Quand Macron se parjure, la démocratie en ressort encore affaiblie

Le 27 décembre 2020, Emmanuel Macron assurait que la vaccination ne serait jamais obligatoire. Le 12 juillet 2021, il commence à la rendre obligatoire et anonce clairement une différence de traitement entre les vaccinés et les non vaccinés? Normal, diront certains. La légende ne prête-t-elle pas à Jacques Chirac la formule: "Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent". Mais précisément la période Chirac a vu une première crise de la démocratie, de la dissolution manquée de 1997 à l'éviction de Lionel Jospin du second tour de l'élection présidentielle. Nos présidents successifs peuvent bien se moquer du suffrage universel, ils en tirent pourtant leur légitimité: et il est stupéfiant que deux semaines après l'abstention massive aux élections régionales le président ait décidé d'aggraver ainsi la crise des institutions républicaines.

Twitter est plus souvent consulté que le site elysee.fr. Tout citoyen français peut vérifier ce que disait Emmanuel Macron le 27 décembre dernier. Le contraire de ce qu’il a déclaré hier soir. Evidemment, la déclaration de décembre se situait dans un contexte plus précis: quelques jours auparavant, Marion Maréchal avait pris le gouvernement en flagrant délit de vouloir faire passer un état d’urgence sanitaire permanent: 

Les réseaux sociaux s’éaient alors enflammés. Et le Président avait lâché du lest. Propos de circonstances, donc, et ambigus à souhait. Car déclarer “Ayons confiance en nos chercheurs et nos médecins (…) la raison et la science doivent nous guider”, c’était demander aux Français d’adhérer aux vaccins. Et, comme pour signifier qu’il ne s’est pas déjugé, Emmanuel Macron a repris la même exhortation sur son compte twitter, hier soir 12 juillet, dans la suite de son discours:  

Emmanuel Macron en commis-voyageur de Big Pharma

En fait, le Président a mis sur son compte twitter la même image obsessionnelle où on le voit, avec un regard très dur, répétant: “Faites-vous vacciner!” accompagnée de différents messages. Curieuse façon de mettre en scène la parole présidentielle. On hésite entre le rire et la consternation. Macron en représentant de commerce de l’industrie pharmaceutique ! 

Au fond, une fois sortis du noyau de 15-18% d’électeurs inscrits qui sont des inconditionnels de Jupiter, la majorité des Français ne retiendra qu’une chose: le Président s’est parjuré. Au bout du compte, seuls 46% des Français ont été satisfaits du discours du Président  dans le sondage publié ce 13 juillet au soir par Le Figaro. Au début de l’été 1980, le rapport de force Giscard-Mitterrand dans les sondages était de 60-40 en faveur du Président en place. Il perdit sa réélection en mai 1981.  Que peut faire un Macron en partant de 45% d’approbation seulement, qui s’éroderont quand les Français verront les difficultés provoquées en fait par les contrôles sanitaires. 

Il y a quelques années, on répétait en riant la célèbre formule attribuée à Jacques Chirac (en fait elle est d’Henri Queuille, célèbre radical-socialiste corrézien) : les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Et puis est venu le non-respect par la classe politique des 55% de non au référendum européen de 2005. Les Français avaient expulsé ce traité par la grande porte; il est revenu par la fenêtre, sans vote populaire, sous la forme du traité de Lisbonne.  Ensuite, il y a eu l’oubli par François Hollande de ses promesses de campagne sur la régulation de la finance; peu importe qu’elles aient été absurdes: un président ne devrait jamais faire des promesses dont il sait pertinemment qu’il ne pourra pas les tenir. 

Crise de la fonction présidentielle, crise de la démocratie

En réalité, c’est depuis le septennat de Valéry Giscard d’Estaing, que les présidents ont du mal à assumer ce qu’implique leur fonction.  Valéry Giscard d’Estaing n’avait pas été complètement clair sur son intention de faire passer toute une législation sur les moeurs post-soixante-huitarde progressiste. Il n’avait pas non plus, durant la campagne, révélé l’étendue de son fédéralisme européen. Les 2 à 3% d’électeurs perdus entre 1974 et 1981 sont le fruit de ces non-dits. Avec François Mitterrand, on franchit un pas dans la crise de la fonction présidentielle puisque cet homme de droite  s’était fait élire avec un programme de gauche économiquement délirant, dont il savait qu’il ne pourrait pas être tenu. 

En fait, Charles de Gaulle a imaginé la fonction présidentielle comme fondée sur la vérification régulière de la confiance existant entre le président et les Français. Lorsque, par exemple, il a jugé qu’il n’était pas possible de garder l’Algérie française, il a soumis le changement de cap à référendum. Le fondateur de la Vè République avait dit qu’il ne resterait pas passif en cas de victoire de l’opposition aux législatives de 1967: s’il ne réussissait pas à faire accepter son candidat au poste de Premier ministre par l’Assemblée, il pouvait provoquer de nouvelles élections législatives ou remettre son mandat directement en jeu. Cette façon de lire les institutions est à l’opposé de celle d’un Jacques Chirac déclarant en plein conflit de la réforme des retraites en 1995: “Je m’en f… Je suis là pour sept ans”. Ou d’un Emmanuel Macron  qui n’ a pas jugé bon de remettre son mandat en jeu après la terrible crise des Gilets Jaunes. 

La façon d’exercer la fonction présidentielle, de plus en plus opposée à la pratique, profondément respectueuse de la démocratie qu’en avait de Gaulle, est au coeur de la crise de nos institutions républicaines. 

Et par son parjure sans vergogne du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a encore aggravé une crise déjà profonde. Avec le Président, c’est la plus grande partie de la classe politique actuelle qui ne se rend plus compte que les Français attendent de leurs représentants qu’ils fassent ce qu’ils disent et, non moins important, qu’ils disent ce qu’ils sont en train de faire.  

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

206 Shares:
35 commentaires
  1. On les attend avec impatience, tous ces parlementaires depuis le 12 juillet 2021, date de la tyrannie et de la mort du parlement. Macron ne préside plus, il gouverne, dirige au mépris de nos valeurs.
    Car ses valeurs ne sont pas les nôtres, effectivement, on ne sait pas d’où il sort ce type ?
    Est-il né ici d’ailleurs ?
    …sinon, il pourrait avoir des remords… mais non, il travaille pour le PC chinois et restera fidèle à sa mission
    Il n’a qu’un but : détruire ce pays et y arrive, en avril 2022, il sera trop tard, le pays sera à feu et sang.
    Déjà des gens s’arment dans les campagnes pour recevoir la Gestapo vaccinale, on nage en plein délire.
    Avec une déjante pareille, les touristes ne vont pas se bousculer, les soignants vont fuir leurs métiers donc nous sommes en pleine crise économique et sociale…adieu la France, elle va crever de la fuite de ses matières ( bois et céréales, il pleut, il pleut…allez 40% au moins de perte en céréales et le foin a pourri sur pied) et les chinois achètent des forêts qu’ils détruisent sans replanter, de vraies sauterelles/criquets… elle va crever de dépendre de l’industrie chinoise qui arrête une partie de son industrie à cause de la canicule donc plus de composants électroniques ni sidérurgie.
    je me rappelle Elkabach avec Mitterrand sur la fuite des entreprises à l’étranger, la délocalisation ” mais qu’est ce que je peux y faire ?”
    On voyait bien comment le ” François “avait déjà vendu le pays, j’étais dégoûté du haut de mon adolescence.
    Alors, ZOU comme on dit en Provence, …ça va valser grave, comme on pourrait dire dans le 93.
    Pas le moment de partir en vacances et sortez votre épargne pour de la première nécessité, septembre sera de feu.
    Pas sûr qu’il reste du PQ!!!!!!
    J’avais à peine 15 ans et j’ai détesté

    1. Tellement ça née en 1960 sous d autres cieux mais française et militante politique en 1974.
      Ja mzis je n aurais penser assister à cette débâcle de mon vivant.
      Pleine d espoir car sur des cendres forcément les vignes prospérer ont

      1. Correctif :

        18,19 % des inscrits , avec 8 656 346 voix sur 47 568 693 inscrits au premier tour donc le seul et encore qui donne une idée de l’adhésion à un candidat plutôt qu’aux autres avec ou sans illusions

  2. Je ne regarde jamais pause-caca baver devant une caméra, mais j’ai vu dans une excellente vidéo ( https://odysee.com/@Vivresainement:f/film-covid-26-raisons-pour-refuser-les-vaccins:8 ), avec une incrustation avec la tour Eiffel derrière, un morceau de sèpakel intervention TV dans laquelle il évoquait l’obligation vaccinale, son langage corporel était très clair, il jouissait de la situation d’une façon perverse et supérieure.
     
    Lui, comme n’importe lequel des cloportes qui l’accompagnent et sont tout aussi fous, devraient peut-être moins la ramener, parce que comme de plus en plus de gens ont compris l’escroquerie, il y a de bonnes chances qu’au lieu de dresser les gens les uns contre les autres (ça fonctionnera malgré tout, mais pas assez longtemps pour qu’ils aient le temps de vraiment s’en réjouir), ça finisse par leur retomber dessus et là, ça risque bien d’être sensiblement plus animé que quand il s’amusait à faire mutiler les GJ.
     
    C’est à ça que servent toutes nos difficultés actuelles, à faire le grand ménage par le vide, parce qu’on ne sait jamais exactement ce que l’on veut, Pierre ne veut pas spécialement la même chose que Paul qui ne veut pas la même chose que Jacques, par contre, avec cette infamie, les trois sont maintenant certains de ce qu’ils ne veulent jamais plus voir ni vivre, ce qui constitue une excellente base pour un nouveau départ.

    1. Il est urgent de ne pas se presser.
      Ce pouvoir use de toutes les manipulations possibles pour contraindre la population à participer à un essai pharmacologique. Pour l’heure le fondement légal est inexistant.
      Ne nous laissons pas impressionner. Il y a des recours juridiques et il y en aura encore contre toutes ces menaces. Nous ne sommes pas la minorité.
      Mais la situation actuelle nous permet de prendre l’ampleur de la corruption qui règne dans ce pays, à tous niveaux, politique, scientifique, médiatique.
      Si l’autocrate qui nous dirige était si sûr de ses mensonges il n’aurait pas exempté les forces de l’ordre de la potion qu’il entend imposer à tout un chacun.

      1. Farpaitement, nous n’avons pour l’instant qu’un effet d’annonce et de plus, je crois que c’est G.Kierzek qui a dit qu’il craignait beaucoup la réaction du personnel soignant, parce que déjà auparavant 20 % à 25 % d’entre-eux exprimaient un ras-le-bol et la volonté de changer de branche…
         
        Pour ce qui est des recours juridiques, si ce n’est déjà fait, je vous engage à aller voir la dernière vidéo de Fabrice Di Vizio ( sa réaction à chaud : https://www.youtube.com/watch?v=Zk175xUnW7I ), dans laquelle il a repris inconsciemment sa diction des prétoires et pète même un plomb vers les 4/5èmes de la vidéo tellement il est véner, en conséquence, ça va chier drû des bulles carrées du côté judiciaire, parce que l’on imagine facilement la même réaction chez Carlos Brusa et chez tous les autres avocats, moins connus, mais qui travaillent également d’arrache-pied sur ces questions.
         
        Nous sommes en phase de grand nettoyage et il nous faut donc prendre notre mal en patience jusqu’à ce que la masse critique des gens n’ayant pas encore percuté le fasse – et cette phase est absolument indispensable et inévitable, parce que si l’on ne sait jamais très exactement ce que l’on veut, on sait par contre très exactement ce que l’on ne veut pas (ou plus) dans la vie en général.

      2. Nous sommes la minoroté ! Pourquoi le nier ! La majorité des plus de 18 ans ont eu leur 2 dose oushéma vaccinal complet, demain ce sera 80 % et nous serone els parias. Certains parents vaccinent actuellement leurs enfants de 13 ans pour aller à Carrefour ! Et demain iront en masse vacciner leur bébé !

        1. Si vous regardez par dessus votre épaule, vous y verrez que ce ne sont jamais des mouvements de masse qui ont profondément changé les choses, par contre c’est toujours un homme ou une toute petite équipe de gens très déterminés sachant où ils vont (donc, qui savent d’où ils viennent.)
           
          Si vous-voulez une image, c’est comme quelqu’un qui ne sait pas nager et se noie, en surface elle y a une grande dépense d’énergie pour un résultat nul, mais arrivé au fond, un coup de talon suffit pour remonter (bon, si vous-voulez chinoiser, vous-allez me dire que comme elle ne sait pas nager, elle va virer ludion, mais c’était juste pour l’image;)

    2. Unir des populations désunies contre un même ennemi, c’est une façon de fabriquer le melting pot tant désiré. C’est fou ce que nous sommes unis “contre” ! Enterrement en grande pompe de l’identité et de la culture françaises. Bienvenu au monde d’après, un monde sans héritage et sans terroir où tous sont des consommateurs-usagers, égaux, interchangeables, manipulables. Une sorte de triomphe de Soros par l’amour universel dressé contre le tyran. Il va être bien récompensé, le tyran. Je parie qu’il va disparaître une fois la mission accomplie (il l’a dit, il croit à son destin mais il n’a jamais dit lequel). Le Phoenix renaîtra de ses cendres après quelques années de think tank, d’entre-soi luxueux, avec ses pairs, vacances studieuses en back office et conseils bien rémunérés auprès des banques reconnaissantes. En premier président de la région Europe, par exemple.

  3. selon la jurisprudence du Conseil d’Etat, les promesses de l’autorité administrative, même verbales, engagent sa responsabilité et sont attaquables comme une décision écrite; il faut qu’un non-vacciné tente le recours

  4. je suis surpris que des esprits féconds comme les vôtres n’est pas relevé l’invraisemblance de la situation. Vous devez TOUS vous faire vacciner et vous devrez présenter un pass sanitaire avant d’aller au restaurant.
    Qu’est ce que le pass sanitaire : il devra préciser que vous êtes vaccinés ainsi que le résultat d’un test PCR de moins de 15 jours montrant que vous n’avez pas le coronavirus !!!! en bon français, le vaccin ne sert à rien car vous aurez pu avoir le coronavirus après avoir reçu le vaccin !!!! DE QUI SE MOQUE T ON ?????

    1. Mais nous avons une solution pour un hébergement à l’abri des virus dans des bâtiments publics
      Il existe une catégorie de fonctionnaires qui est reconnu non contaminable et donc dispensée de vaccins. Leurs lieux de travail sont donc forcément également hors possibilité de contamination virale.
      Il reste aux non vaccinés la possibilité d’aller squatter les lieux .
      https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/07/les-virus-sarretent-aux-grilles-des.html

    2. et oui toute l’hérésie de ce vaccin tient en votre propos, hallucinant de connerie de se faire shooter avec un gadget qui ne nous empêche ni d ‘être contaminés, ni de transmettre, mais apparemment peu l’ont compris en brandissant la confiance envers un gouvernement de débiles mentaux, le déni est si confortable.

    3. C’est ou le vaccin OU le test récent, pas ET. Ils sont très cons mais quand même.
      Par contre, tous les juilletistes non vaccinés vont être obligé de se faire tester pour rentrer chez eux, que ce soit en train, en avion ou en voiture (il faut bien manger). Je sens que les lieux de villégiature vont être en rupture de stocks de tests chinois et qu’il va y avoir des queues avec des heures d’attentes la veille des retours. Et les 50% de français non vaccinés qui sont aoutiens vont passer des vacances pourris directement par le président.

      En voulant reprendre la main politiquement, je pense que Macron s’est tiré une balle dans le pied. Les français se rappelleront que ses décisions unilatérales idiotes les ont mis dans l’embarras.

  5. Macron déresponsabilise l’état et lui-même avec cette méthode. Depuis 2011, la loi européenne de bio éthique interdit ce type de vaccin sans le consentement du patient. Mais il pourra toujours vous dire que vous aviez le choix du test PCR pour aller faire vos courses. Le vaccin et ses effets secondaires à long terme=enterrer.

  6. La politique Mitterrand en 1981 n’était pas irréaliste. Sa mise en œuvre s’apparente pourtant à un sabotage objectif . Il a fait semblant. Comment impulser une relance de la consommation sans veiller aux frontières et à l’usage qui allait être fait du surplus de pouvoir d’achat? La France étant la seule à relancer la consommation, elle devait veiller à ce que les Français achètent français. Aujourd’hui comme hier, ignorer les frontières et la concurrence terrible qui nous enserre est se condamner encore et toujours à subir la concurrence de nos partenaires. Rien de neuf sous le soleil.

    1. Peut-être en arrêtant de croire que l’état sait mieux que vous ce qui est bon pour vous, mais si vous préférez le fascisme ou le communisme vous pouvez toujours émigrer dans un de ces merveilleux pays qui crèvent de l’appliquer . Il seront enchantés de recevoir un nouveau contingent d’idiots utiles, les leurs se barrent dès qu’ils le peuvent .

    2. Le keynésianisme et sa relance de la consommation ne sont qu’une théorie jamais vérifiée dans le réel.
      Le réel, c’est l’échange, le capital, la propriété, la sureté, la liberté.

      Dès qu’on a plaqué des théories abs-connes sur l’Humanité, la guerre est arrivée aux termes de toutes ces expériences. Le phénomène sectaire n’est pas récent. Il remonte à l’invention des religions, des premiers gourous et druides. Les guerres et les idéologies permettent de souder les communautés derrières leur gourous. Le réel n’a pas besoin d’idéologie. Le réel et l’idéologie se font donc toujours la guerre depuis la nuit des temps.

      Certains cyniques continuent d’affirmer que la guerre et les pandémies sont des phénomènes régulateurs de l’économie. Qu’au lieu d’en attendre les bénéfices de reconstruction, il faut préventivement « reseter » le système, d’où le Great Reset jamais mieux disséqué qu’ici par notre éminent philosophe politique Eric Verhaeghe. Ce qui se passe aujourd’hui est de cet ordre.

      Il n’y a aucun problème sanitaire en tant que tel, puisque de multiples solutions médicales peu onéreuses hors thérapies géniques existent de par le monde, encore moins de problèmes et de manque de solutions que lors des anciennes pandémies de grippe de 1957-1958 et 1968-1969 qui tuèrent 1 à 4 millions de personnes selon l’OMS. On est très très loin des chiffres de la Grippe Espagnole, qui tua 60 millions d’humains dans le monde, là un vrai désastre sur des populations affaiblies par les carences alimentaires de la guerre. Ne parlons évidemment pas de la Peste Noire de 1348-1350 qui éradiqua 1/3 de la population européenne de l’époque !

      Non, là, en e2020-2021, il y a un plan des grands financiers de la planète pour amener, par le chaos sanitaire généré par la décision politique et “pseudo scientifique”, allant du scientisme au neo lyssenkisme arrimés au malthusianisme premier, pour créer de la pauvreté afin que le système mondial soit poussé au chaos, puis les peuples à la guerre.
      La guerre a toujours fait les plus grandes fortunes de la finance mondiale.
      Les pays sont endettés et au bord de la banqueroute.
      Le système financier mondial est au bord de l’implosion juché sur une Pyramide de Ponzi.
      C’est l’occasion ou jamais de pousser les peuples à la guerre.
      Comme en 1914, chauffés à blanc, ils y sont prêts.

      Le pompier pyromane de l’Élysée a allumé la « mèche courte » (ref. Mon nom est personne de Sergio Leone) lundi soir, pour provoquer dès septembre 2021 (son échéance maîtrisée, son plan) révoltes et désolations, colères et frustrations, pour mater la Résistance et connaître l’état du troupeau de moutons, en parfait connaisseur de l’Expérience de Milgram sur l’assujettissement des populations et des Dix Méthodes de Manipulation des Masses de Noam Chomsky. Méthodes qui sont le cœur de métier de l’agence de communication McKinsey aux USA, conseillère de l’Élysée pour a vaccination en 2020-2021, conseillère de la CIA et condamnée lourdement à 573 millions de $ de pénalités dans la Crise des Opiacés aux USA.

      1. Quel est l’objectif du pompier pyromane ? Mettre le feu à la maison France, Notre-Dame comme premier symbole – au bout de 15 minutes de feu la théorie officielle avant toute intervention de la Police Scientifique est « C’est un accident ! », alors que les pompiers disent que « c’est un incendie pétrochimique » compte tenu de la couleur jaune des fumées – une théorie complotiste : boules de naphtaline amenées par petites quantités sur un an de chantier dans les poches des personnels ;
      2. Quel est son plan ? Générer le désordre et la colère pour arriver comme sauveur et imposer sa loi d’airain en cas de soulèvement du Peuple ;
      3. Quel est sa référence historique ? Napoléon III, plus jeune Président de la République élu avant lui, arrivé par les urnes au pouvoir en 1848, qui fait un Coup d’État fin 1851 et n’est chassé du pouvoir par les menottes et la Guerre qu’en 1870 ;

      Voilà à quoi nous devons nous attendre. Une secte sataniste à peine digne de la Secte du Temple Solaire a pris la République française en otage. Son gourou de « la dictature en marche » est machiavélique, manipulateur, cynique, sectaire, menteur, corrompu jusqu’à l’os, une petite main de la mafia pharmaceutique mondiale et des puissances financières.

      Notre réponse :
      – pas de violence dans les rues ;
      – la paix et le boycott absolu de ses décisions ;
      – n’exigeons pas du troupeau de moutons ne de pas bêler devant l’abattoir, il est conditionné pour cela ;
      – ne donnons pas au gourou de la secte mafieuse au pouvoir des armes pour nous faire tondre ;
      – reprenons le pouvoir par les urnes ou par l’Article 68 de la Constitution française, pour « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat » (la folie psychiatrique le crime perpétré contre le Peuple et en font partie) ;

      Pour les élites financières, le Dolder Club et les GAFAMs, le Sars-cov-2 et ses variants ne sont que des prétextes pour le déclenchement de la IIIème Guerre Mondiale.

      Source : Jean Hervé Lorenzi : Un monde de violence, L’économie mondiale 2016-2030, Eyrolles, 2015
      https://livre.fnac.com/a9067763/Jean-Herve-Lorenzi-Un-monde-de-violences

      L’été 1939 a été très festif, très chaud…
      Renvoyons à leur cyniques projets le passing shot de notre détermination de glace.
      Congelons leurs idées délétères.

      Nous sommes Le Peuple souverain, le seul décisionnaire de notre avenir.

      1. Vous-avez oublié un point capital dans votre énumération du début, point d’autant plus important que nous parlons ici de la france : _la stabilité législative_, car avoir certaines lois, la plupart du temps fiscales (et toujours dans le sens de baiser plus de quidams), qui peuvent être modifiées jusqu’à hauteur de 14 fois dans l’année est insupportable, surtout quand on compare avec ce qui se fait ailleurs, là où les gouvernements font tout pour que les entrepreprises passent leur précieux temps à gagner de l’argent au lieu de passer leur temps sur des liasses de paperasse imbécile.

        1. Oui vous avez raison, la stabilité des lois et la confiance qu’on peut avoir dans les gouvernants.

          Là, la confiance est nulle face à un menteur, parjure, manipulateur, traitre, faisant le contraire de ce qu’il annonce. Cette perversité est décrite par la psychiatrie (DSM IV) comme du terrorisme, faire en sorte que nous n’ayons plus aucune base ni mentale ni morale pour se sentir en sécurité.

          Il agit comme Hitler et Staline, comme Mao et Pol Pot.
          Il terrorise. C’est un terroriste au sens étymologique du terme.
          Ce mec fait peur. Pas comme un un père qui dit la loi de a famille, mais comme un pervers.

          1. Vous-avez raison d’avoir peur, on ne peut jamais savoir ce qui va se passer avec les malades mentaux 🙁

  7. Les Français, la police, l’Armée, les fonctionnaires, ne vont quand même pas s’abaisser à obéir à ces salauds de la pire espèce !

    Veulent-ils être épinglés sur le Mur de l’Histoire comme ceux qui ont participé à la Rafle du Vel’d’Hiv’ ? Et que leurs enfants vomissent leur patronyme comme ceux des collabos jusqu’aux fin fond des générations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer