Toi aussi, affame un non-vacciné pour retrouver ta vie d’avant

Que faire du non-vacciné moyen qui résiste opiniâtrement à la propagande gouvernementale sur la énième dose de vaccin qui nous ramènera à la vie normale ? L'affamer bien entendu, faute de pouvoir le génocider directement. C'est l'idée proposée par le Président de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR), Jean-Philippe Masson, dans le cadre d'une boucle WhatsApp de l'Institut Santé créé par le vétérinaire Frédéric Bizard qui se proclame désormais économiste. Voilà une idée qui nous semble excellente : pour tuer le virus, empêchons les non-vaccinés de se nourrir. Olivier Véran et son passe vaccinal sont sur la bonne voie.

C’est vrai qu’ils sont usants tous ces non-vaccinés qui résistent encore et toujours aux progrès de la science. Et leur manie d’inventer des complots en imaginant que l’industrie pharmaceutique pourrait privilégier ses profits en sacrifiant la santé (par exemple en livrant des vaccins mal testés) est à la limite du supportable. 

Le non-vacciné, coupable du pire

Car comment expliquer, sinon du fait des non-vaccinés qui menacent toute la population, que nous ayons passé Noël 2020 sans vaccin et en dansant, alors que, un an plus tard, et avec 85% de vaccinés dans la population, il faut interdire les discothèques et les réveillons ?

Le non-vacciné porte en lui une sorte de résistance à toute épreuve : on a beau l’écarter de toute vie publique depuis six mois, en lui imposant un passe sanitaire, en l’obligeant à se tester toutes les 24 heures, il est encore capable de contaminer toute la société. C’est son côté blatte, ou cafard : il survit à tout et sa toxicité est en expansion permanente. 

Comme le déclarait Gilbert Deray, chef de service à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Clea Calcutt de Politico (selon la newsletter de cet organe), “il serait irresponsable, avec l’émergence du variant Omicron, de maintenir “un réservoir de millions de personnes [non-vaccinées] qui vont faire prospérer le virus””.

Le “réservoir” de non-vaccinés est dangereux, et c’est en l’éliminant, ou en tout cas en le réduisant, que les hôpitaux vont se désengorger, puisque, c’est bien connu, seuls les non-vaccinés font circuler le virus, et eux seuls tombent malades. 

Certes, ceci ne doit en rien empêcher les autres de prendre une troisième dose, au cas où le vaccin serait moins sûr et moins efficace qu’on ne le dit… et au cas où les vaccinés pourraient être la cause de l’épidémie. Mais ceci ne doit pas être ébruité : on vous le répète, il faut avoir confiance dans le vaccin, dans les médecins, dans le gouvernement. 

Faire taire les complotistes coûte-que-coûte

C’est évidemment une faiblesse coupable d’Emmanuel Macron de ne pas faire taire une bonne fois pour toutes les ragots des complotistes qui sèment le trouble sur l’efficacité et l’innocuité du vaccin. 

Le bon sens est que tout le monde obéisse aux prescriptions des médecins sans contester leur expertise. Il faut écouter les nouvelles officielles sans douter, et arrêter de laisser le non-vacciné ordinaire croire qu’il est capable de comprendre quelque chose à sa santé. 

Il faudrait donc débrancher les accès aux réseaux sociaux et à Internet des non-vaccinés. Leur interdire de prendre la parole et de répandre le venin du doute dans les esprits. Leur interdire de s’exprimer. 

Car leurs progrès sont assez inquiétants, et même très inquiétants. Cette semaine, le gouvernement a désamorcé 400.000 passes sanitaires détenus par des personnes de plus de 65 ans qui ont refusé le 3è dose. Soit 12% de personnes éligibles de 80 ans et plus et 10% des 65/79 ans.

À ce rythme-là, les non-vaccinés pourraient être 10 millions, en février. Soit le double du nombre actuel. 

Bien entendu, Olivier Véran ne peut pas s’en vanter : les Français résistent à la troisième dose parce que les non-vaccinés leur bourrent le mou avec des délires complotistes.  

Il faut donc durcir le ton. 

Du passe vaccinal à l’élimination complète

Les discussions vont donc bon train entre pontes de la médecine pour éviter la progression du doute dans l’esprit de M. Dupont, et un recul conséquent de l’indispensable vaccination qui nous ramènera la vie d’avant. Sur ce point, les positions du bon docteur Jean-Philippe Masson, président de la FNMR (évoqué plus haut), fournissent sans doute les clés de la solution finale à adopter. 

Comme on le voit, dans cette conversation, Jean-Philippe Masson donnait la réplique au médecin Jean-Yves Le Goff. Leur proposition est simple : pour convaincre le non-vaccinés de recevoir la potion magique, il faut “demander le pass vaccinal partout”, affirme Jean-Yves Le Goff. 

Et à la question “Y compris dans les magasins d’alimentation ?”, le président Jean-Philippe Masson répond “bien sûr”. 

Bref, pour réduire le nombre de non-vaccinés, il suffit de les affamer ! Leur interdire enfin l’accès aux biens de première nécessité !

Comme le regrette Jean-Yves Le Goff, “le gouvernement ne le fera pas, habitué à la mollesse”. 

Alors, c’est qui les gros musclés qui ne se dégonflent pas devant le petit peuple des analphabètes complotistes et qui leur qui c’est le plus fort ?

Véran et Macron prisonniers des affameurs

Entourés de ces grands humanistes à côté de qui Himmler ressemble à un gentil organisateur du club Med (mais ne le dites surtout pas, Jean-Philippe Masson est médecin et président de sa fédération, donc supérieurement intelligent et éclairé), Olivier Véran n’a pas tortillé : il a proposé au Grand Timonier de transformer le passe sanitaire en passe vaccinal, c’est-à-dire de le réserver aux vaccinés. 

Interrogé sur le sens de son geste, Véran n’a pas tortillé :

Ah voilà ! le passe vaccinal, c’est une obligation vaccinale en mieux ! 

Au passage, Véran soulage le Conseil d’État de devoir expliquer régulièrement aux requérants que le passe sanitaire n’est pas une forme de vaccination obligatoire. Désormais les choses sont claires, dites, et de façon expéditive. 

Du passe vaccinal au génocide…

L’avantage, avec Jean-Philippe Masson comme avec Olivier Véran, c’est qu’on les reconnaît facilement car ils osent tout. Et sur ce point, il n’y a plus aucune ambiguïté sur la stratégie utilisée par le gouvernement : on n’est pas bien sûr que le vaccin, même injecté tous les trois mois, réduise d’une quelconque façon les contaminations et les hospitalisations. 

Mais on est sûr que le non-vacciné, complotiste et appartenant forcément à la fachosphère, est la cause de tous les maux. Pour le réduire à néant, on l’exclut de tout, pour l’instant, sauf des magasins de première nécessité. 

Prochainement, il est même question qu’il doive présenter un test avant d’aller travailler. 

L’étape suivante est déjà connue : on l’affamera. 

Alors, si toi aussi tu veux retrouver ta vie d’avant, aide le gouvernement. Affame un non-vacciné. 

Le shaming peut sauver des non-vaccinés

Rejoignez l'action de Rester libre ! pour lutter contre la persécution des non-vaccinés par les bureaucrates au service de l'oppression. Donnez 5 minutes de votre temps pour faire reculer l'arbitraire....
1K Shares:
27 commentaires
  1. Dans les commerces, tout le monde porte un masque qui est censé nous protéger et protéger les autres qu’on soit vacciné ou non. Donc, si je comprends bien ce que dit ce “médecin” le masque ne sert à rien…

    1. Moi ce que je comprend, c’est que si tous ces gens (Morlhameçon, Véreux, etc.) ne servaient à rien, ce serait un moindre mal. Malheureusement, ils servent à détruire la France, et ils en sont extrêmement fiers. Mais de la part de psychopathes, quoi de plus naturel, hein.

  2. Comme les bolchéviques qui ont affamé des millions de malheureux qui n’avaient rien à se reprocher, au nom du bien et du paradis socialo/communiste…

    1. On comprend mieux comment les horreurs du siècle dernier ont été possibles. Nazisme et communisme, qui ont des racines idéologiques communes, sont à ranger dans le même sac : celui des ennemis de l’homme et de la liberté. Il suffit de l’autorité de quelques “sachants”, médecins de préférence, et le tour est joué.
      Ne reste plus qu’à compter dur quelques restes de morale chrétienne dans la population…

  3. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. On le voit encore aujourd’hui. Comment des gens qui se prétendent médecins ou “défenseurs” de la santé peuvent-il savourer de façon macabre de tuer des êtres humains à petit feu ? La laideur d’âme est de retour, radio 1000 collines aussi

  4. Les tustsis ont été assassinés après 3 ans de propagande gouvernementale hutu. Les blacks de South Africa ont survecu à l’apartheid pendant 46 ans et l’ont aboli en prenant le pouvoir. Les no-vaxx ne sont qu’un groupe humain authentifié par défaut de qr-code, donc une ethnie, génétiquement privilégié pour s’auto immuniser sans maladie grave au sars-cov-2, comme 90% de la population mondiale. A la vue des deux premiers exemples, et de la propagande agressive pro-vaxx du gouvernement français, il est urgent que cette ethnie mise à l’écart forcé, envisage son développement de façon séparée. A cette fin, constituer un rassemblement politique de façon à négocier des conditions de vie humainement acceptables dans le respect des droits de l’homme. Notamment la liberté de circulation et d’établissement pour des activités économiques, culturelles, éducatives et sanitaires privées dans toute la France, l’éxonération d’impôt en contrepartie de toutes les privations subies, l’organisation de campagnes médiatiques contre les personalités et influenceurs pro-vaxx qui se livrent à des actes ou des paroles outrageants comme le Docteur Masson, etc.

    1. Bonjour Boule, on ne peut mieux dire. Très bonne analogie et analyse. Ces exemples simples, concrets et très proches de nous dans l’Histoire, sont les parfaits pendants de la diatribe gouvernementale. Et souvent on ose dire que l’Histoire ne se répète jamais. Quelque part je reste septique. 👍

  5. Die Lösung von Herrn Dr. Masson, Präsident der Nationalen Radiologenvereinigung (FNMR), ist besonders geeignet für die Gesundheitskrise, die wir durchleben, denn wie Präsident Macron den Großen Mao zitieren würde “‘ Eine gute Politik ist eine Politik, die funktioniert”.

    1. ” qu’ils paient ces non vaccinés”. Mais mes petits messieurs, je paie. Je paie ma secu, je paie ma mutuelle, je paie mes impots . Pourquoi en tant que non citoyen devrai je contribuer au financement de cette societe dont je ne fais plus partie. Quand au” redoutable variant omicron” qui a fait un mort en G.B., je ferai comme vous preconisé: un doliprane et au lit! Decidement meme pour les vaccines payer pour un vaccin qui ne protege et un cachet de doliprane c’est de l’arnaque!

    2. Cela reste à confirmer mais il pourrait s’agir de quelques-une des millions de victimes des famines organisées par la Compagnie des Indes au Bengale.

  6. Ces types sont des descendants des bolcheviques, responsables de l’effroyable Holodomor oublié des gentils médias.
    Le genocide ultime qui a affamé et décimé entre entre 10 et 20 millions d’êtres humain.

  7. Le réel finira par s’imposer, mais quand?
    des évènements comme celui-ci se multiplient. Avant même le lancement de la “vaccination” des 5-11 ans, et bien sûr sans aucun essai clinique sérieux, plus de 22000 enfants ont déjà été injectés…
    https://www.20minutes.fr/faits_divers/3200055-20211217-argenteuil-un-enfant-de-8-ans-meurt-dans-la-cour-de-recreation-de-son-ecole

    Comme pour la footballeuse, Aurélie Hans, les articles ne font pas état du statut vaccinal.
    https://www.dna.fr/societe/2021/12/18/apres-le-deces-d-aurelie-hans-l-emotion-dans-le-monde-du-football-feminin

    Tous ces décès qui peuvent arriver exceptionnellement, mais dont le nombre sort de l’ordinaire (entre 400 et 500 sportifs…) sont relégués dans la fatalité. Et comme le gouvernement nous dit que le froid peut conduire à des AVC…

    Et c’est sans compter ceux qui ne décèdent pas
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/13/une-sportive-de-21-ans-en-covid-long-apres-sa-premiere-injection-pfizer/

    Nos “autoritaires” persistent à dire que la plupart des hospitalisés Covid sont non-vaccinés. Ce qui contrevient à ce qui se passe dans bien d’autres pays où quelques médias font leur boulot. Restent les réseaux…
    https://twitter.com/johndartois/status/1466742557266874375
    Un appel est lancé aux soignants hospitaliers pour qu’ils rendent publique la situation réelle de leur établissement.

  8. bonjour, la lecture de vos articles met en évidence nombre de messages d’incitation à la haine et à la discrimination à l’encontre des personnes refusant les injections de produits expérimentaux, ce qui relève du droit pénal. Il serait peut-être intéressant de faire une synthèse et d’identifier les auteurs de ces messages et de déposer une plainte contre les auteurs via une association qui pourrait être créée à cet effet.

  9. Bonjour,Oui l’incitation à la haine et à la discrimination constituent un motif sérieux d’action; Et cela à tous les niveaux.La corruption aussi et on aimerait bien qu’Anticor se penche sur certaines affinités un peu trop marquées et sélectives au niveau des labos.

  10. Partant du principe que le “vaccin” qui n’en est pas un n’est qu’un moyen d’arriver à un contrôle des peuples il est tout à fait normal et prévisible que des gens dotés d’une si haute moralité soient prêt à faire disparaitre tout ce qui pourrait permettre de mettre en lumière leurs responsabilité, les refuspicks en font partie dont ils doivent disparaitre . L’arrivée, sans doute prématurée d’un variant presque inoffensif comme Omicron, si le professeur Malone a raison risque d’avoir le même effet qu’un vaccin à virus vivant atténué et de ce fait mettre en évidence le pire des effets secondaires, la destruction du système immunitaire naturel des vacciné dès la 2eme dose . Effet qui a d’ailleurs été reconnu par les parlementaires en U.K. . Si en plus les picousés tombent comme des mouches alors que les refuspicks éternuent 3 fois avant de développer des défenses un certain nombre de salopards ont du souci à se faire, j’ai des noms…
    Quoi qu’il en soit c’est à la fin de la foire que l’on comptera les bouses . En attendant, étant sans risque particulier je continuerai à refuser leurs saloperies géniques l’avis de gens qui passent leur temps à mentir ne présentant aucun intérêt .

  11. J’ai des difficultés à “rentrer” dans le raisonnement de ces médecins de plateaux ou de ces médecins qui n’ont aucune compétence en virologie et qui donnent des indications/ordres pour une orientation politique “vaccinale” qui en fait est une orientation politique tout court (et génocidaire si l’on va jusqu’au bout). Qu’est-ce qui les gouverne intérieurement ? Uniquement argent et pouvoir…?? C’est maigre et tellement “vieux”/galvaudé/obsolète comme moteur, non ??
    Puisse la Conscience émerger en eux, vraiment je leur souhaite….

  12. bonjour! c’est bien ce monsieur jean Philippe Masson qui habite dans une commune près de Carcassonne ? au tel 0468****** ?

    C’est joli Carcassonne !..ça me plairait bien comme périple en touriste

  13. Mais quelle bande de cons ! Interdire l’accès des non-vax aux commerces alimentaires …. Ils en ont beaucoup de ce tonneau ces andouilles ? Il suffira que vous fassiez faire vos courses par un membre de votre famille vax (nous en avons tous) et les récupérer chez lui. Comme ça, çà compliquera la vie à tout le monde et les gens commenceront à se rendre compte que la connerie gouverne ! Allez bande de pingouins, vous avancez ; encore un effort, la fosse à fumier n’est plus qu’à quelques mètres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer