Pass sanitaire : Macron peut-il passer en force ?

Après avoir promis que la vaccination ne serait pas obligatoire, Emmanuel Macron a annoncé l'instauration prochaine d'un pass sanitaire obligatoire, qui a toutes les apparences d'une obligation vaccinale de fait. Le pass permettra en effet le traçage quotidien des Français dans le ur vie courante, et la relégation de tous ceux qui n'ont pas été vaccinés. La mesure suscite un rejet dans une part très importante de l'opinion. Mais le Président peut-il l'imposer coûte-que-coûte ? Cette décision pourrait lui coûter très cher politiquement.

Le pass sanitaire devrait être obligatoire à partir du 9 juin en France, alors même que les pouvoirs publics français, à commencer par Emmanuel Macron lui-même, avaient annoncé que le vaccin ne serait pas obligatoire. Pourtant, ce pass sanitaire n’est rien d’autre qu’une façon détournée de rendre le vaccin obligatoire dans certains lieux… Et un mensonge éhonté de plus pour Emmanuel Macron. Ce mensonge-là pourrait lui coûter très cher. 

Repli partiel pour le gouvernement sur la question du pass sanitaire

Les partisans de la liberté de circulation auront remporté une première victoire : le gouvernement a renoncé à imposer le pass sanitaire pour accéder au restaurant et aux bars. L’exécutif a lui-même senti que la mesure aurait du mal à passer immédiatement :

« On a écarté le quotidien car cela ne correspond ni à la culture française ni à la temporalité de l’épidémie », confirme encore Cédric O.

Il n’en reste pas moins que le pass sera obligatoire dans certains lieux du quotidien : les stades, festivals, foires ou expositions, et, à partir du 30 juin, dans les lieux rassemblant plus de 1.000 personnes. Il pourrait également être obligatoire pour les transports aériens, vers la Corse, l’Outre-Mer ou vers le reste de l’Union. 

Une mesure qui suscite une hostilité majoritaire

Une consultation organisée par le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) dévoilée ce mardi montre pourtant que près de 7 Français sur 10 sont « très défavorables » à cette mesure, signe que la société française reste très majoritairement attachée aux libertés que le gouvernement lui conteste.  Un an de zombification au nom de la santé n’a pas eu raison de cette résistance. 

L’enquête sur le passeport vaccinal a été lancée le 17 février et clôturée un mois plus tard, recueillant plus de 110.000 contributions, «une participation record» selon les organisateurs qui ont remis les conclusions au professeur Alain Fischer, le «Monsieur vaccins» du gouvernement, et au collectif de 35 citoyens tirés au sort pour améliorer la stratégie vaccinale contre le Covid-19.

L’engouement des Français pour rester libres malgré la peur de la maladie est un indicateur majeur à l’endroit du gouvernement…

Une bascule malgré tout dans la société de la surveillance ?

Pour l’exécutif, cette affaire pourrait constituer un test de plus, aux yeux de l’opinion, sur la sincérité de son engagement au service de la « protection » véritable des Français. L’objectif du gouvernement est-il de protéger la majorité ou de la surveiller ?

On ne peut déchiffrer la stratégie du gouvernement sans se souvenir que beaucoup ont plaidé pour une mise de la pandémie au service de la révolution numérique et d’une grande bascule vers un capitalisme de surveillance. Cette logique largement développée et argumentée dans le Great Reset de Schwab, fondateur du Forum de Davos, et de Malleret, irrigue désormais tous les pans de l’action publique dans le monde. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

10 Commentaires

  1. Ces gens là sont des fanatiques en costard, il ne s’arrêtent jamais d’eux-mêmes. Ils ne s’arrêtent que quand on les arrête.

    Si je connais beaucoup d’oppositions individuelles, je ne vois aucune opposition organisée (à part le parti assez restreint de Florian Philippot).

  2. Si l’anti-tradition s’offre actuellement un « bal masqué » planétaire ritualisant Éros et Thanatos, il est du devoir des Esprits libres d’interrompre la « fête ».

  3. « les cons, ça ose tout et c’est même à ça qu’on les reconnaît » – jamais citation classique n’aura été mieux adaptée à la situation.
     
    Reste à savoir si malgré la décérébration méticuleuse opérée par l’ednat, une majorité de gens est prête à défendre la liberté à tout prix, ou plus exactement, à n’importe quel prix…

  4. Une nouvelle étude, fort bien menée par des gens qui sont tout sauf des guignols, montre que le vrai danger, c’est la protéine spike : https://reseauinternational.net/un-nouveau-rapport-fait-la-lumiere-sur-le-culte-apocalyptique-des-vaccins/

    De là à penser que certains (tous ?) fabricants de vaccins possédaient ce type d’information à l’avance et font exprès de vous injecter de l’ingénierie génétique qui crée justement des tonnes de spike dans votre sang, il n’y a qu’un pas… que je franchis, puisque ce virus a été créée de toute pièce.

  5. Bien sûr que Macron va passer en force – maintenant ou plus tard – sur le passeport vaccinal ! C’est dans les tuyaux depuis le départ et nous avons la PREUVE (entre autres éléments : https://thecommonsproject.org/ dont les projets sont décrits aussi simplement que sur leur site web et dont le nom de domaine a été acheté le 24/11/2018) que les plus puissantes fondations du monde (Rockfeller et Davos) travaillent concrètement dessus depuis 2018, à minima.
    Après une instrumentalisation Covid de presque un an et demi maintenant, la seule théorie dite complotiste non encore prouvée est la finalité eugéniste de ce « programme ». C’est désormais le sujet de fond. Tout le reste s’est avéré vrai : virus artificiel (que sa propagation soit un accident ou non), létalité proche de la grippe saisonnière et non d’Ebola, inutilité des confinements, masques à l’extérieur et couvre-feux, volonté manifeste d’augmenter la peur en organisant la saturation des hôpitaux et en interdisant volontairement les médicaments, processus de reset monétaire en cours via le prétexte parfait pour la planche à billet, destruction des petites entreprises au profit des multinationales, numérisation forcée de l’économie, etc. Donc, à l’instar du commentaire de Jiff, quel est le sens de causalité : le vaccin est-il un prétexte pour imposer un passeport vaccinal (donc in fine le crédit social à la chinoise) ? Ou bien, au contraire, le passeport vaccinal sert-il à imposer aux gens de se faire vacciner… dans un but de dépopulation ? Ou bien les 2 ? Tout ça parait INIMAGINABLE, et pourtant quelqu’un comme Mike Yeadon y songe https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/mike-yeadon-debriefing

  6. Comme le mentionne Jiff, Il serait sans doute très important de faire connaitre l’étude du Stalk Institute for Biological Studies, qui montre que le COVID-19 est une maladie vasculaire et que le protéine SPIKE est responsable de la maladie https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/05/le-covid-19-est-une-maladie-vasculaire.html

    Sachant que les vaccins injectent des millions de protéines Spike directement dans le système sanguin, il y a lieu de s’inquiéter et de partager cette information pour faire arrêter cette criminelle mascarade.

    Tout en sachant que certains américains très corrompus , veulent faire attaquer les anti-vax pour que la vaccination aille très vite https://etouffoir.blogspot.com/2021/05/censure-contre-les-anti-vax-dr-mercola.html

  7. moi je dit passe sanitaire obligatoire = vaccination force pour accéder au concert et autre éventement il faut pas prendre les français pour des jambons
    et de même pour voyager arrêtez avec le passe sanitaire c’est vraiment de la vaccination forcée et de la discrimination sociale car il faut penser au personne qui ne peuvent pas se faire vacciner pour raison de santée et autre STOP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.