Pas de passe sanitaire ni de test pour les députés, tout ça c’est pour les gueux !

Par Julien G. Alors que le gouvernement a fait voter par l'Assemblée nationale son projet de loi prévoyant l'extension du passe sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, cette contrainte ne s’applique toujours pas aux parlementaires français, selon l’aveu même d’Aurore Berger (Lrem). En juillet dernier, Olivier Véran avait relevé que les chambres parlementaires en étaient exclues prétextant un risque d’inconstitutionnalité. Faites ce que je dis, pas ce que je fais, les députés, par leur immunité parlementaire obtiennent donc une immunité sanitaire

Les parlementaires toujours exempts du passe sanitaire

« Il n’y a pas de passe sanitaire à l’Assemblée nationale…Vous ne pouvez pas empêcher un parlementaire d’accéder à l’hémicycle », reconnaît Aurore Bergé.

Ces mêmes députés, par contre, votaient, hier, la prolongation de l’obligation pour les soignants de se faire vacciner et l’application du passe sanitaire pour entrer dans un musée, un cinéma ou un restaurant.

L’Assemblée nationale, lieu de brassage de centaines de personnes venant de régions différentes, continue donc d’être exemptée de ces mesures liberticides.

 

Le principe constitutionnel du libre exercice du mandat parlementaire

 Il faut en effet savoir que la constitution prévoit une stricte séparation entre l’exécutif et le législatif. Mais surtout le “libre exercice du mandat parlementaire”.

Or, selon le ministre de la santé, l’application du passe sanitaire à tous ceux qui pénètreraient dans l’hémicycle aurait pu aboutir à empêcher des députés d’exercer leur mandat

Le Conseil constitutionnel avait jugé nécessaire de consacrer une nouvelle exigence constitutionnelle, celle du respect de la liberté des membres du Parlement dans l’exercice de leur mandat

Ce statut protecteur n’est pas un privilège “mais un moyen destiné à assurer [à un parlementaire] l’indépendance et la liberté d’expression nécessaires à l’exercice de son mandat”, explique le site de l’Assemblée nationale.

 

L’immunité sanitaire c’est pour les gueux

Aujourd’hui, encore, on comprend que le passe sanitaire s’applique aux 67 millions de français et pas aux 577 députés et 348 sénateurs.

On a tant parlé d’immunité sanitaire ou d’immunité collective ces temps-ci mais certains bénéficient d’une immunité bien plus protectrice :  l’immunité parlementaire !

L’exécutif affirme, donc, que la constitution de la Ve République empêche une telle restriction à leur travail.

Néanmoins, ces parlementaires, si inquiets de la santé des français, ne trouvent rien à redire que des milliers de soignants soient suspendus.

Nous aurions aimé entendre le Conseil Constitutionnel à ce propos, car si la démocratie doit continuer à vivre pendant une crise sanitaire, soigner nos concitoyens dans de bonnes conditions (effectifs et matériels) doit, également, être garanti.

Il serait temps que l’opinion considère qu’une exemption du passe sanitaire sur les bancs de la République n’est pas une normalité mais un passe-droit.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

387 Shares:
14 commentaires
  1. Donc l’assemblée nationale est un cluster Covid qui justifie le retrait de ceux qui ne veulent pas siéger et faire leur boulot. Faux fuyant encore et toujours d’une élite surprotégée et peureuse de prendre une responsabilité qui est par ailleurs couverte par le droit à l’erreur..

  2. Et pendant ce temps-là, les moutons obéissants vont gentiment à l’abattoir en colonnes par 2 et au pas (de l’oie)…
     
    Vu comment les choses tournent, tôt ou tard il va y avoir gros dérapage, et ce jour-là, il faudra prendre une décision radicale.

    1. Malheureusement pas assez vides, ça nous éviterait les lois alakon votées par des minorités d’abrutis avec la complicité des absents .

  3. Je crois que vous n’avez pas compris. Le député élu reçoit lors de sa première séance une vague électromagnétique qu’il doit porter tout le long de son mandat et à la particularité d’émettre un coussin d’ondes sur 5 centimètres autour de son corps. Ainsi, il est protégé des microbes de l’air. Il peut tomber malade mais c’est par ingestion. Un jour, j’ai serré la main d’un député de mes connaissances, je me suis pris une châtaigne. Je comprends mieux ce « privilège » maintenant. Cette bague spéciale apporte beaucoup d’avantages : prescience, tous les textes de loi en PDF dans le cerveau avec moteur de recherche du le verre à lunettes, écriture de discours automatisée avec références et traduction instantanée, gestion des bureaux de lobbying avec comptes offshore à numéros, c’est un bijou de technologie…

  4. Tous présents pour voter le pognon des autres pour le budget. Aux trois quarts absents pour reste.

    On voit que le pognon des autes est leur seule préoccupation.

    Bande d’enc****.

  5. Attention, réagir par la dérision est l’expression de l’impuissance, c’est une forme de fuite.
    Lister bien vos députés corrompus, cupides, escrocs !
    Il faudra bien qu’ils passent à la caisse non ?
    Votre énergie doit maintenant être consacrée à cet objectif : combattre le mal et faire payer (très cher) ceux qui y sont à la source et leurs complices !

  6. Exonérations fiscales, frais sans justificatifs, budget énorme… On a l’habitude des privilèges de ces gens là, il votent des lois dont ils s’exonèrent, c’est trop facile. Bon homard !

  7. Donc vous dîtes : “Or, selon le ministre de la santé, l’application du passe sanitaire à tous ceux qui pénètreraient dans l’hémicycle aurait pu aboutir à empêcher des députés d’exercer leur mandat.”

    Sachant que selon les sondages seulement 15% environ des français ne sont pas vaccinés (pardon : injectés), cela en empêcherait 15% de venir à l’hémicycle, n’est-ce pas ? Alors comment se fait-il que malgré ce passe-droit, ils sont fréquemment plus de 60% à ne pas y venir ? Un début d’explication : seraient-ce les députés LREM (i.e.: La Régression En Marche) qui se méfient le plus des saloperies qu’ils veulent imposer à ceux qui les ont élus, je veux dire, qui ne sont pas injectés ??

  8. C’est bizarre, ils se confinent par paquets de 100 régulièrement à leur domicile lors des votes. Auraient-ils mal interprété les textes?

  9. « Il n’y a pas de passe sanitaire à l’Assemblée nationale…Vous ne pouvez pas empêcher un parlementaire d’accéder à l’hémicycle », reconnaît Aurore Bergé. Mais les français à l’hôpital, aucun souci…
    Le pouvoir (le vrai, pas les marionnettes qu’on voit) conserve des députés et sénateurs pour donner l’illusion qu’on est en démocratie (ce qui n’est plus le cas, de manière désormais assez visible depuis mars 2020). Ils sont bien payés et dispensés du vaccin pour qu’ils n’éventrent pas la supercherie… C’est simplement du théâtre. Les députés et sénateurs n’ont aucun pouvoir (sauf de nuisance, en votant les lois qu’on leur commande) et ils le savent… L’illusion de vivre en démocratie est finalement le pire ennemi de la démocratie. Cela explique sans doute pourquoi les gens ne se révoltent pas devant ce que nous vivons, cette gestion de bétail…

  10. Bien sûr ils ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont…comme dit plus haut ils sont plus aux abonnés absents, ils ne peuvent mal d’être atteint de ce “virus” puisqu’ils ne sont jamais là, y a qu’a voir l’hémicycle…faites ça chez votre patron pour voir quoi…

  11. Toujours plus loin dans le foutage de gueule 😲
    Le pass sanitaire n’est pas obligatoire pour les réunions et les meetings politique !!😤😠
    Ou fixe t-on la limite de la docilité ?!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer