Variant Delta-Europe : L’OMS jouerait elle sur les chiffres pour légitimer les politiques sanitaires coercitives?

Selon certaines données, les vaccins permettaient de réduire la transmission du virus jusqu’à environ 60%. Mais selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), cela a chuté à 40%. Le variant Delta l’a fait diminué à 40%. Mais comme à son habitude, l'OMS semble vouloir maintenir un climat de peur propre à justifier les contraintes de l'ordre sanitaire imaginé par les mondialistes.

L’Europe sous l’emprise du variant Delta

Depuis une semaine, l’Europe enregistre plus de 2,5 millions de cas d’infection et près de 30.000 morts d’après les données officielles fournies par l’AFP. Le Vieux Continent fait-il face à la reprise de la pandémie du Covid-19? 

Selon l’OMS, cette nouvelle poussée de coronavirus pourrait causer 700.000 décès supplémentaires d’ici la fin de l’hiver.

Avant le variant Delta, les vaccins ont permis une baisse d’environ 30% des risques de transmission de la maladie. Mais cela a chuté à 40 % selon le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. Mercredi dernier, il a tenu à lancer une alerte sur la gravité de cette cinquième vague de l’épidémie. 

Mise en garde contre le relâchement et le faible taux de vaccination

Alors que l’OMS a reconnu les effets secondaires du vaccin (ou des vaccins) contre le COVID, pour Tedros Adhanom Ghebreyesus, la vaccination constitue toujours un outil efficace pour lutter contre le Covid-19.

Selon le président de l’OMS, la recrudescence des cas d’infections en Europe est liée à un faible taux de vaccination et au relâchement dans l’application des gestes barrières et le respect des restrictions sanitaires.

Cependant ce discours de l’OMS est-il autre chose qu’une propagande pro-vaccinale légitimant les politiques sanitaires coercitives actuelles en Europe?

Actuellement, plus de 7 milliards de vaccins contre le Covid-19 ont été administrés à travers le monde. Sauf exception, tous les pays européens ont des taux de vaccination supérieurs à 50% de la population. Peut-on donc vraiment affirmer que l’UE n’est pas assez vaccinée? A moins que l’on veuille promouvoir le tout vaccinal:  l’OMS vise la vaccination de 70% de la population de chaque pays du monde d’ici 2022.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

152 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer