Abstention aux régionales : malaise dans la démocratie

Au deuxième tour des régionales, l'abstention a confirmé hier sa signfication politique, celle d'un malaise dans la démocratie. Massivement, les Français ont refusé de voter (plus de 65% des inscrits, semble-t-il), pour le deuxième dimanche de suite. Les prétextes à ce désintérêt pour la démocratie sont nombreux et variés. Collectivement, ils montrent combien est large le fossé entre les Français et leurs institutions dont la légitimité est désormais très contestable. Cette alerte démocratique ne semble guère prise au sérieux par la caste au pouvoir. Elle rend pourtant possible tous les débordements et préfigure peut-être une ère de chaos.

Malaise dans la démocratie : une semaine après un premier cataclysme électoral, le deuxième tour des régionales a confirmé le verdict d’une sécession populaire. Les Français ont envoyé un signal très inquiétant quant à leur adhésion à leurs institutions démocratiques hier. En toute connaissance de cause, ils ont dit leur désintérêt et leur désamour pour le vote. 

L’abstention annonce-t-elle le pire pour la rentrée ?

Cette vague de “reflux” démocratique met en lumière la distance grandissante que les Français prennent avec les institutions de la République. Beaucoup d’analystes y voient la manifestation d’une torpeur ou d’un désintérêt pour la chose publique. Nous penchons plutôt pour une prise de distance vis-à-vis de la caste qui détient le pouvoir, dont les Français contestent de façon grandissante la légitimité. 

L’importance du phénomène est telle qu’elle pourrait indiquer une rupture profonde de l’opinion publique avec ses institutions. Il peut s’agir d’un signe annonciateur de troubles sociaux majeurs, mais qui peuvent prendre le visage de contestations sporadiques ou de révoltes localisées. Dans tous les cas, la stabilité politique du pays semble pouvoir être menacée aujourd’hui. 

Le refus d’un duel Macron – Le Pen

L’examen des résultats montre parallèlement que la perspective d’un duel Macron – Le Pen au second tour des élections ne semble avoir réjoui les électeurs. Le Rassemblement National subit en effet une importante déculottée, avec un score somme toute assez médiocre de Thierry Mariani en Provence – Alpes – Côte d’Azur, seule région où le RN pouvait gagner. L’intéressé aurait rassemblé moins de 43% des voix. Mais ailleurs, la situation n’est guère plus brillante, avec une baisse moyenne de 7 à 8 points par rapport au second tour de 2015. 

Mais la situation n’est pas meilleure pour la majorité présidentielle, avec des résultats calamiteux pour les candidats qui s’étaient maintenus au second tour. En Ile-de-France, fief macroniste s’il en est, Laurent Saint-Martin n’atteint pas les 10%. Marc Fesneau, dans la région Centre, sort quatrième de la quandrangulaire avec 16% des voix. Partout, LREM a fini lanterne rouge du scrutin. Un désaveu cinglant !

Trop de candidats à droite

Facialement, les Républicains peuvent se réclamer d’une belle réussite, avec une majorité de régions acquises, et des candidats potentiels à la présidentielle largement réélus. C’est le cas de Xavier Bertrand, réélu dans une triangulaire avec 52,4% des voix, mais 66% d’abstention, mais aussi de Valérie Pécresse, réélue dans une quandrangulaire avec 46% des voix et 67% d’abstention, et Laurent Wauquiez, réélu dans une triangulaire à plus de 55% des voix et 67% d’abstention. Ces trois vainqueurs incontestables devraient largement occuper le terrain dès cet été pour incarner la droite de gouvernement en 2022. 

Pourtant, leur “triomphe” mérite d’être relativisé au vu de la faible participation. Il n’empêche, les ingrédients sont réunis pour un impressionnant chaos qui devrait servir les intérêts d’Emmanuel Macron, dont l’hypothèse où celui-ci se représenterait. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

49 Shares:
22 commentaires
  1. Une majorité de français commence, par la force des choses, à entrevoir que la démocratie, qui n’est qu’une illusion qui se cache derrière le « suffrage universel », est le vêtement dont se pare le pouvoir sous le prétexte qu’existe une représentation populaire. Mais cette représentation n’est pas populaire, car, en réalité, elle est contrôlée par des partis politiques sous influence des puissances d’argent.
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

  2. On a gagné, on a gagné… du haut de leurs taupinières ces abrutis roulent les mécanique et s’auto-congratulent comme s’ils venaient de gravir l’Everest en hiver par la face nord en s’abritant derrière leurs scores minables oubliant un peu facilement que les 2/3 des français ne leur accordent même pas une importance suffisante pour perdre 1/4 h . Où sont passés les 50% de français des sondages qui valident l’esbroufe de Macron, les 58-60% de français plus à droite qu’à gauche, la soi disant vague verte qui ne gagne jamais un seul scrutin si elle se présente en son nom? Tout ceci devient grotesque, et ce ne seront pas les discours ridicules des experts en expertises ou des propagandistes subventionnés qui pourront y changer quoi que ce soit, dommage que le ridicule ne tue plus ….

  3. L’un des chantiers que devrait ouvrir chaque responsable politique au niveau où qu’il se trouve serait celui de la citoyenneté. Si nous regardons de près la vie collective nous avons sous les yeux un constat éclairant. L’abstention record en est un élément flagrant.. Le nombre de personnes engagées dans les syndicats et les partis baisse. Par contre le nombre de bénévoles est constant en pourcentage. L’engagement n’est donc pas en cause, mais sa finalité. Tout ce qui touche au politique est écarté. Il est évident que je n’ai pas de solutions miracles. Cependant j’ai quelques propositions qui pourraient participer du renouveau de l’intérêt du citoyen :
    – augmenter le nombre de référendums (locaux, régionaux, nationaux)
    – prendre en compte le vote blanc
    – mettre plus de proportionnalité dans la représentativité
    – mettre en place des formations citoyennes à l’échelon local
    Alain

    1. Intentions certes louables, mais qui ne se matérialiseront pas, parce qu’elles induisent une perte de pouvoir pour les impétrants.
       
      Par contre, l’engagement croissant des gens en faveur de leurs concitoyens est symptomatique de leur vue de la société telle qu’elle devrait-être – ça rejoint le grand projet de CDG, faire passer la france du XIXème au XXème siècle (rappelons zici, à toutes fins zutiles, qu’il y a 60 ans, seuls 30 % des français avaient l’eau courante…), projet qui n’a pas trop mal réussi, du moins jusqu’à ce qu’il se soumette à la volonté populaire et quitte le trône.
       
      Tout cela constituait un but solide, donnant une clarté de vision à court, moyen et même long terme à tout le monde, choses qui n’existent plus aujourd’hui, l’évanescence de la vraie poliotique étant très (trop) favorisée par les avancements technologiques dévoyé en instrument de surveillance ubiquitaire et le niveau lamentable des politocards, qui n’a d’égal que leur immense corruption et leur incompétence crasse.
       
      Le système actuel doit imploser pour renaître sous une forme complètement différente et surtout, stable (sans doute un mélange de démocratie Suisse et de celle d’Athènes), parce qu’y apposer des patches épars n’y changera rien, à cause de la mentalité de ceux qui croient tout savoir mieux que les autres et s’accrochent comme des bernacles à une coquille désormais vide (cf le commentaire de @pazibou sur les commentaires obscènes d’auto-satisfaction des débiles profonds.)
       
      Les temps des réformes est révolu et si nous ne voulons pas qu’il devienne celui des révolutions, il est grand temps de tout faire sauter pour reconstruire sur des fondations solides en prenant en compte tout le monde, le cautère sur jambe de bois ayant largement prouvé son inutilité…

  4. J’adore la photo principale des 3 guguss(es) qu’on présente comme « forts potentiels pour l’Elysée 2022 ».

    Je vais vous rassurer tout en prenant dès à présent les paris sur mon hypothèse :

    – l’un d’entre ces trois sera au 2ème tour de Présidentielle 2022 ;
    – les deux autres feront moins de 15% au premier tour ;
    – aucun des trois ne sera élu Président de la République française 2022-2027 ;
    – c’est un outsider qui raflera la mise, comme d’habitude, au grand dam des instituts de sondages qui auront préalablement tenté de trafiquer l’élection ;
    – l’outsider prendra les bonnes décisions mais sera contré par les GAFAMs progressistes et les BLM dans la rue ;
    – s’en suivront 5 années de troubles majeurs ;
    – les progressistes s’associeront à la mafia vénézuélienne pour corrompre les élections de 2027, en trafiquant les machines de vote par internet, en tentant de modifier le code électoral pour ouvrir les élections françaises à tous les peuples étrangers sans justificatif de domicile sur le sol national et de CNI (Haïti) ;
    – etc.

    Tiens, ça m’rappelle quelque chose mais je ne sais pas quoi…

    Nous vivons une époque formidable.

  5. Bon vieux vote de boomers nostalgiques. Le RN a beau essayer, plus il essaie moins les gens achètent. Quitte à vanter sans vergogne les tocards précédents Les Ripoux-larem-socialo des 40 piteuses. Au fur et à mesure de ce refus d’obstacle ils devient évident pour moi que la majorité du pays ne veut pas se priver et pas se fatiguer. Juste blâmer le voisin, les ✌️politiques✌️ disparaître sans trop souffrir. Réflexe de vieux consommateur gavé.

    Pas très glorieux tout ça. Chris Combaz confirme au micro de TVL: https://youtu.be/vo0ObsPjPh0?t=186

  6. Mon inquiétude, ce n’est pas le discrédit qui touche la classe dirigeante actuelle. Pour moi, c’est acté, C’est derrière nous.

    En revanche, je suis terriblement inquiet, à la limité de l’angoisse, de ne pas voir émerger d’élite de rechange.

    1. Peut-être parce que ce n’est pas d’élite dont nous avons besoin . Hormis le strict régalien (sécurité intérieure, FdO, armée et justice) je ne crois vraiment pas que de quelconques gurus soient réellement nécessaires . Mettons en place un système qui nous fout la paix, rétablit les libertés et la responsabilité, abrogeons les lois qui n’ont pas de raisons d’être et il ne devrait pas falloir longtemps pour voir s’inverser pas mal de choses .

      1. C’est pas faux, je regardais ce WE une vidéo où le type expliquait qu’énormément des grandes découvertes scientifiques ont été faites par des français entre 1830 et 1870, mais encore faut-il que l’instruction des gens soit à la hauteur de leurs prétentions ou simplement de leurs désirs et ça, c’est le pic du Mont Blanc de l’achoppement…

    2. Il n’y a pratiquement pas de roue de secours, du moins chez les moins de 60 ans, simplement parce qu’aucun n’a l’abnégation nécessaire pour exécuter tous les changements qui sont nécessaires, dont la mega-réforme d’un état en obésité morbide dont le public est maintenant le servant au lieu de l’inverse, sachant que ça ne sera qu’un one shot, les français ayant tendance à brûler le lendemain ce qu’ils adoraient la veille, surtout ceux qui changent leur mode de vie, même si c’est pour le meilleur.
       
      C’est aussi le résultat d’une ednat qui a largement contribué à la disparition de l’éducation familiale (ses valeurs) et de la famille tout court en décérébrant très soigneusement les têtes blondes durant des décennies par théologie imbécile (d’où ce vide intersidéral habitant les cervelles qui semble vous inquiéter.)
       
      En un mot comme en cent, nous y sommes jusque là.

  7. Bertrand n’est pas le candidat d’Attali qui a publiquement dit qu’il pensait que le prochain président serait une femme sans la nommer.

    Mais on sait depuis qu’il pensait à Audrey Tcherkoff

    Vous voulez une photo avec le larron et la laronne ? Elle est publique

    1. Attali est un has been qui n’intéresse plus que les journalistes en mal de gros titres . D’ailleurs je croyais qu’il s’était suicidé, comme il le préconise pour les autres dès 65-70 ans . Ah! on me souffle dans l’oreillette que je n’ai rien compris, que l’essentiel, c’est “pour les autres” suis je bête!!!

  8. Je ne comprends pas comment les commentateurs ne VOIENT pas que les Français en ont assez de voter pour que les candidats qui n’ont rien à faire de leurs opinions puissent établir leur stratégie pour les enfumer à l’élection suivante. Ces élections sont des sondages, ni plus ni moins. Je n’entends nulle part de commentaires sur la POLITIQUE de ceux qui ont été élus. Qu’est-ce qui a convaincu, dans leurs programmes ? J’ai bien compris que Xavier Bertrand se positionne au cas où il serait au second tour l’année prochaine en face de Marine Le Pen (ou un écolo). Vote refuge ! Mais Bertrand-Macron, même combat ! J’ai voté et j’ai hésité, à a dernière minute, de voter pour n’importe qui sauf “les gros” histoire de brouiller les cartes. Nous n’exprimons plus nos volontés, on nous demande juste d’indiquer avec quels arguments on pourra le mieux nous manipuler. Ne pas voter, c’est refuser de collaborer. C’est rester LIBRE.

  9. Bon, étant donné qu’il n’y avait (et aura pour les présidentielles) que des propositions d’extrême gauche (LFI, écolos, communistes), de gauche (PS, MRC, PRG) et de centre gauche (LR, LREM, MODEM, UDI, RN), rien ne nécessite de s’intéresser. Heureusement, bientôt la fin de l’argent des autres. En attendant la tutelle de l’Allemagne et les bases US/OTAN sur les côtes nationales.

    1. Échange de bons procédés, une (toute petite) partie de ce que les guides de Billy Meier en disent : https://theyflyblog.com/2021/06/another-covid-vaccine-prediction-from-billy-meier-corroborated/
       
      Il y en a des tas d’autres, qui mettent notamment à l’index toutes les thérapies géniques expérimentales très insuffisamment testées et presque totalement inefficaces en tant que vaccins qui vont poser de gros problèmes de santé aux piqués, tant à court terme qu’à moyen et très long terme. Une excellente affaire pour les labos et les corrompus qui les laissent faire par idiotie ou calcul financier, voire les deux à la fois (NB: ici, c’est plutôt par idiotie.)
       
      Si j’ai choisi cet article, c’est parce qu’il contient également les prédictions exhaustives de BM, émises à l’âge de… 10 ans, c’est à dire il y a 74 années ; si vous les lisez attentivement, vous constaterez que rien n’y manque.

  10. Tout ceci prend une bonne voie.

    Certes, tous ceux élus plastronnent, mais eux comme la presse évitent de dire qu’ils ne représentent plus personne, ils ont récolté 10%, au mieux, des voies du corps électoral une fois décomptés les nuls, les blancs, les abstentions.
    Le débat qui n’a pas lieu et qui est le plus important, c’est celui de la jeunesse, des gens de 18 à 30 ans qui ne votent pas, et à priori ne voteront jamais. Encore un vote ou deux et l’abstention sera telle que les élections se dérouleront dans une cabine téléphonique.
    Le non vote est la seule voie possible, il faut faire comme Ghandi, une lutte passive, le système va s’écrouler tout seul, comme toujours.

    En aparté, nous sommes dans une conjonction sans précédent : perte de souveraineté et déliquescence de l’Etat, endettement endémique et exponentiel qui va contraindre à des mesures à la Grecque, augmentation phénoménale du prix des matières premières, délire écologiste, inflation sans augmentation des salaires ou à la marge, interdiction des véhicules thermiques dans les centres villes, arrêt du nucléaire et augmentation de la demande électrique, explosion de l’immigration musulmane, etc.

    Nous y sommes, les mois qui arrivent vont obliger le gouvernement à tailler dans les effectifs des fonctionnaires, à couper dans les retraites, à ponctionner l’épargne des français, à augmenter les impôts et ce à tous les étages.

    Certains imaginent que l’or sera un refuge, perso je préfère les armes, jeter des lingots à la tête de ceux qui nous contraignent, n’a pas de réelle portée, et quel gaspillage.

  11. Enfin ! Deux tiers des électeurs ont compris que ELECTIONS = PIEGE A CONS !

    Prochaine étape : la DEFLAGRATION !
    Vivement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer