sera venue.

    Si l’on tape sur les entreprises – pour peu qu’elles aient survécu – celles-ci délocaliseront un peu plus quand elles ne s’expatrieront pas, laissant un parterre de chômeurs que la S.S., elle-même en souffrance, ne pourra plus subventionner.

    La France est exsangue et l’Europe ne vaut guère mieux si l’on excepte l’Allemagne.

  3. Dans le milieu où je suis, la petit bourgeoisie parisienne dégueulasse (pendant la crise des Gilets Jaunes première manière comme pendant la crise du COVID, j’ai entendu des réflexions d’un mépris de classes et d’un égoïsme à faire vomir), toutes les conséquences des délires actuels sont très ouatées.

    Après nous, le déluge (1).

    **************
    (1) : le pire, c’est quand même (d’une catholique versaillaise qui va à la messe tous les dimanches, terrifiée par le COVID) : « Ma fille, étudiante isolée, souffre beaucoup du confinement, comme tous les jeunes. Mais bon, il faut ce qu’il faut ». Et elle ajuste son masque.

    1. Dans ce pays comme dans beaucoup d’autres, la bourgeoisie catho est partie intégrante de la lie de l’humanité, il n’y a qu’à regarder ce qui s’est passé 80 ans en arrière pour s’en convaincre.

      1. Oui et non.

        Catho ou pas catho, ça compte finalement peu (c’est dommage). Etre catho est injuste un facteur aggravant de ma condamnation (c’est le sens de mon touit).

        Il y a 80 ans, que s’est-il passé ?

        Rien de particulier du point de vue catho/pas catho. Il ya eu des Résistant et des Collabos dans chaque camp. La division était plutôt haut/bas.

        Vous donnez dans la propagande anti-catho des salauds qui sont au pouvoir (moi, je ne suis pas anti-catho, je suis anti-bourgeois).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.