Retraites : 338 milliards de dépenses (14,7% du PIB)

L’équilibre financier du système de retraite par répartition selon lequel les générations les plus jeunes en activité financent, notamment par leurs cotisations, les retraites des générations les plus âgées, est fragilisé par le vieillissement de la population. La résorption des déficits (13Md€en 2020) passe par une maîtrise des dépenses de retraite qui s’inscrit dans le contexte plus large de maîtrise des dépenses sociales et de retour durable de la sécurité sociale à l’équilibre financier. Pour y parvenir, les paramètres sont nombreux (âge d’ouverture des droits à retraite, dispositifs de départ anticipé, conditions pour une retraite à taux plein, indexation des pensions, etc.) mais, in fine, la maîtrise des dépenses de retraite passe par un recul des âges de départ à la retraite ou une baisse du niveau relatif des pensions. Les mesures devront prendre en compte les considérations d’équité entre générations et au sein de chaque génération, tout en visant à simplifier les règles et à les harmoniser entre les régimes.

Chiffres clés

  • Dépenses de retraite en 2020 : 338 Md€, soit 14,7 % du PIB;
  • Nombre d’actifs pour un retraité de droit direct : 2,1 au début des années 2000, 1,7 actuellement, 1,5 en 2040;
  • Niveau de vie moyen des retraités rapporté à celui de l’ensemble de la population : 103 % en 2018;
  • Dispositifs de départ anticipé : près d’1 départ sur 2;
  • Âge moyen de cessation d’activité : 63,3 ans dans l’Union européenne en 2017, contre 61,9 ans en France (avec de fortes disparités selon les régimes, l’âge moyen dans certains régimes spéciaux se situant encore à 57 ans ou moins);
  • Déficit du système de retraite en 2020 : 13 Md€.

Pour les Sages de la rue Cambon, “la maîtrise des dépenses de retraite passe par un recul des âges de départ à la retraite ou une baisse du niveau relatif des pensions”.

Ce sera quoiqu’il en soit un des thèmes majeurs de la campagne présidentielle. Les débats sont ouverts. Mais, à la lecture des chiffres clés le besoin de réforme de notre système de retraite est évident. 

51 Shares:
11 commentaires
  1. Gros chifres et gros titres, mais …..
    L’année précédante, si mes souvenirs sont bons, le “déficit” n’était que de 1 milliard. Ce chifre fluctue d’année en année. Il faut le mettre en perspective : les classes nombreuses des années d’après guerre arrivent déjà à leur fin de vie. Le problème futur qui se met en place est plutôt celui de la dépopulation que celui d’un surcroît “insupportable” de “vieux”.
    Par ailleurs avant de “serrer la vis” à ceux qui ont fait la France dont tous profitent encore, il serait bon de mettre ces 13 milliards, qui n’étaient que 1 voici peu, en rapport avec les 400 milliards de perte de PIB que nous a valu le traité de Maastricht (étude Res Publica) et l’appartenance à L’U.E.. Il serait bon aussi, avant de plumer “les petit vieux”, de souligner que la fraude fiscale est évaluée entre 50 et 100 milliards, elle ausi encouragée par notre appartenance à l’U.E.

    1. Oui, si ma mémoire est bonne, le régime général était légèrement excédentaire en 2016.
      On a laissé perdurer des régimes spéciaux alors que leurs déficits importants étaient prévisibles depuis longtemps. Et maintenant, ceux qui nous dirigent – tous fonctionnaires – voudraient faire peser sur toute la population leur incurie…

    1. Ha ha dixit un neo liberal qui veut absolument confier sa retraite à Vanguard et consorts pour qu’ils continuent à bien nous pourrir la vie avec leur mondialisation forcenée.
      Quand on vit dans ses croyances plutôt que dans la réalité 😯

  2. Parmi les mesures qui ne sont jamais évoquées pour équilibrer le financement et le versement des retraites, il en est une qui devrait absolument être mise en œuvre, à savoir faire payer le patrimoine productif, c’est à dire les machines, robots, outils informatiques hard et soft, etc. Les locaux qui les hébergent. Dans la mesure où il est bien constaté que ces outils détruisent du travail humain et que toutes les prestations sociales sont en majeure partie financées par les revenus du travail, il ne serait que justice de prendre en compte ce phénomène.

  3. François Mitterrand a été élu haut la main en 1981 grâce au “Programme commun de la Gauche”. Une centaine de propositions, dont la “retraite à 60 ans”. Ne comptez pas sur les média pour vous rappeler cette bêtise démagogique qui a grandement contribué à son succès.

    1. Pour t’as gouverne il y as font de reserve qui fut mis en place sous Jospin de 150 milliards d’euros et ceux sui profitent de la retraites sont les cadres rapport sécu un entre un cadre et un ouvrier il à 13 ans de différence en espérance de vie aux de sortir des annerie faut s informés
      Autre ça ce voit sue tu n’as jamais bossé en usine et fait les 3×8 ou 5×8 sinon tu ne n’aurais jamais ce genre d’argument

  4. Je suis en plein dedans, ” à la recherche de mes droits retraite” et attention ça légifère à la hache, ça pond des circulaires mais, mais mais mais, à cibles choisies.
    Et au final le hachoir à carrière du Carsat fait dans l’excellence discriminante. Du grand art !
    En ce qui me concerne j’ai le lot complet : carrière longue, carrière handicapé (+50%), carrière sous formation, carrière frontalier, un peu de chomedu bref, sur 165 trimestres, le Carsat à l’honneur de retenir seulement 66 trimestres ! Trop gentil le Carsat, vraiment..
    Oui oui, vous avez bien lu : 165 – 99 = 66
    Mais comment fonctionne la soustracteuse de monsieur Carsat ?
    Et bienellel sort du tiroir !
    L351-1-3 et D351-1-5. Il faut savoir que nos lois sont attachées à des…… circulaires, les fabuleuses circulaires invisibles.
    Outre le fait que nombre de lois changent au fil , elles sont enlousdés rétroactives, ruinant instantanément toute projection de carrière.
    Du grand art, vraiment,

    mais surtout du foutage de gueule à très haute teneur en discrimination quand on dispose de comparaisons ex : femelle, 45 ans, IDE, retraite anticipée et direction secteur privé. ben voyons…
    Elle est pas belle la vie ? j’aurai “droit” peut être, à 15 euros mensuel > deux classeurs A4 plein à craquer de bulletins de cotisations salariales….
    A propos, je cherche un avocat.

  5. La maîtrise des dépenses passe surtout par l’alignement des retraites des ponktionnaires sur le privé, par l’interdiction de leur cumul chez les hauts ponktionnaires et politocards et par le fait que tous ces parasites payent enfin pour ce qu’ils con-somment, puisque actuellement, c’est le privé qui abonde leurs caisses…

  6. Cher journaliste vous oublié un point important dans vôtre articles sous Jospin ils avaient prévus ce déficit et ils ont mis en place un fond de reserve d env 150 milliards d’euros merci de rétablir la vérité.
    Ainsi que du aux forte délocalisation de nos chers patron du cac 40 ainsi que les dernières réformes faite la sécurité sociale à eux un manque à gagné de 20 milliards d’euros.
    Que ceux qui profitent le plus de là retraites sont les cadres avec une espérance de vie Supérieur de 13 années par rapport aux ouvriers tout les chiffres sont vérifiables merci de faire vôtre job de journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer