Etats Unis : une autorisation en urgence pour la vaccination aux enfants

En partenariat avec BioNTech, Pfizer a mis au point un vaccin contre le Covid-19 pour les enfants de 5 à 11 ans. Dans un communiqué, l’alliance a révélé que les données sur les essais cliniques ont été déjà soumises à la FDA (Agence américaine des médicaments).

Dépôt des résultats des tests cliniques sur le vaccin pour les enfants

Même si la vaccination des enfants est un sujet qui divise, la semaine dernière, Pfizer et BioNTech ont annoncé le développement  d’un vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans. L’alliance a déclaré que le produit est bien toléré par les bénéficiaires ciblés et que son immunogénicité est tout à fait satisfaisante.

Pour rappel, les tests ont été réalisés sur environ 2.300 participants, tous âgés de 5 et à 11 ans. Le groupe témoin réunissait des jeunes âgés de 16 à 25 ans. Pour ce qui est du dosage, il a été limité à 10 microgrammes par injection pour les petits, contre 30 microgrammes pour les plus grands.

Le mardi 28 septembre, les deux géants américains ont fait savoir dans un communiqué que les résultats des essais cliniques concernant le vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans ont été déposés à la FDA.

Bientôt les résultats sur les moins de 5 ans

Alors que l’OMS a reconnu plus d’un millions d’effets secondaires du vaccin en Europe, dans un communiqué commun, l’alliance Pfizer/BioNTech a annoncé son intention de demander une autorisation d’utilisation en urgence de son vaccin. Cette procédure devrait être faite dans les semaines à venir.

Au début du mois de septembre, la FDA a déjà indiqué dans un communiqué que lorsque la demande d’autorisation est déposée, les données seront étudiées immédiatement. L’agence va identifier les bénéfices et les risques et elle essayera de boucler son analyse dans le meilleur délai possible. Elle parle de semaines et non pas de mois.

Notons que les deux entreprises américaines prévoient aussi de publier les résultats des essais cliniques sur la vaccination des enfants de 2 à 5 ans et ceux âgés de 6 mois à 2 ans au cours du dernier trimestre de l’année 2021.  

Depuis le début de cette pandémie, rares sont les cas de décès recensés dus au covid et aucun variant agressif pour les enfants n’est apparu. Aussi est-on en droit de s’interroger sur les justificatifs d’un tel geste.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

94 Shares:
5 commentaires
    1. Il n’y a aucune urgence.

      Les gens sont complètements lobotomisés. Ils pensent que ce médicament est efficace.

      Ils les piqueront tous les ans minimum, et diront que c’est grâce à ce “vaccin”, qu’il n’y a plus de Covid (qui aura disparu naturellement avant).
      Cela va couter des milliards, et certainement provoquer plein d’effets secondaires, soignés par l’industrie pharmaceutique…..

  1. Je me demande avec une nausée grandissante, sur quels enfants ils ont testé …
    Parents déséspérés qui “vendent” leurs enfants pour les essais cliniques? Populations ignorantes qu’on enfume ou qui ne sont même pas au courant de ce qu’on injecte à leurs enfants?
    Ce monde est foutu …

    1. Eh bien, vu que les zaméricains utilisent les orphelins nés contaminés par le VIH comme cobayes pour les nouvelles drogues antivirales (spécifiquement à NY, le reportage français très descriptif sur la question ayant disparu des tablettes de YT), il y a de bonnes chances que ça soit le même processus pour la nouvelle thérapie génique expérimentale de pfalzar-fiontech…

  2. La catastrophe économique prévue et voulue (great reset) aura un impact certain sur l’espérance de vie, des masses les plus pauvres, ou plutôt non-riches (ce qui représente une part très importante de la population). Quel meilleur moment pour camoufler des décès lié à des traitements “vaccinaux”???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer