Emmanuel Macron est parti pour perdre l’élection présidentielle. Comment la caste pourrait empêcher Marine Le Pen d’être élue

Un sondage publié par Challenges le 19 mai montre une forte stabilité des rapports de force: incapacité des challengers LR à percer, solidité de Marine Le Pen et incapacité d'Emmanuel Macron à faire plus de 53% au second tour. Si l'on sort de l'instantané du sondage, cela ne présage qu'une chose: Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Comment le groupe des décideurs français va-t-il réagir quand cette perspective va se préciser? Je vous propose un scénario et vous dévoile qui pourrait émerger de façon inattendue comme vainqueur en 2022 dans le n°5 de ma lettre confidentielle "Les Droites de Husson".

C’est un fait. Nous le constatons dans les conversations que nous avons à travers la France, nous le lisons dans les sondages: voter pour Marine Le Pen ne relève plus du tabou chez beaucoup de Français. Ce qui est intéressant dans le sondage publié par Challenges, c’est de constater que premièrement Madame Le Pen talonne Emmanuel Macron dans la partie la plus aisée de la population (26% contre 27%, respectivement); deuxièmement, qu’elle se rapproche des 30%.

Dans tous les cas, l’élection de Marine Le Pen devient possible. On se reportera sur ce ce point à l’étude détaillée du “risque Le Pen” publiée par la Fondation Jean Jaurès le 21 avril 2021. Les auteurs relèvent la réussite de la stratégie de dédiabolisation, la convergence des thèmes développés par LR et le RN et le rapprochement lent mais certain des électorats.

Emmanuel Macron: vers une défaite de plus en plus certaine

53% contre Marine Le Pen quand on a fait 66% en 2017, c’est peu.  Surtout, trois points, cela relève de la marge d’erreur. Emmanuel Macron ne tire pas profit du fait qu’il a vu juste sur la possibilité du déconfinement. C’était un test car il avait, de fait, mieux senti l’opinion sur ce point que son gouvernement. Mais personne ne lui en sait gré.  Que lui reste-t-il comme réserve de voix au cas où la poussée de Madame Le Pen continue? 

L’analyse de la Fondation Jean Jaurès pose bien le problème: “Lorsque l’on demande à la population française ce qu’elle ressent en voyant ou en entendant Emmanuel Macron, les quatre émotions qui ressortent le plus sont toutes profondément négatives. C’est avant tout avec un sentiment de « colère » (28 %), de « désespoir » (21 %), de « dégoût » (21 %) et de « honte » (21 %) que les Français considèrent le plus Emmanuel Macron“.

Or, loin de mettre de l’eau dans son vin et d’essayer de devenir plus consensuel pour rassembler à la veille de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron est dans une espèce de fuite en avant: il décide de supprimer l’ENA alors que la haute fonction publique lui avait envoyé une fin de non-recevoir. il s’attaque au corps des préfets. Il n’entend pas vraiment la fronde des militaires ni celle des policiers.  Peut-on être réélu quand on a à la fois une majorité de la société et les corps constitués contre soi?  

Comment va réagir le groupe dirigeant français?

La victoire de Marine Le Pen est probable. Elle n’est pas certaine. D’autant plus que le groupe dirigeant français a pris conscience de la faiblesse structurelle d’une nouvelle candidature Macron et cherche une candidature alternative. 

Visiblement, Xavier Bertrand n’arrive pas à percer, malgré sa très médiatisée déclaration de candidature voici quelques semaines. Edouard Philippe est trop mêlé à la période Macron pour que sa popularité ne s’érode pas dans les premières semaines de campagne.  Alors qui pourrait émerger? 

Il existe bien un scénario, consistant à jouer sur la plus grosse faille de Marine Le Pen: son incompétence sur les questions européennes. Une partie de l’électorat LR n’ira jamais vers Marine Le Pen, malgré son ralliement à l’euro. Michel Barnier est capable de rassembler l’électorat d’Emmanuel Macron et d’en conquérir un peu plus à droite.  C’est pourquoi, bien qu’il soit encore très bas dans les sondages, Michel Barnier apparaît comme le candidat idéal du point de vue du groupe dirigeant.  Allons-nous voir apparaître une percée de Michel Barnier à l’automne, par un mélange de ralliement de l’électorat macronien et de soutien médiatique ?  Je vous en dévoile plus dans le N°5 de ma lettre “Les droites de Husson”

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

42 Shares:
17 commentaires
  1. Barnier, oui, bien sûr . Et si vos dirigeants s’apercevaient que les français e ont ras le bol des euro-béats, que l’Europe est en train de devenir la bête noire de tous ceux qui ont compris qu’elle est une impasse . Les électeurs ont peut-être une mémoire de bulot mais 70% d’entre eux ont le pass sanitaire en travers de la gorge, il ne sera pas difficile de transférer la colère sur un Barnier quia un charisme de plaque d’égout . Pour peu que les gens prennent conscience que le soi-disant vaccin a été la cause pour laquelle on a laissé crever plusieurs milliers de personnes en empêchant les soins précoces son parachutage depuis l’Europe risquerait bien de faire un retentissant “flop” . Vos dirigeants voudraient voir Le Pen gagner, qu’ils ne s’y prendraient pas autrement . Ce n’est d’ailleurs pas très surprenant, attendre des réformes de MLP n’est rien d’autre que prendre des vessies pour des lanternes . Elle a mis tellement d’eau dans son vin qu’elle n’est plus que socialiste de plus qui n’amènera rien de bon pour les français mais saura prolonger le petit jeu qui consiste à changer les têtes pour en prendre d’autres remplies de la même merde, Sarko nous l’a déjà joué celle là, il va falloir innover .

    1. Farpaitement et de plus, les gens n’ont pas non-plus oublié que c’est Barnier qui a concocté un maximum de chausse-trappes à destination du Royaume-Uni tout en lui mettant des bâtons dans les roues lors du Brexit, du moins jusqu’à ce que N.Farrage s’efface au profit de B.Johnson.

  2. Voir Le Pen gagner ne les dérange absolument pas.. On comprend là comment cette situation a été rendue possible qui consiste à booster MLP au coeur du projet des mondialistes, pour je cite “neutraliser la volonté d’ indépendance des peuples” et empêcher le retour des souverainismes.. Visionner donc l’ excellent Youssef Hindi : “FR Y. Hindi Décrypte le nationalisme européen israélo-compatible et le rôle de l’antisionisme juif.”..

  3. Qu’est-ce que vous avez fumé, ce soir ? C’est le 1er avril ?

    Bien sûr que Marine Le Pen n’a aucune chance, sa propre nullité et la quinzaine anti-fasciste règleront cela en deux coups les gros.

    Quant à Michel Barnier, son charisme de serpillère mouillée lui permet d’espérer au mieux une 15ème place derrière le candidat du bien-être des abeilles et des petites fleurs.

    Non, le danger pour Macron est de ne pas être au second tour, mais s’il y est, il gagnera.

  4. D’ici l’élection de 2022 il peut se passer beaucoup de choses.
    Et si rien ne se passe, pourquoi voulez-vous que ce qui dure depuis 50 ans maintenant ne se poursuive pas ?
    Nous savons tous ici que Elections = piège à cons ! ==> droit dans le mur !
    Microncescu = président légal mais président illégitime !
    Et donc sachant cela la solution ne peut être que radicale et que l’Armée…, les GJ historiques etc… dans une action commune pourraient mettre fin à cette mascarade tragique !

    1. Normal, il n’y en a pas . Faire son bilan donne le tournis devant un échec aussi abyssal, j’avoue que je ne pensais pas voir une telle nullité de mon vivant . Ce type est un concentré de tous les défauts de la gauche, il a été vendu comme un paquet de lessive et la république est encore plus sale qu’avant son arrivée, malgré les efforts de Hollande .
      Le problème est que Barnier serait pire, ils sont tous les deux sur le même crédo et sans doute soutenus par les mêmes . Si c’est le cas, il n’y a rien à attendre de positif de son éventuelle élection, il fera les mêmes erreurs pour les mêmes raison . Elles seront peut-être moins apparentes mais le résultat sera le même . Ce n’est pas en coupant les oreilles d’un âne qu’on en fait un cheval de course .

  5. “Emmanuel Macron ne tire pas profit du fait qu’il a vu juste sur la possibilité du déconfinement. ”
    C’est encore et de nouveau oublier qu’il suffisait de soigner pour éviter tout le cinéma qui nous vaut l’effondrement de ce pays et qui a permis les lois liberticides , à commencer par l’implantation de la 5G au gré des opérateurs .
    Et c’est surtout oublier ceci : https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/05/le-dolder-club-lopacite-de-big-pharma.html

    1. Expliquez moi votre raisonnement sur la 5G, c’est sans ironie, je ne comprend pas ce que vous voulez dire . La 5G est un outil, rien d’autre, les risques de dérives ne lui sont pas imputables . Je peux comprendre que l’on ne fasse pas confiance aux polytocards, ils ont fait ce qu’il fallait pour ça . C’est comme si vous disiez interdisons les voitures il y a trop de morts sur la route . Que le modèle chinois ne donne pas envie, c’est une évidence mais il est plus dû à l’état d’esprit des chinois qu’à la 5G, la dictature du PCC n’a pas attendu la 5G pour exister . Même si le risque de voir la tentation du contrôle dépasser les frontières chinoises nous n’avons ni leur traditions ni leur mentalité et ce serait beaucoup plus difficile à imposer ici . De toutes façons il existe des moyens de contrer l’espionite aigue éventuelle sans se priver d’un outil performant .

  6. Très intéressant merci à Monsieur Édouard de suivre ça pour nous.

    Tout ce qui est dit me parait sourcé et hautement vraisemblable. L’effroi de voir arriver Marine Le Pen à l’Élysée s’est installé dans les hautes sphères et notamment chez Les Ripoux, véritable ennemi du peuple —et de l’entrepreunariat— depuis 40 ans, voire plus en comptant les années de chirac super menteur sous Giscard.

    En vérité la caste se trouve bien dans la ouate socialo depuis 40 ans. Le candidat barnier viendrait remplacer le Mozart de l’économie de 2017, un peu en surchauffe et qui n’a pas réussi sa startup nation.

    Personnellement je voterais RN aux régionales, puis Marine 2X car contrairement à une vision conformiste, Marine aux manettes serait bien plus profitable à l’économie que n’importe lequel des mafieux de la caste. En mettant fin au modèle d’affaires socialo qui utilise l’immigration comme matière première de l’administration toute puissante. Dans les faits l’immigration est devenue une conquête territoriale de la France par l’Afrique, jusqu’ici au profit des socialo des ministères et des mairies, mais de moins en moins, et clairement hors de contrôle. D’où la lettre des généraux francmacs. Destin français de Éric Zemmour.

    Ensuite parlons de Philippe de Villiers l’éléphant dans la pièce, le grand absent du scenario barnier. Il attend la décongélation répond il à la question de 2022. Tiens, qu’est ce que ça veut dire? Qu’il attend son heure, pardi, l’hiver 2022 quand on y verra enfin clair sur le champ de bataille. Lui n’aura pas peur du RN bien au contraire. Et n’est il pas, lui, un véritable entrepreneur de droite?

  7. Le prochain chef de l’Etat est Sandrine ROUSSEAU.

    Elle gagnera la primaire écolo, sera le candidat unique de la gauche PS-PCF-EELV et accèdera au second tour contre le candidat surprise de LR, avant de l’emporter au bout du suspense, avec un écart de quelques dixièmes de point.

    Cela paraît fou, aujourd’hui. Mais tout est écrit d’avance par ceux qui gouvernent ce pays depuis les coulisses.

    1. Bonjour
      ça c’est de la politique fiction bien délirante.
      comme si le capital avait intérêt à voir une telle alliance au
      pouvoir. Au fait! Où est la FI dans le petit délire?
      Cdt

  8. Le prochain chef de l’Etat est Sandrine ROUSSEAU.

    Elle gagnera la primaire écolo, sera le candidat unique de la gauche PS-PCF-EELV et accèdera au second tour contre le candidat surprise de LR, avant de l’emporter au bout du suspense, avec un écart de quelques dixièmes de point.

    Cela peut paraître fou, aujourd’hui. Mais tout est écrit d’avance par ceux qui gouvernent ce pays depuis les coulisses.

  9. On ne vend ici pas plus qu’ailleurs la peau de l’ours avant de l’avoir tué !
    2 ou 3 attentats de belle facture entre novembre et février : on en reparlera…si nous sommes encore là

    1. Bien écrit, bien vu, mais je suis sidéré que les nombreux attentats précédent n’aient pas fait réagir, donc avec ce peuple de gogo, lâche et complice, qui se plaît dans l’ignorance, en regardant le championnat de football d’Afrique…

  10. Ce qui est surprenant (ou pas finalement) est que Macron obtienne encore plus de 20 % des voix, à croire que les veaux d’électeurs ne sont pas encore rassasiés (et en me^me temps beaucoup de socialo dans le lot n’oublions pas) … et deuxièment malgré leur faible score, qu’on trouve des péquins prêts à voter Jadot, Mélenchon et Hidalgo (24 % à eux 3 !).
    On se retrouve avec une tambouille à plus de 40 % (car je les mets dans le même panier que Macron) pour de la clique gaucho-centro-écolo-islamo compatible … déroutant … les français me désolent …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer