En coulisses, accord sur un passeport vaccinal européen à partir du 1er juillet

Le passeport vaccinal européen (aussi appelé certificat vaccinal) pourrait entrer en vigueur le 1er juillet si la procédure suit son cours. C'est le résultat d'un accord complètement opaque entre des représentants du Parlement européen et la Commission européenne. Ce passeport permettra de centraliser les mêmes informations... que le pass sanitaire français. De là à penser que la souveraineté des États sur cette question est de pure façade, et que les vraies décisions se prennent à Bruxelles, il n'y a qu'un pas. Fidèle à la novlangue, la Commission soutient que ce passeport garantit la liberté de circulation...

Le passeport vaccinal européen bloquait depuis plusieurs semaines sur une question centrale et essentielle : le contrôle des frontières doit-il faire l’objet d’un encadrement européen, ou doit-il rester la prérogative des États ? Au terme d’une longue discussion, et de longues tractations totalement opaques, un accord a vu le jour. 

Un passeport vaccinal européen le 1er juillet

Le passeport vaccinal européen se présentera sous la forme d’un QR Code, que chaque voyageur présentera lors de son passage des frontières. Ce code mentionnera les mêmes renseignements que le pass sanitaire français : vaccination, code négatif, immunité récente. 

On comprend pourquoi Emmanuel Macron a imposé son pass sanitaire dans la loi : il s’agissait de valider par avance cette mesure européenne adoptée en urgence.

Quelques contreparties pour un accord

Pour que chacun adhère à ce passeport, il a fallu mettre de l’huile dans les rouages. 

Ainsi, un crédit de 100 millions € au moins est débloqué pour permettre à chaque citoyen de l’Union d’avoir accès à un test à un prix abordable. En outre, il est convenu qu’aucun État-membre de l’Union n’aura la faculté d’imposer d’autres mesures restrictives à l’entrée sur son sol que ce contrôle du QR Code. 

On attend de voir.

Un calendrier d’adoption contraint

Reste à suivre la navette européenne d’ici à la fin juin. Chaque État membre doit désormais approuver ce passeport (la France est en train de le faire avec sa loi de sortie de gestion de crise). Ensuite, le Parlement européen doit l’approuver en séance plénière fin juin. 

On attend de voir si ces délais très courts peuvent vraiment être tenus. Mais on sait en tout cas pour quelle raison européenne cachée Emmanuel Macron était pressé d’imposer son pass sanitaire en France. Et, comme si souvent, au lieu de limiter ce pass au franchissement des frontières, la France a voulu “sur-transposer” le droit européen (dans un esprit très Great Reset) en donnant au pass un rôle d’outil de contrôle de la circulation sur le sol national. 

116 Shares:
18 commentaires
  1. Bon, on le savait, mais quid du pass papier ? Et qui sera autorisé à le contrôler ? Et c’est quoi un tarif raisonnable, surtout que l’on sait que la sécu pour les soins reçus à l’étranger ne rembourse quand tout va bien qu’au bout de 5 mois, qu’il y a pour ces remboursements la retenue de 1€… Alors imaginez une famille de 4 personnes (2 adultes + 2 enfants de plus de 11ans) venant en vacances en Espagne ou le test est en moyenne à 100€ X4 =400 remboursés (5 mois après)236€, alors que vol en avion par volotéa coute en moyenne 19.00€

  2. Allons tststs… c’est pour votre bien qu’on vous dit . Et puis, 100 millions pour le collier est la laisse, c’est pas cher, ça ne doit pas être du cuir à ce prix là . Encore un petit effort, il manque la suppression du cash et l’euro numérique pour que la nasse soit bien refermée, ne nous impatientons pas, ils y travaillent . L’UERSS en marche, quel avenir somptueux …
    Juste une question, c’est quand qu’on les pend? Le green washing est à la mode, c’est moins salissant que la guillotine, tant pis pour la tradition .

    1. Les pendre ? Nooon, parce qu’après il faut encore s’occuper des cadavres, sinon gare aux épidémies ! Sans compter qu’il faut édifier des potences (du bois, des clous, des vis, de la sueur, de la dépense inutile) et que ça nécessite toute une manutention.
       
      Nous-avons de très belles montagnes avec de magnifiques à-pics très hauts à certains endroits et en plus, ça donnera à manger aux ch’tits animaux – c’est sans efforts (il suffit de pousser), écologique et sans coûts cachés ni obligations subséquentes, une excellent opération quelque soit l’aspect considéré 😉

      1. Des réverbères en ville, des arbres à la campagne, tu vas pas en plus leur offrir le voyage, le rapport prix/qualité n’est pas assez bon pour gaspiller .

        1. Dans ce cas, autant pousser la logique jusqu’au bout, toujours dans un souci économique et logistique – il y a beaucoup de boîtes pharmaceutiques qui ont leurs labos dans la région parisienne et qui cherchent des animaux pour leurs expériences.
           
          Les avantages sont multiples et majeurs :
          * pour une fois dans leur vie, ils serviront enfin à quelque chose d’utile,
          * aucun animal innocent ne sera blessé ou tué dans cette opération,
          * ce sont les labos qui s’occupent intégralement du traitement des déchets biologiques qu’ils produisent
          * ça ne coûte rien au contribuable, voire ça lui rapporte (on peut imaginer le paiement d’un petit forfait par tête par les labos, comme c’est déjà le cas pour les animaux.)
           
          C’est ça qui est bien dans un thread de commentaires, on a toujours quelqu’un comme toi qui aiguillonne la pensée afin de pousser la réflexion jusqu’au bout, ce qui permet de trouver la solution la meilleure In Fine pour le plus grand bien du plus grand nombre 🙂

          1. Ton quatrième point m’inquiète, tu n’envisage pas une baisse d’impôts quand même, penses au nombre de crises cardiaques qu’une annonce comme ça pourrait causer en socialie, assassin .
            N’empêche que plaisanterie mise à part, on est dans une belle merde avec cette bande de raclures de bidet et que sortir de l’UE ne peut pas se faire en claquant des doigts . Trop de gens sont dépendants de l’argent magique et, mal faite, une sortie pourrait être réellement un remède pire que le mal . La G.B. avait un atout considérable que nous n’avons pas, ils n’étaient pas dans l’euro et ça change tout .

          2. C’est bien pour ça que j’insiste toujours très lourdement sur le fait de déveloper/posséder un embryon solide de la nouvelle société à venir avant de se débarrasser définitivement des petits marquis.
             
            Quant’à l’argent magique, il préfigure le revenu universel, censé justement calmer les gens et les assigner à résidence d’une façon soft – reste un seul problème, mais de taille, où prendront-ils l’argent ? Parce que tuer la société capitalistique est une chose, mais une chose qui ne peut être remplacée par la planche à billets et même si ça l’était, la logique et la défiance ramèneraient immédiatement des voies de délestage à la surface, ne serait-ce que le troc.
             
            Comme disait sèpukel chansonnier en se produisant devant les allemands et en faisant le salut nazi : “nous y sommes, jusque-là !” – on peut donc prédire sans trop se tromper une période d’au minimum 3 à 6 ans d’une guerre civile plus ou moins larvée (qui commencera vraiment quand les étagères des supermarchés seront vides ou que les prix crèveront le plafond), puis l’arrivée de “sauveurs” avec une solution toute faite, mais esclavagiste, qui séduira évidemment des gens meurtris dans leurs chairs, mais ils n’auront pas le temps de mettre en place, l’astéroïde Apophis ayant toutes les chances de se crasher sur terre en 2029 (E.Cayce : “Northern europe aspect will change in a twinkling of an eye” – B.Meier : “Contrairement aux mauvais calculs de la nasa, Apophis a toutes les chances de se crasher en 2029 sur un axe mer Noire-mer du Nord, seule une défense concertée au niveau international pourrait en venir à bout, nommément en lançant des bombes thermo-nucléaire dans l’espace sur lui”.)
             
            Évidemment, ça n’est pour l’instant qu’une prophétie (donc, évitable, à commencer par un changement de pensée des gens), mais les choses étant en train de dériver comme elles le font actuellement, il va falloir un (gros) sursaut, sinon, elle se transformera en prédiction :/ (MAIS il y a quand même des signes qui, s’ils nous indiquent clairement que nous sommes à la croisée de chemins, vont dans le bon sens – en un mot, tout ça est en train de virer à la courses de vitesse entre eux et nous.)

  3. Cette “magnifique” coordination de l UE pour imposer une mesure liberticide est une nouvelle preuve flagrante que l opération Covid préexistait au Covid…

  4. Et bien …. nous sommes nombreux à dire au revoir aux voyages pour 2021 et attendons 2022 avec un chouia d’espoir => chute du clown monarque. Sauf que …. un non européiste qui aurait une chance l’année prochaine ben …. 🤔

    1. Je crois que nous en sommes au point où les gens accepteraient bien un système à la suisse, déjà pour la participation active de la population, révocations des lois incluses, ensuite, pour la présidence tournante qui serait à même de satisfaire tout un chacun. Bien évidemment assortit d’un contrôle citoyen hyper-serré de gens tirés au sort pour un seul et unique mandat, histoire d’envoyer copinages et capitalisme de connivence aux oubliettes.

      1. Ce système fonctionne là-bas parce c’est une confédération, que tout est structuré en fonction de ça . Ici, bonjour pour mettre ça en place, on n’est même pas foutu de réduire le nombre de régions sans créer des doublons supplémentaires, réduire l’efficacité, augmenter les coûts . Alors sortir du centralisme j’en pleure déjà de rire …

        1. Il ne s’agit absolument pas de sortir de quoi que ce soit, mais d’exploser tout le système façon puzzle – c’est pourquoi je m’attarde toujours sur le fait qu’il faut des racines de plan tenant bien la route avant que de tout faire sauter (et c’est assez facile, il suffirait de rendre public certains secrets d’alcôves des politocards pour qu’ils soient tous définitivement grillés ; après, ceux qui courent le plus vite s’en sortiront peut-être.)
           
          Évidemment, il y a comme toujours un hic, ça nécessite un petit noyau de gens très déterminés et sachant ce qu’ils font, non-seulement prêts à imposer ce changement (ça, n’importe quel abruti en est capable) fortement s’il le faut, mais aussi prêts à laisser la main le moment venu, parce que tout changer d’autorité et gouverner sont deux choses malheureusement très rarement réunies chez les mêmes hommes. De fait, ça ressemble énormément à ce que CDG a fait quand il s’est opposé à l’empire américain dès la fin de WWII, vu que le pays est tout aussi en ruine qu’alors.
           
          De toutes façons, si les gens continuent à se complaire dans la négation de leur responsabilité individuelle, donc à piétiner la spiritualité, le retour de bâton sera tout aussi saignant que la dernière fois (le déluge), ne laissant que quelques centaines de milliers d’individus en vie sur la planète – le souci, c’est que nous n’avons pas de temps à perdre en revenant à zéro pour la énième fois, parce que d’ici à peine plus d’un millénaire, le soleil va commencer à manifester sa mort prochaine (le fer, dernier élément de la chimie nucléaire, est déjà très présent dans son spectre) – ~1400 ans, c’est à la fois long quand les gens sont sérieux et horriblement court quand ils sont inconséquents.

          1. @Jiff 21 MAI 2021 À 22 H 21 MIN
            Vous écrivez :
            “1400 ans, c’est à la fois long quand les gens sont sérieux et horriblement court quand ils sont inconséquents.”

            Ça m’a fait penser à :
            “La vie c’est comme un pénis, elle est relativement courte mais elle parait très longue quand elle devient dure…”

            Bon plaisanterie mise à part je constate en lisant les commentaires que la solution ne viendra pas des élections quelles qu’elles soient !
            Depuis 2017 nous en bavons du SYSTEME (président immature – députés – sénateurs, que des vendus !), n’est-ce pas ?
            Alors renversons le !

          2. “Alors renversons le !”
             
            Relisez-moi, @PAS DUPE !
            Il n’y a rien de plus dangereux que de casser un système, si pourri soit-il, sans avoir des bases solides du nouveau dans sa musette (et pas grand chose de plus, car si vous changez totalement de paradigme comme ça devrait-être fait, vous n’avez réellement aucune idée des chemins que prendront les gens pour arriver à une finalité qui tienne tout aussi solidement la route.)
             
            Retournez-vous et regardez ce qu’il s’est passé en 1789-1795, il n’y avait pas de projet ni de projection – bilan, les choses ont changé de noms et de couleurs, mais elles sont bel et bien restées les mêmes…

          3. @Jiff 22 MAI 2021 À 23 H 47 MIN
            Avouez que nous avons atteint un point de non retour.
            Qui aurait pu imaginer vivre une telle situation (DICTATURE! Et pas seulement sanitaire !) et de plus en France ?
            Dans le chaos, et c’est le prix à payer pour retrouver la dignité humaine, “Dieu reconnaîtra les siens”.

  5. Sourire pendant 30secondes avec un dessin du Canard Enchainé …. des gens qui font la queue avec leur portable à la main et le QR code affiché sur l’écran et dans ce groupe , une dame âgée ( non pas un homme !) avec son téléphone à cadran des années 50 à la main, et qui assure “on m’a dit que le QR code était dans le téléphone”
    Quid des EHS graves qui n’ont pas et ne peuvent pas avoir ni utiliser de tél. portables ?

  6. Je suppose que l’UE a aussi prévu la fourniture des smartphones à la population européenne qui en est dépourvue. Je suppose que les bulgares, roumains, polonais et autres travailleurs détachés qui naviguent beaucoup à travers l’UE ne sont pas tous équipés des modèles permettant l’installation de l’appli et les mises à jours. Et peut-être prévoir les traductions qui vont bien pour les FdO…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer