ūüéĖExclu: La vraie histoire de de Zemmour et d’Albin Michel

30.05.1968, manifestation de soutien au général de Gaulle.

Aujourd'hui, dans les "Droites de Husson": - Gribouille est de droite et il est légion ! - A quoi sert la droite ? - Eric Zemmour et Albin Michel : la vérité sur une rupture

"La droite la plus b√™te du monde": l'expression est de Guy Mollet, en 1957. Souvent cit√©e, la formule n'est jamais plac√©e dans son contexte. L'ancien pr√©sident du Conseil reprochait √† la droite parlementaire de ne pas vouloir s'associer √† la SFIO pour mettre en oeuvre une politique raisonnable de transferts sociaux. Et il ajoutait que c'√©tait faire le jeu des partis "anti-d√©mocratiques": communistes et gaullistes du RPF. Non seulement Mollet utilisait une ficelle qui a resservi maintes fois depuis, de l'interdit mitterrandien sur l'alliance avec le Front National au "en m√™me temps" macronien. Mais la b√™tise de la droite ne vient pas de ce qu'elle refuserait de s'allier au centre-gauche. Puisque le faire la conduit √† chaque fois √† sa perte. Elle ne tient pas seulement aux divisions qui la minent; et qui bien des fois lui ont fait perdre le pouvoir. Elle vient essentiellement de ce que la droite, qu'elle soit orl√©aniste, bonapartiste ou l√©gitimiste, a le plus souvent une f√Ęcheuse tendance √† m√©priser ce qui est sa raison d'√™tre: la nation telle qu'elle est, avec son besoin de protection et d'adaptation - et non telle que des id√©ologues ou l'√©tranger voudrait qu'elle soit. Or, il faut bien le dire, de Xavier Bertrand √† Marine Le Pen, d'Eric Zemmour √† Val√©rie P√©cresse on joue actuellement d'autres cartes que celles de la nation et du r√©el face aux abstractions et aux sectarismes de la gauche.

Gribouille est de droite. Et il est légion !

On a connu la lettre de Monsieur de Rastignac – c√©l√®bre pastiche propos√© depuis de longues ann√©es par Valeurs Actuelles – plus inspir√©e. Si vous voulez comprendre les petites manŇďuvres qui ont vu s’affronter cette semaine, Xavier Bertrand d’une part (que le chroniqueur affuble du nom J√©r√īme-Nicolas S√©chard) et, d’autre part, le trio Laurent Wauquiez (L√©opold de Werther), Bruno Retailleau (Bruno de Morsauf) et Val√©rie P√©cresse (Sidonie L’Estorade), vous aurez toutes les informations que vous souhaitez. Le trio veut √† tout prix emp√™cher Xavier Bertrand de s’envoler dans les sondages, pousse √† des primaires, ce sur quoi le bureau politique du parti est sorti tr√®s divis√© d’une r√©union mardi 6 juillet. Xavier Bertrand, lui, refuse les primaires.¬† ¬†Notre ami Rastignac d√©dramatise et assure esp√©rer que le bon sens l’emportera. On l’a connu plus mordant et f√©roce dans la retranscription de la com√©die politique fran√ßaise.¬†¬†

En fait, cela ne traduit-il pas l’angoisse qui est celle de beaucoup de gens sinc√®rement de droite? Tout devrait √™tre fait pour battre Emmanuel Macron. A commencer par l’organisation des forces, la construction d’un collectif. Une petite dynamique √©tait possible au soir du second tour des r√©gionales. Et ceci d’autant plus que Marine Le Pen a subi un v√©ritable √©chec; et que son discours de Perpignan a confirm√© qu’elle √©tait peu port√©e √† apprendre de ses d√©faites.¬†

Eh bien non ! Gribouille est de droite et il a tendance √† prolif√©rer. Xavier Bertrand, loin de tendre la main √† Laurent Wauquiez pour lui proposer une alliance en vue de gagner, continue sa course solitaire. Un sentiment diffus se r√©pand dans l’opinion selon lequel l’homme manquerait de l’envergure n√©cessaire √† la fonction √† laquelle il aspire. Est-ce normal qu’un hashtag ait fait fureur toute la soir√©e du 8 juillet #XavierBertrandLeProuteur, qui transforme le pr√©sident r√©√©lu des Hauts de France en personnage de la Soupe aux Choux? Mais comment Laurent Wauquiez et Val√©rie P√©cresse peuvent-ils s√©rieusement, chacun d’entre eux, penser que la France va se passionner pour leur √©ventuelle candidature alternative √† celle de Xavier Bertrand?¬†

Et puis, en m√™me temps que l’on parlait primaires chez LR, Christian Jacob en a profit√© pour mettre fin aux fonctions de Guillaume Peltier comme vice-pr√©sident du parti. Guillaume Peltier lui-m√™me essaie de sauver la face √† son parti en expliquant que c’est parce qu’il a pris parti pour Xavier Bertrand. En fait, tout le monde sait bien que c’est la cons√©quence du coup de barre √† droite que Guillaume Peltier avait sugg√©r√© de donner, avant les √©lections r√©gionales. On peut, comme Nicolas Sarkozy, cette semaine, aupr√®s de plusieurs interlocuteurs qui me l’ont rapport√©, se lamenter sur le faible niveau des candidats potentiels et du parti en g√©n√©ral. Mais l’ancien pr√©sident a-t-il vraiment envie de se r√©jouir √† nouveau en 2022, apr√®s 2017, d’avoir √©t√© le “dernier pr√©sident de droite”?¬†

A quoi sert la droite ?

C’est en France que sont n√©es, √† l’occasion du d√©bat sur le droit de veto du roi dans la constitution en ao√Ľt-septembre 1789, les notions de droite et de gauche. Les partisans du veto royal sont all√©s se placer¬† √† droite du pr√©sident de s√©ance et les adversaires √† gauche. Le d√©bat √©tait entre ceux qui partaient de la souverainet√© r√©elle, incarn√©e dans le monarque, capable de mod√©rer les passions de l’Assembl√©e – et Louis XVI en fit un usage si efficace et intelligent politiquement qu’apr√®s¬† l’√©meute du 20 juin 1792, o√Ļ il avait tenu seul face √† la foule pendant six heures, des “p√©titions” arriv√®rent de toute la France pour “f√©liciter le Roi d’avoir sauver la Constititution au p√©ril de sa vie”. H√©las, ayant perdu le contact avec le pays profond, les fr√®res du Roi et les √©migr√©s, comme l’ont d√©finitivement √©tabli Paul et Pierrette Girault de Coursac, poignard√®rent le souverain dans le dos par la proclamation du Manifeste de Brunswick, publi√©, nous le savons maintenant, contre la volont√© de Louis XVI. Au fond, l’histoire de la R√©volution est celle du “p√©ch√© originel de la droite”: le souverain r√©formateur fut d’abord confront√©¬† au refus des privil√©gi√©s d’acquitter leur part d’imp√īt; puis √† la passion anticatholique dont l’historien Jean Dumont a bien montr√© qu’elle envenimait en permanence les compromis politiques possibles et imagin√©s par cette tr√®s grande intelligence politique qu’√©tait Louis XVI (dont le meilleur portrait, fid√®le √† l’histoire, se trouve dans le livret de La Cl√©mence de Titus, l’avant-dernier op√©ra de Mozart, en 1791). Or, loin de faire bloc autour d’un souverain qui avait lu les cahiers de dol√©ance et prenait au s√©rieux leur demande de plus de gouvernement local en m√™me temps que leur aspiration √† l’√©galit√© de tous devant l’imp√īt, les orl√©anistes comme les √©migr√©s, pour des motifs diff√©rents mais avec un r√©sultat convergent, jou√®rent contre la souverainet√© r√©elle.¬† Ils jou√®rent contre l’aspiration au renforcement des libert√©s locales.¬† Ils se firent soit les complices soit les alli√©s objectifs de tous les id√©ologues voulant soumettre la r√©alit√© du pays √† des expressions abstraites de la souverainet√©; et de tous les pr√©dateurs qui utilisaient le slogan de la “libert√© individuelle” pour d√©chirer le tissu des libres associations qui font le maillage des “libert√©s collectives” – et donc la meilleure d√©fense, au final, des droits des personnes. C’est ce que Tocqueville a magnifiquement analys√© dans L’Ancien R√©gime et la R√©volution ou dans la D√©mocratie en Am√©rique (√©loge d’une “R√©publique conservatrice”).¬†

Tout se passe aujourd’hui, comme si les courants √©clat√©s de la droite s’acharnaient √† reproduire les erreurs du pass√©.

Ce que nous disons de la politique sanitaire s’applique √† bien d’autres domaines. Alors que le baccalaur√©at 2021, avec une r√©ussite de 95%¬† au bac g√©n√©ral, est une diplomation d√©sormais sans signification, qui laisse les jeunes gens les plus vuln√©rables¬† partir sans d√©fense dans les √©tudes et dans la vie professionnelle, Laurent Wauquiez juge ad√©quat de f√©liciter les bacheliers pour leur r√©ussite!¬† Alors que de moins en moins de zones du territoire √©chappent √† l’ins√©curit√© et qu’il faut attendre qu’un Ministre prenne l’avion pour que le Pr√©sident se f√Ęche de l’absence de contr√īle aux fronti√®res, l’obsession de Madame Le Pen est d’avoir l’air moins √† droite qu’Eric Zemmour. Etc…

En fait, si la droite n’est pas l√† pour d√©fendre le r√©el contre tous les nominalismes de la gauche; si la droite ne refuse pas cette moderne version de la lutte des classes qu’est le macronisme , expression fran√ßaise de la “r√©volte des √©lites” si brillamment analys√©e par Christopher Lasch, Christophe Guilluy ou Joel Kotkin; si la droite ne s’interroge pas sur les moyens concrets de r√©tablir la m√©ritocratie scolaire ou de r√©industrialiser la France. Si elle ne d√©nonce pas l’imposture √©cologiste, nouvel horizon utopique d’une gauche post-marxiste, √† quoi la droite peut-elle bien servir? Elle trahit sa raison d’√™tre.¬†

On dit souvent que la droite est potentiellement majoritaire dans le pays. mais c’est parce qu’une population refuse toujours majoritairement les id√©ologies et va spontan√©ment vers les forces politiques qui lui proposent protections et libert√©s. La droite fran√ßaise est le plus souvent perdante non seulement du fait des rivalit√©s individuelles qui la d√©chirent mais aussi de par le refus partiel du r√©el de ses diff√©rentes composantes. Nous vivons dans un pays dont les √©lites croient souvent que l’on innove mieux √† l’√©tranger qu’en France; dont la bourgeoisie, depuis la R√©volution, entretient les conflits sociaux comme des proph√©ties auto-r√©alisantes; et o√Ļ les d√©bats de principe rel√®vent √† la fois d’un passe-temps national mais aussi de la paresse face au r√©el. S’il est vrai que la formule de Guy Mollet sur “la droite la plus b√™te du monde” √©tait celle d’un homme de gauche int√©ress√© √† diviser ses adversaires, on h√©site √† qualifier le fiasco de ces derniers jours chez LR: paresse intellectuelle, manque de courage et vanit√©s individuelles s’y disputent la palme.¬†

Eric Zemmour et Albin Michel: la vérité sur une rupture

Depuis qu’il joue publiquement avec l’id√©e d’une candidature, Eric Zemmour cite r√©guli√®rement la d√©claration de Jacques Bainville √† la fin de sa vie, regrettant d’√™tre rest√© dans le domaine de l’analyse et de ne pas √™tre entr√© dans le royaume de l’action.¬† Lisons le compte-rendu que Zemmour faisait, r√©cemment, de confidences cit√©es par le biographe le plus r√©cent de l’historien:¬†

Son fils, Herv√©, a racont√© √† Christophe Dick√®s le d√©sespoir de ses derni√®res ann√©es: ¬ęTout ce que j‚Äôai fait est st√©rile‚Ķ¬Ľ Il regrette de ne pas avoir particip√© √† la vie politique de mani√®re plus active. De ne pas avoir abandonn√© son m√©tier de journaliste. Il rumine sans apitoiement sur soi:¬†¬ęPourquoi si bien pr√©voir et pouvoir si m√©diocrement? J‚Äôai toujours eu le tort de ne pas viser assez haut. Exc√®s de fausse modestie, fausse fiert√©! M√©fiance exag√©r√©e de soi m√™me, sentiment d‚Äôimpuissance.¬Ľ

Sur son lit de mort, √† un de ses amis qui lui vante ses qualit√©s journalistiques et son aura internationale, il r√©plique: ¬ęQue voulez-vous que cela me fasse! J‚Äô√©tais fait pour m‚Äôasseoir √† la table de Vergennes¬Ľ (le ministre des Affaires √©trang√®res de Louis¬†XVI qu‚Äôil admirait).

Il faut imaginer Cassandre malheureuse”.¬†

Eric Zemmour pourrait commenter en disant que l’on sait aujourd’hui que Vergennes n’√©tait que le fid√®le ex√©cutant de la strat√©gie d√©finie par Louis XVI. Mais ce qui n’est pas ce qui l’int√©resse. Les propos de Bainville lui ont fait l’effet d’une r√©v√©lation personnelle.

Le regrett√© Ren√© Girard (1923-2015) aurait pu √©pingler Eric Zemmour dans la liste, aussi vieille et universelle que l’humanit√©, des individus victimes du d√©sir mim√©tique. Zemmour est trop sup√©rieur √† la plupart de ses contemporains pour succomber √† un d√©sir mim√©tique ordinaire. Il est dot√© en particulier d’un courage rare dans notre soci√©t√©. Mais Girard aurait ajout√© que le d√©mon du mim√©tisme est prot√©iforme. Eric Zemmour va chercher chez Jacques Bainville un mod√®le √† imiter. Il admire certainement Bainville, sinc√®rement. Mais en l’occurrence Bainville est le pr√©texte pour justifier l’ambition politique venue sur le tard au chroniqueur de C-News.¬†

Mais Eric Zemmour croit-il vraiment que l’on puisse rendre Cassandre heureuse?¬† En tout cas s’il croit que la politique viendra combler la frustration que g√©n√®re la lucidit√© face au d√©clin du pays, il se trompe. Il se pourrait m√™me que l’homme Zemmour perde beaucoup dans une aventure dont il n’est pas s√Ľr qu’elle soit faite pour lui.¬†

Je vais peut-√™tre surprendre mes lecteurs; mais dans la querelle qui oppose l’√©crivain √† son √©diteur Albin Michel, j’ai tendance √† √©couter l’√©diteur avec attention. Faisant beaucoup de politique depuis quelques mois, Eric Zemmour √©tait en retard pour rendre son manuscrit. Or il a voulu maintenir le calendrier initialement imagin√© et imposer, en vue d’une √©ventuelle candidature √† la pr√©sidentielle, que le livre sorte bien en septembre, comme pr√©vu. Comme si l’√©dition n’avait pas ses rythmes, ses lenteurs, m√™me. Dans l’√©dition fran√ßaise, le d√©lai aujourd’hui incompressible entre la remise d’un manuscrit √† un √©diteur et sa mise en place en librairie est de quatre mois minimum, plus souvent cinq ou six.¬† Si Eric Zemmour a vraiment pens√© qu’il pourrait contraindre un √©diteur √† presser le pas pour cause de calendrier politique, certains jugeront sans doute que c’est un comportement tr√®s “France d’en haut” (pourquoi faire, m√™me √† Zemmour, un statut d’exception par rapport √† l’auteur lambda, demanderont-ils?); pour ma part, je me contenterai de penser que l’√©diteur a raison de distinguer les ordres. L’√©dition n’est pas un meeting politique. Il¬† y avait bien risque d’instrumentalisation.¬†

Je comprends bien qu’on puisse vouloir alimenter le r√©cit d’un Monsieur Z¬† se battant contre l’establishment.¬† Pour autant je ne suis pas s√Ľr qu’Eric Zemmour se rende service par un tel raccourci en ce qui concerne son livre. Et le geste de Philippe de Villiers quittant Albin Michel par solidarit√© a du panache. Mais je ne suis pas s√Ľr qu’il soit intelligent sur le long terme d’abandonner une position de force chez un grand √©diteur parisien quand on a l’audience d’un Zemmour ou d’un Villiers.¬†

A vrai dire, la question √† poser va bien au-del√† de l’√©dition d’un livre. Eric Zemmour est devenu l’un des plus grands influenceurs de France √† force de courage et de lucidit√©. Travaill√© par l’ambition, il semble d√©sormais vouloir se lancer dans l’ar√®ne du combat politique. Au risque de voir s’√©roder rapidement les positions tr√®s solides qu’il a conquises. Je trouve fort sympathiques tous les jeunes qui s’engagent pour Zemmour. A vrai dire, ils sont l’√©talon de la confusion chez LR dont nous parlions pr√©c√©demment. Car la plupart sont des d√©√ßus de LR plut√īt que des militants RN.. Ils √©taient venus en nombre √† la Convention de la Droite en septembre 2019.¬† Mais pr√©cis√©ment, Zemmour n’a-t-il pas un r√īle √† jouer pour faire gagner la droite? Non pas en √©tant lui-m√™me candidat √† la pr√©sidence mais en devenant faiseur de roi: peut-√™tre LE faiseur de roi. Imaginons que soir apr√®s soir, intervention apr√®s intervention, sur C-News, l’√©ditorialiste trace les contours d’un vrai programme pr√©sidentiel¬† de droite; ou bien invite, quand sa comp√©tence est limit√©e, ceux qui ont quelque chose √† dire sur le sujet. Son influence pourrait √™tre √©norme et le pouvoir pourrait difficilement le faire taire.¬†¬†

En r√©alit√©, Eric Zemmour, s’il se lance, prendra peu d’√©lecteurs au Rassemblement National. Il mordra surtout dans l’√©lectorat de Fran√ßois Fillon, de Nicolas Dupont-Aignan et dans celui de la “droite hors les murs”.¬† C’est Emmanuel Macron qui a le plus d’int√©r√™t √† la candidature d’Eric Zemmour car ce dernier pourrait emp√™cher un candidat LR d’arriver au second tour. Alors qu’un candidat LR avec le soutien de Zemmour – intelligemment n√©goci√© par les deux parties – pourrait gagner. Et imaginons m√™me qu’aucun candidat LR n’ait le courage de se montrer avec Zemmour:¬† Marine Le Pen pourrait-elle mieux combattre l’abstention et accro√ģtre ses (maigres mais existantes) chances de gagner¬† qu’en ayant ralli√© √† elle un candidat capable d’attirer¬† entre 5 et 10% de l’√©lectorat (et sans doute son potentiel √©lectoral de 13% s’il n’est pas candidat) ?¬†

Eric Zemmour sera-t-il vaincu par le d√©mon mim√©tique de l’ambition ou sera-t-il l’un de ceux qui permette ce qui devrait √™tre la priorit√© de toute la droite: faire battre Emmanuel Macron?¬†

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers √† conna√ģtre les 1001 secrets des droites fran√ßaises √† l'approche des √©lections pr√©sidentielles. La lecture int√©grale de cette lettre est comprise dans l'abonnement √† 9,90 ‚ā¨/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Shares:
26 commentaires
  1. J’√©tais pr√©sente parmi cette foule, r√©unie le 30 mai 1968, qui manifestait son soutien √† De Gaulle. Foule dense mais ordonn√©e et solidaire, pas de cris ni poings tendus tandis que, de l’autre c√īt√© de la Seine, hurlant sa haine, une autre mar√©e humaine s’avan√ßait en groupuscules hostiles, s’√©gosillant, drapeaux rouges en t√™te et poings mena√ßants. Apr√®s ce mois de mai 68 o√Ļ les √©tudiants ont cru avoir “chang√©” la France, tout a commenc√© chavirer. C’est l’autorit√© qui en a pris un coup : l’autorit√© parentale, l’autorit√© des professeurs, l’autorit√© de l’Etat surtout… Soixante ans ont pass√© et c’est encore cette autorit√© naturelle et le respect aux parents, aux professeurs, √† l’Etat qui font terriblement d√©faut ; alors, pour combler ce manque, ce trou b√©ant dans l’√©ducation des enfants et des adultes, on nous envoie un olibrius qui nous impose sa dictature, aveu de faiblesse et d’incomp√©tence…

    1. Moi aussi, j’y √©tais, la France est d√©sormais r√©duite √† presque rien puisque les principes qui ont pr√©valu pendant les si√®cles n’ont plus leur place depuis Mai 1968, pire encore, nous subissons sur les ondes radio et t√©l√©vision (pour peu que nous en ayons) le harc√®lement des “jouir sans contrainte” et “interdit d’interdire” ; pourtant, nous avions quelques textes : ” Aie suspects les abus du monde, ne mets ton coeur √† vanit√© car cette vie est transitoire mais la parole de D… demeure √©ternellement. Sois serviable √† tous tes prochains et les aime comme toi m√™me. R√©v√®re tes pr√©cepteurs, fuis les compagnies des gens auxquels tu ne veux point ressembler, et les gr√Ęces que D… t’as donn√©es, icelles ne re√ßois pas en vain et quand tu conna√ģtras, qu’auras tout le savoir par del√† acquis, retourne vers moi afin que je te voie et donne ma b√©n√©diction devant que mourir” Fran√ßois Rabelais. C’est adaptable √† tous, m√™me sans les principes de religion. Il y a un autre court texte dont on mesure maintenant l’absurdit√© de ne pas l’avoir lu
      “France, de ton malheur tu es cause en partie, je t’en ai par mes vers, mille fois avertie : tu es mar√Ętre aux tiens et m√®re aux √©trangers qui se moquent de toi quand tu es au danger, car la plus grande part des √©trangers obtiennent les biens qui √† tes fils justement appartiennent “Pierre de Ronsard 1524-1585

  2. Zemmour a beaucoup √† perdre en √©tant candidat mais tout √† gagner en gardant son r√īle de battant et, peut-√™tre, de faiseur de roi.
    Quant √† la droite, ou ce qu‚Äôil en reste, elle me d√©sole. Ses batailles internes de petits coqs m√™me pas gaulois mais uniquement d‚Äôegos surdimensionn√©s me d√©goutent tant elles font preuve du peu de cas que font, les uns et les autres, du sort de la France et des Fran√ßais. Seul le pouvoir les int√©resse, une vraie cour de r√©cr√© o√Ļ les enfants se disputent le m√™me jouet.

      1. Zemmour le sait parfaitement mais comme beaucoup, vous avez du mal √† comprendre qu’il se sacrifiera pour d√©fendre ses id√©es qui sont celles de millions de fran√ßais jamais repr√©sent√©s par la classe politique corrompue qui nous dirige depuis bient√īt 50 ans. Aujourd’hui, la grande majorit√© des fran√ßais ne pensent plus qu’√† leur nombril et se d√©sint√©ressent compl√®tement de la nation √† tel point qu’ils sont devenus incapables d‚Äôimaginer qu’il existe des hommes pr√™ts √† se sacrifier pour leur pays. Zemmour (je n’h√©site pas √† l’√©crire) s’il se pr√©sente sera une sorte de Jeanne d’Arc pour la France. Le sujet de l’immigration galopante et incontr√īl√©e, celui de l’ins√©curit√©, des abandons de souverainet√© vis-√†-vis de Bruxelles, de la CPI, de la CJUE, de la CEDH ne seront jamais abord√©s par les autres candidats, pas plus que celui de la Justice id√©ologique, omnisciente et envahissante. Pas plus non plus que celui de la d√©mocratie participative via des r√©f√©rendums d’initiative citoyenne pour rendre le pouvoir au peuple confisqu√© par une oligarchie qui tourne √† la dictature.

        1. Exact. Z l’a dit l’autre soir √† la visio causerie du Mouvement Conservateur: la droite n’est pas int√©ress√©e par le combat des id√©es, seulement par ses int√©r√™ts de court terme. La droite adopte les id√©es de la g√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ēche par affectation ridicule. Mais du coup √† quoi bon voter pour elle? Je vous le demande.

        2. Zemour celui qui veut rester dans l’ UE qui nous envoie son immigration via son copain Soros ? Celui qui feint de s’ int√©resser √† la France mais qui est au le z√©lote actif en sous-main au service de sa communaut√©, qui veut rester dans l’ UE de ce m√™me Soros qui nous envoie l’ une son immigration et le second qui l’ organise ? Avez-vous lu Youssef Hindi ‘l’ autre Zemour”? Zemour c’ est du Sarkozy, Hollande Macron r√©unis, un autre mondialiste port√© par l’ UE et les m√©dias mondialistes, notoirement Bollor√©.. Il n’ y pas de solutions sans FREXIT…

          1. S’il n’y a pas de solution sans Frexit, alors l’affaire est pli√©e, n’en parlons plus et laissons la France dans le pitoyable √©tat o√Ļ nous l’avons amen√©e. Qui aura le courage de sortir de l’Europe ? Personne et de toute fa√ßon, les Fran√ßais ne seraient pas d’accord. Et Viktor Orban, comment fait-il, il est bien encore dans l’Europe, que je sache, et cela ne l’emp√™che pas de mener sa barque comme il l’entend. C’est ce que veut faire Zemmour. Evidemment, certains de vos arguments peuvent s’entendre, j’y ai moi-m√™me pens√© mais je pense que sa sinc√©rit√© n’est pas √† prouver, sachant qu’il pr√™che le m√™me discours depuis tant d’ann√©es.

    1. Enti√®rement d’accord avec vous ;
      Nous perdrions une des rares voix qui dispatche intelligemment et avec culture ce que bon nombre d’entre nous pensent .
      Oui je pense comme vous , Zemmour aurait beaucoup √† perdre dans cette “aventure ” …Et nous avec lui .

  3. Beaucoup de mots pour rien. La conclusion aurait suffi. Effectivement Z va aider Marine Le Pen en s√©duisant les √©lecteurs de Fillon 2017. Contrairement √† vous je m’en r√©jouirai. Quoi que vous disiez en ornement la question centrale reste de changer d’√©poque. Tourner la page. Sauver le pays. LR La Ratatouille c’est termin√©!! La f√īte √† personne: eux m√™mes en ont d√©cid√© en 2017 apr√®s 2012. Pas de couilles tout simplement. Comme vous l’observez justement le courage et l’audace bonapartiste de Z n’ont rien √† voir avec l’habilet√© plan plan des faux habiles hyper prot√©g√©s de la caste. Personne √† part vous n’attend plus rien de LR La Ratatouille. M√™me les milieux d’affaires pr√©f√®rent la g√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ē√Ēche de Guy Mollet. De maqueron donc. Pareil pour moi, entre maqueron et xavier nougat je choisirais maqueron, en m’abstenant. Et derni√®re chose: si le changement a lieu en 2022 les planqu√©s se raviseront et rappliqueront dare dare vers le buffet.

    1. Cher Monsieur, Je “n’attends rien” de tel ou tel parti. Il y a une r√©alit√© qui est l’√©lection pr√©sidentielle du printemps prochain. Au bout du compte, que les Fran√ßais s’abstiennent √† 20 ou √† 60%, un candidat sera √©lu. Je m’int√©resse aux droites. Et j’observe qu’aucun candidat actuel ne prend les moyens de battre Emmanuel Macron. Il y a sans doute une divergence entre nous sur un point: je souhaite qu’Emmanuel Macron ne soit pas r√©√©lu parce que je pense que c’est le chef de l’Etat le plus incomp√©tent et destructeur de la souverainet√© du pays que nous ayons eu depuis le Mar√©chal P√©tain. Merci de votre commentaire. Cordialement. EH

      1. Tr√®s flatt√© que vous preniez la peine de me r√©pondre. J’ai √©t√© dur, trop, alors que je vous appr√©cie. Vous avez raison sur notre divergence, je l’ai not√© dans un commentaire ailleurs sur cet excellent site, il existe une haine particuli√®re vou√©e √† maqueron que je ne comprends pas. Pour moi maqueron n’est ni pire ni meilleur que ses concurrents ou ses pr√©d√©cesseurs. Juste le point d’arriv√©e un poil exacerb√© d’une √©poque qui s’ach√®ve. Vouloir repiquer aux fausses alternances des √©ternels pique assiettes tient de l’addiction. C’est un sevrage qu’il nous faut.

      2. Si vous √©tiez REELLEMENT pour la souverainet√©, vous auriez promu le FREXIT depuis longtemps, je me souviens vous avoir vu √† une universit√© de l’ UPR il y a qqes temps, depuis vous n’ avez pas avanc√© d’un iota, comme tant d’ autres, et sans FREXIT, pas de souverainet√© possible…. Cordialement..

  4. “Zemmour d√©crypt√©.. √áa c’est du d√©cryptage au laser. Bien mieux dit que je ne pourrais le faire. Depuis des ann√©es j’essaye d’alerter mes compatriotes sur le pi√®ge qui nous est tendu par la mouvance sioniste. J’en ai √©crit des articles sur ce sujet… Et l√†, je tombe sur cette vid√©o de quelques minutes qui r√©sume √† elle seule toutes les pages que j’ai pu remplir. Un grand merci √† l’auteur de cette magnifique synth√®se. A partager massivement car il faut que ces imposteurs soient expos√©s et d√©masqu√©s. Sombrer dans la guerre civile pour que les sionistes puissent jouir du spectacle et continuer √† dominer le pays, non merci…” Eric Montana.. https://youtu.be/6AyNVbgqVSA

    1. Ne tombez pas, encore une fois, dans le piège.

      Je suis fatigu√© de la b√™tise de 80 % des fran√ßais. Supprimez le droit de vote et r√©tablissez la distinction citoyens actifs/passifs. La b√™tise et l’ignorance n’ont rien √† faire dans un isoloir.

      Une alliance avec Isra√ęl gagnant gagnant et cartes sur tables ? C√† se discute mais dans l’ind√©pendance et non dans le noyautage/subversion.

      Seuls des fran√ßais de souche ou assimil√©s ayant solennellement pr√™t√© serment √† la France peuvent √™tre √©ligibles ou occuper des postes r√©galiens. C’est le simple bon sens.

      Apr√®s si les fran√ßais veulent se suicider, qu’est-ce qu’on y peut ? Le suicide d’un peuple n’est pas tr√®s int√©ressant. Plut√īt triste. Le peuple fran√ßais est un looser. Les peuples hongrois, polonais, serbe, russe sont plus int√©ressants. Ils veulent vivre.

      1. Totalement hors sujet, la question √©tait, comment retrouver la souverainet√©, et la seule r√©ponse est en coupant les ailes du marionnettiste, en sortant de l’ UE, en promouvant le RIC pour tous, pas en poursuivant de recevoir l’ immigration non d√©sir√©e envoy√©e par Soros que cautionne l’ ami Zemmour en voulant rester dans l’ UE, Schengen et la CEDH…. Les mots ont -ils un sens pour vous ? La France se suicide en restant dans l’ UE, et ce seul facteur signe la perte d ‘ ind√©pendance, de souverainet√© et de la d√©mocratie qui va avec et autorise le chaos install√© par le pilote UE au pays France et dans le reste des pays europ√©ens, nous le lisons dans l’ exemple covid. Nous savons pourquoi Zemmour veut rester dans l’ UE, Zemmour cette ..mauvaise pioche du moment, Zemmour au seul service des mondialistes ..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer