Starbucks impose la vaccination quasi-obligatoire à ses employés

Pour se conformer à l'injonction vaccinale de l'administration Biden, Starbucks, la plus grande chaîne de cafés américaine, a mis en place une stratégie pour encourager ses employés américains à se faire vacciner. Pour pouvoir travailler, Starbucks exige de ses employés, qu’ils soient entièrement vaccinés contre le Covid-19 ou qu'ils subissent un test hebdomadaire.

Stratégie pour faire vacciner ses employés

Dans une lettre envoyée le 27 décembre 2021, John Culver, le directeur de la chaine de cafés Starbucks, a annoncé la nouvelle mesure prise pour limiter la propagation du Covid-19. Il demande à ses quelque 220.000 employés de communiquer leur statut vaccinal avant le 10 janvier 2022.

Ceux qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent subir un test de dépistage hebdomadaire. Bien entendu, les dépenses liées à l’achat des tests seront à la charge des employés concernés. Ils sont aussi tenus de se procurer des dispositifs approuvés par le gouvernement fédéral. Enfin, ils s’occupent de l’envoi des résultats.

Le chef de Starbucks a mis en place cette mesure dans le but de se conformer à la nouvelle règle annoncée par l’Occupational Safety and Health Administration. Ce dernier a récemment indiqué que les grands employeurs doivent demander à leurs employés de terminer leur parcours vaccinal ou de réaliser des tests hebdomadaires à compter du 9 février prochain afin de lutter contre la propagation du variant Omicron aux Etats-Unis.

Pour rappel, le mandat de Biden obligerait quelques 84 millions de salariés américains à se faire vacciner contre le Covid-19 avant le 4 janvier 2022. Sinon, ils devraient effectuer un test hebdomadaire,.

Deux heures de congés payés attribuées pour chaque dose injectée

Starbucks a toujours encouragé ses employés à se faire vacciner. Le groupe a déclaré qu’il offrait deux heures de congés payés pour chaque dose de vaccin injectée. Cette offre est donc valable pour les rappels.

Dans sa lettre, M. Culver a indiqué que le groupe veut offrir des choix à leurs collaborateurs. Mais si la situation s’aggrave, la grande chaîne de cafés américaine pourrait prendre des mesures supplémentaires. Le directeur a ajouté « Pour l’instant, mon espoir est que nous ferons tous notre part pour nous protéger les uns les autres ».

Notons qu’à New-York malgré les contestations,  pour inciter les employés municipaux à se soumettre à l’obligation vaccinale, le maire  Bill de Blasio avait annoncé que les vaccinés auraient droit à une prime de 500 dollars.

Aux Etats-Unis, environ 68 % de la population américaine, et 81 % des adultes, ont bénéficié d’au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. Depuis l’arrivée du variant Omicron, on recense une augmentation de 126% des nouvelles infections durant les deux dernières semaines, avec  400.000 nouveaux cas au quotidien. Plus de 70 000 personnes sont actuellement hospitalisées pour le Covid.« Nous sommes au milieu d’une très forte vague“, a affirmé le Dr Fauci et d’ajouter que : “Omicron est moins grave que le Delta”.

Shamez avec nous pour les faire reculer !

Le shaming consiste à faire honte publiquement à quelqu'un pour son comportement. C'est l'une des techniques que Rester libre ! utilise pour dissuader les vaccinés d'abuser de leur pouvoir sur les non-vaccinés. Vous aussi, donnez cinq minutes de votre temps chaque semaine pour participer aux campagnes de shaming.
38 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer