Variant Omicron, Pfizer promet un nouveau vaccin en “100 jours”

Pfizer et BioNTech ont annoncé vendredi que leur vaccin contre le Covid-19 pourrait être remanié en « 100 jours environ » pour contrer le nouveau variant. Prétextant l'apparition du variant Omicron, la firme américaine a déposé une demande d'autorisation auprès de la FDA concernant une dose de rappel de son vaccin contre le Covid-19 à destination des 16-17 ans.

1.Pfizer veut garder le monopole et promet un vaccin en 100 jours.

Apparu en Afrique australe, le variant appelé B.1.1.529 présente, selon l’Agence britannique de sécurité sanitaire, une protéine de spicule, qui permet au virus Sars-CoV-2 de pénétrer dans les cellules, complètement différente de la souche du coronavirus sur laquelle les vaccins actuels sont basés.

L’OMS a étiqueté la souche avec la lettre grecque omicron . 

Au niveau mondial, les autorités ont réagi avec inquiétude à l’apparition du variant Omicron. Un certain nombre de pays, dont les États-Unis et la Grande-Bretagne, ont déjà renforcé les contrôles aux frontières, une mesure critiquée par Joe Phaahla, ministre sud-africain de la Santé.

Vendredi 26 novembre, la société Pfizer, qui distribue le vaccin anti-Covid le plus utilisé au monde, s’est montrée très rassurante.

Dans sa quête du monopole absolue, le groupe américain pense pouvoir développer en une centaine de jours un nouveau vaccin contre un variant du coronavirus SARS-CoV-2 si celui-ci est résistant aux vaccins existants.

« Dans le cas où une variante d’évasion vaccinale émergerait, Pfizer et BioNTech s’attendent à être en mesure de développer et de produire un vaccin sur mesure contre cette variante dans environ 100 jours, sous réserve de l’approbation réglementaire. » a déclaré Pfizer.

Johnson & Johnson a également déclaré que la société testait l’efficacité du vaccin Johnson & Johnson Janssen contre la variante B.1.1.529.

Moderna a déclaré, dans un communiqué, travailler sur la mise au point d’un vaccin de rappel adapté à ce nouveau variant. Moderna a également testé une dose plus élevée de son vaccin de rappel existant et étudié d’autres vaccins de rappel conçus pour protéger contre plusieurs variants.

De son côté, l’Agence européenne du médicament a indiqué qu’il était, pour l’heure, prématuré de prévoir une adaptation des vaccins au nouveau variant.

Par ce développement accéléré, nous retrouvons une vielle idée de Bill Gates, avec la mise en place d’un programme One Health, qui consisterait à confier à un organisme mondial le combat contre les microbes, notamment en raccourcissant le cycle de production des vaccins (de 1 an à 3 mois).

2.Pfizer veut imposer le « booster » pour les mineurs.

Pfizer a annoncé, mardi 30 novembre, avoir déposé une demande d’autorisation pour une dose de rappel de son vaccin anti-Covid chez les adolescents de 16 et 17 ans aux Etats-Unis, dans un contexte d’inquiétude provoquée par l’apparition du variant Omicron.

“Aujourd’hui, nous avons déposé une demande auprès de la FDA pour étendre l’autorisation en urgence d’une dose de rappel de notre vaccin contre le Covid-19 afin d’inclure les 16 et 17 ans”, a tweeté Albert Bourla, le patron de Pfizer.

A toutes fins utiles, nous rappellerons que, le mois dernier, Taiwan a décidé de suspendre le vaccin Pfizer-BioNTech suite à l’apparition d’effets secondaires chez les jeunes vaccinés de 12 à 17 ans.

En effet, les adolescents seraient davantage sujets à une augmentation du risque de myocardites, une inflammation du muscle cardiaque, après la vaccination avec les remèdes à ARN messager, de Pfizer et de Moderna.

De son côté, le ministère israélien de la Santé avait signalé qu’il avait trouvé un lien probable avec la maladie chez les jeunes hommes qui ont reçu Pfizer. D’après un article du site CNBC, les cas d’inflammation cardiaque chez les 16-24 ans sont «plus élevés que prévu» après la deuxième injonction de Pfizer ou de Moderna.

Dans le même temps, on sait les décès du Covid-19 sont exceptionnels chez les adolescents : le Centre européen de Prévention et de Contrôle des Maladies, ECDC, avait comptabilisé 98 décès sur 1,1 million de cas chez les 10-19 ans.

Le risque de forme grave nécessitant une hospitalisation est lui aussi très faible (0,9 %, selon l’ECDC).

Alors pourquoi vacciner une 3e fois des adolescents en pleine santé et très peu concernés par cette maladie … pur altruisme ou simple cupidité ?

25 Shares:
5 commentaires
  1. Cent jours, c’est sans doute beaucoup trop long, surtout quand on voit la quantité industrielle d’irrégularités révélées par le pfitzer-gate… Le marketing a un timing qui ne doit rien au temps.

    1. Ce sont des psychopathes appointés par BIG PHARMA. La corrélation « menace de mort COVID-19 » et « corruption par l’industrie pharmaceutique » est désormais établie avec une forte présomption, qu’il faudra déterminer avec des remontées d’expérience massives. Il faut que tous les patients « menacés de mort Covid-19 se manifestent ». C’est mon cas, alors que je n’ai eu aucune affection Covid-19 depuis mars 2020, exceptés les petites formes grippales et rhumatismales antérieures, qui si elles avaient été testées PCR à ces moments-là, auraient certainement montré une réponse positive. En général, ces médecins vous disent dans le même RDV que Raoult et Perronne sont des charlatans… Le discours est rodé chez les affidés de BIG PHARMA. En fait, depuis 18 mois, je fais comme avant pour éviter les maux, j’augmente mon immunité par les Vitamines D et C. Et je porte un masque exceptionnellement, 20 minutes par semaine. Je suis souvent au grand air. Les plus mal lotis sont les gens sous air conditionné et obligés de prendre le métro et les transports en commun. Évitez ça, les médecins et les hôpitaux, vous avez une chance quasi nulle de choper le virus. Comme le disent les militaires sur un article connexe du CDS, la crise duCovid-19 est une crise politique très loin avant d’être une crise sanitaire. La grippe est cent fois plus virulente en ce moment. Une interne (grande ville de l’ouest) me disait le 15 novembre qu’il n’y avait quasiment plus de cas.

  2. Par cette annonce ubuesque si tant est qu’on se réfère aux stades de développement classiques d’un vaccin, 10 ans dit le Professeur Perronne qui fut vice-président OMS de la vaccination pour l’Europe, ils se rapprochent de la proposition loufoque imputée malhonnêtement à Trump en début de crise sanitaire, « de l’eau de Javel dans le sang », qu’on peut produire effectivement dans l’instant. Une bote de comm’ aux fourneaux, quelques dizaines de millions d’€ sur les comptes en banques offshore à numéros des décideurs européens, emballé c’est pesé ! Car 100 jours ou un dans le cas d’un vaccin, c’est du pareil au même. Et il est fort possible que la « potion miraculeuse » pour arriver rapidement au tombeau est déjà disponible dans leurs congélateurs… Peu peuvent se permettre d’être comparés à Panoramix, excepté de manière justifiée Didier Raoult pour avoir sauvé des centaines de millions de personnes dans le monde, excusez du peu ! Quelques médecins et pharmaciens, passés à la postérité (pour leurs crimes), ont fourni des médicaments anti-douleurs réels, qui prétendaient arrêter toutes les maladies et douleurs… par la mort.

    Pfizer, la mafia pharmaceutique criminelle nazie qu’il faudra bien arrêter un jour, de gré ou de force !
    Malgré les milliards de bénéfices et les centaines de millions de retro commissions offertes aux décideurs politiques véreux, en nature ou en espèce… On connaît les méthodes : une montre de luxe, une villa, un chalet, un appartement, des actions, les études intégralement payées aux enfants…

  3. 100 jours et quelques mois ou années pour valider une AMM pour la thérapie génique du variant grippal? C’est la course inexorablement perdue du vaccin et du variant.
    Un variant peu virulent, peu mortel et peu sensible aux produits type Wuhan, autant de raisons de faire une pause des injections pour les fêtes. Sans oublier de traiter au plus vite et au plus tôt les malades, sans attendre le stade de l’hypoxie heureuse et de la réanimation.
    Le père noël ne s’appellera pas Pfizer en 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer