ALERTE : la 4è vague amorce sa décrue, Véran s’inquiète pour les morts du vaccin

La 4è vague semble déjà amorcer sa décrue, alors qu'Olivier Véran avait prévu un pic à la mi-août. Comme nous l'indiquions hier, l'exemple anglais montre en tout cas que la flambée des contaminations ne dure pas plus de six semaines, ce qui correspond de façon assez proche au phénomène que l'on constate aujourd'hui : les contaminations semblent stagner et pourraient rapidement entamer une baisse marquée. Les hospitalisations et les décès devraient continuer à augmenter encore pendant quelques jours.

La 4è vague est-elle en train de s’essouffler. Les indicateurs le montrent désormais, comme nous le pronostiquions avant-hier dans nos colonnes. Après un pic de contaminations à près de 33.000 personnes le 26 juillet, les nouveaux cas semblent ralentir, voire fortement ralentir…

Comme l’indique le Parisien, cette tendance est encore fragile. Mais elle est conforme au déroulement de la flambée britannique et tout indique que le phénomène devrait, au moins dans les grandes lignes, se consolider dans les jours à venir. 

La 4è vague s’étiole…

Comme en Grande-Bretagne, il est très probable que les hospitalisations continuent à augmenter jusqu’à la fin du mois d’août, mais des proportions limitées. Nous avons pronostiqué avant-hier que le nombre de décès ne devrait pas dépasser une moyenne quotidienne de 100 personnes dans la deuxième quinzaine d’août, avant de redescendre. 

On peut donc s’attendre à une montée des tensions pendant encore deux semaines, avant que la décrue hospitalière ne s’amorce. 

Politiquement, pour le gouvernement, la situation devrait donc se révéler assez compliquée. L’urgence proclamée autour de cette 4è vague devrait faire “pschitt”, et la pédagogie autour de la vaccination obligatoire qui est dans les tuyaux risque de devenir bien compliquée, comme nous l’annoncions là encore ces derniers jours. 

Le débat monte sur la toxicité et les échecs vaccinaux

Les semaines qui viennent devraient être d’autant plus compliquées dans l’opinion que la question des effets secondaires des vaccins, et des bénéfices qu’ils apportent, commence à saturer le débat public.  La direction générale de la Santé commence à manifester des signes de fébrilité sur les “échecs vaccinaux graves” en demandant aux médecins de signaler les cas…

Tout indique que les semaines qui viennent devraient mettre au jour ces “échecs vaccinaux” et souligner la légèreté avec laquelle le gouvernement s’est engagé dans une campagne sanitaire au mépris du principe de précaution. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

620 Shares:
10 commentaires
  1. Bonjour Eric,
    j’adore vos vidéos car outre leur pertinence, elles redonnent espoir et elles arrivent même à me faire rire parfois, ce n’est pas le but recherché mais par les temps qui courent…..toutes initiatives visant à esquisser ne serait-ce qu’un sourire sont bonnes à prendre !

  2. Excellent article!

    Un détail cependant. Un échec vaccinal ne signifie pas un effet secondaire suite au vaccin. Un échec vaccinal signifie simplement que le patient est tombé malade du covid malgré un statut vaccinal complet. Pour le moment il semblerait justement que face aux effets secondaires, les autorités font le dos rond, grâce notamment aux médecins qui décident unilatéralement que les problèmes de santé survenant après le vaccin ne sont pas causés par lui et donc, ne rentrent pas l’événement dans les bases de données de pharmaco-vigilance. Ceci est un phénomène qui à l’air d’être non négligeable, si on croit les témoignages de personnes sur les réseaux sociaux. Donc pour le moment, les autorités sembles au contraire sereines de ce coté là, à moins que je ne me trompe.

  3. Véranguélé s’inquiète? Peut-être, mais suis pas si sûr que ce soit les morts du vaccin qui lui causent le plus de soucis . Les chiffres des macchabées dus à la brillante idée du tout vaccinal sortent de partout, un témoignage sous serment aux USA avançait, il y a 2-3 jours le chiffre de 45000 morts, Eudravigilance pour l’Europe avance plus de 19000 décès, 2 000000 effets secondaires dont près de 50% graves ou handicapants, l’ANSM pour la France donne + de 900 décès . Et le salopard de l’Elysée va jouer les clowns sur les RS pour inciter les jeunes qui à de rares exceptions près, n’ont rien à craindre du covid à se faire injecter un produit qui aurait du être retiré depuis longtemps pour cause de dangerosité . Après avoir bloqué tous les médicaments et traitements possibles qui auraient évités ce massacre et l’ont prouvé ailleurs, vous croyez vraiment que c’est des morts du vaccin que s’inquiète Véranguélé? N’y aurait il pas comme une odeur de chanvre pour crime contre l’humanité et corruption dans les causes de son inquiétude?

  4. Véran ne fait et dit que ce que Macron lui suggère. Comme pour les autres. Et comme Macron s’en tape, Véran finit par faire pareil:
    http:/ /www.comite-valmy.org/spip.php?article12902

  5. Quand la dose dépassera la vague, l’âme sera prête à entendre le toc 5
    Ce qui donne pour le moment un 3-4-5. Ils ne pouvaient faire mieux!

    05/08/2021 – « Org. Nations », la solution à partir de 2022
    https://wp.me/p4Im0Q-5fF
    Juré promis craché, il fut épouvantail avec sa Brigitte en dés-habilleuse de revue, en coulisses-vestiaires. Au rit pot qui se mettrait à en douter ! Heureusement la pièce aura une fin (on en a faim d’impatience)

  6. Les labos n’ont jamais dit que leurs vaccins étaient efficaces à 100%. Il faudrait faire la part, parmi les vaccinés hospitalisés, de ceux qui ont le Covid et de ceux qui souffriraient des effets secondaires du vaccin.
    Il faudrait aussi faire la part de ceux qui sont malades du fait du vaccin et de ceux dont la santé est préservée grâce à lui.

  7. Le nombre d’injections est aussi en forte baisse et revient déjà au niveau avant discours de Macron le 12 juillet. C’est logique car de toute façon nous sommes contraint par les livraisons des doses … Donc après une crue correspondant à la consommation du stock, cela ne pouvait que se calmer. La réalité est que le nombre de volontaire pour le vaccin est loin d’être épuisé. La baisse des vaccinations ne venait que de l’effet des vacances et de la confusion du gouvernement sur la vaccination sur le lieu de vacances …

  8. Bonjour,
    J’aimerais écouter vos vidéos, mais je boycotte totalement youtube, qui est une plateforme de censure et de propagande qui fait énormément de dégâts pendant cette plandémie. Une honte. Je refuse d’engraisser de telles sociétés.
    Allez-vous ouvrir une chaîne Odyssee ou Rumble?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer