Project Veritas: au Pentagone la nocivité des vaccins à ARN messager est un secret de Polichinelle

Anthony Fauci a dissimulé au Sénat les origines du COVID et les implications américaines dans la recherche menée au Laboratoire P4 de Wuhan. C'est confirmé par une nouvelle vidéo et des documents secrets que s'est procurés Project Veritas. Ces documents viennent compléter des informations datant de la fin du printemps 2021 et que nous avions déjà présentées à nos lecteurs. Surtout, ils confirment comment les médias subventionnés ont créent un écran de fumée permanent qui dissimule la réalité et permet aux dirigeants d'agir de façon dissimulée. Dans les bureaux capitonnés du Pentagone, on dit la vérité non seulement sur l'origine accidentelle de la pandémie mais aussi sur la nocivité des vaccins à ARN messager

Voici, pour nos lecteurs, en traduction française, les explications données par Project Veritas, qui accompagnent la vidéo: 

“[WASHINGTON, D.C. – 10 janvier 2022] Project Veritas a obtenu des documents surprenants et jamais vus auparavant concernant les origines du COVID-19,  la recherche sur les gains de fonctions, les vaccins, les traitements potentiels qui ont été supprimés, et les efforts du gouvernement pour dissimuler tout cela.

Les documents en question proviennent d’un rapport de la Defense Advanced Research Projects Agency, mieux connue sous le nom de DARPA, et étaient cachés dans un disque étiqueté “top secret”.

La DARPA est une agence du Département de la Défense des Etats-Unis chargée de faciliter la recherche de technologies ayant des applications militaires potentielles.

Project Veritas a obtenu un rapport  adressé à l’Inspecteur Général du Département de la Défense écrit par le Major du Corps des Marines, Joseph Murphy, un ancien membre de la DARPA.

Le rapport indique qu’EcoHealth Alliance a approché la DARPA en mars 2018, demandant un financement pour mener des recherches sur le gain de fonction des coronavirus transmis par les chauves-souris. La proposition, nommée Project Defuse, a été rejetée par la DARPA pour des raisons de sécurité et parce qu’elle violait le moratoire sur la recherche de gain de fonction de base.

Selon les documents, le NAIAD, sous la direction du Dr Fauci, a poursuivi les recherches à Wuhan, en Chine, et sur plusieurs sites aux États-Unis.

Le Dr Fauci a affirmé à plusieurs reprises, sous serment, que les NIH et NAIAD n’ont pas été impliqués dans la recherche de gain de fonction avec le programme EcoHealth Alliance. Mais selon les documents obtenus par Project Veritas, qui décrivent pourquoi la proposition d’EcoHealth Alliance a été rejetée, la DARPA a certainement classé la recherche comme un gain de fonction.

“La proposition ne mentionne ni n’évalue les risques potentiels de la recherche sur le gain de fonction (GoF)”, une citation directe de la lettre de rejet de la DARPA.

Le rapport du Major Murphy détaille les grandes inquiétudes suscitées par le programme COVID-19 de gain de fonction, la dissimulation de documents, la suppression de remèdes potentiels, comme l’Ivermectin et l’Hydroxychloroquine, et les vaccins à ARNm.

Project Veritas a contacté la DARPA pour obtenir des commentaires sur les documents cachés et s’est entretenu avec le responsables des communications de documents, Jared Adams, qui a déclaré : “Cela ne me semble pas normal”, lorsqu’il a été interrogé sur la manière dont les documents ont été entourés de secret. “Si un document est classifié, il doit être marqué de manière appropriée”, a déclaré M. Adams. “Je ne suis pas du tout familier avec des documents non marqués qui résident dans un espace classifié, non.”

Dans une vidéo publiée lundi soir, le PDG de Project Veritas, James O’Keefe, a posé une question fondamentale à la DARPA :

“Qui à la DARPA a pris la décision d’enterrer le rapport original ? Ils auraient pu tirer la sonnette d’alarme au Pentagone, à la Maison Blanche ou au Congrès, ce qui aurait pu empêcher toute cette pandémie qui a entraîné la mort de 5,4 millions de personnes dans le monde et causé beaucoup de douleur et de souffrance à des millions d’autres.”

Le Dr Anthony Fauci n’a pas encore répondu à une demande de commentaire sur cette histoire”.

Pour comprendre les documents antérieurs publiés dans la presse de langue anglaise, auxquels il est fait allusion, nous rappelons ce que nous avions exposé à nos lecteurs. 

Quand la DARPA refusait, d'autres départements du Pentagone acceptaient de financer la recherche d'EcoHeath Alliance

Le Pentagone a versé sur plusieurs années 39 millions de dollars à Eco Health Alliance,  une ONG qui a elle-même transféré de l’argent à l’Institut de virologie de Wuhan. Quelle partie de cette somme est-elle allée aux recherches du Docteur Shi Zhengli, la désormais célèbre “Batwoman”, soupçonnée d’être à l’origine de l’accident de laboratoire qui aurait déclenché la crise du COVID-19? Il va falloir continuer à investiguer mais le comportement d’Anthony Fauci ou de Peter Daszak, scientifique d’origine britannique, collaborateur de longue date de Madame Shi et directeur d’Eco Health Alliance révèle des hommes qui ont cherché à effacer des traces compromettantes d’une collaboration avec les recherches les plus dangereuses menées à Wuhan. 

Au début 2020, Donald Trump a vite repéré un sérieux problème

Jusqu’en 2020, EcoHealth Alliance ne s’est jamais caché de ses liens avec l’Institut de virologie de Wuhan. India Today a rediffusé récemment des déclarations décomplexées de Peter Daszak, le responsable de l’organisation sur ce sujet. Et tout expert du secteur savait que cette ONG, créée pour étudier les nouvelles maladies, finançait également des expériences universellement controversées (qu’elles fussent menées en Chine, en France ou aux Etats-Unis) de “gain de fonction”, qui consistent à rendre des virus dangereux plus infectieux pour étudier leurs effets sur les cellules humaines.

Et puis est venu l’épidémie de COVID 19. Rapidement, les soupçons se sont tournés vers le laboratoire P4 de Wuhan. Une tempête politique a éclaté en mai 2020,  lorsque l’ancien président Donald Trump a annulé une subvention de 3,7 millions de dollars destinée à EcoHealth Alliance et plus particulièrement à Peter Daszak. En fait, l’ancien président américain avait suffisamment d’informations sur le fait que l’argent gouvernemental avait été très mal utilisé. Et contre ceux qui criaient au scandale, les informations dont nous disposons aujourd’hui lui donnent raison. 

En effet, des données sur les subventions fédérales rassemblées par James Baratta et Mariamne Everett montrent qu’EcoHealth Alliance a reçu plus de 123 millions de dollars du gouvernement – de 2017 à 2020 – et que l’un de ses plus grands bailleurs de fonds est le ministère de la Défense, qui a versé près de 39 millions de dollars à l’organisation depuis 2013.

Il va bien entendu falloir déterminer quelle part de cet argent a été consacrée à la recherche menée à l’Institut de virologie de Wuhan – et nous savons par les documents de Project Veritas que la DARPA a refusé le “Projet Defuse” –  mais il ne fait aucun doute que de l’argent a été versé par certaines branches du Pentagone comme le montrent à la fois l’intitulé des financements et le comportement suspect de Fauci et Daszak.

De l'argent du Pentagone pour le développement de recherches intéressant hautement l'armée chinoise

Les subventions du Pentagone comprenaient 6 491 025 dollars de la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) de 2017 à 2020 avec la description suivante : “Comprendre le risque d’émergence de zoonoses transmises par les chauves-souris en Asie occidentale “.

La subvention a été classée dans la catégorie ” recherche scientifique – lutte contre les armes de destruction massive “. On appréciera cette inversion totale de la réalité puisque, comme nous l’avons indiqué dans un précédent article, l’Armée Populaire de Libération comptait beaucoup sur les recherches menées dans le P4 de Wuhan pour développer des armes biologiques. De même que la mission du DTRA est de “contrer et dissuader les armes de destruction massive et les réseaux de menaces improvisées”, EcoHealth Alliance vous pose la question sur son site web: ” Qui s’interpose entre vous et la prochaine pandémie?”. 

EcoHealth Alliance  a également reçu 64,7 millions de dollars de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), 13 millions de dollars de Health and Human Services, qui comprend les National Institutes of Health et les Centers for Disease Control, 2,3 millions de dollars du Department of Homeland Security et 2,6 millions de dollars de la National Science Foundation.

Et, comme résume le Daily Mail: “Un chiffre de financement gouvernemental de 3,4 millions de dollars a été largement commenté, après que le conseiller médical en chef de la Maison Blanche, Anthony Fauci, a été interrogé lors d’une audition au Sénat sur la quantité d’argent que les National Institutes of Health ont envoyé au laboratoire de Wuhan via ses subventions à EcoHealth Alliance en 2019. Mais les chiffres totaux des subventions, y compris le financement du Pentagone sont beaucoup plus importants”. James Baratta et Marianne Everett ont rassemblé les déclarations de subventions des agences gouvernementales américaines à EcoHealth Alliance. Ils ont découvert que la déclaration de l’EHA concernant son vaste financement militaire se trouve dans la section “Politique de confidentialité” de son site web, sous le titre “EcoHealth Alliance Policy Regarding Conflict of Interest in Research”. Dans cette déclaration, l’EHA indique qu’elle est “le bénéficiaire de diverses subventions de la part d’agences fédérales, dont le National Institute of Health, la National Science Foundation, l’US Fish and Wildlife Service, l’US Agency for International Development et le Department of Defense”. EcoHealth Alliance ne divulgue pas le montant exact de son financement par le Pentagone.

Plongée dans les eaux troubles du marécage: de Bagdad 2002 à Wuhan 2019

En 2014, l’administration Obama a instauré un moratoire, qui interdisait de mener aux USA la recherche sur le “gain de fonction”, après que des scientifiques se soient inquiétés du fait qu’elle pourrait conduire à une pandémie mondiale due à un virus génétiquement amélioré s’échappant d’un laboratoire.

Les expériences financées par EcoHealth Alliance en Chine relevaient du même type de recherche. Eh bien, pour contourner le moratoire du gouvernement Obama, EHA a utilisé une faille qui autorise la recherche dans les cas “d’urgence pour protéger la santé publique ou la sécurité nationale”, James Baratta et Marianne Everett, toujours eux, ont découvert que l’un des “conseillers politiques” d’EcoHealth Alliance est David Franz, ancien commandant du principal centre de guerre et de biodéfense biologique du gouvernement américain, Fort Detrick. Franz est surtout connu comme ayant été placé par le Pentagone dans la Commission spéciale des Nations Unies qui avait inspecté l’Irak en 2002 à la recherche d’armes biologiques, chimiques  ou nucléaires. Le même homme qui avait contribué à inventer des armes qui n’existaient pas en Irak se retrouve, deux décennies plus tard, à dissimuler des recherches létales menées par son pays. 

Quand le Docteur Daszak créait des fake news

En février 2020, M. Daszak a persuadé plus d’une vingtaine d’autres scientifiques de signer une lettre qu’il avait adressée au très respecté journal médical The Lancet. Comme le résume très bien le Daily Mail: “Cette lettre  a intimidé la plupart des experts, qui ont refusé d’envisager que le virus puisse avoir été fabriqué par l’homme et s’être échappé de l’institut de Wuhan. Jamie Metzl, ancien haut fonctionnaire de l’administration Clinton, qui siège aujourd’hui au comité consultatif de l’Organisation mondiale de la santé sur l’édition du génome humain, a déclaré au DailyMail.com que la lettre du Lancet “était de la propagande scientifique et une forme de brutalité et d’intimidation”.

La lettre commune, publiée dans le journal médical le 19 février 2020, faisait l’éloge des scientifiques chinois “qui continuent à sauver des vies et à protéger la santé mondiale face à l’épidémie de Covid-19” et ajoutait : “Nous sommes unis pour condamner fermement les théories du complot suggérant que le Covid-19 n’a pas une origine naturelle”. Le 21 juin 2021, soit plus d’un an après, The Lancet publiait une mise au point de Peter Daszak qui assurait qu’il n’était pas en conflit d’intérêt en co-signant le courrier de février 2020 étant donné qu’il n’avait jamais reçu d’argent d’un laboratoire chinois sur ce sujet. Et pour cause, c’est lui qui en versait ! 

Ce n’est pas le seul scandale qui est en train de sortir. Malgré ses liens étroits avec le laboratoire chinois, M. Daszak avait également été choisi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour faire partie de l’équipe de 13 membres chargée de trouver la cause de la pandémie. On se rappelle qu’en mars 2021, après les conclusions provisoires de la commission (et les déclarations de Peter Daszak) écartant à nouveau la possibilité d’une fuite de laboratoire, l’OMS avait été obligée de présenter un communiqué plus nuancé suite à des protestations internationales. 

Liberté de ton au Pentagone pour parler des origines du COVID et de la nocivité des vaccins à ARNm

Evidemment, vu toutes ces révélations dans les médias avant l’été 2021, chaque département du Pentagone a fait évaluer en interne son évaluation au risque. Le document le plus intéressant de ceux publiés par Project Veritas est précisément cette évaluation du risque pour la DARPA par le Major Murphy, que nous mettons à diposition de nos lecteurs ci-dessus. 

Elle contient en outre un témoignage extraordinaire de la liberté avec laquelle, au sein du Pentagone, on évaluait, il y a quelques mois, les origines du COVID-19 et, surtout, la réalité des vaccins à ARN messager. 

Une analyse très détaillée en a été proposée par un compte sérieux sur Twitter. Les lecteurs pourront cliquer sur le tweet pour dérouler le THREAD (fil twitter): 

2K Shares:
23 commentaires
    1. Un grand MERCI à Édouard Husson du travail effectué pour relayer ces informations précieuses recueillies et diffusées par Project Veritas remarquable enquêteur et agent d’influence aux USA. La démocratie se joue là. En France, le Courrier des Stratèges comme Rester Libre! sont des acteurs bien plus utiles que l’assemblée des Playmobil ou le sénat des gras doubles dans le fromage. Ne parlons pas du conseil de fabius &ses socialo ou de la presse subventionnée. Honneur et patrie. Les temps sont durs pour les forts, trompeurs pour les faibles. Longue vie à nous tous, ensemble.

  1. Article et twitter de “Sophie Mime Marceau” envoyé à tous mes contacts.

    Nicolas Dupont-Aignan a dit il y a quelques jours que la vérité sur la Crise du Covid-19 allait éclater en février-mars 2022… Et si la colère contre les “non vaccinés” du sale gosse n’était-elle pas uniquement liée à cette révélation, dont le 55 a dû avoir la primeur quelques jours, voire une ou deux semaines, avant nous par le réseau des Services occidentaux ? La campagne électorale promet d’être électrique… euphémisme, je dirais cataclysmique !

  2. Qui en 2022 peut accorder encore une once d’intégrité à la caste institutionnelle française ?
    Chaque destinataire mesure l’intérêt d’une large diffusion de ces dossiers au regard de sa liberté et de sa propre responsabilité de citoyen…
    En tout état de cause, pour la prochaine campagne de l’élection présidentielle, les membres du Conseil Constitutionnel vont publier la liste des candidats admis à briguer nos suffrages et ensuite les mêmes vont certifier et valider la sincérité (!) des comptes…
    Mais il est vrai que depuis les déclarations de Roland Dumas (l’ancien Président du CC) lors de l’élection de Jacques Chirac, rien ne peut plus vraiment nous surprendre…

    A moins que la PQR et tous les médias subventionnés se réveillent et retrouvent enfin le chemin de l’indépendance et de l’honneur en…informant le corps électoral

    « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur »

     https://fr.irefeurope.org/Publications/Etudes-et-Monographies/article/Quand-le-Conseil-constitutionnel-ne-respecte-pas-la-Constitution/

    https://fr.irefeurope.org/actions-et-manifestations/actions-aupres-des-decideurs/article/la-requete-de-l-iref-contre-les-privileges-litigieux-du-conseil-constitutionnel/

    https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/Une-plainte-penale-sera-deposee-contre-Monsieur-Macron/

    1. mais je connais qqn qui dit très nettement que pour lui l’ordre public est un interêt supérieur à la recherche de la vérité.

      une personne qui va à la messe le dimanche, engagée chez les scouts et la catéchèse.

      impossible de lui parler de respect de la liberté d’autrui ou du fait que la notion de bien est concomitante de l’existence de la liberté.

      pour lui l’ordre public prime et il faut être uni autour du dirigeant quel qu’il soit.

      il haïssait les gilets jaunes et hait encore plus les anti-pass. a tout argument y compris de charité basique, il répond ordre public.

      aucun argument de sa part: il m’envoie des articles des échos er du fig soigneusement choisis, où des gens écrivent que les anti-pass sont des gens idiots ou alors qu’il est légitime de rendre la vaccination obligatoire

      je lui démonte tout ça mais il est parti dans le déni, y compris de la morale chretienne de base. ce qui est frappant est qu’il n’a aucun argument personnel à repondre à la multitude des miens sauf “absence de contagion” et “ordre public qui nécessite qu’on se rassemble derrière le chef”.

      bref… je lui ai montré qu’avec ça, en 40 il aurait été pétainiste.

      je répète que ce qui m’horrifie est que cette personne fait nettement partie de ce qu’on appelle l’élite de notre pays, et en plus catholique.

      je sais que par le passé d’autres gens que moi ds tous les siècles ont constaté la même chose avec la même horreur chez leurs proches (absence d’empathie, absence de charité, culte du chef, confusion entee autorité et autoritarisme, delire hygiéniste, besoin de punir autrui, manque d’humilité) mais… c’est dur. devant l’alliance de la force brute qui n’hésite pas à s’attaquer aux enfants et de ce genre d'”intelligence” complètement dévoyée, on craint que nos pauvres forces de charité, reflexion, prière et espérance ne soient réduites à néant.

      il est vrai que l’histoire a montré au contraire que le bien finit par l’emporter… mais à quel prix?

      1. Ce qui montre bien que le Vatican n’est pas chrétien, je suis chrétienne et je suis comme vous, assez sidérée par ces comportements
        Cela ne les choque pas non plus quand nous disons qu’il y a des cellules de foetus humains avortés dans les inoculations et c’est vrai de vrai.
        Dieu reconnaîtra les siens ! Voilà la réponse à lui apporter.

      2. Historiquement parlant, les bigots ont _toujours_ été les pires des individus (normal, on retrouve ça dans toutes les sectes religionnaires), et donneurs de leçons, en plus dans des domaines où ils feraient bien mieux de la fermer, comme quand ils parlent de charité.

      3. On sait que c’est dur, je compatis. Mais dites vous que c”est pareil à gauche et même pire! Je suis membre du PCR et j’ai été vilipendée, insultée par mes amis proches, mes camarades, alors que je ne voulais pas croire à la story du pangolin! J’avais beau leur dire d’utiliser leur cerveau, que ni l’Institut Pasteur, ni Mérieux, ni Daszak ne sont des enfants de coeur et qu’ils ont des intérêts y compris contre nous, que les Chinois ont aussi LEURS intérêts contre nous… rien n’y fit! Pour mes amis de gauche, l’ordre doit régner car on est en “paaaaandémie”! Dixit l’OMS! deux ans après ils n’ont toujours pas variés malgré les preuves! Mais c’est presque normal: seuls les gens forts sont capables d’admettre leurs erreurs. Disons que maintenant nous savons qui aurait été pétainiste pendant la guerre. Et croyez moi ce n’est pas que la droite!

        1. Ça n’est pas vraiment une question de fortitude, encore qu’elle joue évidemment un rôle, car vous ne pouvez changer la mentalité des con-formistes, pour la bonne raison que c’est justement en raison de leur conformisme qu’ils sont les premiers clients de l’hypnose collective que pause-caca a répandue en s’inspirant très visiblement du petit moustachu – et si vous n’y croyez pas, (re-)regardez ses vidéos de campagne et de début de règne avec ça en tête.
           
          De fait, tous ceux qui ont senti le vent tourner au bon moment sont d’abord ceux qui ont eu la chance de bénéficier d’une école qui apprenait encore à réfléchir, et ceux qui, même s’ils n’ont pas eu cette chance, ont été élevés par des gens chez qui le bon sens étant un trait de caractère dominant, mais plus que tout, ceux qui “pensent mal”, c’est à dire en dehors des clous, et tout particulièrement les anti-conformistes 😉

  3. Finalement, ainsi éclate une vérité que l’on pouvait soupçonner dès avant cette crise: malgré une interdiction formelle, les recherches sur des armes biologiques se poursuivent depuis des années dans des laboratoires ultrasecrets, avec le prétexte de lutter contre des armes de destruction massive qu’ils contribuent à créer.

  4. Tôt ou tard, on en viendra à la responsabilité de la france dans tout ce bigntz, et c’est là que le bât blesse et qu’une question cruciale va se poser : est-ce par bêtise crasse que les génies français ont cédé aux demandes chinoises en leur fabricant ce BL4, ou bien est-ce par calcul sordide ?
     
    Pour ce que nous en connaissons actuellement et par comparaison avec d’autres affaires plus ou moins cachées sous le boisseau, je pense que la réponse de M.Rocard reste la bonne…

    1. Tout ce que je sais, c’est que les dits « complotistes » brûlent, comme on dit chez les enfants quand on s’approche de l’objet caché dans un jeu… Je vais même jusqu’à parier que, sous cette pyramide de mensonges que l’on décortique depuis deux ans, ici et ailleurs, on est désormais tout prêt de la tombe du pharaon… La Tour de Babel mérulée du Bâtiment Berlaymont est proche de l’écroulement.

  5. Depuis le début, je suis convaincu (nombreuses photos à l’appui de très nombreuses élites françaises prises devant ou dans le P4W) que la France cache un énorme secret d’Etat qui aura justifié ces fausses mesures de rétorsion sanitaires. Comme par hasard, tous les pays les plus impliqués dans la recherche sur la guerre bactériologique on mis un énorme écran de fumée de fausses mesures sociales, sanitaires et politiques pour faire croire à un danger imminent et mortel. Alors que la France, par exemple mais elle n’est pas seule, a tout fait pour empêcher les médecins de prescrire les molécules simples, éprouvées, peu onéreuses, qui auraient bloqué l’épidémie mondiale en 2 mois maximum. Le scandale n’est donc pas le SARS-CoV-2, mais les agissements criminels de la caste mondialiste, politiques et capitalisme de connivence, dont on a pas fini de mettre à terre la pyramide de mensonges et de projets inhumains. Nuremberg du Covid, vite !

  6. https://francemediasnumerique.com/2022/01/13/meurtre-de-masse-un-officiel-de-lue-a-avoue-les-vaccins-de-covid-19-detruisent-completement-le-systeme-immunitaire/
    L’équivalent européen de la FDA avertit que la piqûre de rappel causera des problèmes de réponse immunitaire.Marco Calvalery de l’EMA de l’Agence européenne des médicaments a publié ces commentaires. « Il y a une discussion d’urgence autour de la possibilité d’administrer une deuxième dose de rappel avec le même vaccin actuellement utilisé. Les données n’ont pas encore été générées pour soutenir cette approche », a déclaré Cavaleri. « Nous n’avons pas encore vu de données concernant une quatrième dose », a-t-il ajouté. « Nous aimerions voir ces données avant de pouvoir faire une recommandation, mais en même temps, nous sommes plutôt préoccupés par une stratégie qui [implique] des vaccinations répétées à court terme. » Il a continué à expliquer sa préoccupation que les vaccinations dans des délais serrés ne sont pas une bonne stratégie pour vaincre la pandémie. Les responsables de la santé disent que la politique actuelle de création de nouveaux vaccins tous les quatre mois n’est pas bonne, et « Nous finirons par avoir potentiellement des problèmes de réponse immunitaire… lisez la suite sur le site =)voir plus haut et faites circuler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer