La vénérable Communauté catholique Sant’Egidio se transforme en propagandiste de la vaccination des enfants contre le COVID

Créée en 1968, la Communauté Sant'Egidio a longtemps été acclamée pour son engagement en faveur de la paix et sa lutte contre la pauvreté. Force est de constater que cette association de laïcs catholiques engagés trahit aujourd'hui sa mission. Dimanche 9 janvier, la Communauté organisait à Rome une journée en faveur de la vaccination des enfants ! Peut-on imaginer pire trahison des principes évangéliques que la Communauté s'est engagée à servir?

“Je me vaccine parce que je vous aime” (l’expression italienne “je vous veux du bien” a un sens très fort)! 

Tel est le slogan que la Communauté Sant’Egidio avait retenu pour une journée Portes Ouvertes, dimanche 9 janvier 2022, destinée à la vaccination des enfants ! 

Laissons parler la Communauté elle-même:  

“Tout au long de la journée, de 9 h à 19 h, au centre de vaccination “des invisibles” de la Communauté de Sant’Egidio – où depuis juillet dernier ont été effectuées plus de 15.000 vaccinations de sans abri, d’immigrants et d’autres personnes qui, pour diverses raisons, risquaient de rester en dehors de la campagne de vaccination – des doses de vaccin seront administrées à 400 enfants âgés de 5 à 11 ans, dont beaucoup, italiens et étrangers, qui fréquentent les Ecoles de Paix de Sant’Egidio dans la banlieue romaine.
 
À l’entrée de la via dei Fienaroli 13 (Trastevere), les très jeunes seront accompagnés à l’intérieur de la structure de l’hôpital San Gallicano, où ils recevront un autocollant et assisteront à un court spectacle de divertissement pendant que les parents rempliront les formulaires d’inscription. Ensuite, ils seront accompagnés jusqu’au centre, où, avant d’être vaccinés, ils pourront choisir un jouet qui leur sera donné. Après la vaccination, l’animation se poursuivra pendant les 20 minutes du temps d’observation. Avant de partir, les enfants recevront également une chaussette de la befana, un autocollant souvenir et un “certificat de courage” qui dit “Je me suis fait vacciner parce que je t’aime!”, dont il faut être fier parce que vous avez choisi de vous protéger et de protéger les autres (grands-parents, parents, adultes en général)“.

Cette vénérable Communauté se met au service du choix vaccinal du Pape François

Depuis sa création en 1968 durant le pontificat du pape Saint Paul VI, l’association de laïcs Sant’Egidio, qui compte aujourd’hui 60 000 fidèles catholiques engagés dans 74 pays, a joué un rôle important auprès des papes. C’est par exemple elle qui organise les rencontres interreligieuses pour la paix, dont la plus célèbre, la première, se déroula à Assise en présence du Pape Saint Jean-Paul II en 1986.  

Les papes ont particulièrement apprécié l’engagement de la Communauté Sant’Egidio pour la paix. Sous l’impulsion d’Andrea Riccardi, l’un des fondateurs, la Communauté a même développé une méthode originale de résolution des conflits, qui a montré son efficacité, par exemple pour sortir de la guerre civile algérienne. 

La consécration, sur le plan temporel, est venue lorsqu’Andrea Riccardi est entré, en 2011, dans le gouvernement Monti, comme ministre de la Coopération Internationale et de l’Intégration. 

Certains trouveront donc peu surprenant que la Communauté Sant’Egidio s’engage, comme elle le fait aujourd’hui, pour la vaccination. 

+ N’est-ce pas le Pape François qui, le premier, a expliqué, que le vaccination est “un acte d’amour”? 

+ Ne peut-on pas comprendre que la communauté Sant’Egidio se préoccupe que les plus pauvres et les plus vulnérables à Rome ou ailleurs aient accès à la vaccination?  

Pourquoi la Communauté Sant'Egidio trahit les principes qui la fondent

Pourtant, il y a sept raisons qui devraient détourner la Communauté Sant’Egidio de devenir un agent actif de la vaccination généralisée contre le COVID: 

+ Un catholique n’a pas à suivre le Pape sur un sujet médical. L’infaillibilité pontificale ne concerne que la foi et la doctrine morale, non un choix de politique sanitaire. 

+ La vaccination contre le COVID-19 est encore expérimentale. (i) Il est pour le moins imprudent (et l’Eglise prône toujours la prudence) de s’engager pour des produits pharmaceutiques qui ne sont pas encore éprouvés (pour la vaccination des enfants, les tests iront jusqu’en 2026). (ii) En outre, les Principes du Droit interdisent, explicitement depuis le Code de Nuremberg, de rendre obligatoire un traitement médical expérimental.  

+ Il y a de nombreux effets secondaires des vaccins contre le COVID-19 utilisés au sein de l’Union Européenne. De nombreuses voix médicales et scientifiques ont appelé à la prudence, à commencer par les 15 000 signataires de  la Déclaration de Rome sur le COVID

+ de l’avis de très nombreux médecins et scientifiques, la vaccination des enfants n’a aucun rôle protecteur pour eux et, vu le manque de mise au point des vaccins, elle est même dangereuse pour leur santé

+ Les politiques visant à la vaccination généralisée conduisent à un recul des libertés et la mise en place, dans de nombreux pays, d’une véritable tyrannie sanitaire (que j’appelle le fascisme gris). Il est pour le moins curieux qu’une Communauté qui a fréquenté les papes Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI, soit à ce point insensible au recul des libertés auquel nous assistons dans un certain nombre de pays du monde et à l’émergence d’une véritable ségrégation des non-vaccinés dans certains pays. 

+ Il est surprenant qu’une association engagée comme elle l’est contre la pauvreté prenne parti pour Big Pharma dans le débat mondial sur l’avenir des politiques de santé: investissements de milliards de dollars dans la recherche aléatoires de molécules toujours nouvelles et conduisant à des prix du médicament inabordables pour les pays pauvres; ou bien la réutilisation intelligente de molécules existantes et la logique des médicaments génériques

+ Il est curieux que le biographe de Saint Jean-Paul II qu’est Andrea Riccardi ne discerne pas dans ce que nous vivons la réalisation de l’analyse prophétique du pape polonais devant les Nations-Unies en 1995: l’hyperindividualisme sans garde-fous, avait-il lancé, finirait en culture de la peur. 

Pour ces sept motifs, nous n’hésiterons pas à dire que la Communauté Sant’Egidio trahit les principes sur lesquels elle est fondée. Le devoir d’un catholique, dans le monde du Great Reset, est, avant tout de protéger les enfants et de s’engager, comme les résistants chrétiens  au communisme des années 1980,  au côté de tous les hommes de bonne volonté, au service de la liberté et de la dignité humaine. Il est temps de se ressaisir ! 

44 Shares:
24 commentaires
  1. Merci pour la précision :”Un catholique n’a pas à suivre le Pape sur un sujet médical. L’infaillibilité pontificale ne concerne que la foi et la doctrine morale, non un choix de politique sanitaire. ”
    Je me demandais jusqu’où allait l’infaillibilité du pape…

    1. Ce faux Pape est un vrai “fléau” quand est-ce que la vérité sortira le concernant. Il est encore pire que nos politiques car il s’attaque au plus profond de l’intime des gens, à savoir leur âme, leur morale, leur Foi et leur coeur, ils ne pourront pas s’en sortir car Vatican 2 a été créé de toutes pièces pour les païens chrétiens il y a quelques générations, et beaucoup ont grandi avec cette religion erronée. On a tout transformé au nom de la modernité, dépoussiérer toutes ces valeurs de traditions, mais la Foi est immuable. Des catholiques se sont vaccinés au nom de la lumière d’Espérance et peut-être que certains en sont morts. Il y a toute une petite armée de bons petits soldats qui le suivent, des réseaux tentaculaires. Dans ma ville et à 20 kilomètres à la ronde, tout est “Vatican II” ils ont le monopole.

    2. Le Pape n’est infaillible que quand il parle ex cathedra, c’est-à-dire, en tant que successeur de Pierre ou quand il enseigne le dogme et la morale, déjà établis par l’Ecriture Sainte et la tradition de l’Eglise. Le reste est une opinion personnelle, qui est extrêmement regrettable sur ce sujet mais c’est la conscience qui oblige, in fine

    1. Vous avez bien raison Franck.
      D’ailleurs, s’ils avaient vraiment la Foi, ils verraient que Bergoglio n’est pas Pape.
      Il suffit de lire l’enseignement de ces prédécesseurs, enfin pas les plus proches qui sont aussi des produits de Vatican II.

    2. Je suis catholique. Je suis d’accord avec vous, je ne suis pas sûre que le pape François soit catholique.
      Je constate en côtoyant des catholiques traditionalistes (depuis le début de la crise), qu’ils sont imperméables à toutes cette propagande (ce sont généralement des familles nombreuses, non-vaccinés, et non-malades).

      L’école de la république, nous a toujours expliqué que la religion était l’opium du peuple, j’en viens à dire, que c’est plutôt un vaccin contre la bêtise.

      Les gens ont besoin de croire, quand ils ne croient en rien, ils croient en n’importe quoi.

      Ma déception la plus grande étant celle des clercs, j’ai vu dans un serment cette été, un prêtre parlé du lépreux (qu’il fallait l’accepté, être tolérant)et accusé les non-vaccinés de tous les mots en fin de serments. Là, je me suis dit, il y a un problème. Il s’est fait remonté par son curé. Depuis, il n’en parle plus, mais n’en pense pas moins.

      Je dois être un peu masochiste. Je continue à fréquenter l’église. Je trouve trop simple de baisser la tête et de s’en aller. J’attends avec impatience le moment où il me refuseront l’entrée à moi, ma femme, et mes 3 enfants (seuls enfants dans l’église, et on doit représenter 5% de l’audience), car évidemment, nous n’avons pas de pass’.

      A ce moment, je rejoindrai les traditionalistes.

      1. Bonjour et merci de vos contributions à tous – je me réjouis de voir que tous les chrétiens n’ont pas été lobotomisés, loin de là 🙂 Nous venons de faire l’amère expérience de notre paroisse qui nous explique fermement que sans pass, nous sommes indésirables aux célébrations et autres activités de l’église. Nous avons claqué la porte en rappelant le message du Christ, et ils se passeront de nos services bénévoles super-engagés depuis 8 ans dans toutes les activités et de nos 2 enfants qui constituaient 75% des effectifs agissants de la paroisse pour l’enfance…Un peu embêtés, ils nous ont rappelés en disant que ce serait si simple de nous faire vacciner et qu’ils ne nous comprennent pas…définitivement, non seulement ils ne comprennent rien, mais ils sont finalement au service de ce plan diabolique…

  2. C’est totalement fou. Incroyable. Jésus a t’il rejeté le Lépreux, malade et contagieux ? Jésus a t’il condamne les pêcheurs ?
    Si l’église ne prend plus soin des croyants dans leur diversité, richesse de l’église, alors elle disparaîtra. Et oui, immense bravo aux traditionalistes que j’ai découvert lors du confinement avec saint Nicolas du chardonnay. Quelle rigueur, quelle exigence, quelle culture.

    1. L’Eglise St-Nicolas du Chardonnet relève de la Fraternité Saint-Pie X, ils sont certes conservateurs mais ils suivent “l’infaillibilité du Pape” ou ils prient pour lui pour sa “conversion” ce n’est pas pour autant qu’ils l’approuve et on le ressent bien dans les sermons . Honte à tous ces prêtres qui se taisent, qui collaborent, ils se doivent d’êtres les gardiens du “troupeau”, ils se doivent de donner l’espérance et pas faire de l’humanitaire social au détriment de la Foi.

  3. ” L’ homme est Dieu, et Dieu est l’Homme” – Maître Eckhart, ” Traités et sermons”. Croire consiste à accepter cette tension créatrice. La vie consiste à tenir les deux bouts d’un paradoxe. Celà n’a rien à voir avec le ” en même temps ” de certain président. Catholique, certainement pas traditionnaliste, ma propre réflexion sur la santé m’ a fait refuser d’emblée la panique savamment entretenue autour du Covid-19 . Merci pour cette précision à propos de l’infaillibilité papale. En France, l’évêque de Bayonne seul élève la voix. Au niveau mondial, l’ancien nonce apostolique à New-York, Carlo-Maria VIGANO, a averti dès le début.

  4. Quelle honte ! Désespoir !
    Le Vatican reste silencieux sur tous ces crimes “sanitaires”, donc complice.
    Si seulement il était au moins silencieux sur la vaccination ! Mais non, Bergoglio fanfaronne, pérore, impose avec véhémence aux peuples la vaccination criminelle à ARNmessager ! (“acte d’amour”, “union intime avec Dieu…” – stupidité de l’Episcopat Français…)
    Folie ! Effondrement de l’Eglise (temporelle), avec ce pape hérétique !

  5. Elle est bien bonne, celle là: “Le devoir d’un catholique, dans le monde du Great Reset, est, avant tout de protéger les enfants et de s’engager…”

    Le premier devoir d’un catho c’est de quitter cette institution bibliquement hérétique!
    Ériger un pape (avec infaillibilité!!!) en successeur de l’apôtre Pierre, le seul à avoir renié le Christ par trois fois, c’est cocasse…
    Paul, encore, j’aurais compris!

    Soit vous êtes chrétien (et vous vous conformez à la parole de Dieu) soit vous restez catho et dans ce cas vous êtes en totale opposition avec la bible…

  6. La communauté Sant’Égidio est une communauté de fouilles-merde.
    Elle est responsable, en fait, de l’assassinat des moines de Tibhirine en Algérie parce qu’elle s’est mêlée de ce pays antichrétien et a voulu s’imposer dans la politique antifrançaise et antichrétienne de ces musulmans.
    Jamais, gens soi-disant d’église, portent la responsabilité de tous ces crimes !

  7. Le pognon, toujours le pognon. François est un agent de la mondialisation oligarchique, il tient les clés de la boutique. Et tous sont sommés de suivre. En dehors de la “fois du charbonnier”, je ne vois pas ce qui peut sauver l’église catholique. Sauf qu’il n’y a plus charbonniers!

  8. Inciter les vaxx et fiers de l’être, à vérifier le nocivité des lots de vaccins qu’ils ont reçus , pourrait être une autre façon de les secouer https://lezarceleurs.blogspot.com/2022/01/verifier-ou-calculer-son-esperance-de.html
    Plus sérieusement , une analyse comparative sur les effets des vaccins de la grippe et la catastrophe des vaccins anti-Covid par Dr Cowen https://lezarceleurs.blogspot.com/2022/01/comparaison-entre-les-problemes-des.html

  9. Tous les catholiques ne se valent pas !!
    Certains commencent à se ressaisir, en employant les armes qui sont les leurs. (il y a dejà de nombreux catholiquesactifs, mais à titre personnel, pas forcement en tant que catholiques)

    Une chaîne de prière, dans l’espace public.
    https://www.youtube.com/watch?v=bXNH4nr4q-g
    Qui se répand comme une traînée de poudre :
    https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1RRHCUPF7ygW2cj4tRMbiKwSC9tAxXyXS&fbclid=IwAR33RjsEv8jNPYkvH6zDV5X3p–VOR70wUvLptUytJeoGVi7B9Z7UDB4s24&ll=47.024518723043975%2C3.114020315717685&z=6

    Ce sont probablement les dernières armes qui nous restent. Ne les négligeons pas.
    Comme le disait Jeanne d’Arc : ” Agir comme si tout ne dépendait que de nous, prier comme si tout ne dépendait que de Dieu”
    Je crois que catholiques ou non, croyants ou pas, nous sommes invités à nous joindre à cette démarche.
    Merci beaucoup pour tout ce que vous faites déjà. Pour les encouragements à chacun à rester libre et souverain sur lui-même, pour toutes les plaies consolées, la paix amenée et le courage retrouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer