Test payant pour relancer la vaccination

Comme l’avait promis le « conseiller d’un ministre de premier plan» selon Libération du 21 juillet dernier, « ça va être primauté aux vaccinés et vie de merde pour les non-vaccinés ». La guerre d’usure a bel et bien commencé. Le Premier Ministre Jean Castex a annoncé les nouvelles conditions de remboursement des tests Covid-19. A compter du 15 octobre prochain, ils seront payants pour les adultes non-vaccinés.

Fin de la gratuité pour les tests de confort

« vie de merde pour les non-vaccinés »,le gouvernement use de tous les moyens pour pousser les français à se faire vacciner. Le président Emmanuel Macron a déjà annoncé la fin de la gratuité des tests Covid-19 pour les personnes non-vaccinées le 12 juillet dernier. C’est une mesure prise en vue d’inciter la population à se faire vacciner et afin de réduire les dépenses liées au dépistage. En 2020, elles ont atteint les 2,2 milliards d’euros. Pour cette année, une enveloppe de 4,9 milliards d’euros a été prévue pour financer les opérations de dépistage de Covid-19.

Selon le Premier ministre Jean Castex, lors d’une interview aux Echos du dimanche 26 septembre , la nouvelle mesure entrera en vigueur le 15 octobre prochain. Toutefois, son application se fera sous certaines conditions.

En premier lieu, elle concerne uniquement les dépistages réalisés dans le seul but d’accéder à un pass sanitaire. Le Premier ministre estime que les contribuables ne devront pas supporter les dépenses liées à ces tests de confort.

En outre, le gouvernement a décidé de maintenir la gratuité des tests pour les mineurs, une décision prise suite à la demande des scientifiques dans le cadre de la rentrée scolaire. Selon eux, l’école est l’endroit qui réunit le plus grand nombre d’individus non-vaccinés et c’est aussi un foyer de propagation du coronavirus potentiel. Il est donc nécessaire de surveiller l’évolution de l’épidémie dans les établissements scolaires.

Remboursement des tests réalisés pour raison médicale

Le Premier ministre a aussi annoncé que les tests effectués pour une raison médicale seront toujours remboursés pour les personnes vaccinées et non-vaccinées et ce, avec ou sans prescription médicale. Il faut souligner que le coût du dépistage est de 43 ,89 euros pour un PCR et de 25 euros pour un antigénique.   

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

77 Shares:
11 commentaires
  1. On a des gouvernants qui sont le nez dans le guidon…ainsi, les non-vaccinés coûteraient chers à la sécurité sociale… mais ce sont eux qui imposent un pass sanitaire… et si le non vacciné ne va pratiquement jamais chez le médecin car il a un bon système immunitaire car il ne fume point, boit de temps à autre du bon vin, mange sainement…celui-là doit payer pour soigner les malades du covid qui étaient plein de comorbidités… cela ne m’embêtait point d’être solidaire mais là ils dépassent la ligne blanche…ainsi on a dû payer tous les tests du président du sénat et de ses collègues (comme ceux du parlement), par exemple, qui a fait plus de 50 PCR car il a peur vu tous les excès qu’il a fait dans le passé…c’est pas très sérieux…et il faut être crétin pour vouloir vacciné des personnes en bonne santé et ne pas connaître l’histoire des vaccins comme toutes les sommités qui passent à la télévision et qui ne savent pas que ce n’est pas le vaccin qui a éradiqué la variole comme l’avait très bien indiqué le directeur de l’OMS, le docteur Mahler, dans allocution en 1980 à l’assemblée générale de l’OMS. La vaccination massive contre la variole avait été arrêtée car c’était un échec…mais bon on invite n’imorte qui sur les plateaux de télévision ils ont des diplômes, des titres mais plus rien dans le cerveau…peut-être qu’ils préfèrent un bon portefeuille, je n’en sais rien mais c’est pathétique !

  2. Ce qui est bien avec ces guignols depuis 2017, c’est qu’on a plus besoin d’aller au spectacle, c’est l’école du rire 24/24 !

    Moi je m’en tape le coquillard de leurs menaces. Pour moi, leur vaccination obligatoire et leur passe sanitaire, c’est un monde parallèle. La peur, c’est leur truc, ce n’est pas mon monde, je n’ai pas besoin d’eux, je ne suis pas malade et ma famille non plus. Pas besoin de cette thérapie génique inventée pour tuer et stériliser les populations mondiales.

    Un jour ils vont partir et arrêter de nous les briser menu, et pour moi, cela ne changera rien à ce que je vis aujourd’hui, je ne regarde plus la télévision ni la radio française, les journalistes en plein bug mental comme à la Pravda et Radio Paris, je regarde les sites d’info américains et africains. De toutes manières, on est la dernière RSS d’Europe, de plus en plus de pays d’Europe libèrent en ce moment leurs peuples des contraintes sanitaires covid, n’en voyant plus l’utilité car la pandémie est terminée. Et la France, seule avec l’Italie ces pays de cons, vont devenir un repoussoir absolu, même pour les exportations. Le monde entier conchie le gouvernement français actuel, “une bande de clowns” dit-on partout !

    Quand est-ce qu’on enferme ces cinglés à Saint-Anne ?

    1. Oui, hein, on a plus d’infos sur la france venant par les media étrangers que par les locaux, ça laisse à réfléchir pour ceux qui croiraient encore à la mouche qui pète ;-p)
       
      Quant’à Ste-Anne, ça coûterait encore trop cher au contribuable, la france a des tas de magnifiques reliefs, souvent bordés de très beaux et profonds à-pics…

  3. Je suis soignante en arrêt maladie.
    J’ai dû passer une contre visite. Le contrôleur m’a demandé de voir un spécialiste. Ce que j’ai fait. Celui-ci m’a dit qu’il n’y avait pas de problème d’arrêt injustifié et qu’il confirmait mon arrêt initial jusqu’à son terme, soit le 30/10/21. Il appelle donc le contrôleur pour l’en informer qui lui répond : “tu fais comme bon te semble”.
    Samedi dernier je reçois une troisième LRAR de la DRH me demandant de reprendre mon travail le 25 alors que je ne travaille pas le WE.
    Ce jour, j’appelle le spécialiste mais en vain. J’appelle la DRH : ils n’ont pas de document dans ce sens de la part du contrôleur.
    J’arrive à avoir cet AM un RV chez le spécialiste qui m’arrête jusqu’au 4/10/21 en me conseillant de me faire vacciner pour arrêter ce harcèlement. Je lui dis que j’ai peur de ce vaccin car j’ai vu des témoignages de décés et d’effets secondaires graves.
    Il reconnait qu’il en a depuis être vacciné (douleurs aux jambes et pertes de mémoire) mais il ajoute que s’il faut faire une 3ème injection, il la fera !
    J’ai senti une énorme pression

  4. Je n’ai pas bien compris: si je dois aller me faire opérer à l’hôpital, cancer ou cardio, dois je payer pour me faire tester? Puis je me faire prescrire un test par mon chirurgien?
    Les tests salivaires devant un membre du corps médical sont ils agréés?
    Merci de m’éclairer

  5. Le gouvernement nous harcèle avec la vaccination, les tests payants, mais a oublié une catégorie de personnes. Celle qui a eu la Covid il y a plus de 6 mois et qui se trouve avec une grande quantité d’anticorps. C’est mon cas. Selon une étude suisse, un taux compris entre 141 et 1700 est immunisé à 90% contre les formes graves. Mon taux est de 927.

    1. Pareil pour moi sauf que lorsque j’ai demandé à mon dr traitant de me prescrire une sérologie, celle-ci a refusé prétextant le coût exorbitant et a ajouté que je n’avais qu’à prendre RV au centre de vaccination où l’on me ferait le test juste avant d’avoir mon injection

      1. et 12,90 euros pour un auto test supervisé générant un QR Code, c’est ce que verse la sécu à la pharmacie (extrait AMELI : inscrit au chapitre remboursement aux tiers…pour ceux y ayant déjà recouru).

  6. Les tests PCR coutent chers aux contribuables ? On croit entendre des non-cortiqués… Et les malades non soignés qui ont maintenant des covid longs, ils vont couter combien ? Et les familles endeuillées qui n’ont pas eu le droit d’être aux côtés de leurs ainés mourant (car non soignés et même aidés à mourir, combien le prix ? Et pour les vigiles devant chaque hosto, combien ? ET les 8 injections prévues/français, que l’on devra payer même si elles ne sont injectées… ça coute combien tout ça ??? Et tous ces jeunes qui se suicident à cause des confinements et des règles à la con… c’est combien ? Ils sont à gerber. Mais tout se paie dans la vie, la roue tournera forcément.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer