L’appel des Sénateurs LR à suspendre immédiatement le passe vaccinal ne va pas assez loin

©PHOTOPQR/LE PARISIEN/olivier corsan ; Paris ; 14/04/2021 ; Sénat, Paris, France, le 14 avril 2021. Salle des conférences du Sénat. (MaxPPP TagID: maxbestof182233.jpg) [Photo via MaxPPP]

Dans une tribune publiée dimanche 13 février, des sénateurs LR ayant voté contre le projet de loi instaurant le passe vaccinal réitèrent leur opposition, dans les médias cette fois, en demandant la suspension immédiate du passe de la honte. Suppression immédiate, oui, mais il faudra aller plus loin que la simple suspension pour calmer la colère et renouer avec notre démocratie.

La division, effet secondaire du passe vaccinal chez les sénateurs LR |  Public Senat

Le lien vers cette tribune ici

Le plaidoyer des Sénateurs

Le susucre promis aux citoyens restés bien sages avant le premier tour de l’élection passe de moins en moins. Il est évident que le dispositif relève désormais plus de la tambouille politicienne que de l’impératif sanitaire dont il se prétend (en dehors du fait qu’il nous emmène au pas de course vers l’identité numérique européenne).

Selon les Sénateurs signataires de cette tribune, « Avec 300.000 contaminations officielles par jour, c’est-à-dire sans doute plus de 500.000 en réalité » ce passe vaccinal n’a plus aucun sens (s’il en avait eu un un jour).

La stratégie du « tout vaccinal » a prouvé son inefficacité et la contre productivité du passe vaccinal est maintenant avérée. Ceux qui ont décidé de ne pas se vacciner ne changeront plus d’avis.  

Il est aussi admis que l’engorgement de l’hôpital n’est plus seulement le fait du Covid-19 (ou pire encore, du fait des non-vaccinés).

Toujours selon ces derniers, il faut redonner la liberté aux Français, particulièrement aux enfants, qui subissent de plein fouet cette folie – études sur les retards d’enseignement à l’appui.

Le but ultime de cette tribune est avant tout de stopper net le jusque boutisme des mesures sanitaires afin que le pays ne replonge pas dans le chaos. Trop tard.

La liste des Sénateurs signataires de la Tribune

Les vingt Sénateurs ci-dessous ont tous voté contre l’adoption du projet de loi, sauf deux d’entre eux qui se sont abstenus (Sabine Drexler, sénatrice du Haut-Rhin ; Phillippe Pemezec, sénateur des Hauts-de-Seine).

Les vingt sénateurs LR signataires sont :

Étienne Blanc, sénateur du Rhône ; Christine Bonfanti-Dossat, sénatrice du Lot-et-Garonne ; Sabine Drexler, sénatrice du Haut-Rhin ; Laurent Duplomb, sénateur de la Haute-Loire, Christophe-André Frassa, sénateur représentant les Français établis hors de France ; Sylvie Goy-Chavent, sénatrice de l’Ain ; Alain Houpert, sénateur de la Côte-d’Or ; Alain Joyandet, sénateur de la Haute-Saône ; Muriel Jourda, sénatrice du Morbihan ; Daniel Laurent, sénateur de la Charente-Maritime ; Vivette Lopez, sénatrice du Gard ; Sébastien Meurant, sénateur du Val-d’Oise ; Laurence Muller-Bronn, sénatrice du Bas-Rhin ; Sylviane Noël, sénatrice de la Haute-Savoie ; Cyril Pellevat, sénateur de la Haute-Savoie ; Phillipe Pemezec, sénateur des Hauts-de-Seine ; Annick Petrus, sénatrice de Saint-Martin ; Kristina Pluchet, sénatrice de l’Eure ; Damien Regnard, sénateur représentant les Français établis hors de France ; et André Reichardt, sénateur du Bas-Rhin.

De l’importance d’annuler ce dispositif et non de simplement le lever

Qu’entendent les Sénateurs par « suspension immédiate » ? Gabriel Attal avait suggéré la levée possible du passe vaccinal fin mars-début avril, une proposition qui n’est ni entendable dans les délais, ni dans la mise en œuvre.

La simple levée du dispositif n’inclut pas sa suppression dans notre ordre juridique. Il reste « un outil » de gestion de crise qui peut être sollicité à tout moment (et aujourd’hui sanitaire, demain climatique, on le voit tous venir).

Or, personne n’est dupe et il est nécessaire de revenir à la racine du mal en supprimant rétroactivement les différents passes comme s’ils n’avaient jamais existé – ou au minimum du minimum, son abrogation.

 

La colère est telle que la rue ne négociera pas ce « détail ». Qu’en est-il des Sénateurs ?

 

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
105 Shares:
12 commentaires
  1. Ce qui n’est plus négociable, c’est le départ du gamin psychopathe en mai 2022. Ses lois iniques seront annulées dans la foulée. Il ne faut pas débattre de et combattre ses décisions, juste l’éjecter manu militari. La France et les Français n’ont pas à être condamnés à subir son esprit ordurier 5 années supplémentaires.

  2. Les sénateurs s’en tiennent au narratif sanitaire. Soit ils sont peu informés, soit ils sont idiots, soit ils ont peur. A moins qu’ils ne cherchent à donner un coup de main â leur candidate.
    Le passe de la honte doit être abrogé. Sinon il réapparaîtra sous d’autres prétextes.

  3. Ce n est pas tant le pass vaccinal qu’ il faut supprimer mais l obligation vaccinale des soignants ….
    Et la c est une autre paire de manches…..qui s y attellera? ….Que d orateurs mais aucun réalisateur.Tout à commence le 12 07 2021 par cela et la démonstration est faite que même vaccinés des soignants peuvent contaminer et travailler.
    ah oui on me dit dans l oreillette qu’ ils ne contaminent pas dans des “formes graves” puisque la doxa est enfin écartée en ce qu’ elle annonçait qu’ ils devaient être “vaccinés” pour protéger les autres ! On vit sous les élucubrations gouvernementales, des soignants sont relégués sans revenu depuis 09 2021 et personne ne s en emeut.Je ne crois plus à ces discours insipides d orateurs opportunistes.

  4. Gabriel Attal a annoncé aujourd’hui que le passe vaccinal serait maintenu tant qu’il y aurait des déprogrammations à l’hôpital. Mais ce qu’il ne nous dit pas c’est que la plupart des déprogrammations sont dues au manque de personnel et non au nombre de plus en plus faible de patients en réanimation à cause du Covid.
    Alors qu’il n’y a plus de raison sanitaire pour exiger encore ce passe, je serais ravi d’apprendre que l’ensemble des parlementaires LR rejoignent les 20 signataires de la tribune du Figaro pour demander la levée immédiate du passe.
    Cela permettrait aussi à LR de se démarquer clairement de LREM, alors qu’aujourd’hui les français ne voient guère de différence entre leur candidate Valérie Pécresse et Emmanuel Macron.

  5. Attal dit qu’ils lèveront et non abrogeront le pass vaccinal dès qu’à l’hôpital la situation sera détendue , minable!.https://fr.weforum.org/agenda/2020/03/les-young-global-leaders-francophones-de-la-classe-2020/
    Agir pour l’hôpital c’est :réintégrer les soignants suspendus qui n’ont aucun salaire depuis 6 mois !! ceux qui sont positifs travaillent et sont surchargés sachant que l’injection est inefficace,dangereuse en fonction du lot sur lequel on tombe !des effets indésirables graves (zona ,fausses couches,myocardites)
    VOTER pour ceux qui ne sont pas membres de la secte des Young global leaders..
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Young_Global_Leaders.
    Nous sortirons de l’Etat de droit” : le lapsus embarrassant de Macron – Vidéo Dailymotion;https://www.dailymotion.com/video/x61d1.

  6. Le pouvoir entend exercer un contrôle total d’une population qu’il redoute ; il n’est pas près de renoncer à cet objectif ; ses tergiversations et ses éléments de langage grotesques le démontrent. La tribune des honorables sénateurs démontre également l’étendue des dégâts : une revendication à minima vu qu’ on n’ose déjà plus exiger la suppression pure et simple, immédiate et définitive, de tous passes de toute nature. Il est grand temps de stopper la contagion de paranoïa délirante enclenchée par les psychopathes à la manœuvre, et pas qu’en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer