Comment Véran et Macron cachent la débandade de la 3è dose

La 3è dose est un échec ahurissant. Mais une habile communication gouvernementale laisse croire que seuls 4 millions de Français ne sont pas allés chercher leur 3è dose. En réalité, ils sont beaucoup plus nombreux à ne pas recevoir le "booster", au point que l'on peut parler d'une débandade vaccinale en France, qui constitue un marqueur politique inquiétant pour Emmanuel Macron.

https://live.francetvinfo.fr/uploads/2022/2/15/20/620bf9408256bf3d4169a377.png

La 3è dose est un bide retentissant. Mais personne ne veut le reconnaître franchement. Malgré une pression maximale mise par Olivier Véran sur la population, avec force raccourcissement des délais et autres mesures vexatoires sur les certificats de rétablissement, le taux d’injection du “booster” dépasse péniblement les 50%. 

Selon les sites officiels, la France aurait injecté, à la date où nous sommes entre 34 et 38 millions de doses de rappel. 

  1. CovidTracker indique un taux de 3è dose au 13 février légèrement inférieur à 51% de la population éligible
  2. le Ministère de la Santé annonce un taux de 3è dose de 55% au 8 février…
  3. Santé Publique France annonce une couverture de la 3è dose à 56,6% au 14 février
  4. Ameli France (l’assurance maladie) annonce une couverture de la 3è dose à 79,4% !

Comme on le voit, les données officielles sont tout à fait fantaisistes. 

En l’état, il existe en tout cas une différence de 15 millions de personnes entre les doubles-vaccinés et les triples vaccinés. 

15 millions de Français sur le point de perdre leur passe vaccinal, faute de 3è dose, à qui l’on peut ajouter les prétendus 5 millions seulement de non-vaccinés, voilà qui commence à faire un peu de monde. 

Bref, il manque 20 millions de personnes, au moins, à l’appel de la troisième dose. 

C’est un peu plus que les 4 millions annoncés par le ministère de la Santé, et repris en coeur par toute la presse subventionnée. 

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.

About Post Author

1K Shares:
6 commentaires
  1. Les chiffres ont _tous_ été bidonnés depuis le début et les chances que le nombre des non-piqués aient été un jour inférieur à 13 M sont inexistantes.
     
    Il est réconfortant que constater même les pause-cagoinces accumulent les réticences et semblent même avoir gagné un semblant de lucidité – gageons que pause-caca, leur grand ti’maux’nier, le sait (le cabinet noir de Grotoumou 1er n’ayant sans doute pas été perdu pour tout le monde) et qu’il temporise en se demandant s’il va fuir ou bien se re-présenter – qu’il se rassure, où qu’il soit, nous le débusquerons en beaucoup moins de temps qu’il ne lui en faudra pour s’échapper.

  2. Les Élections se précipitant furieusement à l’endroit des Français, ils sont probablement nombreux à frémir d’effroi par l’analyse instinctive qu’ils tirent de 2 ans de pseudo pandémie : seuls dans l’isoloir, ils imaginent qu’ils risqueraient d’associer la gueule de l’EMmerdeur à de nouveaux cauchemars !

    Et que, tant qu’à mourir de déchéance sociale sans 3è dose, ils spéculent désormais que le sinistre Sire disparaisse de leurs pensées, et de leur avenir …

    Le paradoxe est que ce ne seront ni la raison ni l’intelligence qui jetteront l’EMmerdeur au bas de son trône, mais une déraison qui soit le dégoût et la haine viscérale.

    Restons toutefois vigilants : l’on murmure que McKinsey aurait ourdi un stratagème pour corrompre les élections par vote électronique falsifiable ! afin d’assurer au sinistre Sire que “le train des Français arrive à l’heure” pour de nouvelles mésaventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer