Covid-19 : 75% des Français cèdent au chantage du pass sanitaire

Alors que de nombreuses personnes ont exprimé leur réticence à la vaccination, les statistiques publiées jeudi soir révèlent que 75% de la population française ont reçu au moins une dose de vaccin. La contrainte et le chantage l'ont emporté chez beaucoup de Français. Sans pour autant que l'on puisse dire ce qui se serait passé si le gouvernement avait - comme par exemple en Grande-Bretagne - simplement fait appel à la raison des citoyens.

Un taux de vaccination plutôt élevé

Les données publiées par le gouvernement jeudi soir ont révélé que plus de la moitié des Français ont accepté de se faire vacciner. En effet, depuis le début de la campagne vaccinale, 75 % de la population, soit 50.239.233 personnes, ont reçu au moins une dose de vaccin Covid-19. En outre, 72,3% des Français, c’est-à-dire 48.424.745 individus, sont complètement vaccinés.

Ces derniers temps, les autorités ne cessent de mettre en avant l’importance d’une couverture vaccinale complète. Alors même que le variant Delta n’a pas eu les effets ravageurs annoncés. Selon les experts, il était beaucoup plus contagieux que les autres souches; mais personne ne parle de son recul.

Une décroissance de l’épidémie constatée

La décrue de l’épidémie continue. Selon Santé publique France, on a enregistré 56 décès jeudi dernier, ce qui signifie que le taux de mortalité est en baisse. Le gouvernement invoque la vaccination. Mais il se peut aussi que le variant delta ait été à la fois plus contagieux et moins dangereux qu’annoncé. 

L’agence sanitaire a aussi indiqué que les patients hospitalisés sont au nombre de 7565, contre 7726 mercredi dernier. Parmi eux, 1414 malades ont intégré les services de soins critiques. Au cours des dernières 24 heures, 58 autres personnes y ont été admises.

Même si les courbes baissent, l’Exécutif trouve toujours un prétexte pour occuper l’espace médiatique, et se confère des pouvoirs exceptionnels, qui l’arrange merveilleusement,   avec la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’à l’été prochain.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

85 Shares:
4 commentaires
  1. C’est une extorsion de consentement et c’est puni par la loi. Les personnes qui nous gouvernent sont des hors-la-loi, des crapules, des corrompus et des escrocs, il faut dire les choses comme elles sont. Ils obéissent aux mafias internationales et à leurs banquiers. Il faut nationaliser ces entreprises et mettre en prison leurs dirigeants comme les technocrates à leur solde, pour Haute Trahison, quel que soit le niveau de pouvoir ou d’immunité.

    De l’extorsion – Articles 312-1 à 312-9 du Code Pénal : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGISCTA000006165327

  2. Ce qui laisse quand même (merde !;-p) la bagatelle de 25 % des français (1-(50.239÷67.4)) non-piqués ce qui, dans l’ambiance actuelle et vu le nombre de décérébrés par l’ednat au mètre carré, est plus que respectable et même complètement inattendu. Preuve que “les veaux” ont sensiblement plus de jugeote que les politocards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer