Les Canadiens prennent d’assaut les banques, Trudeau provoque un « Bank Run »

Le 16 février, cinq grandes banques canadiennes se sont déconnectées, empêchant un certain nombre de clients d'utiliser les virements électroniques, les services bancaires en ligne et les services bancaires mobiles. En invoquant la loi d'urgence et son ordonnance de saisie des comptes bancaires, Justin Trudeau a déclenché un « Bank Run » au Canada et dévoile, ainsi, son plan de crédit social à la chinoise aux yeux du monde entier.

Les plus grandes banques canadiennes se déconnectent mystérieusement

Les institutions financières touchées par la panne du 16 février 2022 comprenaient la Banque Royale du Canada (RBC), BMO (Banque de Montréal), la Banque Scotia, la Banque TD Canada et la Banque Canadienne Impériale de Commerce (CIBC).

Le nombre de plaintes de personnes éprouvant des difficultés à accéder à leurs services bancaires en ligne a culminé entre 17 h et 18 h, heure de l’Est, le mercredi 16 février, tandis que des comptes rendus sur ce problème se produisaient encore le jeudi 17 février, selon un rapport de BleepingComputer .

« Nous rencontrons actuellement des problèmes techniques avec nos services bancaires en ligne et mobiles, ainsi qu’avec nos systèmes téléphoniques »a confirmé un représentant de RBC.

“Nos experts enquêtent et travaillent pour résoudre ce problème le plus rapidement possible, mais nous n’avons pas d’ETA à fournir pour le moment. Nous apprécions votre patience.”

Les clients de BMO ont également signalé des problèmes. Un client  a déclaré : “J’ai des problèmes et le transfert d’argent automatique est rejeté sans raison. Je ne dépasse pas ma limite, toutes les informations sont vérifiées et la banque réceptrice indique qu’il n’y a aucun problème de leur côté.” 

Il y a eu d’innombrables histoires de clients qui ont eu du mal à accéder à leurs fonds. Aucune banque n’a expliqué les raisons de ces pannes, mais il est essentiel de noter qu’elles sont survenues quelques jours après que Trudeau ait invoqué la « Loi sur les mesures d’urgence ».

Par ailleurs, Finbold avait signalé, le 16 février, que la police canadienne avait bloqué plus de 30 portefeuilles cryptographiques associés aux camionneurs du « Freedom Convoy » après avoir émis une ordonnance obligeant toutes les organisations réglementées par CANAFE au Canada à cesser d’interagir avec les portefeuilles.

Les banques doivent, même, signaler aux services secrets les participants aux manifestations parmi leurs clients.

Y aura-t-il une énorme ruée vers les banques au Canada ? Le système bancaire est-il défaillant ? Est-ce le début de la « grande réinitialisation » ?  Nous ne le savons pas, mais les gens signalent des problèmes de retrait et de nombreuses banques sont hors ligne.

Trudeau provoque un « Bank Run »

Il y a eu beaucoup de spéculations sur les pannes. Certains utilisateurs de Twitter ont déclaré que les banques simulent des pannes pour minimiser les ruées bancaires alors que les gens perdent confiance dans le secteur bancaire, à la suite des commentaires de Trudeau plus tôt dans la semaine.

« Pensez-vous que les gens garderont leur argent dans des institutions qui peuvent maintenant facilement le leur confisquer ? » a déclaré un utilisateur de Twitter.

En invoquant des pouvoirs de « guerre » par la loi d’urgence et son ordonnance de saisie des comptes bancaires de toute personne effectuant un don au convoi de la liberté, le premier ministre canadien a (apparemment) déclenché une BANK RUN au Canada.

En effet, les retraits sont si répandus que les plus grandes banques du Canada se sont retrouvées hors ligne.

Il semblerait que les Canadiens comprennent que leur gouvernement s’est transformé en tyrannie et ils ne font tout simplement plus confiance aux politiques ou aux banques. Étant donné que les banques du pays se sont rangées aux ordres de Trudeau pour saisir les fonds de manifestants pacifistes, les Canadiens commencent à réaliser que les banques pourraient tout aussi facilement se retourner contre eux !

De fait, beaucoup de personnes commencent à mettre leurs précieuses économies à l’abri, avant que l’État ne s’en empare. Les distributeurs automatiques de billets sont vidés dans tout le pays, plusieurs grandes banques ont enregistré une augmentation sensible des pannes de guichets automatiques. Selon les premières informations, certaines banques ont déjà commencé à bloquer tous les retraits de tous leurs clients.

Dans une dernière action désespérée, Trudeau et sa clique assimilent désormais les manifestants pacifiques à des terroristes ou des criminels et veulent confisquer leur argent. Mais le peuple semble avoir devancé le plan totalitaire du “Young Global Leader” de Davos en prenant d’assaut les banques.

Hidden Alliance of former WEF Young Global Leaders working in Lockstep to  enforce the Great Reset include Macron, Trudeau, Ardern, & Boris Johnson –  The Expose

Trudeau en bon petit soldat de Davos

Le petit Justin entretient depuis son élection une relation étroite avec Davos. Il est passé par l’école de cadres du WEF, les “Young Global Leaders” et figure sur son site en tant que “Agenda Contributor”. Quelques mois après son entrée en fonction, il s’était déjà rendu à la réunion de 2016. Deux ans plus tard, il a renouvelé sa visite. Il avait alors surtout fait l’éloge des plans du WEF visant à développer l’intelligence artificielle et avait parlé de “l’importance des valeurs progressistes dans le contexte de la mondialisation”.

Il était alors accompagné de Chrystia Freeland, qui n’est justement pas seulement “vice-première ministre et ministre des finances”. Elle dispose en effet d’un excellent réseau parmi les mondialistes.

L’ancienne ministre des Affaires étrangères et du Commerce a été le moteur de l’accord de libre-échange CETA avec l’UE et a reçu un prix de l’influent “Atlantik-Brücke”. Elle est en outre membre du conseil d’administration de la fondation de ce même Forum économique mondial autour de l’architecte du “Great Reset” Klaus Schwab. Elle est donc le choix idéal pour être le bras droit de Trudeau.

Le fait que le WEF s’engage en faveur de la surveillance des monnaies numériques par les banques centrales s’inscrit parfaitement dans les évènements récents qui ont lieu au Canada. Cela faciliterait encore plus l’élimination les « dissidents » de la vie économique.

Les masques tombent et la tentative des élites « davosiennes » de subvertir la démocratie locale est pleinement visible et bien en vue. Trudeau, en grand admirateur de la dictature du PCC, a montré au monde entier comment cette caste tente, par la force, de mettre en place le crédit social.

Mais avec le succès des camionneurs, cette fraude intellectuelle du consentement « unanime » commence à tomber. Cette fraude devenue difficile à faire perdurer, il ne reste plus que la violence au gouvernement de Trudeau.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
4K Shares:
15 commentaires
  1. Le Peuple va désormais être en droit constitutionnel d’activer sa légitimité et d’engager des « contractants » pour éliminer les factieux. Cela ne saurait tarder en 2022. Grand Devin sera celui qui prédira un avenir à ces clones au-delà de la fin de l’année civile en cours… Car ils descendent tous au bunker, assiégés.

  2. En France” Delfraissy ..” estime que nous sortons d’une période de «crise» pour nous diriger vers une «phase chronique» de l’épidémie. Le début d’une «nouvelle ère».
    il voit l’avenir ce type, il ajoute “”marquée par une «circulation contrôlée du virus» du Covid-19 et, de temps en temps, «des pics épidémiques» donnant lieu à des restrictions…” bref, levé du pass pour les élections puis retour aux restrictions etc.. 4ème dose en septembre .https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-delfraissy-envisage-une-possible-levee-du-passe-vaccinal-fin-mars-20220217

  3. Voici 2 semaines, j’avais averti quelques amis Québecois que le dollar canadien vivrait bientôt une crise monétaire critique.

    Et, dès lors que Trudeau s’exerce à briser cette monnaie prétendument fiduciaire, celle-ci ne peut désormais plus se réclamer d’aucune confiance : la face de Sa Majesté Élisabeth the Second qu’arbore les billets canadiens pâlit sèchement.

    Que puisse en penser la Couronne ? Sinon de disparaître avec le dollar canadien disparu …

    Dans quelques semaines, dans quelques mois viendront le tour du dollar US, puis et enfin celui de l’euro UE !

    Le pire et le meilleur sont devant nous : la Chine s’en pourlèche les babines …

  4. Chrystia Freeland, dans l’orchestre du Covid, selon le Dr David E. Martin, qui lors de sa conférence de novembre 2021 a donné les noms des auteurs de la plandémie. La plandémie n’a jamais été sanitaire, mais est un plan économique et politique. En été 2019, l’économie mondiale était au bord de l’effondrement… Se rajoute à cette plandémie les programmes transhumanistes et de dépeuplement.

    L’ORCHESTRE DU COVID
    « Mais ceci, Mesdames et Messieurs, est la diapositive que vous vouliez voir. Il s’agit en fait des noms et des visages des personnes qui, en fait, tuent l’humanité. Et c’est TOUTES ces personnes. Maintenant, voici les mauvaises nouvelles : Il y a beaucoup de gens sur cette diapositive, n’est-ce pas ? Voici la meilleure nouvelle… Je vais en fait vous donner à tous cette diapositive, car pourquoi pas ? Faisons en sorte de ne jamais oublier les noms et les visages des personnes qui ont décidé de nous tuer… »

    Voici une liste de toutes les personnes figurant dans cette diapositive :

    Mukesh D. Ambani, Président, Reliance Industries
    Peter Brabeck-Letmathe, Vice-président du Conseil d’administration du FEM
    Mark Carney, Envoyé spécial de l’ONU pour l’action climatique
    Chrystia Freeland, vice-premier ministre et ministre des finances, Canada
    Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI
    Reine Rania de Jordanie
    David M. Rubenstein, cofondateur et président exécutif, Carlyle Group
    Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du WEF
    Marc Benioff, président et directeur général, Salesforce
    Thomas Buberl, PDG, AXA
    Laurence Fink, président-directeur général, BlackRock
    Orit Gadiesh, Président, Bain & Company
    Fabiola Gianotti, directrice générale, CERN
    L. Rafael Reif, président du MIT
    Mark Schneider, PDG, Nestlé
    Tharman Shanmugaratnam, ministre de la défense, Singapour
    Robert Mercer, Fonds Renaissance
    Larry Page, Google
    Al Gore, écologiste
    Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE
    Paula Ingabire, Ministre des technologies de l’information et de la communication, Rwanda
    Yo-Yo Ma, violoncelliste
    Luis Alberto Moreno, WEF
    Jim Hagemann Snabe, Président de Siemens et de Maersk
    Feike Sijbesma, Philco
    Zhu Min, directeur général adjoint, FMI
    Mark Zuckerberg, Facebook/Meta
    Bill Gates, Microsoft
    Herman Gref, PDG, Sberbank
    André Hoffmann, Vice-président de Hoffman-La Roche
    Christine Lagarde, Présidente, Banque centrale européenne
    Peter Maurer, Président, Croix-Rouge
    Patrice Motsepe, Président, African Rainbow Minerals
    Julie Sweet, PDG, Accenture
    Heizo Takenaka, économiste
    Dustin Moskovitz, Open Philanthropy

    “Et la femme qui se trouve être assise à la tête du gouvernement du Canada, mais qui, comme par hasard, n’est pas visible, mais qui gère 100% de l’argent du gouvernement du Canada.”

    https://www.etresouverain.com/2021/11/20/boom-le-dr-david-martin-devoile-les-noms-et-les-visages-des-personnes-qui-tuent-lhumanite/

  5. Run qui va justifier l’interdiction du cash, l’introduction du dollar numérique. Tous ceux qui auront vidé leurs comptes perdront tout, car activités séditieuses.
    Tous ces outils et les réponses à ces événements existent déjà.
    C’est pas là dessus qu’on peut agir pour contrer le grand reset.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer