Les rappels Covid-19 ciblant Omicron autorisés en France

Mardi 20 septembre, la Haute Autorité de Santé (HAS) a autorisé l’utilisation des injections de rappel anti-Covid-19 ARNm de Pfizer/BioNTech et Moderna, conçus pour cibler le variant Omicron.

Pour parer une éventuelle nouvelle vague, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé le 1er septembre, les deux vaccins actualisés des géants Pfizer et Moderna. Cette nouvelle génération d’injection anti-Covid dite “bivalente” attaque à la fois la souche originale du SARS-CoV-2, mais également la souche BA.1 d’ Omicron. Alors qu’en France, la rentrée est marquée par une baisse significative de la circulation du SARS-CoV-2  au niveau national. La Haute autorité de santé (HAS) donne son feu vert à trois vaccins anti-Covid adaptés à Omicron, en vue d’une campagne de rappel cet automne pour parer une éventuelle nouvelle vague. L’Union européenne se prépare à continuer sa politique de vaccination massive, les données épidémiologiques montrent pourtant l’échec de cette politique, cas du Portugal, en 2022, ce pays dont le taux de vaccination est parmi les plus élevés au monde figure parmi  les pays les plus touchés par l’épidémie.

La HAS recommande les rappels actualisés pour l’automne

Le 1er septembre, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son feu vert concernant l’usage des deux rappels actualisés de Pfizer/BioNTech et  de Moderna. Elle a recommandé aux autorités de régulation des pays membres de l’UE (Union européenne) d’approuver leur administration aux personnes âgées de 12 ans et plus. Notons que les bénéficiaires des vaccins doivent avoir déjà reçu la primo-vaccination.

Dans un communiqué du 20 septembre,  la Haute Autorité de Santé (HAS) préconise une campagne de rappel avec ces vaccins ARNmessager adaptés à Omicron. L’autorité de régulation française a autorisé l’utilisation des trois vaccins bivalents en France. Il s’agit en l’occurrence des vaccins bivalents BA.1 de Pfizer/Moderna, le BA.4 et BA.5 de Pfizer et le BA.1 de Moderna. 

“Sur la base des données disponibles et dans un contexte épidémique marqué par la circulation majoritaire du sous-variant BA.5”, la HAS recommande d’utiliser “de préférence” l’un de ces vaccins pour une nouvelle dose de rappel automnale, et ce, peu importe, le sérum anti-Covid initialement administrée à la personne.

Les rappels pour les vulnérables et relance de l’utilisation des vaccins originaux “inefficaces”

Le régulateur européen des médicaments et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies ont recommandé mardi 6 septembre la priorité des rappels de ces vaccins bivalents sur les groupes de population à haut risque, comme les personnes âgées, les personnes immunodéprimées et vulnérables (à partir de 12 ans).

Même discours pour la HAS, elle recommande aux personnes âgées de plus de 60 ans et aux individus qui présentent un risque élevé de développer la forme sévère du Covid-19 ainsi que les femmes enceintes de recevoir ces rappels actualisés. Les professionnels de santé ainsi que les proches des groupes à risque sont aussi encouragés à se faire vacciner.

Dans sa recommandation, la HAS rappelle l’efficacité des vaccins actuels contre les formes sévères du Covid-19. On sait pourtant que les sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5 échappent aux réponses anticorps à la fois chez les personnes ayant déjà été infectées par le Covid-19, mais aussi chez celles qui ont été entièrement vaccinées.

Comme aux États-Unis où les autorités sanitaires exhortent les Américains à un « booster » annuel, incluant le vaccin contre la grippe en même temps que leur rappel anti-Covid. La HAS recommande également aux Français de coupler la campagne de rappel vaccinal contre la Covid-19 à celle de la vaccination contre la grippe, qui démarrera le 18 octobre.

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin
Vous aimeriez plus d'infos brèves confidentielles et plus de décryptages hot toute la journée ?

Le fil Telegram Rester libre ! est pour vous

C'est gratuit, c'est rapide, c'est crypté, c'est confidentiel
Je m'abonne

About Post Author

8 Shares:
3 commentaires
  1. Cette opération vaccinale contre le Covid aura été l’occasion de se pencher aussi sur le vaccin anti-grippe. Et de s’apercevoir en passant, que les campagnes annuelles d’injection étaient toutes suivies d’une hausse de la mortalité… (de mémoire, c’est Pierre de “décoder l’éco” qui s’en était rendu compte)

  2. De toutes les façon, E.Macron et son gouvernement n’en n’a que pour les américains ! Avez-vous entendu le moindre commentaire concernant le laboratoire franco-autrichien VALNEVA* qui à développé le vaccin VLA2001** contre la covid et qui à pourtant été validé par l’Europe et l’Angleterre ? Et “on” ne parle pas des traitements efficaces qui ne nécessitent pas de passer par la vaccination avec les produis américains ! Vaccin dont les effets secondaires semble vraiment inférieurs à ceux des produits étrangers.
    * Le 14 Avr 2022 VLA2001a reçu l’approbation réglementaire de l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé du Royaume-Uni (MHRA).
    * Saint Herblain (France), 24 juin 2022 : Valneva SE (Nasdaq : VALN ; Euronext Paris : VLA), société spécialisée dans les vaccins, annonce aujourd’hui que la Commission Européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché (AMM) en Europe pour le vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19 de Valneva pour une utilisation comme primovaccination chez les adultes âgés de 18 à 50 ans.
    ** VLA2001 : seul vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19 disponible en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer