[ABONNES] Les règles du jeu pour la présidentielle ont changé et (presque) personne à droite ne les comprend

30.05.1968, manifestation de soutien au général de Gaulle.
"Emmanuel Macron veut empêcher que l'élection présidentielle se déroule dans la sérénité. Comment interpréter différemment le discours du lundi 12 juillet au soir dans lequel le Président a annoncé la vaccination obligatoire pour les soignants, la généralisation du recours au pass sanitaire et ouvert la perspective d'une restriction des droits des "non vaccinés"? Au point que l'on se demande si le président ne cherche pas à mettre
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.
11 Shares:
5 commentaires
  1. Cela va être très difficile car nous sommes face à un régime de corruption adaptée à des fins politiques et qui a provoquer en France à plus grande échelle une pathocratie. En effet le pays est ces composantes sont en face de dégénérescences, les voyous qui ont pris le pouvoir en France ( les grandes entreprises, les grandes fortunes, la haute fonction publique, les élites culturelles, politiques, militaires, les grands médias ) ont fait énormément de dégâts depuis 1981 pas seulement politique et économique mais aussi psychique et anthropologique s’enrichissant par la corruption et la rente parasitaire qu ‘ils prélèvent sur les français et la France il est peut probable qu’ils concèdent quoi que ce sois sans rapport de force radical qu’ils jugeront en leur défaveur . Tant que les vrais élites de ce pays ne pourront pas ce réunir et s’organisé dans une ” cosa nostra ” politique avec une stratégie précise nous avons aucune probabilité en notre faveur d’extraire ces individus de la structure française . Ceci dit dans l’urgence de la situation et n ‘ayant aucune base organisationnelle il faut tout faire à titre individuel pour annihiler Macron et sa bande et dénoncé comme vous le faite la caste afin de provoquer chez la masse une éventuelle prise de conscience de la dangerosité existentielle dans laquelle elle est prise au piège. cela est mieux que rien pour le moment .

  2. Deux choses font plaisir à voir. Un, la percée de Zemmour notamment chez les jeunes. Deux, la déconfiture de LR La Ratatouille à qui il ne reste que les places du fond dans le bus maqueron.

    Je ne sais laquelle des deux me réjouit le plus. Sans doute la deuxième, mais la première a plus de potentiel. La jeunesse montre la voie en tournant le dos aux petits bourgeois — ©Patrick Buisson — des 40 piteuses. Je sais que Éric Verhaeghe vomit sur Zemmour, n’empêche que ça prend forcément une figure de proue pour changer de cap. Zemmour a bien raison de ne pas se disperser, le pass nazitaire est une embardée socialo pas viable avec déjà assez de plomb dans l’aile. Comme le great reset soit dit en passant. March’ra pas disait Philippe Séguin aux Guignols de l’info.

    Tout peut arriver y compris la réélection de maqueron par les petits bourgeois de LR sus cités. Ce sera pas pire. L’abstention massive aux législatives donnerait ensuite l’indication claire de ce que pense la majorité de LR collabos. Si c’est maqueron il sera débarqué avant 2027. Certain.

    1. Mon vote (on s’en moque me direz vous) pour la présidentielle de 22 () est constitué d’une réponse positive a une seule question: est ce que le candidat ordonne à la France sa sortie de l’union européenne comme l’a fait Johnson au Royaume Uni, approuvé majoritairement par les brexiteurs.

      Cherchez, en France, les candidats de cette mouvance, qui n’ont pas encore tous, les 500 signatures nécessaires à l’heure actuelle pour être déclarés. Je n’en vois qu’un pour l’instant, c’est François Asselineau, évincé depuis 14 ans des médias subventionnés (pas une seule minute d’antenne seul moyen de se faire connaitre ) mise a part le laps légal de temps très court à la précédente présidentielle. L’autre candidat, est F. Philippot, un ersatz démissionnaire du front national ayant épousé auparavant les thèses nauséabondes de l’extrême droite. Sans compter qu’il aurait demandé d’être présent sur les premiers de listes des candidats aux législatives d’Asselineau et de Dupont-Aignant moyennant finance, respectivement 300 mille et 400 mille euros…. Ces chefs de partis ont refusé cette pantalonnade politicienne, on ne peut que s’en féliciter.
      Je voterai donc pour le Frexit de François Asselineau, homme loyal, honnête, que je suis depuis 2009, lequel m’a fait découvrir par son travail de masse et de conférences auprès de la Population française, la misère imposée à la France par l’ue, ce que veulent tous les autres candidats à la présidentielle de 22….déclarés ou pas.
      Je fais donc le bon choix sans aucun doute.

      (1) ce n’est pas chose donnée parmi la politicaille relevant d’une politique politicienne dépréciée ou méprisable,

  3. Je constate une fois de plus (et vous savez à quel point j’en suis navré) l’incapacité (comme lors des lors des Manifs Pour Tous et des Gilets Jaunes) des catholiques à dépasser leur sociologie bourgeoise et grande-bourgeoise (un des pires crimes de l’après-guerre est l’éradication méthodique du catholicisme populaire).

    Lors les LMPT, les « cathos » n’ont pas cherché à fédérer au-delà du versaillisme le plus puant (Ludovine de la Rochère en est un bon exemple). Ils ont méprisé les Gilets Jaunes.

    Aujourd’hui, ils acceptent sans broncher (je peux en porter témoignage tous les dimanches) le délire covidiste, sans oser comprendre ce qui l’unit intimement avec les folies transhumanistes.

    La France jouit-elle du privilège douteux d’avoir les catholiques les plus bêtes du monde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer