Pourquoi Véran cherche à prolonger le passe sanitaire alors que la 4è vague est finie

Olivier Véran a défrayé la chronique hier dans une conférence de presse en ouvrant la possibilité d'une prorogation du passe sanitaire au-delà du 15 novembre. Comme si nous ne nous attendions pas tous à ce que le pouvoir exécutif, trop heureux de pouvoir gouverner avec "l'urgence" qui rend le maître de tout, cherche par tous les moyens à préserver cette situation d'exception. Mais tout le monde a-t-il bien compris de qui le gouvernement est le prête-nom dans ce dossier ?

La presse a fait mine de s’étonner hier qu’Olivier Véran commençait à préparer les esprits à une prorogation du passe sanitaire au-delà du 15 novembre. Comme s’il n’était pas dans la nature même du pouvoir que de vouloir faire durer aussi longtemps que possible, et sous des prétextes fallacieux, des régimes d’exception où les contre-pouvoirs sont pour ainsi dire annulés. 

Mais ce qu’il faut comprendre, c’est la raison pour laquelle Olivier Véran est en réalité contraint de proposer le renouvellement (pendant plusieurs années, comme l’esquissait hier Bruno Le Maire) des mesures liberticides. 

Le prétexte sanitaire de moins en moins crédible

Officiellement, l’argument utilisé pour justifier l’inscription du passe sanitaire dans le marbre est celui de l’épidémie. Tant que le coronavirus existe, on applique des restrictions aux libertés. Voici ce qu’a dit Véran sur le sujet dans sa conférence de presse :

En effet, “ce pass ne peut être prolongé au-delà du 15 novembre, sans quoi il nous faudrait un nouveau texte de loi, qui serait à nouveau débattu au Parlement”, a rappelé le ministre. “Je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, ça pourrait arriver si le Covid ne disparaissait pas de nos vies dans les trois prochains mois”, a-t-il ajouté.

Si l’on en croit Véran, grand taliban de l’enfermisme, le passe sanitaire sera prolongé si le virus n’a pas disparu le 15 novembre. Autant annoncer, d’ores et déjà, son utilisation à vie, puisque l’on sait le COVID 19 n’est pas prêt de disparaître. 

Simplement, Véran, il y a un an, expliquait que vacciner 70% de la population permettrait de vaincre l’épidémie. Ce chiffre atteint, on découvre qu’il faut finalement une 3è dose (et sans doute une 4è) de vaccin pour limiter les dégâts. 

Au demeurant, c’est désormais un secret de polichinelle : les vaccinés meurent plus souvent du virus que les non-vaccinés, comme le montrent les chiffres de Public Health England.

Passe sanitaire et COVID tracking : un projet industriel

La réalité qui explique la position d’Olivier Véran est surtout liée au caractère industriel du passe sanitaire, très bien décrit dans le Great Reset de Klaus Schwab et Thierry Malleret

Le passe sanitaire est l’un des visages de la société de contact tracking idéalisée par Schwab et le Forum de Davos. Le contact tracking consiste à constituer un immense Big Data centralisé recensant tous les contacts entre les individus. Le prétexte de ce projet est sanitaire, mais ses objectifs sont évidemment policiers et répressifs. 

La mise en place de ce projet industriel suppose d’importants investissements que des sociétés privées comme le fabricant d’armes Thalès ont réalisé pour notre “protection”. Il est évidemment hors de question que ces investissements soient réduits à néant par un arrêt subit du passe sanitaire le 15 novembre. 

Il faut comprendre ici que, surtout en période électorale, le gouvernement est prisonnier des industries qui développent ses projets et financent les campagnes électorales. Le passe sanitaire en fait partie. Et sans une forte mobilisation collective, le passe sanitaire restera car il est l’un des visages émergés d’un immense projet industriel appelé le capitalisme de surveillance. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

778 Shares:
13 commentaires
  1. Bonjour,
    Je ne comprend pas…
    Je lis : “Au demeurant, c’est désormais un secret de polichinelle : les vaccinés meurent plus souvent du virus que les non-vaccinés, comme le montrent les chiffres de Public Health England.
    Mais les chiffres de Public Health England disent le contraire…!
    « Estimated deaths prevented by COVID-19 vaccines rise to over 100,000
    The latest estimates suggest that 105,900 deaths and 24,088,000 infections have been prevented as a result of the COVID-19 vaccination programme, up to 20 August.»

    Traduction : “Les décès estimés évités grâce aux vaccins COVID-19 s’élèvent à plus de 100 000.
    Les dernières estimations suggèrent que 105 900 décès et 24 088 000 infections ont été évités grâce au programme de vaccination COVID-19, jusqu’au 20 août.”

  2. Je vous écris depuis le Québec. Malheureusement je n’ai pu écouter tout le discours du président de Medef. J’ai sauté au discours B Lemaire. Le même malaise s’est produit en moi. Comment peuvent ils croire et essayer de faire croire que leur vision est pour tous les français? ¨`Ça me fout les bleus et la nausée et de la tristesse. Aujourd’hui j’ai rencontré, après qq années sans se voir, la 2e femme de mon père (dcd en 2004) dans un excellent restaurant local . Une belle rencontre jusqu’au moment avant de nous quitter que je lui dise que je n’étais pas vaccinée. Son cri et son mouvement de recul m’ont paru très authentiques. C’est ce qu’elle croit elle a suivi tous nos medias Le Devoir, la télé, Radio Canada. Je lui ai expliqué que j’avais d’autre informations et que je serais heureuse de lui partager si elle le désirait. A suivre….. merci beaucoup

  3. “comme le montrent les chiffres de Public Health England”

    par curiosité j’ai été voir le lien; bien au contraire les chiffres cités sont présentés comme un gtrand succès de la vaccination

  4. Vu le manque d’intelligence de l’impétrant, je pencherais plutôt pour Ocam’s Razor, c’est à dire une affaire de corruption financière massive, dont il n’est pas impossible qu’il soit l’un des bénéficiaires…

  5. Bonsoir,
    Où sont les chiffres de ces morts vaccinés dans le rapport de Public Health England ? Mon anglais laisse à désirer, je n’ai pas trouvé les preuves qui m’intéressent. Merci.

    1. Bonjour, j’ai survolé le rapport de Public Health England et il me semble qu’il s’agit s’agit plutôt d’une apologie de la vaccination. Attention, quand vous avancez de telles affirmations, assurez-vous bien de leur véracité. Dans le cas inverse, vous laissez la part belle à vos détracteurs…

  6. 😮 vous pratiquez la censure ?? Mon commentaire d’avant hier n’avait rien de déplacé , une simple question au regard de la gravité de la situation. Je ne comprends pas ! Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer