Covid-19 : 37.866.824 doses de rappel effectuées jusqu’à la date du 14 février 2022

La campagne de rappel de la vaccination contre le Covid-19 en France a été lancée le 1er septembre 2021. Au 14 février 2022, 37.866.824 personnes ont reçu une dose de rappel. Actuellement, les citoyens disposant d’un schéma vaccinal complet sont au nombre de 53 061 754 (78,7% de la population).

Les données sur les doses de rappel

Suite aux avis des scientifiques, le président Macron a annoncé le début de la campagne de rappel des vaccins contre le Covid-19 le 11 août 2021. Depuis le 1er septembre 2021, les populations appartenant à la catégorie des vulnérables pouvaient recevoir une nouvelle injection.

La vaccination de rappel est en revanche ouverte à toutes les personnes éligibles majeures depuis le 24 novembre 2021. Les autorités sanitaires ont également réduit de 3 mois l’intervalle entre la dernière et la nouvelle injection. Cela dit, les personnes entièrement vaccinées qui ont subi une infection ne sont plus obligées de faire un rappel, sauf s’ils souhaitent voyager.

Selon les chiffres du ministère de la Santé, le nombre de doses de rappel injectées jusqu’au 14 février 2022 s’élève à 37.866.824.

Il importe toutefois de préciser que les chiffres englobent également les doses pédiatriques. En effet, l’inutile vaccin des enfants âgés de 5 à 11 ans a débuté depuis le 22 décembre de l’année 2021.

78,7% de la population en France entièrement vaccinée

Actuellement, 54.152.987 personnes en France, soit 80,3% de la population totale, ont reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid. En revanche, le nombre d’individus entièrement vaccinés d’élève à 53.061.754, soit 78,7% de la population totale.

La campagne de rappel est aujourd’hui ouverte pour les plus de 18 ans ; depuis le 24 janvier, les individus âgés de 12 à 17 ans peuvent également recevoir leur dose de rappel Pfizer BioNTech dans les six mois qui suivent leur vaccin initial.

Néanmoins, pour les adultes “vaccinés avec un schéma à double dose” (quel affreux jargon que celui des pouvoirs publics!), l’injection de rappel est accessible après un court délai de trois mois. Par ailleurs, en cas de contamination après un “schéma vaccinal complet initial” – on se rappelle en effet que ce vaccin innovant n’empêche pas la contamination ni la contagion -, il ne sera pas nécessaire de procéder à un rappel.

Pour le cas des patients dits immunodéprimés, il est conseillé de prendre un avis médical avant toute procédure. En outre, pour les pouvoirs publics, l’injection de rappel repose obligatoirement sur un vaccin à ARN messager (Moderna ou Pfizer), et ce, peu importe le vaccin utilisé, lors de la primovaccination. Vive le charlatanisme ! 

Depuis le 15 février 2022, toutes les personnes majeures, doivent avoir fait leur dose de rappel au plus tard 4 mois après leur dernière injection pour conserver leur certificat de vaccination valide dans le passe vaccinal.

Les personnes sont éligibles dès 3 mois après leur dernière injection et disposent donc d’un mois pour faire leur rappel. Au-delà de ces délais, leur ancien certificat de vaccination est considéré comme expiré et n’est plus valide.

Malgré le discours public sur le vaccin, de plus en plus de voix commencent à s’élever contre les doses de rappel. Mars 2021, un groupe d’experts du journal médical The Lancet avait déjà mis en garde, le vaccin n’est pas l’unique solution pour vaincre la pandémie.

Même l’Organisation mondiale de la santé (OMS), est convaincue que ces doses de rappel ne résoudront pas la crise sanitaire.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
48 Shares:
5 commentaires
  1. Bonjour,
    A la toute fin de l’article vous dites que pour conserver un passe valide, c’est 3 mois maximum après la 2eme dose. Il me semble que la dose de rappel est possible a partir de 3 mois et que le passe est supprimé au bout de 4 mois et non 3 comme indiqué sur l’article.
    Sinon tout le reste de l’article est niquel 🙂

  2. J’y perds mon latin!!
    Exemple: une infection courant 2020,une injection( dans le seul but d’avoir un passe) Juillet 2021,la suivante décembre 2021( dans le seul but de le garder), le passe n’est pas définitivement acquis? Il faut continuer tous les combien de mois pour conserver ce foutu truc
    Il ne s’agit pas de moi qui suis une irresponsable sous citoyenne suspendue,mais d’une connaissance qui n’y comprend rien non plus….
    Merci de vos lumières🤯🤯🤯

  3. Une question qui me taraude depuis le tout début de ce cinéma ; les maladies non transmissives qui tuent des dizaines de millions de personnes chaque année dans le monde n’ont jamais semé une telle panique (volontairement imposée). “Leur” virus devait transformer la vie des gens en une incarcération constante? C’est toujours au-dessus de ma compréhension.

  4. “78,7% de la population en France entièrement vaccinée”

    Je plains ces gens qui peuvent très bien se sentir bien aujourd’hui, ignorant la fragilité acquise, et mourir demain ou après demain de leurs IGE (Injection génique expérimentale).

    Question-clé non éclaircie : injecte-t-on la même chose à tout le monde ?

    Mais quoi qu’il en soit le pourcentage est objectivement faux et malheureusement inférieur à la réalité. Quel est le dividende ? Il inclut les gosses de moins de 6 ans, disons tout au plus encore en maternelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer