Rapporté à la population, la France enregistre deux fois plus de morts du COVID 19 que l’Inde

Depuis quelques jours, nos médias rapportent la situation difficile que traverse l'Inde, avec la poussée d'un variant du COVID 19. Mais nos journalistes ne sont pas raisonnables quand ils font croire que la situation indienne serait bien plus catastrophique qu'en Europe, en particulier en France. Raporté à la population, la France enregistre deux fois plus de décès du COVID que l'Inde. Alors que nous disposons d'un système de santé mieux structuré. Les discours catastrophistes sur la situation en Inde ne servent qu'à entretenir notre société dans la peur et l'empêchent de comprendre pourquoi les autorités françaises ont si mal géré la crise sanitaire.

Le schéma ci-dessus montre, en rouge, la vague épidémique en Inde, la comparant proportionnellement aux statistiques de l’épidémie en France (en noir).  Il s’agit du nombre de cas par million d’habitant dans les deux pays. La réflexion doit porter sur trois aspects : 

  • le nombre de cas de COVID par jour,
  • le nombre de décès par jour
  • les traitements apportés pour soigner la maladie infectieuse.

La France reste pour l'instant plus touchée que l'Inde

Le nombre de cas et de décès par jour qui justifient le tableau d’un “pic catastrophique” ne sont pas donnés en pourcentage de la démographie, afin de se représenter à l’échelle de la population ce que représentent les cas et les décès des personnes atteintes du Covid. 3000 morts en Inde le 26 avril contre 350 en France. 35000 cas par jour en Inde contre 350 mille cas en Inde il s’avère que la France a eu le 26 avril deux fois plus de morts et vingt fois plus de cas que l’Inde dans son « pic catastrophique » ! Par ailleurs, les chiffres indiens ne sont représentatifs que d’une journée, donc d’un pic dont on ne sait pas encore s’il est à son maximum ou s’il s’agit du début d’une « vague ».

La question des traitements

Outre le fait que plusieurs Etats de la fédération indienne traitent à l’hydroxychloroquine et à l’ivermectine et semble rencontrer un réel succès avec ce dernier médicament, un autre point soulevé est celui de la vaccination. De fait, comme le souligne Gérard Maudrux, « l’Inde est le pays qui a le plus vacciné au monde, essentiellement avec l’AstraZeneca. et comme dans beaucoup d’endroits, on note un parallèle avec une reprise des cas et l’apparition de mutants. Y a-t-il une relation avec cette vaccination massive et la nouvelle vague, comme dans beaucoup de pays ? » 

La question mérite d’être posée sans tabous. 

L'entretien de la peur

Toutes proportions gardées, la France n’a pas de leçon sanitaire à donner à son grand partenaire asiatique et l’envoi de matériel de soins relève d’une gesticulation plus que d’autres chose.

De plus, si les médias s’évertuent à donner des chiffres sans éléments de comparaison, et sans analyse, cela détourne le gouvernement d’améliorer la politique sanitaire en France . Et cela ne fait que maintenir un climat d’angoisse, dont le seul résultat depuis un an a été l’empilement  des mesures restrictives inefficaces,, au détriment de nos libertés fondamentales. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

176 Shares:
8 commentaires
  1. Les journalistes étaient raisonnables ils seraient au chômage ou verraient s’envoler leurs subventions . Ce qui n’est vraiment pas raisonnable en revanche c’est d’attendre d’eux qu’ils mettent en évidence la responsabilité de la clique à micron dans la mort de nombreux français due à l’interdiction des traitements qui n’existent pas mais qui fonctionnent même dans un contexte sanitaire bien plus dégradé que le notre . Vivement un Nuremberg du mondialisme …

  2. “Les discours catastrophistes sur la situation en Inde ne servent qu’à entretenir notre société dans la peur et l’empêchent de comprendre pourquoi les autorités françaises ont si mal géré la crise sanitaire.” Tout à fait d’accord.
    Par contre pas du tout d’accord quand vous dites que la France est deux fois plus touchée que l’Inde par la pandémie. En nombre de morts par million d’habitants c’est 10 fois plus pour la France ! Et en nombre de cas par million d’habitants c’est 7 fois plus pour la France !

  3. Le nombre de cas restera toujours incertain de par le manque de fiabilité des tests qui selon le multiplicateur utilisé produit un nombre important de faux positifs sans compter que l’inventeur de ces tests les a déclarés inaptes à identifier un cas de covid avec certitude . Quand à nos marchands de salades il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils désavouent le paquet de lessive qu’ils nous ont vendu en 2017 et avouer que les états qui ont utilisé les traitement ont de meilleurs résultats que nous, en plus l’AMM des vaccins est justifiée par l’absence de traitement et pourrait être suspendue si on en reconnaissait un, frustration pour les pourris et les corrompus, faut pas déconner avec ça, c’est des copains!

    1. Tout ça est fait exprès, à commencer par un ct de PCR astronomique – 42 et des fois plus, selon des bruits de couloir très insistants, alors que les plus grands utilisateurs de cette méthode (vétérinairess) ne dépassent que très rarement 28 – calculez 2^28 et 2^42, puis soustrayez pour voir la différence d’amplification.
       
      Par ailleurs, il y a un excellent reportage sur Le Media (fin 2020 ou tout début 2021, sèpu) sur le directeur d’une petite boîte qui a créé un test assez fiable (de mémoire, c’est une seule goutte de sang et le résultat en 20′) qui est furieux parce que l’état le snobe, mais dans le même temps, autorise les tests les plus mauvais, d’ailleurs, le gars se pose la question de savoir qui ça sert/arrange de faire les choses de cette façon.
       
      Et pour terminer (temporairement), ils ont dans les pattes une fille pugnace qui explique par un raisonnement clair, net, précis et irréfutable que jamais les AMM n’auraient du être délivrées pour tous les vaccins approvisionnés en france – appelant à les retirer immédiatement du marché.
       
      Un je ne sais quoi me susurre dans le creux de l’oreille que ça n’est que le tout début et que quand les révélations sur les magouilles ainsi que les petits (et gros) intérêts personnels liés à des conflits d’intérêts et des gros sous vont commencer à débouler en masse sur la place publique, ça risque de saigner, parce que jouer à la roulette Russe avec la santé des gens n’est pas une chose pardonnable par qui que ce soit…

  4. L’intérêt, enfin je l’espère, c’est que comme les Indiens ont d’excellents chercheurs et une immense population, ils vont finir par sortir des études sur HCQ & IVM indéboulonnables – mais bon, ça ne changera sans doute rien ici, parce qu’ils ne bougeront pas le petit doigt tant que les 12,748 cerfas nécessaires n’auront pas été paraphés par un médecin né un 29 février lors d’une nuit de pleine lune et qu’au moins 40 études randomisées n’auront pas paru dans les gazettes médicales…
     
    C’est dur d’être gouverné par des abrutis pas finis.

  5. Au vu de cette courbe:
    https://ig.ft.com/coronavirus-chart/?areas=fra&areas=deu&areas=bra&areas=gbr&areas=bel&areas=ind&areasRegional=usny&areasRegional=usca&areasRegional=usfl&areasRegional=ustx&cumulative=1&logScale=0&per100K=1&startDate=2020-09-01&values=deaths
    La France totalise 10 fois de morts pour 100.000 personnes. On voit que le Royaume-uni a stoppé sa mortalité, que l’Allemagne soigne plus, quand à la France, les hôpitaux font le maximum et la courbe des morts grimpe tout droit…
    Il y a des présidents responsables qui devraient être jugés … pour sabordage du système de santé et mise en péril de la population française.

    1. Ouais… quand même, il n’y a pas photo !
       
      Quant’à pause-caca, c’est plutôt du côté de la haute trahison qu’il faut s’orienter, à commencer par les ventes en saucissonnage d’entreprise sensibles effectuées sous son égide avant même qu’il ne soit sinistre de l’économie.

  6. Vu le niveau de désinformation tout à fait général de tous nos médias, reprenant toutes les débilités (nocives) de chacun des clowns à roulette du gouvernement (et de l’AFP) qui passent leur temps à “causer dans le poste”, je suis navré de dire que le sujet de l’Inde n’en est qu’une avanie supplémentaire. En attendant la couche sur la revaccination obligatoire par tous ces merveilleux produits, parce que, somme toute, on est en France, et il faut plein de tampons ACTUALISES sur les Ausweiss.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer