Guadeloupe : le gouvernement recule sur les vaccins et l’obligation vaccinale

Le gouvernement s'est engagé à fournir des vaccins contre le Covid-19 sans ARN messager aux soignants en Guadeloupe qui le désirent. A noter qu'aucun pompier ne sera suspendu et pour ceux qui ne sont pas encore vaccinés, ils pourront faire un test PCR gratuit toutes les 72h.

1.Solution de substitution.

La contestation contre l’obligation vaccinale des soignants et des pompiers entamée le 15 novembre a tourné à la crise sociale.

Depuis plus d’un mois, les syndicats de soignants multiplient les actions choc et malgré l’envoi de forces de l’ordre supplémentaires sur place, la situation dégénère.

Pour tenter d’apaiser les tensions qui ont lieu en Guadeloupe depuis plus d’une semaine, le gouvernement a annoncé ce mardi qu’il allait fournir des vaccins sans ARN messager aux Outre-mer.

Le but étant de convaincre les soignants et les pompiers, concernés par l’obligation vaccinale, de se faire vacciner. Actuellement, 1 400 personnes sont suspendues pour non-conformité à l’obligation vaccinale en Guadeloupe

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, va présenter rapidement “une méthode qui permettra de proposer, notamment à des soignants qui par exemple seraient non pas hostiles à la vaccination mais hostiles à l’ARN messager, d’avoir une solution de substitution”, a déclaré Sébastien Lecornu lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

On s’est engagé hier soir à trouver d’autres types de vaccins” pour ceux qui refusent les vaccins à ARN messager, a indiqué M. Lecornu sur France 2.

Olivier Serva, député de Guadeloupe, président de la délégation aux Outre-Mer à l’Assemblée amême indiqué que « Les soignants qui refusent les vaccins ARN pourront se faire vacciner avec une seule dose non-ARN »

2.Pas d’obligation vaccinale pour les pompiers.

Pour ceux qui refusent de se faire vacciner et préfèrent abandonner leur qualité de soignants et demandent d’ores et déjà une reconversion professionnelle, on va les accompagner et là on va avoir besoin du conseil régional, donc Ary Chalus (président du conseil régional de Guadeloupe, NDLR) va être mobilisé sur ces sujets”, a ajouté Sébastien Lecornu.

Selon le député Sevra (LREM) sur RMC :

 “Il y a de choses qui ont été entendues, notamment pour les pompiers. Une mission de concertation arrive aujourd’hui. Mais nous avons obtenu qu’aucun pompier ne sera suspendu et pour ceux pas encore vaccinés, ils pourront faire un test PCR gratuit toutes les 72h“.

“Pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, on a obtenu des discussions en vue d’un reclassement, au cas par cas pour que personne ne reste sur le carreau”. 

Une décision, confirmée par le ministre des Outre-mers Sébastien Lecornu, qui risque de faire des vagues en métropole où le gouvernement a montré sa fermeté quant aux soignants qui hésitaient ou refusaient, eux aussi, de se faire vacciner. 

Pour rappel, des soignants de Métropole qui revendiquent la même liberté de choix, que leurs homologues des Antilles, n’ont pas eu la même oreille attentive.

Comme seule « mesure d’accompagnement », ils ont eu droit aux suspensions sans salaire « manu militari » ainsi que des fins de non-recevoir des juridictions administratives.

Pourtant, l’égalité est un principe à valeur constitutionnelle. L’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen dispose que “la loi doit être la même pour tous”. Les personnes dans la même situation doivent être traitées de manière identique.

Aux Antilles, les résistants à la politique sanitaire peuvent se féliciter de cette victoire significative et ce recul doit revigorer les mouvements de réaction aux injonctions gouvernementales.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

194 Shares:
10 commentaires
  1. Stupéfiant ! il y a donc un vaccin sans messager ARN disponible et pourquoi
    n’est-il pas donc proposé depuis le début ici aussi, et avec quelle efficacité ? Tout
    cela tourne au grand guignol. Le Pouvoir a cédé …

    1. De toutes façons, même sans ARN, il ne s’agit certainement pas d’un véritable vaccin, ce qui compte s’est que Big Pharma s’engraisse alors que des traitements peu coûteux existent…
      Le pouvoir cède des miettes mais c’est un début…

    2. Il y a deux vaccins à virus inactivé chinois, Sinovac et Sinopharm, qui ont été validés par l’OMS en mai et juin 2021 et sont très largement utilisés en Chine, ainsi que dans de nombreux pays en voie de développement, notamment au Brésil. Curieusement l’UE ne les a pas (encore ?) autorisés, sans doute parce qu’ils font l’objet d’une intense campagne de dénigrement, à mon avis injustifiée mais qui fait bien l’affaire de Pfizer !
      En France le Valneva (à virus inactivé) est actuellement en phase 3 avec des résultats à mi-parcours supérieurs à ceux de l’Astra-Zeneca (qui a été choisi pour la comparaison). L’UE a déjà commandé 60 millions de doses. L’autorisation de l’UE pourrait intervenir en décembre/janvier.
      Le plus vraisemblable est que le choix du gouvernement se porte sur le Valneva, en émettant une AMM dérogatoire.

    1. Héhé, vous n’avez pas vu le témoignage d’un futur médecin qui a fait partie de la palanquée que Vérole a envoyé 15 j là-bas (je crois que c’était en Martinique, sèputro). Les locaux ayant été prévenus moins de 48h avant leur arrivée, donc rien n’était évidemment préparé pour pouvoir les accueillir, ils n’étaient ni attendus, ni nécessaires (le personnel hospitalier local a d’ailleurs vu ça d’un très mauvais nœil, genre : “vous ne savez pas ce que vous faites, alors on vous envoie des internes de métropole”), et la moitié d’entre-eux a passé les 15 j à se tourner les pouces et à visiter le coin.
       
      C’est ça l’efficacité du “en même temps” de pause-caca et de son gang… (imaginez ce que ça aurait été si ça avait été une hyper-efficacité, 75 % des malades auraient calanché dans les 15 j ;-p)

  2. Quid de la continuité de la Republique? Peut il y avoir des régles derogataires dans un departement français? Ne peut il y avoir des recours pour appliquer cette fabuleuse victoire à l’ensemble du territoire?

    1. C’est effectivement contraire au principe de l’égalité de droits inscrit dans la Constitution…
      D’ailleurs comment se fait-il que ce vaccin sans ARN soit réservé au personnel soignant et ne soit pas autorisé pour les pompiers ? Ni même pour l’ensemble de la population ?

  3. Je conseillerai aux Guadeloupéens de n’accepter de se faire piquer qu’après le passage d’un échantillon choisi totalement au hasard _par lot_ dans un spectromètre approprié – voire un échantillon par flacon, car avec les assassins gouverne-mentaux, on n’est jamais trop prudent…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer