La fabrique du consentement à Macron en 2022 commence

La visite de Macron à Marseille est l'occasion de lancer les opérations électorales pour 2022. La presse subventionnée semble bien déterminée à faire gagner Emmanuel Macron dans un huis clos avec Marine Le Pen. Les grands titres multiplient les articles destinés à conforter la majorité présidentielle et à nourrir le récit d'un quinquennat victorieux. La fabrique du consentement est en route.

La fabrique du consentement est en marche ! La presse subventionnée semble s’être donné le mot pour reprendre à son compte le plus fidèlement possible le “story-telling” écrit à son intention par les conseillers en communication de l’Elysée. Prenant bien soin de ne pas évoquer l’impopularité du Président hué à chacun de ses déplacements dans Marseille, les titres officiels multiplient les éléments de langage qui confortent un scénario cousu de fil blanc : un duel Macron – Le Pen au second tour de la présidentielle et un bon bilan du Président sortant. Accessoirement, la presse enterre délibérément la contestation contre le passe sanitaire et tente d’imposer à l’opinion les séquences voulues par le pouvoir en place. 

La fabrique du consentement à la réélection de Macron

L’essentiel des éléments de langage développés par l’Elysée tient aux sondages annonçant une nette avance d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen sur leurs compétiteurs. Pour la première fois depuis longtemps, un sondage vient d’ailleurs d’annoncer un décrochage de Marine Le Pen, qui reste “largement” deuxième, mais à un point derrière le Président

Xavier Bertrand reste pour sa part indécrottablement collé à 16% des voix, qui semblent être son optimum électoral. Autant dire que l’Elysée cherche à nourrir dans l’opinion la conviction que l’affaire est pliée et que le Président est déjà réélu. 

Marginaliser l’opposition au passe sanitaire

Le même sondage est désormais flanqué d’une question sur le passe sanitaire, à laquelle les Français répondent bien comme il faut : 39% des sondés seulement soutiennent les manifestations, ce qui, en réalité, n’est pas rien…

Dans le même temps, la presse relaie largement la volonté présidentielle d’imposer une autre séquence politique, notamment en nourrissant le mythe d’un Président qui s’intéresse aux quartiers difficiles à Marseille. La même presse relaie aux pages spécialisées l’échec lamentable du président à réformer les retraites, et le grand flop de sa concertation organisée discrètement à Paris par Jean Castex pendant la visite à Marseille

666 millions pour amadouer la presse en 2020

Cette flagornerie médiatique, qui prouve que le CAC 40 propriétaire de la presse a déployé les grands moyens pour mater des oppositions de plus en plus radicales à la macronie, montre toute l’habileté d’Emmanuel Macron, qui a consacré près de 700 millions € aux subventions à la presse…

Une telle aide, exceptionnelle à cause du COVID bien entendu, paie tôt ou tard. 

237 Shares:
13 commentaires
  1. Plus vous parlez de ces sales types, plus vous leur faites de la pub.
    Le boycott passe aussi par l’arrêt des commentaires sur le RIEN.
    Il ne se passe RIEN, alors on dit RIEN.
    Quand la politique est RIEN, il n’y a RIEN à dire.
    Le RIEN est l’ennemi du BIEN.

  2. Deux milliards d’euros pour les journalistes, experts, animateurs, rédacteurs, éditoriaux, aide de 2000 millions € Incroyable mais vrai, les huit milliardaires qui possèdent les médias sont très heureux et ils adorent Macron !
    Par contre pour les soignants, les infirmières, aides-soignantes, (lits en réa qui ont baissé de 2000 lits pendant la pandémie), pour les médecins et les hôpitaux la somme de 0,05 milliards d’euros pour le personnel de soins, ils pleurent !
    Oui seulement 50 millions d’euro pour la santé et 2000 millions pour les médias !
    Je trouve cela indécent ! Et c’est peux dire.
    Et vous ? Puisque c’est votre argent quand même.

    https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/coronavirus-le-gouvernement-a-debloque-2-milliards-pour-les-medias-1221356

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-olivier-veran-annonce-une-enveloppe-de-50-millions-d-euros-pour-les-hopitaux-afin-d-ouvrir-de-nouveaux-lits_4135099.html

  3. En plus, les mesures qu’il a annoncé à Marseille sont ubuesques. La ville est englué politiquement dans un affrontement entre les 3 entités locales concurrentes faisant que rien n’évolue voir même régresse avec un clientélisme maximal. Une quatrième, la métropole a été ajouté en 2016 mais a rendu les choses encore plus complexes et a surtout servi à créer de nouveaux fromages républicains et autres placards dorés. Et que propose Macron de bien entendu ? De créer de nouvelles entités administratives de coordination !!! Pas moins de trois nouvelles institutions servant juste d’interfaces et de doublons entre les 4 administrations déjà existantes sur des sujets spécifiques !!! Cela ne peut que bien se passer … du point de vue de la distribution d’argent des autres sur pleins de nouveaux postes de directeurs et sous-directeurs avec voitures et appartements de fonctions plus petit personnel … Macron ne fait qu’acheter du consentement au frais du contribuable au sein de l’élite local en vue des élections.

  4. @François SERVENIÈRE

    oui et non ..
    en parlant d’eux , on comprend leur stratégie que Eric aide a comprendre.

    par contre, il faudrait plus de communication sur des gens qui s’activent, sur la construction d’une opposition ..

    on est pris en otage par les fédéralistes européens qui nous conduisent vers un moyen age technologique 2.0. .. au secours..

    1. Cela fait 50 ans que j’étudie depuis mon adolescence l’URSS. Aujourd’hui, on a la Corée du Nord, la Chine… Puis la France, la 16ème des RSS selon mes amis musiciens russes, qui connaissent leur sujet… La Corée du Nord, par exemple, est très heureuse qu’on la critique et qu’on la vilipende. Ainsi, elle existe ! Rien de plus grandiose que l’euphorie d’un dictateur sanguinaire qui se retrouve à la une du Times !

      https://i.pinimg.com/originals/e3/b2/56/e3b25615a107ba1fb8d2e20974af066b.jpg

      A une échelle moindre dans l’abjection, sachons raison garder, bien que cette dernière soit présente chez le psychopathe français, l’euphorie du dictateur à se voir mentionné sur autant de unes est équivalente à Paris. On ne sort pas indemne de tant d’attentions, le cerveau disjoncte… Le 12 juillet 2021 par exemple !

  5. Avec Defferre de 1953 à 1986 et Gaudin de 1995 à 2020, c’est sûr que le pli du bordel est pris. Aucune chance que Marseille ne s’en sorte. Encore de l’argent des autres versé dans un puits sans fond.

  6. Ben, rien de nouveau dans la stratégie macronienne : il a su diviser pour régner, profiter du covid pour mettre fin à toute manifestation et faire passer en douce les lois qui l’arrangent, terroriser la population afin qu’elle se terre sans révolte, subventionner largement la presse pour qu’elle oublie les mensonges et les tours de passe-passe, bref, jouer le rôle qu’en très haut lieu on lui a assigné.

    Pendant ce temps-là la droite, comme la gauche, se perd en vaines querelles d’égo lui déroulant le tapis rouge vers la prochaine élection. Il sait très bien que face à Marine, il n’aura qu’à agiter le chiffon rouge du nazisme pour que la populace se range sous le pavillon macronien.

    Malheureusement, il semble que le peuple et notamment beaucoup de ses élus, n’aient encore rien compris à cette poudre aux yeux qui demeure donc payante.

  7. Le lancement d’un “Challenge” nouvelle formule est un élément majeur dans la stratégie macronienne. Lisez le premier numéro de ce magazine désormais d’actualité, avec un sondage de grande envergure, et vous serez édifié.

  8. Attali est peut être plié de rire en ce moment. Je le cite :
    “…avant 2022, il y aura une révolution dans ce pays …”
    “…je crois savoir que le prochain président de ce pays, sera une présidente…”
    L’homme n’est point prophète, c’est juste qu’il connaît le plan.
    Et si c’était nous les moutons ?
    Pendant que beaucoup focalisent sur le fameux duel Macron/Le Pen, les esprits sont occupés, (ailleurs) exactement là où le veulent les “zélites”.
    Serions nous en train de regarder le doigt pendant que ces fameuses “zélites” nous
    montrent la lune ?
    Qui peut dire que des élections auront lieu en 2022 ? Mais à contrario, pourquoi n’auraient
    elles pas lieu ?
    X, cet élément variable qui fait basculer l’équation…
    Qui peut dire que nous n’aurions pas un gouvernement transitoire (Larcher) ?
    Les quelques mois de vacation, laissant pleinement le temps à “Attali Gang” de
    maturer sa pouliche, dont il vient de préfacer le livre.
    Encore trop peu médiatisée, elle a malgré tout, un programme bien arrêté pour la France.
    En mode dictature carbone, régulation des naissances, et j’en passe, enfin tout un panel d’idées,
    concernant le “mieux vivre”, enfin d’après elle.
    Tout en elle est requis pour faire une “bonne présidente”. Mme Audrey Tcherkoff.
    Attali est peut être en train de se marrer…Mais cela reste une hypothèse.

    1. Attali a pris un aller simple vers la nécropole des éminences grises… Il prophétisait dans son interview de “L’avenir de la vie” (1981) qu’il faudrait mieux que “la vie s’arrête à 67 ans”… Son âge actuel ? celui des gérontocrates de l’URSS dans la dernière ligne droite des années 1980-1990, avant l’implosion du système.

      Mes 4 prophéties en parallèle de celle du GIEC :
      – cela ne va pas bien se terminer pour Attali ;
      – comme ses amis gérontocrates de Davos et du Great Reset, son avenir est derrière lui ;
      – il a une trouille phénoménale et ne sort plus de chez lui sans ses 3 gardes du corps appointés par le SPHP ;
      – la France est une terre brûlée pour ses pieds ;

  9. Comme d’hab, crâne d’œuf et pause-caca creusent au-delà du fond, sans même s’apercevoir du ridicule de leur situation.
     
    Le point de non-retour (c’est le cas de le dire;) ayant été atteint il y a déjà un bail, ils peuvent faire ce qu’ils veulent, ça n’y changera strictement rien et ça peut même avoir l’effet contraire, tellement les gens l’ont dans le nez.

  10. La propagande macronesque est aussi puérile et grotesque que celle des dictatures de feue l’URSS. Le principal intéressé le sait mais comme il considère qu’il dirige un peuple d’abrutis, allons – y, çà peut tout de même marcher ! Une petite minorité saura bien déceler l’embrouille mais le bas-peuple rivé sur BFM va continuer d’avaler la mauvaise soupe. Ce qui est surtout intéressant est de voir que Macron devient la caricature de lui-même. Les coups de « com’ «  sont tous foireux mais pourtant c’est décidé et organisé. A mon avis, plus personne n’ose lui dire « non ». C’est une très bonne nouvelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer