En Israël, 80 % des cas graves de Covid sont entièrement vaccinés, selon le Pr Jerris

Le directeur du service des coronavirus de l’hôpital Ichilov en Israël, le Pr Yaakov Jerris, a déclaré que 80 % des patients atteints de la forme grave du Covid-19 sont entièrement vaccinés. Le vaccin ne protège pas de l'infection. Se faire injecter des rappels, vacciner toute la population pour faire face à Omicron ne serait donc que pure illusion?

La déclaration de Yaakov Jerris

Alors que de nombreux pays œuvrent à augmenter le nombre de populations vaccinées, le Pr Yaako Jerris de l’hôpital Ichilov a fait une déclaration qui pourrait renforcer les opinions des sceptiques.

Le directeur du service des coronavirus de l’hôpital Ichilov a effectivement annoncé sur le journal israelnationalnews , que 70 à  80% des patients atteints de la forme sévère du Covid-19 dans son établissement sont entièrement vaccinés. Autrement dit, ils ont reçu au moins trois injections.

Le Pr Jerris a ajouté « Le vaccin n’a aucune importance en ce qui concerne les maladies graves ».

Une confusion au niveau de la déclaration

La question qui se pose est : le vaccin est-il inefficace ? Lors d’une réunion du cabinet dimanche, le Pr Jerris a annoncé aux ministres présents qu’en réalité, c’est la définition du patient grave qui pose problème.

Le médecin a expliqué qu’un patient déjà atteint d’un trouble pulmonaire chronique a toujours un déficit en oxygène. Lorsqu’il est diagnostiqué positif au coronavirus, il devient techniquement un patient atteint de la forme grave du Covid-19. Pourtant, ce n’est pas la vérité.

En effet, si l’individu en question se trouve dans un état critique, ce n’est pas à cause du Covid-19. C’est par ce qu’il a déjà une maladie sous-jacente grave. Voilà pourquoi, le professeur Yaako Jerris a déclaré que le vaccin n’a aucun effet dans ce genre de situation.

Pourtant dans nos colonnes, nous avons déjà évoqué le fait que le système immunitaire peut être potentiellement affecté par la vaccination contre COVID, à travers le commentaire d’un article publié par « The Exposé » qui a rapporté que des triples vaccinés contre le COVID ont de graves atteintes à leur système immunitaire, mais également le cas de l’Allemagne, ou 60% des cas Omicron sont double- ou triple-vaccinés.

About Post Author

464 Shares:
9 commentaires
  1. Petit à petit, chaque mensonge d’état (pléonasme made in france) se découvre – tant mieux, comme ça, ça sera beaucoup plus facile d’envoyer toute cette faune en taule pour le restant de leur vie. 🙂

  2. Omicron est le vrai vaccin gratuit, n’en déplaise aux administrations et hommes de pouvoir qui n’écoutent que leur intérêt propre et le politiquement correct. Ce débat entre l’intérêt individuel, l’intérêt de classe et l’intérêt général est le grand classique de l’histoire, laminé aujourd’hui par la cancel culture et l’ideologie de la déconstruction.

  3. Ca me fatigue votre interprétations des datas . Les vaccins ne servent à rien nous le savions déjà ont vous à pas attendu les antivax du dimanche ,”” je suis pas antivax mais blah blah celui là “” limite nos pires ennemies dans ce combat c’est vous , les boulets aussi , trop de trains de retard pour votre conscience . Combat que nous avons de toute façon perdu , +90% shooter + une ardoise mirobolante , Macron à fait le job la bataille est fini on se réveil , alors sont Stalingrad quelle blague , le peuple à perdu grosse débandade voila la vérité .
    Au sein d’une population vacciné à 100% x3 x4 peu importe il est normal que vous ayez un pourcentage supérieur , vu que le groupe de non vaccinés est zéro , génie ! L’erreur du taux de base le classique de la falsification des données . la résistance est vraiment médiocre ça doit être l’ère du temps .

    1. Pourriez-vous être plus clair ?
      Je ne sais pas trop ce que vous cherchez à démontrer, mais je signale qu’en Israël 66,3% des gens ont eu une vaccination complète et 55,6% ont eu une 3°dose. On est quand même très loin des 100% de vaccinés (même si dans les non-vaxx il y a les enfants). En France il y a 76,8% de vaccinés deux doses.

  4. Apparemment, cela tourne à la catastrophe en Israël, si on regarde les courbes !
    Ailleurs dans le monde, Omicron se traduit par beaucoup de “cas positifs”, peu de cas graves et extrêmement peu de décès, voire pas du tout dans certains pays qui soignent.
    Or, en Israël, le nombre de décès “Covid” par jour semble exploser et dépasser tous les pics précédents.
    Ce qui tendrait effectivement à prouver que les 3 ou 4 doses reçues par une bonne partie de la population, particularité de ce pays, aient détruit leur système immunitaire, au moins sous l’aspect de la résistance au Covid.
    Exactement ce que constate dans les chiffres en Angleterre et en Écosse : la protection des “vaccins” baisse tellement vite que même des “boosters” deviennent inefficaces et les “vaccinés” 2 ou 3 doses sont maintenant plus atteints par Omicron que les non “vaccinés”.

    1. Ils ont fait une constatation simple :
      – population complètement vaccinée,
      – pass sanitaire
      – explosion des cas,
      et en ont tiré une conclusion : Le pass et le vccin ne servent à rien pour empêcher la propagation de la maladie
      qu’ils ont tout de suite traduit par une décision : suppression du pass…
      A quand autant de pragmatisme en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer