Conseils pour éviter le licenciement des salariés non-vaccinés

Comment éviter le licenciement des salariés non-vaccinés quand on est employeur ? Vous trouverez ici une première batterie de conseils, encore non stabilisés compte tenu des incertitudes qui pèsent sur le texte final. Dans tous les cas, il faut s'apaiser : la loi est si mal rédigée et si mal conçue que la première urgence est de ne pas paniquer et de prendre le temps !

Éviter le licenciement des salariés non-vaccinés devrait rapidement s’imposer comme un mot d’ordre de bon sens pour les employeurs qui ne veulent pas prendre de risques. La loi est en effet rédigée de façon tellement bâclée par le gouvernement et… tordue, qu’il y aura beaucoup plus de risques à prendre en licenciant qu’en ne licenciant pas. 

Je vous explique pourquoi dans la vidéo ci-dessus. 

Éviter le licenciement des non-vaccinés est le meilleur conseil qu’on puisse donner

Dans tous les cas, la loi sur le passe sanitaire repose sur deux piliers dont l’employeur moyen se méfiera consciencieusement :

  • elle fait peser des obligations nouvelles sur les employeurs
  • elle les laisse supporter le prix des responsabilités à prendre pour les appliquer

On retiendra en particulier que la loi sur le passe sanitaire appelle à violer fortement le secret médical, avec des sanctions importantes à la clé pour les employeurs qui iraient trop loin dans ce champ miné. Elle laisse l’employeur assumer la responsabilité de licencier ou non, à ses risques et périls. Et elle lui fait supporter la responsabilités des effets secondaires des vaccins inoculés aux salariés. 

Globalement, elle augmente l’instabilité réglementaire dans laquelle vit l’employeur. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

308 Shares:
6 commentaires
  1. Bonjour Mr Vaereghe, juste une petite question concernant votre vidéo du jour.
    Pouvez-vous éclaircir un point, si on prend son poste de travail en se présentant avec un test négatif toutes les 48 heures, on dispose donc d’un pass sanitaire valide. On doit donc pouvoir travailler ?
    La loi précise-t-elle que l’on peut engager une mise à pied pour défaut de vaccination ou pour défaut de pass sanitaire ?
    S’il s’agit uniquement du défaut de vaccination, cela veut dire qu’il y a 2 champs d’application différent pour l’utilisation d’un même outil (pass sanitaire).
    Pour le quotidien (restos, cinémas, voyages…) vous devez présenter un pass sanitaire valide, mais pour le boulot vous devez donc présenter un pass vaccinal…
    Merci en tout cas pour votre éclairage.
    Belle journée.

    1. On va attendre la version définitive de la loi. Mais, en l’état, la présentation d’un test permet de travailler et interrompt le décompte des périodes non-travaillées du fait de la non-vaccination.

  2. pour éviter le licenciement – sanitaire, que tous les personnels concernés, ne se contentent pas d’être spectateur de leur propre déchéance, qu’ils la provoquent en masse en démissionnant tous le même jour et à la même heure. Croyez-moi, le pass et la vaccination obligatoire ne seront plus qu’un mauvais souvenir : tout s’effondrera tel un château de cartes. Là et seulkement là est votre réponse objective.
    Mais vous avez le droit d’attendre individuellement et vous ne pourrez incriminer vos patrons devenus kapo-chef collabo (là aussi sous les contraintes qu’ils subissent.
    Mais peut-être que si vous attendez vous deviendrez mûrs pour participer à “Org.Nations” et ce n’en sera que tout bénéf….

    23/07/2021 – « Org. Nations », la solution à partir de 2022
    https://wp.me/p4Im0Q-5cO
    le ticket gagnant se limite à 2 bourrins : 5 et 4. Les autres sont à la ramasse en fourgon sanitaire – pass partout – déversé dans des sanisettes

  3. le meilleur moyen pour contrer le licenciement, c’est con à dire, mais c’est la réalité : la démission en masse, le même jour et à la même heure, dans toute la France de tous ceux qui sont devant le même dilemme : “la valise ou le cercueil” (on a déjà connu dans notre histoire ….). On ne peut, au pied lever recruter 500 000 à 1 millions de personnel compétent par du personnel incompétent (on ne s’improvise pas et sur ordre du pouvoir personnel compétent et formé)et ne reste plus que le retrait pur et simple…. Certes vous avez peur, mais cette peur vous conduit invariablement soit à l’esclavage (vaccination) ou en réaction à la liberté (démission de l’homme libre mais qui sera bien vite réintégré)

    25/07/2021 – « Org. Nations », la solution à partir de 2022
    https://wp.me/p4Im0Q-5d1
    Vous étiez vains et sans, vous étiez des milliers, mais vous êtes seul devant l’holocauste rituel qui vous attend Montélimar, Montpellier, Paris, trifouillis les oies, … mais en réalité, seul devant le moloch, et ce parce que vous ne savez faire qu’obéir spectateur, jamais acteur à quelques rares exceptions près!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer