Un second tour Macron-Zemmour à l’horizon

Les droites de Husson n°36 - (1) les courbes de Zemmour, Valérie Pécresse et Marine Le Pen vont-elles se croiser avant la fin février? (2) Valérie Pécresse: "Sarko m'a tuer...!". (3) Pourquoi Eric Zemmour va gagner la primaire à droite avec Marine Le Pen. (4) Le match à venir Macron-Zemmour sera plus serré qu'il n'y paraît

Les courbes de Zemmour, Valérie Pécresse et Marine Le Pen vont-elles se croiser avant la fin février?  

Notre ami Jean-Poll enregistre clairement à la date du 10 février l’effritement du soutien à Valérie Pécresse et la remontée d’Eric Zemmour.  Lundi 7 février, il donnait des chiffres d’agrégation sondagière indiquant très clairement un resserrementde l’écart entre Marine Le Pen, Valérie Pécresse et Eric Zemmour: 

Alors même qu’Emmanuel Macron n’est pas entré en campagne, il a gagné la primaire au centre avec Valérie Pécresse. Leurs deux courbes n’ont amorcé une symétrie qu’entre le début décembre et le début janvier, dans le mois qui a suivi le Congrès LR.  C’est la raison pour laquelle, malgré sa fragilité indéniable dans les sondages – 23/24% d’intentions de vote pour un président sortant, ce n’est pas fameux ( Giscard avait fait 28% en 1981, Mitterrand 34% en 1988, Nicolas Sarkozy 27%=Emmanuel Macron restera vraisemblablement au-dessus de 20% au terme du premier tour. 

En revanche, les courbes de Marine Le Pen et d’Eric Zemmour, par leur symétrie, nous disent que la primaire de la droite n’est pas tranchée: 

Valérie Pécresse: "Sarko m'a tuer....!"

Marine Le Pen et Valérie Pécresse sont compagnes d’infortune. Elles subissent des défections. Cette semaine, c’est au tout de Valérie Pécresse de subir le ralliement d’Eric Woerth à Emmanuel Macron puis celui….de Nicolas Sarkozy. 

En fait, rien de très surprenant à la connivence entre la Sarkozie et la Macronie. Le dialogue entre les réseaux existe depuis l’élection d’Emmanuel Macron. C’est le cas, par exemple du réseau Descartes, qui regroupe un certain nombre d’anciens collaborateurs de Nicolas Sarkozy quand il fut ministre de l’Intérieur et du Budget qui fait passer des notes régulièrement – d’abord par l’intermédiaire de Gérard Collomb puis, aujourd’hui par Gérard Darmanin. Il y a bien entendu les relations complexes mais complices entre Nicolas Sarkozy et l’actuel président, que décrivent en détail Olivier Beaumont et Nathalie Schuck dans Chérie, j’ai rétréci la droite.  Mais la question est en fait structurelle: le sarkozysme s’est, depuis la fin de la campagne manquée de 2012, progressivement vidé de sa substance patriote – qui a fait de Nicolas Sarkozy le meilleur président depuis Georges Pompidou –  pour devenir une des variantes du néo-conservatisme à la française, au même titre que le giscardisme ou le chiraquisme. 

Alors Valérie Pécresse aura beau se plaindre du traitement que lui réserve Nicolas Sarkozy, elle subit: il y a quelques jours il se moquait de sa campagne; aujourd’hui 11 février il la reçoit sans rien lui promettre; dimanche 13 février il ne sera pas au meeting du Zenith. Et parallèlement, Eric Woerth, Nora Berra et d’autres récitent tous les mêmes éléments de langage: la droite LR serait à la fois ringarde et “radicale”, incapable de penser à l’avenir et de faire exister la France au XXIè siècle.  

Ces contenus sont pathétiques mais ils disent une chose: (l’UMP puis) LR a perdu tout instinct de survie. Il est en train de se casser en deux. Emmanuel Macron, d’un côté, Eric Zemmour de l’autre vont se partager les dépouilles.  Et si Nicolas Sarkozy imagine profiter d’une possible cohabitation avec Emmanuel Macron – car La République En marche est faible, il se trompe: le peuple français est désireux de tourner la page. 

Pourquoi Eric Zemmour va gagner la primaire à droite avec Marine Le Pen

Les chiffres sont sans appel. Tandis que le parti d’Eric Zemmour se rapproche lentement mais sûrement des 100 000 adhérents, le Rassemblement National, d’après les chiffres que j’ai pu vérifier, compte aujourd’hui un peu plus de 23 000 adhérents. Même en tenant compte des adhérents 2021 qui n’ont pas renouvelé leur cotisation, on n’arrive pas à prêter plus de 30 000 adhérents au Rassemblement National. En 2012, pour la première candidature de Marine Le Pen, le parti comptait 40 000 adhérents, la candidate avait fait 17%. En 2017, meilleur score jamais obtenu par un candidat du Front National, avec 21%, le parti comptait un peu plus de 80 000 adhérents. Les fédérations manquent de colleurs d’affiche et de militants pour tracter sur les marchés. Les salles de meeting se remplissent mieux que celles de Valérie Pécresse mais beaucoup moins facilement que celles d’Eric Zemmour.  Le chiffre des adhésions indique une tendance: Marine Le Pen devrait faire moins de 15%. 

Si l’on regarde le regroupement que fait Jean-Poll des tendances politiques, ce qu’il appelle “extrême-droite” et qu’il est plus juste d’appeler “droite”, représente un peu plus de 32%. Il s’agit essentiellement d’Eric Zemmour et de Marine Le Pen – leurs scores combinés s’élèvent à 30% environ, le reste étant partagé entre Nicolas dupont-Aignan et Florian Philippot. Ce que Jean-Poll qualifie de “droite”, et qui est en fait “le centre”, représente un peu moins de 16%. Il s’agit de Valérie Pécresse. Le “centre” de Jean-Poll est en fait le progressisme macronien. Il est à 24,5 points selon l’agrégation des sondages. Le déclin annoncé de Valérie Pécresse va permettre à Emmanuel Macron et Eric Zemmour d’élargir un peu leur assise. Il est cependant probable que les ralliements type Eric Woerth suivent le ralliement d’électeurs LR à Emmanuel Macron. Alors qu’Eric Zemmour pourrait profiter plus largement d’un ralliement de la mouvance Ciotti/Wauquiez. Ajoutons la possibilité d’un soutien de Marion Maréchal; qui permettrait de faire basculer définitivement des électeurs LR mais aussi RN. Et puis n’oublions pas les gaffes de Marine Le Pen comme celle consistant à expliquer que dans l”électorat de Zemmour il y a “des catholiques et des nazis” – qui lui aliène l’électorat catholique conservateur définitivement. 

Au total, les courbes d’Eric Zemmour et de Marine Le Pen sont aussi appelées à se croiser. Selon la qualité de la dernière partie de campagne du candidat, le rapport ira de 16/14 à 18/12. 

Le match à venir Macron-Zemmour sera plus serré qu'il n'y parait

C’est le dernier argument utilisé par les LR qui cherchent à défendre la candidate Pécresse: elle serait la mieux placée face à Emmanuel Macron au second tour (elle est à 46-54). Et Marine Le Pen fait aussi valoir de meilleurs sondages de second tour (44-56) qu’Eric Zemmour, pour l’instant à 36-64). 

Notons qu’Eric Zemmour est d’emblée au-dessus du score réalisé par Marine Le Pen au second tour de 2017 (34-66). Un autre sondage le donne même dans un rapport 39-41 . 

Cependant, est-ce la fin de l’histoire? 

  • quel sera l’effet d’une projection toujours plus fréquente d’Eric Zemmour au second tour? 
  • pour l’instant, les sondeurs perçoivent de mauvais reports des électeurs de Marine Le Pen vers Eric Zemmour au second tour. Mais cela pourrait changer dans le cas d’un soutien de Marion Maréchal à Eric Zemmour. 
  • Eric Zemmour ferait un bien meilleur débatteur que Valérie Pécresse ou Marine Le Pen face à Emmanuel Macron. 

Et puis il y a bien d’autres facteurs à prendre en compte. Quel sera l’effet des débats sur la politique sanitaire, dans les prochaines semaines, en particulier si les convois de la liberté arrivent à s’enraciner dans la société? 

Pour ma part je fais le pari que les faiblesses d’Emmanuel Macro, en partie camouflées par la mauvaise campagne de Valérie Pécresse, apparaîtront bien plus clairement au second tour. 

Imaginons qu’Eric Zemmour ne monte pas au-dessus de 41/42%,  l’effet  serait malgré tout saisissant pour la reconstruction d’une droite unie. On est sans aucun doute à la veille d’un grand bouleversement politique. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

39 Shares:
36 commentaires
  1. C’est comme la pub ( tous les médias confondus) à force de pronostiquer l’autre apprenti dictateur au second tour il va finir par y être hein! .. y a qu’a voir avec quel réflexe pavlovien les 3/4 des mougeons se sont fait piquousés après un matraquage et un bourrage de crâne en règle! sans le savoir(?) vous faites le jeu du guide suprême.

      1. Forte dynamique avec tous les départs de leaders du RN vers Reconquête ??
        Le % qui sépare MLP de Zenmour fait partie de la marge d’erreur.
        A force de vouloir ratisser large, MLP brouille son message, en démontrant l’inconstance de ses orientations. De quoi en dérouter plus d’un…
        E Zenmour, lui, ne dévie pas de sa ligne parfaitement claire et solide.
        Ses interventions étayées, sans aucune note, sont tout de même d’une autre envergure.
        Un parti, à peine créé, qui engendre plus de 96 000 adhésions en à peine 2 mois, c’est du jamais vu.

        1. Si tous ces leaders du RN se souciaient vraiment du peuple et de l’avenir de la France, déjà, ils n’auraient jamais accepté les confinements, les masques, les tests pcr frauduleux et les injections génétiques…

          On ne les a jamais entendus s’y opposer.
          S’ils se souciaient vraiment de la France, ils auraient rejoint Florian Philippot.

          Au lieu de cela que font-ils ? Ils rejoignent Zemour qui utilise le problème réel de la criminalité dans banlieues pour diviser les Français et orienter leur colère vers une catégorie de la population.
          La criminalité de Bill Gates et de son homme de paille à l’OMS, la criminalité des milliardaires de Davos ? Rien.
          C’est pourtant cette criminalité-là qui, en plus de détruire les hôpitaux a le plus d’impact sur notre vie.

      2. Vous devriez plus vous fier à l’IA QOTMII qu’à l’IFOP, courroie de transmission des fake-news gouvernementales, « fournisseur officiel cuisiniste » du quotidien Le Monde (Xavier Niel, BHL, Bill Gates). Ce journal roule évidemment pour la gauche et donc pour Makro. L’IFOP, « cuisiniste des sondages », ne veut pas perdre Le Monde comme « client » – les sondages sont payés de 50 à 200.000€ en fonction de la taille du panel. Donc l’IFOP « fournisseur cuisiniste » livre au journal du soir la cuisine qu’il veut avoir dans ses colonnes pour vendre sa sauce – qui ne se vent plus, d’ailleurs, n’est pas Knorr qui veut ! Le quotidien du soir veut donc voir Makro à 24% pour voir sa prophétie auto réalisatrice se réaliser, et ses subventions perdurer (car le fric public est avant tout le moteur de la presse-TV française et en particulier du Groupe Le Monde) ; ce faisant dissuader les électeurs et abstentionnistes d’entrevoir un autre scénario comme possible ; donc les convaincre d’un résultat dont ils ne sont pas du tout convaincus a priori en leur fort intérieur…

        Mais les électeurs visés par cette prophétie auto réalisatrice, que retransmettront sans recul et par intérêt corporatiste, tous les journalistes mainstream « eu égard la notoriété du journal dominant en question », peuvent y adhérer par lassitude et propagande, « méthode Coué et chiens de Pavlov ». Et donc se dire que « c’est mort » et que le gamin psychopathe sera réélu, et ainsi ne pas se déplacer pour aller voter. Futé, non ?

        Le psycho du 55, depuis plus d’un an, envoie de multiples pétards fumants et de contre-feux sur le terrain des hostilités, comme Sun Tzu le conseillait 5 siècles av. JC. : « Mettez de la fumée sur le théâtre des opérations avant d’entamer la bataille. » Sondages truqués en masse ; résultats de vaccinations et de malades du Covid truqués comme en URSS ; matraquage audiovisuel sur des opérations de comm’ picrocholines ; annulation envisagée des élections dans le scénario criminel de McKinsey ; passes sanitaire et vaccinal interdisant possiblement aux non vaccinés Covid-19 de pouvoir voter autrement que par Internet, par procurations et par correspondance ; multiples désinformations au détriment des concurrents principaux aux Présidentielles ; non obtention des Grands Électeurs (44.000 dans le Collège Électoral français) nécessaires pour concourir à la Présidentielle via la menace de la suppression des subventions étatiques, départementales et régionales aux élus locaux ; détournement des responsabilités de la pseudo pandémie vers les non-vaccinés alors que la vaccination ARN tue et handicape à vie massivement ; corruption endémique des élites politico-médiatiques par BIG TECH & PHARMA sur fond de Crimes contre l’Humanité avérés par les enquêtes de Reiner Fuellmich et son pool mondial de centaines d’avocats…

        On n’aura jamais vécu une telle forfaiture généralisée en France !
        Plus aucun contre pouvoir institutionnel, seule la rue lutte pour maintenir active la Constitution et son préambule la DUDH de 1948…

        Le principal ennemi de Makro est la mobilisation des troupes abstentionnistes qui favoriseraient un candidat de droite et particulièrement Z, ce qu’avait manifestement réussi Sarko en 2007. Les abstentionnistes sont anti FN. Les électeurs RN/FN sont naturellement très mobilisés, mais sont régulièrement bloqués par un plafond de verre décennal installé par les médias depuis 1984, qui leur interdit à jamais un résultat positif malgré des sondages exceptionnels. Lassés de la séparation imposée avec leurs proches idéologiques, ils se sont choisis un autre champion et ont décidé de casser le cordon sanitaire mitterrandien avec leurs amis de LR.

        Un homme extrêmement intelligent courageux, cultivé, amoureux de la France et des Français comme peu le sont, a permis cette recomposition : Z. C’est une première. Le paradigme électoral vieux de 40 ans s’en trouve totalement chamboulé !

        Les sondeurs ne voient plus rien, c’est le brouillard total. A 57 jours du scrutin, aucune cristallisation électorale n’est encore constatée. Elle se fera certainement quelques jours pas plus avant le 10 avril. Tout fluctue, tout peut aller dans tous les sens… Tout est tributaire de ce qui se passera dans la rue, car la rue a décidé de dessouder le psychopathe du 55 ! Il faut ici rappeler sans relâche, comme toujours sur le CDS, que ce psychopathe a réactivé le 12 juillet 2021 contre les non vaccinés Pfizer (Comirnaty ARN) la liste exacte au mot près, lisez bien cela plusieurs fois, LA LISTE EXACTE AU MOT PRÈS des interdictions du 8 juillet 1942 contre les juifs, 8 jours avant la Rafle du Vel’ d’Hiv ! N’oublions jamais cela, n’oublions jamais cette forfaiture épouvantable avant de mettre le bulletin dans l’enveloppe !

        N’oublions jamais ! N’oublions jamais ! N’oublions jamais !

        Et pour quelle raison sanitaire cette horrible décision inhumaine et Criminelle contre l’Humanité ? Aucune sinon politique et électorale. Les empêcher d’aller voter, car les non vaccinés sont aussi d’anciens Gilets Jaunes 1.0… Les empêcher physiquement et moralement d’aller voter !

        Seul l’IA de QOTMII y voit clair, comme en 2012 et 2017, et les pouvoirs politico-médiatiques en sont très conscients. C’est la panique totale à bord du Titanic LaREM car la martingale de la gauche ne marche plus. Le moule est en mille morceaux…

        Z l’a brisé de la même manière qu’Alexandre coupa le Nœud Gordien de son épée.

        Et puis pourquoi diantre la droite n’aurait-elle pas le droit de s’unir ? La gauche a toujours unifié ses troupes le temps des échéances électorales importantes : le Cartel des Gauches en 1924 et 1936, l’Union de la Gauche qui fit gagner Tonton la Francisque en 1981, puis la Gauche Plurielle Jospin en 1997, Hollande en 2012, Makro en 2017.

        Stop !
        STOP !
        STTOOOOOOPPPP ! ! !
        La malédiction doit s’arrêter là !
        Quand les Français sont de droite à 65%…

        Le Peuple français a enfin le droit d’avoir la politique qu’il désire : économie, indépendance, énergie, identité, travail, immigration, islam !

        1. M. SERVENIERE, merci de ce réquisitoire contre le gouvernement actuel ! Tout est dit ! Et de quelle façon ! Magistralement ! Je suis en accord avec vous à 200 % ! Je vous verrais bien faire partie du prochain gouvernement Z !
          Oui, la coupe est pleine ! STOP !! Les français n’en peuvent plus de ces mensonges, de cette corruption et du fou de l’Elysée !

    1. Entièrement de votre avis.
      A se demander comment les autres candidats s’evertuent, come Asselineau ou Philippot…et les autres…. à se battre pour les signatures.??????
      Pauvre démocraties… populaires !!!
      On a connu d’autres régimes”populaires”.
      Viens d’ecouter le discours de Juving Brunet.
      Silence radio.

      1. Le problème est qu’ EH s’ évertue par facilité à reconstruire une droite ! non souverainiste en oubliant et en omettant d’ analyser l’ indispensable FREXIT. Peut-on être de droite sans être souverainiste ? La réponse est évidemment NON. Cette droite sera néo conservatrice donc mondialiste, sioniste et le judaïsme politique aura définitivement pris la main sur le camp national et les intérêts nationaux comme l’ analyse l’ excellent Y Hindi.. https://www.youtube.com/watch?v=FG1l5F-BKW8

          1. Moi aussi je le pense..en ce moment il préfère ne pas trop “effrayer “une partie de l”électorat avec le Frexit…maisi l y viendra au vu de ce qu'”il dit (à juste tritre) sur l’UE! d’ailleurs je ne sais pas si vous avez fait attention mais il dit être pour l’Europe et non pas pour l’UE ! ça veut tout dire! 🙂

          2. Pas contre l’Europe et son fabuleux potentiel économique, humain, culturel, mais l’Europe des Nations et des Peuples contre la mortifère Commission Européenne maastrichtienne, qui déteste les Peuples et leurs patrimoines culturels millénaires, veut installer un remugle de régime soviétique sur ce continent qui inventa la Liberté du Monde, enfermer et corseter digitalement les peuples voire les remplacer donc les diluer dans une immigration sans limite, etc. Il y aurait tant à dire…

          3. Vous n’ avez toujours pas compris, Zemmour est le représentant à droite du mondialisme, aussi, dépêchez-vous de comprendre. On ne peut pas appeler au Frexit une fois élu, ce qu’ il n’ aura jamais l’ intention de faire, pourquoi? Ce serait inconstitutionnel, voir le précédent italien évoqué par Asselineau. Décillez tous vos petits yeux, vite..

          4. ça m’étonnerait
            Vu ses orientations passées (pour l’obligation vaccinale), il nous l’imposerait inévitablement.
            Ou alors qu’il dise clairement et sans entourloupe de rhétorique que jamais il n’imposera l’obligation vaccinale.
            Qu’il s’engage clairement à
            – abroger toutes les lois qui imposent un pass (vaccinale ou carbone)
            – à interdire les confinements (sanitaires ou climatiques ou guerrières).
            – à la liberté des soins de chaque praticien.
            – à la dissolution de l’Ordre des médecins.
            – à l’interdiction de l’ingérence de l’OMS dans la vie politique et sanitaire de notre pays.
            – à l’annulation de tous les contrats avec les cabinets de conseils comme Mac Kinsey, Accenture, etc.
            – à garantir la liberté de travail pour tous.
            – à interdire tout traçage et tout espionnage des citoyens français.
            – à interdire l’emploi des tests PCR qui sont frauduleux…

            etc.
            Qu’il arrête de nous bassiner avec l’islam, Pétain et Vichy. ET qu’il s’engage sur nos vrais problèmes de maintenant !
            Tant qu’il n’aura pas pris de position claire sur cela, je considèrerai qu’il ne s’agit que d’un imposteur, employé par l’oligarchie pour diviser les Français et ouvrir le champ à Macron.

    2. Les publications de sondages influencent moins que les actes de campagne. Z réussit la meilleure des compagnes, y compris devant Marine qui se surpasse en 2022. L’écart entre les 2 tient dans la qualité politique des équipes et les relais médiatiques. Les équipes RN surjouent l’affectif, les attitudes et les propos maternants. De mon point de vue d’homme, une campagne de communicants réussie mais sans panache. Les relais médiatiques sont faibles mais, le voudraient ils chez Marine ils ne pourraient faire mieux: les media et le RN sont antagonistes depuis trop longtemps. L’excellente nouvelle est la disparition progressive de LR Les Ripoux et sa mièvre candidate Valoche. Encore une Valoche! On apprend aujourd’hui que n’ayant pas eu Sarko elle se rabattrait sur grhollande pour rafler le gros paquet de voix de gÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔche en désespérance depuis 2017.

      La course au magot socialo est moins anecdotique qu’il y parait: certes grhollande veut rendre la monnaie de sa pièce à maqueron, cependant que maqueron ne peut rien sans les voix socialo. Or, déçus par l’effondrement de leur monde, les socialo sont tentés par l’abstention.

      Tandis que chez les vrais gens l’effondrement du pays des socialo se manifeste par des épisodes insurrectionnels, phénomènes sur lesquels pourrait s’appuyer l’appareil Great Reset autour de maqueron-attali. La partie s’annonce serrée et ne sera pas jouée le 24 avril. Très loin s’en faut. Monsieur Husson a raison d’annoncer dans sa conclusion:

      « On est sans aucun doute à la veille d’un grand bouleversement politique. »

    3. Zemmour Dictateur ? allez révisez votre histoire, depuis 30 ans qu’on le suit on sait bien que c’est la véritable droite lui, LR sont de gauche, Pécresse= Macron, de toute façon elle trahit tout le monde selon où souffle le vent, quant Lepen c’est le pion du système qui est la garantie que Macron repasse et ça dure depuis Miterrand ! alors la question qu’on doit se poser: on recommence avec ceux qui ont tout détruit depuis + 40 ans ou on donne la chance au seul qui ne fait pas partie de la caste politicarde et qui est là uniquement par conviction et amour de la France ?!?

  2. Premièrement : il faudrait que le schizophrène de l’Élysée soit candidat.
    Deuxièmement : S’il est candidat, les sondages ne le creditent “que” de 23% à 26% de l’électorat au 1er tour, dans l’hypothèse où les abstentionnistes décideraient de se réveiller, cela ne fait qu’un quart des votes pour le conduire au second tour. (1)
    MLP et EZ sont bien positionnés pour constituer le duel du second tour.
    Il ne faut pas vendre la peau du monarque avant qu’il ne soit guillotiné.

    (1) https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_de_sondages_sur_l%27%C3%A9lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A7aise_de_2022

    1. “schyzophrène” dis tu? tu lui fais trop d’honneur! il serait alors considéré comme irresponsable donc!..non, non il est trrrèèès responsable de ce qu’il fait et j’espère bien le voir morfler avant de mourir!

  3. Une chose est quasiment sûre à mon humble avis : Pécresse ne sera pas au second tour, elle est sur la défensive, sans aucune dynamique et les intentions de vote à son égard ne font que s’effriter depuis janvier. Par ailleurs, plus les jours passent, plus les défections dans son camp au bénéfice de Macron ou de Zemmour vont se produire. Le pays est en train de prendre conscience de la vacuité de sa candidature et du positionnement indigeste de son parti LR dont nul n’est capable de définir en 3 minutes ce qu’il apporte par rapport à Lrem, Reconquête ou le Rn.

  4. Marron et Zemmour : juste deux catastrophes en vue. Finalement la caste a parfaitement manœuvré, ne nous laissant le choix (au second tour) que des marionnettes et des médiocres, qui en fin de compte ne seront que des larbins au service de K. Schwab. Terrifiant. Probablement obligé de m’abstenir au second tour, et voter un candidat improbable au premier tour.

  5. Macron devient le petit soldat de Sarkozy avec la même arrongance mais avec le sado-masochisme en plus. Plus il milite pour la France multilateraliste, plus il prend des claques, car depuis 10 ans le gouvernement a endetté la France comme une putain, a vendu ses actifs industriels à l’étranger, et n’est plus crédible. Le petit capo compense l’humiliation personnelle en écrasant ou en emmerdant le peuple français. Quand à la droite elle écoute le peuple qui ne demande qu’à redresser la barre et retrouver la lumière, le chemin de la libre conscience et de la liberté d’entreprendre.

  6. Cela m’étonne du Courrier des stratèges de prendre les sondages en l’état, surtout en ce moment alors qu’ils ont une probabilité extrême d’être manipulés. Nous ne savons même pas si ces élections auront lieu et de toute façon dans ce contexte plus aucun repère classique ne peut fonctionner. Sans doute, écrire un article comme celui ci pour se rassurer sur le fait que la société va continuer à fonctionner comme avant. Nous sommes dans une rupture et non une simple transformation ou évolution.

  7. Pour corroborer ce commentaire, force est de constater que les sondages, comme à l’accoutumée, formatent les Français dans leur pensée.
    Comment ne pas s’étonner de devoir lire que Macron serait en tête, nettement en tête, des sondages avec 24% des intentions de vote alors que…
    Il convient à tout le moins de faire une distinction entre élections et sondages. Titrons cette distinction : “élections vs sondages”.
    Si l’un comme l’autre s’adressent à l’ensemble des Français en âge de voter et par conséquent inscrits sur les listes électorales, il n’en demeure pas moins vrai que les ratios des élections expriment le nombre de voix obtenues par rapport au nombre de voix exprimées alors que dans le cadre des sondages les rations sont tirés du nombre de voix obtenues par rapport au nombre total des voix des Français en âge de s’exprimer ; sauf à ce que les sondeurs s’autorisent à sérier les personnes qu’ils interrogent.
    Cette distinction ne saurait être anodine.
    En effet, si nous nous référons aux chiffres du ministère de l’intérieur, ne serait-ce que pour ne pas être taxés de “complotistes”, nous voyons bien qu’au premier tour Emmanuel Macron aurait obtenu 8 656 348 voix sur 47 582 183 inscrits, soit 18,19% des voix et non pas 24,01% comme s’autorisent à le déclarer pernicieusement le ministère.
    Les chiffres étant têtus, nous retiendrons ce pourcentage de 18,19% et “en même temps” nous nous poserons la question de savoir comment le candidat Macron “pesant 18,19% de l’électorat en 2017” pourrait, après un quinquennat que d’aucuns nommeront de calamiteux, “peser 24% en 2022”.
    Dans le respect de ce raisonnement, nous retiendrons qu’il a été élu au second tour, certes avec 68,10% des bulletins exprimés mais avec 43,60% de l’électorat.
    In fine, il paraît plus sage de considérer que Macron “pèse aujourd’hui” non pas 18% + 6% soit 24% mais 18% – 6% soit 12% de l’électorat français.
    En tout état de cause les chiffres annoncés dans les sondages actuels ne peuvent être qu’erronés.

    1. Je partage votre avis globalement. Je tiens à préciser que même le chiffre de 18.19% des voix obtenu par Macron en 2017 ne représente que les votants, pas l’ensemble des français. Car en réalité Macron aura été élu par à peu près 15% des français EN AGE DE VOTER (résultat du 1er tour, seul vote d’adhésion véritable au candidat). Ça donne une idée de la “puissance” de sa légitimé et de sa représentativité…
      Quant aux soi-disant 24%, il est difficile d’y croire quand on sait que si on fait l’addition de sa “clientèle électorale” on trouve : la haute fonction publique, les mondialistes cadres CSP+, les bobos friqués des grandes villes, les médias, les milliardaires et ceux qui dépendent d’eux… Tout ça ne peut pas faire plus que 20% des français… Il y a donc forcément un loup…

  8. Pour corroborer le commentaire de LeSubversif, force est de constater que les sondages, comme à l’accoutumée, formatent les Français dans leur pensée.
    Comment ne pas s’étonner de devoir lire que Macron serait en tête, nettement en tête, des sondages avec 24% des intentions de vote alors que…
    Il convient à tout le moins de faire une distinction entre élections et sondages. Titrons cette distinction : “élections vs sondages”.
    Si l’un comme l’autre s’adressent à l’ensemble des Français en âge de voter et par conséquent inscrits sur les listes électorales, il n’en demeure pas moins vrai que les ratios des élections expriment le nombre de voix obtenues par rapport au nombre de voix exprimées alors que dans le cadre des sondages les ratios sont tirés du nombre de voix obtenues par rapport au nombre total des voix des Français en âge de s’exprimer ; sauf à ce que les sondeurs s’autorisent à sérier les personnes qu’ils interrogent.
    Cette distinction ne saurait être anodine.
    En effet, si nous nous référons aux chiffres du ministère de l’intérieur, ne serait-ce que pour ne pas être taxés de “complotistes”, nous voyons bien qu’au premier tour Emmanuel Macron aurait obtenu 8 656 348 voix sur 47 582 183 inscrits, soit 18,19% des voix et non pas 24,01% comme s’autorise à le déclarer pernicieusement le ministère.
    Les chiffres étant têtus, nous retiendrons ce pourcentage de 18,19% et “en même temps” nous nous poserons la question de savoir comment le candidat Macron “pesant 18,19% de l’électorat en 2017” pourrait, après un quinquennat que d’aucuns nommeront de calamiteux, “peser 24% en 2022”.
    Dans le respect de ce raisonnement, nous retiendrons qu’il a été élu au second tour, certes avec 68,10% des bulletins exprimés mais avec 43,60% de l’électorat.
    In fine, il paraît plus sage de considérer que Macron “pèse aujourd’hui” non pas 18% + 6% soit 24% mais 18% – 6% soit 12% de l’électorat français.
    En tout état de cause les chiffres annoncés dans les sondages actuels ne peuvent être qu’erronés.

    1. Excellent, bien entendu, tout cela a déjà été dit de manière disparate mais très bien concentré dans votre commentaire édifiant. Des témoignages ajoutent que les chiffres électoraux des expatriés en 2017, qui votent en Ambassades, Consulats ou en ligne, auraient été « consolidés » à Barcelone au siège de la société catalane SCYTL. C’est illégal, les comptages doivent se passer sur le territoire français. « Consolidation » et « territoire étranger » signifient évidemment manipulation des chiffres. Aujourd’hui, sur 3,5 millions d’expatriés, 1,7 millions sont inscrits au Registre Consulaire qui est le registre électoral des expatriés. https://lepetitjournal.com/expat-politique/actualites/vote-francais-etranger-crucial-presidentielle-328886

  9. Comment Macron pourrait être présent au 2éme tour, alors que son bilan est désastreux et que son parti a perdu toutes les élections depuis 2017? Je verrai plutôt un deuxième tour entre Zemmour et Le Pen ou Mélenchon.

    1. Des ministres écologistes dans le gouvernement Lagarde!
      Jadot rédige ses Mémoires (“Il est parfois judicieux de se mettre au vert”, éditions de la peau de banane, disponible sur Amazone). Et c’est justement l’amazone (a.k.a La mère Rousseau) qui tiendra la boutique (librairie ésotérique, huiles essentielles, encens, patchouli..).
      Si Macron déjà m’emmerdait, alors c’est clair, je demande l’asile politique, Je veux pas finir transformé en crapaud!

  10. Si je pense que la dame de coeur est la personne la plus apte à guérir notre pays malade, comme UK en 1979 ou DE en 2005, aucun sondage ne me dissuadera de voter pour elle.
    Par contre des sondages appropriés à répétition peuvent rendre crédible un élection qui ne triendrait pas réellement un juste compte des votes exprimés. Pour en être certain, il faudrait que le fichier des résultats de tous les bureaux de vote de France, outremer et français de l’étranger, soit téléchargeable par tout électeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer