Guerre en Ukraine – Jour 3 – Bilan

Au troisième jour de guerre, la guerre de propagande bat son plein. Pour l’instant, les Ukrainiens ont eu l’avantage. Et il se répand en Occident une vision héroïque de Vladimir Zelensky et de l’armée ukrainienne. Mais les Russes ont commencé à riposter. Ce n’est pas un hasard que la présence de Zelensky dans les Pandora Papers ait été rappelée à l’opinion ce matin 26 février. De même, alors que les Ukrainiens parlaient du combat héroïque des 13 défenseurs de l’Ile aux Serpents qui avaient été tués jusqu’au dernier, la Russie a montré des images des prisonniers qui s’étaient rendus. L’Occident a intérêt à une guerre longue, où le président russe s’enliserait. Ce dernier  a pour l’instant misé sur une démoralisation rapide de l’armée ukrainienne et la capacité des Russes à s’emparer de Kiev. Il s’agit de montrer que la Russie veut protéger le peuple ukrainien de dirigeants corrompus. Dans l’après-midi du 26 février, la Russie a annoncé intensifier son effort militaire. Parallèlement, les pays européens se sont livrés à une surenchère d’annonces sur des livraison d’armes à l’Ukraine, l’exclusion de la Russie de Swift, la censure de médias jugés pro-russes. 

 

 

 

5h00: La bataille de Kiev s’est poursuivie cette nuit. L’avancée russe semble suffisamment inquiétante pour que les agents américains sur place aient reçu l’autorisation d’emmener le président Zelensky à Lviv. Les Américains expliquent à Zelensky qu’il sera tué par une frappe russe. Des sources journalistiques russes expliquent que le but de Poutine est plutôt de le capturer vivant pour qu’il appelle les troupes ukrainiennes à cesser le combat. On peut imaginer aussi un scénario  où les milices fascistes ukrainiennes l’assassinent au moment où il voudrait ordonner un cessez-le-feu.

06h: Les Américains affirment sans donner de preuve que deux avions de transport russes ont été abattus.

07h: l’armée russe a repris ses tirs contre les aéroports militaires. Tout le territoire ukrainien est concerné jusqu’à Ternopil à l’ouest.

08h: le président ukrainien explique que son pays “ne déposera pas les armes” maintenant que l’armée ukrainienne a “cassé le plan de la Russie”. Visiblement, après un moment de panique hier, Zelensky a été non seulement repris en main par les Américains. Mais il a compris qu’il est en train d’acquérir une réputation de héros sur la scène occidentale. Tentant pour un ancien acteur de se couler dans le rôle.

08h15: le mInistre de la Défense russe affirme que 83 sites militaires ukrainiens ont été détruits;  huit navires de guerre ukrainiens ont été détruits.

09h00: Dimitri Medvedev, ancien premier ministre, président et aujourd’hui président du conseil national de sécurité russe, indique que les sanctions occidentales ne détourneront pas la Russie d’aller au bout de l’opération en cours.

09h00: Emmanuel Macron explique que cette guerre va durer. Il espère sans doute au moins jusqu’au 24 avril, non?

09h00: La distribution d’armes “à la population” à Kiev  a conduit depuis hier à de nombreux pillages par des délinquants. Selon certaines sources, il règne une situation de chaos dans certains quartiers de la ville. Il y a là un danger pour les Russes car les images de chaos leur seront attribuées. Les <Ukrainiens ont commencé une distribution d’armes à Odessa.

L’armée ukrainienne dispose de suffisamment d’armes livrées par les Occidentaux pour infliger des dégâts à l’armée russe. Le but est d’essayer de faire durer le conflit. L’armée ukrainienne fait sauter des ponts pour ralentir l’avancée des unités russes. Surtout, on remarque que les Ukrainiens, se sachant en position d’infériorité militaire, s’installent au coeur des villes, avec des armes anti-aériennes légères. L’objectif est d’obliger les Russes à porter le combat dans les villes (Kiev, Severodonetsk) pour qu’il y ait des pertes parmi les civils.

La propagande kievienne marche à plein: un tir ukrainien de SAM  a endommagé un immeuble à Kiev ce matin. Il a été aussitôt attribué aux Russes.

Un autre aspect à prendre en compte dans la guerre de propagande qui s’est mise en place, c’est la présence d’unités tchétchènes du côté russe. Evidemment le commandement de l’armée russe préfèrent – vu le nombre de mariages mixtes entre Russes et Ukrainiens – ne pas mettre des troupes russes seulement sur les points durs du conflits (en particulier à Kiev). Mais l’image des “Tchétchènes” va être utilisée contre l’armée russe.  (Alors même qu’il y a des Tchétchènes anti-russes du côté ukrainien et – ce serait un sujet à traiter en soi – d’autre combattants des guérillas islamistes).

11h00: Kharkov, qui est un bastion de l’armée ukrainienne, semble à portée de l’armée russe. De même, les Russes semblent bien installés à Mélitopol en vue de prendre Zaporozhye.

12h00: L’armée ukrainienne affirme sans aucune preuve avoir détruit 14 avions, 8 hélicoptères, 102 chars, 536 véhicules blindés et 15 systèmes d’artillerie russes et tué 3 500 soldats. Il y a certainement eu des dégâts de matériel et des pertes russes. Les Russes avaient peut-être imaginé un scénario plus facile – comme en Crimée en 2014, où les troupes ukrainiennes avaient rapidement déposé les armes. En tout cas, les troupes ukrainiennes résistent fièrement quand elles le peuvent. Et elles attaquent les territoires du Donbass à l’artillerie. Certains observateurs russes font valoir l’armée ukrainienne a été armée et entraînée depuis huit ans par les Américains. Cependant, il faut se méfier du discours ambiant, en Ocicdent, sur Vladimir Poutine, expliquant qu’il a “raté son coup”. On en est seulement au troisième jour du conflit. Et l’on comprend que c’est justement au renforcement constant de l’outil militaire ukrainien – armé massivement, encore en ce moment, par les Occidentaux, que le président russe a voulu mettre fin. Selon une source, les ambassadeurs ukrainiens à travers le monde ont pour instruction de “faire leurs courses” pour rapporte des armes en Ukraine.

 

Dernier élément d’analyse à la mi-journée. Pour ceux qui trouvent que l’armée russe avance lentement, on rappellera simplement que l’Ukraine est un pays d’un peu plus de 600 000 km², c’est-à-dire plus grand que la France et ses 550 000 km².  Le réseau routier a été modernisé depuis les années 1990 mais il est déficient, une fois sorti des principaux axes. Et les Russes n’ont pour l’instant que des véhicules légers, y compris en blindés sur le terrain; et ils ont privilégié le recours aux avions de transport et à l’hélicoptère.

13h00: selon M; Volodine, président de la Douma, le président Zelensky n’est plus à Kiev . L’homme politique russe dit tenir cela de députés de la Rada ukrainienne qui voulaient rencontrer Zelensky à Kiev hier 25 février et ont été invités à Lviv. Cette information n’a pas été reprise, évidemment, par les médias occidentaux. Cela entacherait le portrait de héros qu’on veut dresser de lui. En tout cas, il n’est pas impossible que les vidéos du Président aient été tournées à l’avance ou devant un décor. Le très sérieux M.K. Bhadrakumar reprend la nouvelle, signe qu’il la juge probable.

13h00: les combats pour Marioupol ont commencé. Les Russes ont conquis l’aéroport de Berdyansk (entre Mélitopol et Marioupol).

14h00: Les pays européens sont pris de folie et envoient des armes à l’Ukraine au lieu de travailler à la désescalade du conflit. La Pologne n’est plus seule, elle qui a envoyé dans les dernières semaines des munitions en grand nombre La République tchèque annonce envoyer 4000 obus et les Pays-Bas 200 missiles Stinger. La Belgique va livrer 2000 mitrailleuses et 3800 tonnes de carburant

14h00: On apprend que l’ambassade des Etats-Unis en Ukraine a effacé de son site internet des liens avec des recherches sur les armes biologiques menées sur le territoire ukrainien?

14h30: Les nouvelles affluent qui font état de violences, pillages, tentatives de lynchage de personnes considérées comme pro-russes dans les zones dominées par l’armée ukrainienne.

15h00: le président polonais propose que l’UE devienne membre de l’UE avec effet immédiat. C’est bien entendu une proposition très dangereuse puisque, de fait, cela rapprocherait l’Ukraine d’une entrée de facto dans l’OTAN.

15h00: Le commandement de l’armée russe fait savoir que la campagne va s’intensifier puisque l’Ukraine refuse la négociation malgré les espoirs nés le 25 février dans la matinée.

15h30: Des fusillades ont éclaté à Odessa où des armes avaient été distribuées comme à Kiev. L’Etat ukrainien perd de plus en plus le “monopole de la violence”.

16h00: l’ambassadeur de Chine à Moscou juge que les “USA sont le plus grand danger pour le monde”.

16h30: les troupes russes ont déblayé le canal de Crimée du Nord.

17h00: des informations concordantes montrent que Kiev est progressivement encerclée par des unités venues du nord, de l’est et du sud.

Carte au 26 février à 17h:

 

18h00: La Turquie a confirmé, contrairement aux affirmations de Zelensky, qu’elle n’empêchaient pas les navires russes de franchir les Détroits.

19h00: La Lettonie envoie du fret militaire et de l’aide médicale à Kiev.

20h00: l’Allemagne annonce qu’elle va livrer des armes à l’Ukraine: 400 lance-roquettes anti-char. Berlin va donc fournir en armes un pays où les combattants nostalgiques de la Waffen SS abondent !

21h: Un entretien téléphonique de plus d’une heure a eu lieu entre Emmanuel Macron et le président biélorusse Loukachenko.

23h00: Sous pression américaine, les pays européens se rallient les uns après les autres à une exclusion de la Russie de la plateforme Swift. De même ils ferment leur espace aérien aux avions russes; tandis que l’espace aérien russe leur est fermé.

23h30: Le Conseil de défense français ne s’est pas contenté de confirmer la livraison accrue d’armes à l’Ukraine; ni le ralliement à l’exclusion de la Russie de Swift: il a aussi laissé entrevoir la possibilité de censurer ou bloquer la diffusion de médias jugés comme pro-russes.

 

 

 

65 Shares:
19 commentaires
  1. Bonjour la rédaction du Courrier des Stratèges,

    Nom prédestiné en ces temps de géopolitique troublée !

    Je lis les troubles de diffusion de certaines pages, Erreur 404, que j’ai constatées depuis hier, et je n’arrive pas depuis ce matin à publier mon texte ci-dessous sur les commentaires du forum. Censure ou limitation de signes, blocage de la SI ? No comprendo. J’ai édulcoré mon propos, l’ai réécris et amandé, ai enlevé quelques liens inutiles sur ce que l’on sait déjà, le Gazprom. Mais cela ne marche toujours pas. Je voulais le publier dans une première intention sous la “ligne gaullienne du CDS”, ce matin, article fort à propos car je suis gaulliste depuis mes 9 ans.

    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/02/26/ukraine-mais-pourquoi-censurer-notre-ligne-gaullienne-cest-absurde/

    J’ai réessayé sur le dernier article sur le “Bilan du conflit, Jour 3”. Cela bloque toujours.

    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/02/26/guerre-en-ukraine-jour-3-bilan-de-mi-journee/

    En désespoir de cause, je vous l’envoie directement, à vous de juger s’il est pertinent et utile.

    Bien cordialement.

    François SERVENIÈRE
    compositeur, orchestrateur, éditeur
    composer, orchestrator, publisher

    ESOLEM PRODUCTION
    Éditions Musicales François Servenière
    29, rue du Villaret
    72000 Le Mans
    FRANCE
    Office +33 (0) 272.165.247
    Mobile +33 (0) 620.411.453
    contact@esolem-production.com
    francois-serveniere.com

    ____________________________________

    SUR LE FOND DU CONFLIT :

    Comme toujours dans l’Histoire, tout cela n’est qu’une histoire de gros sous, de partage de gros sous, « touch’ pas au grisbi, salope ! », de territoires commerciaux et de dividendes offerts aux goinfres des boards avec jetons de présence des multinationales, qui ne sont en aucun cas partageurs, mais plutôt monopolistiques jusqu’à l’extinction terminale de la concurrence. Ces boards militent objectivement pour l’oligarchie athénienne, quelques Dieux réunis dans l’entre soi de l’Olympe surplombant une armée d’esclaves grouillant dans leur fange, armée de réserve du capitalisme financier – attention, pas de méprise, je suis un ardent défenseur du capitalisme tocquevillien des origines ! – dont on gérera le surnombre par les épidémies et les vaccins… C’est le fond de leur idéologie bien identifiée dès les années 1930 dans la joint venture entre la Fondation Rockefeller et l’idéologie nazie. Dont on constate la continuité chez George Soros (ancien nazi), Klaus Schwab (fils de dignitaire nazi), Bill Gates et Anthony Fauci (malthusiens et eugénistes notoires) et leurs disciples parmi eux les Young Leaders qui dirigent actuellement le monde sous le contrôle de McKinsey, l’agence de comm’ de la CIA et du PCC. Si tout cela n’est pas suffisant…

    Mais les boards du complexe militaro industriel occidental – USA, 750 milliards de $ annuels ! – ont à nouveau un gros problème comparable aux anciens SS-20, désormais démodés comme leurs vecteurs opposés, alors que les stratégies de défense et de diplomatie sont restées scotchées aux oppositions sémantiques entre Fukuyama, théoricien de « La fin de l’Histoire », et Hungtington, théoricien du « Choc des Civilisations ». Les nouveaux vecteurs hypersoniques dont parlaient hier Eric et Edouard sur le CDS.

    La première cause, la plus évidente et la plus récente, de la guerre entre la Russie et l’Ukraine est à chercher dans la corruption infernale du Parti « Démocrate » US. Le fils Hunter Biden a été sauvé de la justice ukrainienne pour ses méthodes mafieuses par une intervention musclée et pécuniaire d’Obama et Biden en direction du régime ukrainien pro américain. Régime installé et financé par les USA version « Démocrates ». Quand le trumpisme était poutinophile.

    La deuxième cause de la guerre entre la Russie et l’Ukraine est à chercher, désolé de me répéter, dans la corruption infernale du Parti « Démocrate » US, Joe Biden ayant volé outrageusement l’élection POTUS 2020 et n’ayant aucune légitimité internationale autre que celle de la guerre contre son concurrent direct qu’est depuis toujours la Russie sur la scène européenne, principal fournisseur gazier de l’Europe.

    Carte POTUS 2020 Trump-Biden. Elle tue cette carte, hein !
    https://cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/S2TZ4TQPT6WK3JVCHXQDYKRCLE.jpg

    Écologiste à la petite semaine et amoureux des minorités BLM-Sorosiennes uniquement pour se faire élire, Biden a déjà cassé l’indépendance énergétique des USA par l’arrêt du pipe line transcanadien. Ils ne supporte pas plus l’idée du Nord Stream 2, qui verrait la facture de gaz des européens baisser… Au 1600, on s’en tape royalement de la façon dont sont chauffés les caves d’Européens, qui peuvent bien crever de froid l’hiver ! Les faucons du complexe militaro-industriel US détestent encore plus l’indépendance totale, fossile, minière, géopolitique de la Russie, premier territoire mondial pour les richesses du sous-sol. Les Russes paient le gaz au prix de chez nous le lait et le beurre. Que dalle ! Ça sort là-bas du sol comme des rivières, exceptée la difficulté d’exploitation due au pergélisol. La Russie est riche en eau, en pétrole et gaz, en bois, en métaux de base, rares et précieux, le tout de manière illimitée. Cette situation attise la convoitise de tous les stratèges américains, chinois, japonais qui sont ses voisins directs par le Nord, le Sud, l’Est et l’Ouest.

    Biden est un idéologue fou Alzheimer, la marionnette d’Obama tire encore les ficelles, suivi à l’odeur par un fou en Europe, l’actuel locataire provisoire de l’Élysée. Il faut donc qu’en 2022 ces deux cinglés cessent d’avoir ce pouvoir de nuisance : le premier aux USA par les mid-term de novembre, le second par les élections présidentielles d’avril. Si on ne les arrête pas, la folie mondiale n’est pas prête de s’arrêter.

    On se rappellera utilement que l’élection de Macron n’aurait pas pu être entérinée sans une quadruple fraude majeure :
    – politique (affaire Alstom)
    – judiciaire (affaire Fillon)
    – sanitaire (scandale international Pfizer)
    – constitutionnelle (non invalidation de son élection pour comptes de campagne électorale frauduleux, déclaration de patrimoine frauduleuse).

    Excellente vidéo ci-dessous de ce géopolitologue suisse, j’ai adoré sa position, et en plus j’ai appris des choses, comme la déclaration du général en chef de l’OTAN sur « l’armement nucléaire conventionnel ». Impressionnant !

    https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=OWT5LyKxXKw&feature=youtu.be

    Poutine n’est certainement pas un démocrate au sens occidental du terme, mais ce mot n’a strictement aucune valeur dans la situation géopolitique millénaire de la Russie, coincée entre les hordes mongoles, turkmènes, islamiques, et l’Europe puissante et belliqueuse, n’étant pas gênée par l’Inde grâce aux immenses barrières montagneuses. Et pour quelle raison la Chine aurait-elle construit la Grande Muraille et la Russie n’aurait-elle pas le droit d’en faire autant ? Hein ?

    On peut dès lors comprendre la situation mentale de tout dirigeant russe, quand Poutine ne fait que reproduire la situation de Pierre le Grand, sans être, et de très loin, Ivan Le Terrible. Il faut relativiser et éviter de toujours comparer d’une manière simpliste l’état d’esprit des dirigeants russe à la structure mentale de nos « apparatchiks de sous-préfecture » (l’expression de la CIA concernant Hollande) que sont nos dirigeants depuis la guerre, exceptés De Gaulle et Mitterrand, qui avaient la grandeur historique de la France qui coulait en eux.

    Là-bas, les Russes sont très reconnaissants de ce que Poutine a fait de la Russie depuis la chute de l’URSS, l’orgueil national a été redressé de manière brillante malgré une situation économique générale mitigée, quand Moscou est devenue en 2019 la ville du monde la plus agréable à vivre selon les habitants et les touristes. Les USA n’ont pas supporté que le modèle russe envisage un instant de leur voler à nouveau la vedette en Europe, donc ils ont sciemment créé ce conflit et poussé Poutine dans ses retranchements. Cette situation dure depuis 10 ans. La mèche longue a été épuisée aujourd’hui.

    Bien qu’américanophile (par mon métier) et russophile (art, littérature, musiques tous sublimes, parmi les premiers du monde) par amour de ces deux civilisations exceptionnelles, je ressens en moi le sentiment que doivent ressentir de nombreux peuples de la planète, qui veulent garder leur culture et ne supportent plus que les USA exportent leur modèle en prétextant être le gendarme et la seule référence du monde en terme de développement, alors que la raison et l’histoire récente du XXème siècle nous conduisent à constater avec dépit qu’ils exportent certes un ordre militaro-économique de paix et ses dividendes non négligeables, mais qu’ils exportent aussi leurs désordres intérieurs liés au modèle multiculturel partout où ils s’implantent. A l’Est de l’Oder et du Danube, la peur endémique est celle de l’Ogre Russe, et des invasions islamiques. L’Ordre mondial et les alliances s’organisent pour contrer ces deux menaces.

    Bien entendu, pour avoir arpenté pendant des années les plages du Débarquement, j’ai une immense reconnaissance pour le sacrifice de ces jeunes GI’s qui nous ont libéré de l’horreur nazie. C’est une dette séculaire de la France. Mais en contrepartie, nous n’avons pas à suivre l’hystérie des faucons du lobby de l’armement US. La crise du Covid a dessillé de plus en plus d’yeux, et le cynisme de Pfizer est considéré par de plus en plus de gens comme une horreur, voire un crime, même dans l’Occident américanophile. Je n’irai évidemment pas jusqu’à partager les positions cubaines communistes qui me font vomir.

    Malgré tout, je conclus souvent cette démarche intellectuelle, qui aboutit toujours à des blitzkriegs de positions antagonistes irréductibles dans les discussions, par un argument imparable, celui des demandes de VISA. En effet, on peut considérer que les pays qui génèrent le plus de demandes de VISA sont les plus recherchés, donc les plus agréables à vivre, donc les plus tolérants. Cet indice nous permet de relativiser tous les arguments massue en faveur d’un modèle face à un autre, quels que puissent être leurs bases argumentaires toujours légitimes.

    J’ai mis très longtemps à arriver à cette conclusion : où aimerais-je vivre si j’immigrais ?
    Certainement pas en Chine ni au Venezuela ni à Cuba.
    La Russie n’est pas repoussante loin de là. Et Moscou une ville de rêve, malgré l’hiver très rude.
    Même la France est une « démocratie imparfaite »…
    Quand on voit les méthodes des types au pouvoir, c’est un euphémisme !

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Indice_de_démocratie

    Ce matin, je suis de plus en plus persuadé que le gamin fou du 55 aura demandé à l’Alzheimer du 1600 d’accélérer sa pression sur Poutine pour que le conflit russo-ukrainien tombe pile poil un mois avant les élections présidentielles françaises, de manière à ressouder naturellement le peuple français derrière son chef. Si c’est encore possible compte tenu de ses défaillances monstrueuses ces 10 dernières années ! La présence à l’Élysée hier des deux anciens présidents de la République confirme mes doutes à ce sujet quand on connaît leurs oppositions viscérales à l’éventualité d’une arrivée du Z pro trumpiste à l’Élysée en mai, qui caracole dans les données brutes QOTMII au même niveau que le locataire du bunker, très très loin devant les candidats LR et du PS.

  2. Merci pour votre publication! pour ceux qui peuvent comprendre le Russe ne serait ce qu’un peu, le livejournal du Colonel Cassad sur telegram poste des centaines d’informations, videos et photos (prises souvent par des civils ukrainiens) par jour. Bien sur ce n’est pas facile d’avoir uen vue d’ensemble il faut déjà connaitre un peu le pays. Et naturellement il n’y a aucune info sur les pertes russes. Quand à la propagande ukrainienne nous l’avons à domicile. Je partage d’ailleurs votre analyse sur Zelensky. C’est un otage des nazis et des Américains. S’il négocie il est tué. Enfin, je voulais signaler que je fais beaucoup de réinformation sur ma page facebook car j’ai bien connu l’Ukraine suite à mon action pour…. arreter la guerre en 2014. Je suis allée en juin 2014 et le 2 mai 2015 à Odessa pour documenter le massacre perpétré par les nazis sur les civils dans la Maison des Syndicats, pour pouvoir alerter l’opinion publique européenne. Je suis retournée à Odessa pour la commémoration et la manifestation le 2 mai 2015. J’ai vu de très près les nazis… et depuis 2018 je suis interdite de séjour en Ukraine. J’ai aussi des contacts à Donieck ou j’ai été invitée et ou sont allés mes amis journalistes polonais pro russes. Dès que j’ai republié sur Facebook les informations sur le massacre Facebook m’a bloquée pour 1 mois… la durée de la guerre…
    Mon article de 2015
    https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/05/03/odessa-le-2-mai-2015-la-commemoration-par-monika-karbowska/

    1. Merci infiniment! Je suis très intéressé par tout ce que vous pourriez me faire connaître sur le massacre d’Odessa. je connais un peu l’Ukraine, y ayant fait des enquêtes historiques approfondies. Et je serais intéressé que nous échangions. Cordialement. EH

  3. En tout cas, grâce à son génie toute catégorie l’EMmerdeur vient de trouver un remède définitif contre la pandémie de sars-cov-2 et ses covid19 20 21 22 …

    Ainsi, après :
    1. hydroxychloroquine,
    2. azithromycine,
    3. ivermectine, vitC, vitD, Zn,
    voici un remède radical qui guérit même les journaleux d’en parler encore :
    4. poutine.

    Et, après avoir vaincu des Gilets jaunes et des Blouses blanches, l’EMmerdeur s’apprête à affronter des Bérets noirs : des Cagoules bleues du GIGN diligentées par l’EMmerdeur se sont déployées derrière les fenêtres de l’Ambassade de France à Kiev …

    Prêtes à tenir tenir un siège.

    Remarque : ma page https://sentrais.eu/baffes/baffes-test-6.php a subi également une attaque par saturation de connexions puis déni de service qui a finalement corrompu mon global like de 3 132103 à 0 ! (à partir 14:37, 71 ping en 5 minutes). C’est la 4è fois en 4 semaines … J’ai localisé l’attaque au fin fond de la belle campagne de l’Aude (11), certainement par VPN interposé. À chaque fois, après ce genre d’orage je rétablis gentiment l’ordre de mes choses. Mais cette fois-ci, j’ai humé un “smoking gun” … roumain : https://www.openstreetmap.org/?mlat=44.4117&mlon=26.0422&zoom=10#map=15/44.4101/26.0439 dans le périmètre d’un centre militaire à Bucarest.

    Nous vivons une époque fascinante, absolument fascinante.

  4. Ce matin, je suis de plus en plus persuadé que le gamin fou du 55 aura demandé à l’Alzheimer du 1600 d’accélérer sa pression sur Poutine pour que le conflit russo-ukrainien tombe pile poil un mois avant les élections présidentielles françaises, de manière à ressouder naturellement le peuple français derrière son chef. Si c’est encore possible compte tenu de ses défaillances monstrueuses ces 10 dernières années ! La présence à l’Élysée hier des deux anciens présidents de la République confirme mes doutes à ce sujet quand on connaît leurs oppositions viscérales à l’éventualité d’une arrivée du Z pro trumpiste à l’Élysée en mai, qui caracole dans les données brutes QOTMII au même niveau que le locataire du bunker, très très loin devant les candidats LR et du PS.

    LA PRINCIPALE QUESTION À SE POSER EST DONC : si l’Alzheimer du 1600 et le locataire du bunker du 55 n’étaient pas en si grandes difficultés politiques et électorales dans leurs pays respectifs, est-ce que le conflit entre l’Ukraine et la Russie aurait eu lieu ?

    “En Même Temps”, il n’y a plus que les imbéciles qui ne croyaient pas à un coup de Jarnac un mois avant les échéances électorales françaises pour détourner le regard des électeurs… J’ai toujours dit que ce sale type était prêt à tout pour se faire réélire.

    1. J’ai comme un sentiment diffus que l’entêtement mis par le gouvernement américain à provoquer cette guerre était délibéré. Alors que la crise du covid (phase 1 de l’agenda du chaos) est finissante, une deuxième crise éclate. Pour l’instant elle semble circonscrite en Ukraine, mais il est clair que les populations occidentales seront impactées, notamment par l’augmentation du prix du gaz, du pétrole et des céréales. Cependant même cela ne sera pas suffisant pour provoquer un chaos aux Etats-Unis et en Europe. J’attends la suite…

  5. C’est quand même assez comique de voir autant de conseillers diplomatiques et politiques ignorer qu’ils ont fait depuis la chute de l’URSS les mêmes erreurs que les occidentaux lors du Traité de Versailles de 1918, et qu’à humilier la Russie comme on l’avait fait de l’Allemagne par une attitude intransigeante, ils récolteraient les mêmes graines.

    Où ces dits “intellectuels” et conseillers des Princes sont-ils formés historiquement, si c’est pour recommencer toujours les mêmes conneries ? Cela fait 15 ans qu’on dit qu’il ne fallait pas que l’Occident, l’UE et l’OTAN, touchent à l’Ukraine, que ce serait un casus belli !

    Que n’a-ton pas entendu comme quolibets et moqueries !

  6. Pour l’instant, les troupes russes déployées ne sont pas les plus nombreuses ni les plus efficaces de celles amassées aux frontières. S’il y avait durcissement, il y aurait, je pense, une seconde couche de troupes.
    Pour les villes, il est possible que les russe les encerclent, sans plus, type siège des époques moyen-âgeuses, avec coupure des appros. Cela évite la durée et les potentielles pertes importantes. Kiev faisant par contre l’objet d’un nettoyage puisque siège des institutions, un marqueur politique. Et probablement, récupération complète de tous les territoires bordant la mer Noire, mais avec circonspection puisque très russophone, équipée de matériel moderne (pour pilonner le Donbass) et surtout où sont implantés les ukronazis qui devaient envahir et purger le Donbass. Précaution…
    Dans tout cela, l’objectif est de poser des poteaux et des barbelés sur la frontière ouest, quelques bases pour dissuader les US de revenir, un gouvernement potemkine avec les conseillers FSB qui vont bien, nettoyage des extrémistes et retour des troupes à la maison.

  7. Vladimir Vladimir Vladimir… tu joues au Napôléone en Epagne ?! Olé, ça va mal finir alors que t’avais la palme de la gloire entre les mains ! Biden à infiltré ton E M ?! La Bérézina n’est pas bien loin, j’espère que tu vas pas finir tes jours bêtement, à la Sainte Hélène des Glaces. Et nous, t’y a pensé ? Alors qu’il fallait juste sécuriser le Donbass, surtout ne pas se fourguer un caillou dans les godasses… enfin c’est mon avis. Maintenant pour ne pas objectivement tt perdre, au lieu de te laisser prendre dans une partie d’échecs pour tte une décennie, pourquoi ne pas aller à la racine par le biais de cette “fenêtre d’opportunité” et un certain alignement des comètes, qu’en te mêlant les pinceaux, t’as ouvert ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer