Great Reset et Cyberpolygon : cette cyberattaque mondiale et destructrice que le Forum de Davos anticipe

Une cyberattaque mondiale qui bloquerait les échanges internationaux et mettrait en péril le système financier est-elle à craindre ? Klaus Schwab, fondateur du forum de Davos, en tout cas, y croit, et il n'est pas le seul. Cette crainte d'une attaque massive inspire les travaux du "cyberpolygon", qui doit simuler une attaque mondiale cet été. Après l'épidémie de coronavirus, on sait donc à quoi devrait ressembler la prochaine crise globale du village planétaire...

Faut-il craindre une cyberattaque mondiale qui mettrait l’ordre de Davos, et tout particulièrement l’ordre financier, par terre ? C’est le sujet majeur de l’exercice « CyberPolygon » orchestré par Davos, sur lequel nous reviendrons longuement dans les semaines à venir. Mais les initiés noteront que, lorsque Davos prend le temps de simuler un risque futur, il a régulièrement la mauvaise idée de se réaliser. De là à affirmer que, dans les deux ou trois ans, une cyberattaque mondiale devrait mettre le système financier international par terre, il n’y a qu’un pas. 

Une cyberattaque mondiale à laquelle tout le monde s’attend

Selon toute vraisemblance, et après les multiples attaques dont plusieurs sites comme Microsoft ont fait l’objet, une cyber-attaque mondiale devrait faire mouche et mettre Internet hors de combat pour un temps relativement long. Si ce n’est en 2021, ce sera en 2022 ou en 2023.

L’une des manifestations de cette attaque devrait se traduire par des ralentissements, voire des « neutralisations » des systèmes de paiement déployés par les banques. Des faillites devraient ou pourraient s’en suivre. Cette hypothèse est au coeur des travaux menés par de nombreuses banques centrales, dont la Réserve Fédérale américaine

Autant dire que cette cyberattaque, peu prise au sérieux en Europe, est jugée essentielle dans l’ordre internationale. Elle est précédée par de nombreuses attaques de taille mondiale, dont celles visant Microsoft

Une chose est sûre : personne ne pourra dire qu’il ne savait pas. 

Cyberpolygon, l’exercice grandeur nature de Davos

Face à cette menace d’une paralysie totale des paiements par carte en Occident, les banques centrales réagissent comme elles peuvent. Elles s’appuyent aujourd’hui largement sur le forum de Davos pour préparer leur riposte. Ce forum réfléchit à la meilleure façon de contrer les risques à travers l’exercice Cyberpolygon

Nul ne sait ce qui sortira de cet exercice, mais une chose est sûre : les élites mondiales ne seront pas prises au dépourvu dans l’hypothèse où ce simple exercice préfigurerait un véritable virus mettant en danger les paiements mondiaux. C’en serait fini, au moins pour plusieurs jours ou plusieurs semaines, des cartes Visa ou Mastercard.

D’ici là on notera que l’exercice doit avoir lieu le 9 juillet 2021, et devrait permettre d’isoler les points faibles de la riposte occidentale à une éventuelle cyberattaque (venue de Chine, puisque telle est la tendance).

Vers une crise mondiale majeure

Reste que la survenue d’une cyberattaque aussi massive révèlerait un point de faiblesse de la mondialisation, et singulièrement des systèmes informatiques occidentaux. Nul ne sait à quoi, in fine, ce genre d’incidents, cumulable en cascade, pourrait nous exposer, notamment en matière de risque financier. D’ici là, le bon sens est de noter que le Forum de Davos anticipe cette crise comme la prochaine sur la liste que personne n’ose jamais commenter. 

Il n’en reste pas moins que l’organisation d’un exercice en bonne et due forme sur cette question en dit long sur le désarroi de la caste face à la montée des périls.  

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

14 Commentaires

  1. voilà qui ne va pas faciliter les choses, si ça arrive avant que le cash soit supprimé . Après un coup comme ça, un bank run accelererait la dégringolade, pour peu que le hacking vise aussi les administrations fiscales des états bon courage à nos tyranneaux de pacotille .

    • Aucun risque de bank run, puisque ça se passera un vendredi soir ou un samedi matin.
       
      Moralité, il est plus que temps de sortir ses liquidités ou, si elles sont conséquentes, de les investir dans des actions qui tiennent la route (et certainement pas en europe, à l’exception de la Russie.)

  2. Ce que fait un humain, un autre peut le défaire, et rien n’échappe á cette réalité, y compris les systèmes á l’apparence complexe.
    Cette « crise » á venir ne remettra pas en cause la globalisation, bien au contraire, sa survenue sera un accélérateur de la régionalisation et la fin des Etats. Arrivé á ce point nous aurons la surprise de vivre dans un monde tribal dans lequel la violence règnera en maître.

    • Ce n’est pas la globalisation qui est responsable de nos problèmes franco-français . Il ne faut pas confondre mondialisation et mondialisme . Si la mondialisation a fait quelques dégâts en France ils sont avant tout dus à la bêtise de ceux qui n’ont pas été capables de mettre en place les conditions d’un mondialisation réussie qui imposait des réformes que nous avons collectivement refusé, population comme dirigeants, enfermés dans la camisole mentale du gauchisme et ses utopies mortifères . Personne n’a voulu comprendre que ce n’est pas en massacrant fiscalement les créateurs de richesses, en les accablant de contraintes inutiles par des réglementations absurdes, la plupart du temps contraires aux droits fondamentaux, un code du travail complètement déconnecté des réalités quotidiennes des entreprises et cerise sur le gâteau de bouse aggraver les choses en voulant instaurer l’absurdité ultime du rôle social des entreprises jusque dans la loi . Résultat de cette connerie française, aussi bien du peuple que des élites en cartons-pâtes autant incapables de s’adapter à l’évolution du monde, les uns par bêtise les autres par intérêts, idéologie, esprit de caste et préservation de privilèges, toute l’industrie est sinistrée, l’investissement est ridiculement faible, les cerveaux s’exilent, le chômage est endémique et à un taux inacceptable, nous avons le plus haut taux de prélévements de l’OCDE, et on entend encore des imbéciles totalement décérébrés venir nous parler d’état-stratège, on croit rêver . Avez vous déjà entendu une seule de nos lumières au commandes du Titanic français proposer de changer de paradigme, de réduire le périmètre d’intervention de l’état, de supprimer les réglementations imbéciles seulement là pour justifier les embauches et les salaires inutiles d’une administration pléthorique et incompétente dans des domaines dont l’essence lui échappe . Tous les pays qui se sont bien sortis de la mondialisation et ont préservé leurs forces vives sont des pays dans lesquels l’état favorise le régalien et fiche la paix aux acteurs opérationnels dans les autres domaines, se contentant d’un rôle d’arbitre, le seul qu’il soit capable d’assumer sans entraver l’activité . Quand à votre trouille d’un monde tribal, qui est un risque possible, il suffirait de peu de choses pour l’écarter mais ça ne passera pas par des politiques de la trouille telles que l’immigration 0 ou autre fariboles simplistes. A moins que vous soyez prêt à prendre un emploi de plongeur dans un restaurant ou n’importe quel autre emploi que les français ne veulent plus, merci l’EdNat et les salopards qui par électoralisme ont réussi à faire croire qu’il valait mieux être un étudiant en échec plutôt que de s’assumer par le travail, essayez aujourd’hui de recruter des gens sans aucune compétence particulière par un travail fatigant et/ou n’ayant pas une bonne image auprès des imbéciles et des parasites, bon courage et surtout patience . C’est la destruction des valeurs qui est la première raison de l’immigration de travail . Que des abrutis incapables de comprendre ça viennent nous bassiner en accusant les boucs émissaires habituels, les riches, les patrons qui profitent… commencent déjà par comprendre ça et on en reparle après . L’immigration de peuplement est, elle, un vrai problème et les solutions existent mais n’intéressent pas les politiques pour cause de médiocrité et par peur de froisser la gauche, le camp du bien qui a le sang de 100 millions de personnes sur les mains et plus si on inclue les victimes du fascisme qui est une dérive du marxisme, par intérêt électoral et parfois par étroitesse d’esprit et manque de prospective . C’est vrai en France pour tous les partis, de l’extrême gauche à la fausse droite toujours prête à se déculotter quand il faut décider sur des sujets polémiques . Ce n’est ni avec des préjugés, ni avec de l’idéologie que l’on résoud les problèmes, mais d’abord en les posant, ce serait déjà le premier pas qui permettrait d’éviter que votre pessimisme se trouve justifié . Mais on n’avance pas avec du pessimisme mais avec de l’envie et du réalisme .

      • Pabizou, La mondialisation c’est la marche lente du monde, la globalisation est une idéologie.
        Et puis cesse de croire que tes éructations aient le moindre intérêt, t’es un idiot au sens le plus chimiquement pur.

        • dit celui qui est incapable d’ouvrir un dictionnaire quand le sens des mots lui échappe . mondialisation et globalisation sont des synonymes et tous les deux n’ont rien à voir avec une idéologie, contrairement à mondialisme et globalisme qui sont des idéologies . Quand à vos noms d’oiseaux je vous ferais remarquer que c’est l’argument de ceux qui n’en ont pas .Bonjour chez vous .

          • Cher Pabizou.
            Il t’échappe tellement de choses, mais je vais te dire pourquoi t’es un idiot.
            T’es un idiot et il ne fait nul doute, car tu colles sur les autres tes propres sentiments, selon toi j’aurais des peurs. T’es infoutu de te sortir de ta mélasse moralisante. J’ai un avis, je l’exprime, mais je n’y met aucun sentiment. Compris l’idiot ?
            Puis tu sors le dictionnaire, t’as été voir si Mondialisation était synonyme de Globalisation et paf, tu t’en tiens là, comme tous ceux qui ont apprit par la méthode « singe voit, singe fait », t’es incapable de penser.
            Si t’avais été voir à Global, t’aurais vu que cela décrit un ensemble, et que de fait c’est ce qui décrit le plus brièvement un monde globalisé régit par une idéologie qui s’applique à tous.
            Mondial est relatif à la terre entière. L’animal, le végétal, ont toujours étés mondiaux, mais ça c’est le temps long mon couillon, la marche lente du monde.
            Par opposition, la globalisation s’impose à l’ensemble, elle n’est pas un choix, elle n’est pas non plus une sélection (Darwin en parle mieux que moi), c’est un système qui a pour seul but de préserver la domination de quelques uns sur le reste du monde. Exemple : les citronniers ont décidés que tous les autres arbres produiraient des citrons, ça c’est global mon couillon.
            Par ailleurs, idiot n’est pas un nom d’oiseau, te concernant c’est un constat.

          • J’ai bien peur qu’une greffe de neurones ne vous soit d’aucune utilité, arrivé à se stade le rejet est presque obligatoire . Je ne voudrais pas contrarier vos certitudes mais je vous serais extrêmement reconnaissant de mettre en évidence ma mélasse moralisateur, vous me rendriez service . A tout hasard, au cas où vous l’ignoriez les mots ont un sens, et il est plus facile d’etre compris en en tenant compte on pourrait croire que vous êtes un troll en niant les évidences comme vous le faites . L’exemple absurde que vous proposez ne plaide pas en votre faveur . Il serait intéressant que vous développez votre définition d’un ensemble, parce que, visiblement vous avez du boulot avant d’être ne serait ce que credible

  3. Le virus « covid19 » vient de Chine.
    La cyberattaque va également venir de Chine.
    Décidément Davos et la Chine marchent main dans la main.
    C’est ce qu’on appelle « étroite collaboration » vers le totalitarisme capitaliste communiste mondialiste !

    • La Chine est le sandbox du NWO. Quand tous les aimables esthètes se sont réunis il y a quelques années sur la question, seule la voix de la Russie s’est élevée au-dessus des autres, pour dire qu’elle était pour (avec des raisons objectives), mais qu’il était hors de question que ça se fasse au prix de la liberté des peuples, ce qui n’a évidemment pas plu aux autres – heureusement, on voit aujourd’hui que c’est un pays avec lequel il ne faudrait pas pousser le petit trop loin, notamment à cause de ses armes hyper-soniques et sous-marines de dernière génération que les autres peinent grandement à répliquer (ce qui explique en partie le « nouvel ennemi » désigné, moins bien armé et en fait, très amical quand il s’agit de brimer les libertés fondamentales.)

  4. Bon, le plan se déroule presque sans accrocs, puisque normalement, cet effondrement bancaire aurait du avoir lieu aux alentours du 16 avril, le covid n’a fait que repousser les choses, puisque un calendrier était déjà prévu au cas où.
     
    Une fois les banques fermées (comme par hasard, un vendredi soir ou un samedi midi), le reste coulera de source, plus d’argent, plus d’approvisionnement, plus rien dans les super-marchés – ce qui entraînera immédiatement « des évènements » type zones de non-droit et sans doute plus (prévoir les cartouches.)
     
    Tout ça ira en empirant, provoquant quelques millions de morts un peu partout, jusqu’à ce qu’on groupuscule arrive comme le messie avec un plan déjà complètement ficelé ayant toutes les apparences de « quelque chose de bien » (ou de moins pire) – évidemment, décérébration scolaire oblige (surtout en france), les gens voudront y croire et scelleront par-là même leur destin : l’esclavage permanent sous surveillance continue de la haute finance et la docilité assurée par une monnaie électronique mondiale, un clic et vous n’existerez financièrement plus.
     
    À cet égard, l’article indiqué par le lien donné plus haut par @MW est confondant, puisqu’il s’agit ni plus ni moins que de la fusion banques, gouvernement et renseignement ; si après ça vous n’avez toujours pas compris, tant pis pour vous.

  5. Sur un champ de bataille, c’est du 50 50 sauf quand l’effet de surprise fait pencher la balance. Hors celui ci a volé en éclat, tout comme le soi disant réchauffement co2 alors que les bilderbergers applaudissent à deux mains les cadeaux qui accompagnent la fin du permafrost, que les lois et arrêtés introduisant progressivement inceste et pédophilie au quotidien (Schiappa 2018 par ex) tout comme la recherche sur les chimères…

    Entre lgbtQ, chimère, pedo inceste, surveillance, drones armés, … tiens donc, ça sonne de plus en plus dictature capitaliste Kabbale maçonnique pedo-sata et de moins en smart cities green plein de gens heureux dans une société de droit.
    La cible le petit peuple, du moins dans la version green… Qu’en est-il de la version cachée ? Le plan dans le plan ?

    C’est amusant que ceux qui se parlent en secret en nouvelle zélande (pas compliqué de trouver quand on sait quoi chercher) ne dénombrent pas les leurs comme des millions, ni même des milliers… mais en une petite centaine. (Les liés par le sang façon Talmud ?)

    Alors la vraie question qui se pose c’est : si le peuple, la main d’oeuvre, les postes ingrats, les soldats et polices vont être remplacés par des machines, si les savants seront asservis au transhumanisme « quite à lobotomiser » toute pensée, quelle place, quel rôle reste-t’il aux grandes grades 30 et – maçonniques, les non liés par le sang, les religions et races autres ? Du pain et des jeux…

    Cobayes, esclaves lobotomisés ? Traqués par des drônes ? Pigeons jusqu’à la fin confirmée du petit peuple ? Stérilisés et casés dans des mini appart dans des villes verrouillés, façon « Divergente » ?(« Deviant » en anglais)

    La pyramide est en 2 morceaux, et beaucoup de maçons n’ont toujours pas compris qu’ils sont des briques et que seul le triangle compte « se diviniser ». Pas des millions, ni même des milliers… les utiles d’aujourd’hui seront ils les inutiles de demain ?

    Que fait on des enemis qu’on redoute? On en fait des alliés.
    Cela signifie t’il qu’ils ne sont plus des enemis ? (Police, armée, politique, fortunés, scientifiques, maçons…)

    Ou alors les dindons de la farce sont ils bien plus nombreux que beaucoup ne se l’imaginent ?
    Lucifer n’est il pas le roi des menteurs ?
    (À méditer, mais pas trop longtemps, l’heure tourne…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.