[PAYANT] Great Reset monétaire : ce que la BCE et l’UE préparent pour vous empapaouter

Le Great Reset monétaire, et le Great Reset tout court, avancent à grands pas sous l'autorité (contestée) d'Ursula von der Leyen. Deux signaux faibles viennent de montrer l'étendue des dégâts : la Banque de France vient de réaliser des tests décisifs pour l'euro numérique, et le Conseil européen d'hier vient de valider un impressionnant programme de travail pour 2022 qui accélère la mise en place des projets théorisés par Klaus Schwab et par le Forum de Davos.

Nous vous parlons souvent des projets de l’Union Européenne, qu’il s’agisse de la Banque Centrale Européenne ou de la Commission, qui déroulent méthodiquement le programme du Great Reset sans l’expliquer clairement aux citoyens. 

On comprend pourquoi : ce programme, qui doit s’étaler jusqu’à 2025, vise à préparer un “monde d’après” totalement dystopique. 

L’actualité vient de signaler deux jalons nouveaux franchis dans ce projet. 

L’euro numérique et le Great Reset monétaire

L’information est passée inaperçue: la Banque de France est parvenue à échanger des euros numériques avec la Banque Centre européenne. Autrement dit, la Banque Centrale Européenne est désormais capable de distribuer ses futurs “jetons” aux différentes banques de l’Union pour pouvoir les mettre en circulation et assurer les transactions entre consommateurs. 

C’était une étape attendue sur un chemin où la Banque Centrale accélère le pas, comme nous l’avons expliqué récemment

Une autre étape doit être franchie désormais pour lancer l’euro numérique en 2023 : permettre un échange d’euros numériques entre banques de l’Union Européenne. Cette opération est indispensable pour qu’un client français puisse acheter des biens en Allemagne sans recourir au troc !

Ce sujet est en apparence technique et passionne peu les foules. 

Il est pourtant extrêmement concret et “quotidien”. 

La BCE veut remplacer les billets de banque par des jetons numérotés dont elle pourra suivre le parcours pas à pas. Elle aura aussi la faculté de “désamorcer” chaque jeton quand elle le souhaitera. 

C’est pour cette raison que l’euro numérique est si important : il doit permettre de résoudre les crises de façon radicale, en empêchant le consommateur de retirer son argent de la banque en cas de problème, en taxant les consommateurs qui épargnent trop et ne consomment pas assez, et quelques autres fantaisies de ce genre. 

Ainsi, cet été, la BCE a annoncé qu’elle pénaliserait toutes les personnes qui détiendraient plus de 3.000€ sur leur compte en banque

On imagine ici les possibles usages “sanitaires” ou “écologiques” de ce dispositif : interdire d’acheter chaque année plus de telle ou telle quantité d’essence, ou de fuel pour se chauffer, ou bien interdire à un non-vacciné d’acheter un certain nombre de biens jugés non-essentiels. 

Ce mécanisme de surveillance généralisée par la monnaie numérique s’appelle le Great Reset monétaire. 

Le Great Reset et la Commission Européenne

Dans le même temps, la Commission Européenne ne chôme pas sur la mise en place du Great Reset au sens large. 

Hier, un Conseil Européen a pris position sur les priorités législatives que la Commission doit mettre en oeuvre en 2022. 

C’est un document essentiel si l’on se souvient que 80% du Journal Officiel en France est occupé par une transposition des textes adoptés au niveau communautaire. 

Comme c’est essentiel, la presse subventionnée fait bien attention à ne pas vous en parler, et à dénoncer comme complotistes tous ceux qui en parlent. 

Nous avons pris soin de vous republier (ci-dessus) la totalité du document, qui comporte tout de même 9 pages de priorités, résumées en 138 mesures !

Tous ceux qui ont la moindre expérience des organisations savent que personne ne peut mettre en oeuvre 138 priorités en une année, surtout des priorités complexes intégrant la rédaction de règlements et de directives. 

Autrement dit, ce document prouve que la vie quotidienne des Européens est désormais sous le contrôle d’une armée de fonctionnaires qui ont concocté leurs propres priorités dans leur bureau, et les imposent aux Etats-membres et à leur population sans leur demander leur avis. 

On appelle cela un gouvernement profond…

Vous noterez tout de même les grands chapitres de ce document de travail : un “Green Deal” européen, une Europe adaptée à l’ère numérique, une économie qui oeuvre pour les gens, une Europe plus forte dans le monde, promouvoir notre mode de vie, et enfin un nouvel élan pour la démocratie en Europe.

Comment la Commission Européenne veut vous surveiller en permanence

Les lecteurs attentifs du Great Reset (je rappelle ici que mon livre sur le sujet a largement détaillé ces questions) savent que ces intitulés déroulent des propositions théorisées par Klaus Schwab, le fondateur du Forum de Davos.

Le fait que les priorités de la Commission commencent par le “Green Deal” et la numérisation en sont déjà des signes. 

Mais chacun notera que, dans les liste des 138 mesures nouvelles prévues pour 2022, des propositions directement liées à la surveillance de masse figurent en bonne place. 

C’est par exemple le cas de la proposition n°46, qui prévoit la mise en place de l’identité numérique européenne. On retrouve ici l’idée du “Wallet” intégrant des moyens de paiement et le passe sanitaire, présentée début juin 2021

Ce système permettra de phagocyter votre vie privée sans effort, en vous reléguant dans des lieux à part si vous n’entrez plus dans les bonnes grâces du pouvoir étatique. Au début, ce système concernera que les non-vaccinés, mais personne ne sait qui suivra. 

Dans le même chapitre, la Commission propose différentes mesures qui viseront à étayer le pouvoir étatique, par exemple en “réglementant” les crypto-monnaies qui feraient de la concurrence à l’euro numérique, ou en préparant un mécanisme de résilience bancaire qui autorisera les banques à ne pas restituer vos avoirs en cas de difficulté. 

Vous serez ainsi pieds et poings liés à l’Etat à l’avenir. 

Mais vous avez compris qu’il ne faut pas en parler à l’avance, sous peine d’être jugé comme complotiste.

Donnez-vous six mois pour réorienter votre patrimoine, même minuscule

Face à ce rouleau compresseur qui se prépare pour 2022, et devrait donner l’essentiel de sa hargne en 2023, vous avez intérêt à prendre des mesures d’urgence. 

Nous vous donnons rendez-vous en 2022 pour des conseils méthodiques. 

D’ici là, retenez deux idées essentielles :

  •  il faut privilégier les valeurs refuges disposant d’une valeur intrinsèque comme l’or,
  • il faut privilégier les valeurs d’usage comme l’immobilier pour éviter le pire

Si vous avez un petit patrimoine, par exemple 20.000€ en liquide, investissez dans un petit appartement ou une petite maison à 60.000 ou 80.000€, et demandez un emprunt à la banque sur 10 ans pour le rembourser. 

L’inflation à venir fera des miracles. 

Et surtout, restez attentifs à nos conseils… ils vous accompagneront pour limiter les dégâts dans la période difficile qui s’annonce. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

47 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer