Guerre d’Ukraine – 4 mars 2022 – Jour 9 – Point en fin de soirée

Désormais le Courrier des Stratèges publie à midi et à minuit un bilan de l’évolution de la Guerre d’Ukraine. Avec une double perspective, croisée: la guerre sur le terrain; et le conflit stratégique global que les Etats-Unis essaient d’organiser contre la Russie – en prenant le risque très clair d’une escalade

Nouvelles du Chaos

13h: Triste de voir qu’en Allemagne fédérale, la violence envers des Russes puissent être seulement tolérée: “Un supermarché russe a été attaqué pendant la nuit dans la ville d’Oberhausen, en Allemagne. Cette attaque est la dernière en date d’une série d’actes racistes visant les Russes en Europe.Les attaquants ont déversé de la peinture sur la façade et la porte d’entrée. Où avons-nous vu cela auparavant ?” 

Mais, selon la formule, “le poisson pourrit par la tête”. La violence de rue se déploie là où l’ancien président de BlackRock Allemagne, Friedrich Merz, revenu en politique pour diriger la CDU,  se permet de jouer avec l’idée d’une intervention de l’OTAN en Ukraine, comme nous le racontions ce matin

14h00: Il faut citer cela en entier: 

Interrogé par EURACTIV pour savoir si la Commission allait présenter une communication portant spécifiquement sur le secteur agricole et les prix de l’énergie, un porte-parole de l’UE a refusé de donner une réponse directe, réitérant plutôt que la Commission adoptera bel et bien une communication sur les prix de l’énergie la semaine prochaine, qui comprendra les « répercussions sur les agriculteurs, les intrants et les prix des denrées alimentaires, ainsi que les solutions éventuelles à ces problèmes ».

Toutefois, une autre source européenne a quant à elle confirmé les rumeurs selon lesquels une deuxième communication distincte, portant spécifiquement sur l’agriculture, serait une idée envisagée par l’exécutif européen.

« Nous réfléchissons à une communication séparée », nous a confié la source, ajoutant ne pas avoir d’autres détails pour le moment.

La source a également souligné que la Commission s’était déjà engagée à renforcer la réglementation de l’UE en matière de sécurité alimentaire dans le cadre du suivi de sa communication sur un plan d’urgence.

« Nous avons maintenant convenu de la composition du groupe d’experts qui dirigera nos efforts pour mieux protéger la sécurité alimentaire », a indiqué la source, ajoutant que la première réunion du groupe aura lieu « de toute urgence, très probablement dès la semaine prochaine ».

L’activation des outils de suivi des crises, en particulier le mécanisme européen permanent de préparation et de réaction aux crises de sécurité alimentaire (EFSCM) mis en place par la Commission, a été décidée par les ministres de l’Agriculture des 27 mercredi (2 mars) lors d’une réunion extraordinaire“.

Nous lisons beaucoup d’analyses qui croient que la Russie de Poutine n’est que la continuation de l’URSS. Mais qu’est-ce qui est le plus proche de l’URSS de Brejnev ou Tchernenko? La Russie d’aujourd’hui ou bien l’Union Européenne? 

Comment pourrons-nous être protégés dans la gigantesque crise économique à venir? 

15h00: La Douma a voté et Vladimir Poutine  a signé une loi punissant de 10 à 15 ans de prison toute personne qui colporterait de fausses informations concernant la guerre. On va entendre parler de cette loi pendant des jours, des semaines. N’oublions pas que la République tchèque et la Slovaquie ont voté des textes permettant de punir des personnes jugées propager des analyses russes de un à trois ans de prison; que le gouvernement allemand parle depuis des semaines d’interdire Telegram etc…. 

16h00: le baril de pétrole est à son plus haut depuis dix ans: 120 dollars. 

17h00: Vladimir Zelensky est-il réfugié en Pologne? C’est ce qu’affirme un député ukrainien. En tout cas, on admire la censure totale des médias occidentaux sur la question. Il y a une semaine déjà, on posait la question de son départ à Lviv. Peut-on imaginer plus terrible trahison du métier de journaliste? La nouvelle du départ de Zelensky amènerait probablement la fin rapide de la guerre et épargnerait de nombreuses vies et souffrances.  

Nouvelles du Front

18h00: “L’OTAN a renforcé ses défenses à l’Est avec le déploiement pour la première fois de sa force de réaction rapide, l’envoi des milliers de soldats de l’Alliance dans les pays du flanc oriental, la mise en alerte de plus 130 avions de combat et plus de 200 navires en mer“. 

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg  a cependant tenu à expliquer: “L’OTAN est une alliance défensive. Nous ne voulons pas être partie prenante au conflit en Ukraine” Les pays  membres de l’OTAN ont refusé à l’Ukraine d’y établir une “zone d’exclusion aérienne” car: “la seule façon de mettre en œuvre une zone d’exclusion aérienne est d’envoyer des avions de chasse de l’OTAN dans l’espace aérien de l’Ukraine, puis d’abattre des avions russes pour la faire respecter” a expliqué Jens Stoltenberg. 
Ce qui est très dangereux dans la situation actuelle, c’est que, du côté occidental on formule de telles choses. Les dirigeants finissent toujours par être prisonniers de leurs formules. 

19h00: La carte ci-dessus établie par Military Advisor, permet un coup de projecteur ce 4 mars après-midi: les lignes bleues correspondent aux positions tenues par l’Armée ukrainienne. On voit bien que la bataille de Marioupol c’est pas terminée. Et l’on comprend pourquoi les Ukrainiens ont failli déclencher un engrenage infernal à la centrale nucléaire de Zaporojie: s’y trouve une avant-garde de l’armée russe, dans un territoire non encore complètement sous contrôle

20h00: depuis le début, Actualités mondiales et françaises nous fournit des informations irremplaçables sur le terrain: 

+ “Les habitants de Kherson et Melitopol (nord-ouest et nord-est de la Crimée) et des villes de cette région passée sous le contrôle des forces russes, signalent le début de la diffusion de chaînes de télévision russes. En particulier, les programmes de Rossiya-24 sont apparus à Melitopol.
Les habitants de Kherson affirment que les opérateurs de téléphonie mobile locaux Kyivstar et Vodafone Ukraine ont cessé de fonctionner dans la ville“. 

+ Contraste plus à l’ouest, où règne le chaos:

“- Des hommes de 18-60 ans en Ukraine payent jusqu’à 5 mille $ les gardes-frontières pour s’échapper vers l’ouest, les hommes en âge de se battre n’étant pas autorisés à quitter le pays.
– Les images dans les gares contrôlées par Kiev montrent les scènes des films d’exode, des gens à l’entrée des voitures tentent de hisser des proches, la foule pousse pour entrer, ceux dans les voitures les bloquent, certains escaladent les gens en essayant de passer sur les épaules et les têtes… 

-Les réquisitions des véhicules civils, autorisées par le régime kiévien, servent surtout aux bandéristes, aux miliciens et à des individus se faisant passer pour des miliciens, à approvisionner le trafic international de voitures volées. Lors de la première année du conflit, en 2014, les véhicules réquisitionnés se sont retrouvés ensuite en vente dans de nombreuses concessions en Ukraine, en Russie et ailleurs”

+ L’armée russe consolide progressivement son emprise sur Nikolaïev; et elle commence à préparer la poussée sur Odessa: “Ce matin, une nouvelle frappe Russe a touché des dépôts militaires sur la base navale d’Ochakovo, entre Nikolaev et Odessa, construite par l’OTAN et détruite assez tôt durant ce conflit”.  Notons, quand on lit ce genre d’informations que la Russie intervient dans une Ukraine où l’OTAN avait largement pris pied. Commentaire à cet égard d’Actualités mondiales: “Le problème stratégique de la Russie était surtout d’arrêter la progression de l’OTAN : la Russie était la suivante sur la liste des révolutions de couleur. Qui aurait sauvé Moscou après un scénario similaire à celui contre Loukachenko en août 2020 ?
De plus, l’OTAN allait finir par déployer des armes sur Kharkov, profondément en territoire Russe, entre Moscou et Stalingrad, pour reprendre des comparaisons appropriées.
J’avais moi-même, depuis des années, expliqué que la Russie devait réagir. Tout ce qu’on voit aujourd’hui allait lui être infligé, étalé sur plusieurs années. Cela ne change donc rien, elle a surtout trop tardé.
Les observateurs russes me répondront qu’en 2014, la Russie n’avait pas encore le niveau militaire pour faire ce qu’elle fait aujourd’hui. C’est vrai. L’armée russe de 2014 était encore trop proche de celle qui était intervenue en Géorgie en 2008, et ce n’était pas si glorieux. Aujourd’hui, la plupart de ses matériels et armes ont une dizaine d’années, c’est une armée moderne, complètement différente, et entraînée“.

Pour revenir à Odessa: selon d’autres informations de terrain fournies au Courrier des Stratèges,  on pourrait voir se développer dans les prochains jours une opération combinée terrestre (à la fois depuis Kherson/Nikolaïev et depuis la Transnistrie et maritime (débarquement), pour la conquête d’Odessa. 

+ Les batailles de Kiev et de Kharkov continuent. D’après un expert militaire consulté, on peut supposer, au vu de l’étau qui se resserre par le nord-est et par l’Est, un encerclement de Kiev d’ici dimanche 6 mars. Quant à Kharkov, en extrapolant de la méthode russe jusqu’à maintenant, on peut supposer, là aussi dans les 48h, la jonction entre les forces russes venant du nord et qui contournent Kharkov par l’ouest et les forces venant du Donbass. 

L’Ukraine comme un “territoire du chaos”

21hOO: Essayons de synthétiser ce que nous commençons à entrevoir de la fonction de l’Ukraine dans le système OTANien.

+ Toute personne qui s’est rendue en Ukraine avant le coup de Maïdan pouvait constater un pays très décentralisé, absolument pas pris en main par un régime fort comme la Biélorussie ou la Russie voisine. Autrement dit, l’Ukraine était vulnérable à une tentative de prise de contrôle occidentale.  

+ après l’échec de la Révolution orange (2004), le pays a retrouvé son équilibre politique (Ianoukovitch évincé en 2004 est revenu au pouvoir en quelques années.)  En revanche, le coup de Maïdan a définitivement déstabilisé le fragile équilibre de la nation devenue indépendante en 1991. En particulier, la guerre commencée par les éléments radicaux de l’Ukraine occidentale contre les russophones du Donbass, le début de “nettoyage ethnique” et la sécession des deux républiques de Donetsk et de Lougansk ont rendu de facto impossible la possibilité pour l’Ukraine de l’Est russophone de gagner une élection. 

+ Mais l’effet de Maïdan était beaucoup plus pernicieux encore. Le régime n’a rien fait pour lutter contre la corruption et la pauvreté. La violence s’y est répandue. Et les éléments radicaux ont mis en place un climat de terreur et d’enrôlement fanatique. Comme nous l’avons évoqué, il est très frappant de voir la masse de réfugiés qui semblent, à l’ouest, fuir le régime.  Tout ce qui perce aujourd’hui le mur des médias mainstream nous décrit un pays où les réfugiés étrangers sont maltraités; où les suspects de russophilie sont intimidés, où se multiplient les pillages et les vols à main armée du fait de distribution d’armes à la population. On paie les garde-frontières, quand on est en âge de combattre, pour ne pas aller faire cette guerre. 

+ Mais l’Ukraine est aussi devenue territoire du chaos dans la mesure où les Américains et l’OTAN l’ont traitée comme un “ventre mou” par où affaiblir la Russie. Nul doute que la possibilité d’une renucléarisation de l’Ukraine amènera à des révélations dans les semaines et les mois qui viennent. Mais on sait aujourd’hui aussi que les Etats-Unis ont profité de l’anarchie ambiante pour installer sans se faire remarquer une quinzaine de laboratoires dédiés à la “guerre biologique”. 

Mises ensemble ces informations amènent à qualifier l’Ukraine de “territoire du chaos” dans la mesure où l’Occident a entretenu le désordre ambiant mais aussi dans celle où il s’agissait de profiter de ce désordre ambiant pour y installer une présence militaire occidentale et les moyens d’envoyer “du chaos” en Russie. Les Américains ont totalement instrumentalisé l’Ukraine comme base avancée de leur projet stratégique d’affaiblissement sinon de destruction de la puissance russe. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

114 Shares:
11 commentaires
  1. En période de discordance, de déséquilibre, d’incompréhension et dès que l’état de guerre est supposé être à l’ordre du jour avant même que la déclaration officielle soit internationalement reconnue, les cons, les racistes, les étriqués du cerveau s’en donnent à cœur joie ! Le monde n’a pas changé ! Il est indécrottable !

  2. Je vois un parallèle entre cette action que je dis mal réfléchie de la part de Poutine et le débat de Le Pen-Macron au 2e tour de 2017.
    Oui, c’est l’histoire d’une opportunité historique, unique, d’une “fenêtre d’opportunité” qu’il fallait pas louper ! Et par le principe de Peter, patatras, par terre !
    Par contre toute la salaupris qu’on voit debiter à propos des événements en Ukraine, dans les médias du regime et dans la stupidité affichée de nos dirigeants, ça c’est pas la faute à Poutine.
    Comment pourrait-on s’attendre de la part de ces pieux hypocrites des doctrines vénérés des droits de l’Homme et de l’état de droit, une telle exhibition de racisme, de haine et d’hystérie, une folie promue au rang de Doctrine Officielle des pays (d’ex-)culture greco-latine (ou si peu il leur en reste…) ?!
    Il n’y a pas d’équivalent sauf lors du passage terreste d’un innommable personnage devenu le crypto-saint-patron de l’oligarchie-imperialo-cybernétique, Hitler. Il fallait bien le dire. Et ce n’est pas dit qu’ils resisterons aux chambres à gaz…
    On croyait que c’était fini, et voilà que ça nous revient par la bouche et les mains des plus purs… de ceux qui depuis 40 ans ont vu des fascistes là où il n’y avait que de simples contradicteurs ou opposants. Ce qui compte c’est ce qu’ils font et les énormités qu’ils disent. En plus de provoquer l’effondrement de nos sociétés. Suis-je mechant ?

    1. tout à fait , ne tombons pas dans le panneau! pourquoi inciter les Français contre les allemands?
      peut -etre parce que d’un autre coté les Allemands essaient la diplomatie et sont plus efficace que Micron?
      https://www.theepochtimes.com/ukraines-nato-membership-will-not-take-place-german-chancellor_4317515.html?utm_source=newsnoe&utm_campaign=breaking-2022-03-04-4&utm_medium=email&est=C87WaRnAcOashQDQ0x42hBea4KFkNuOxc0TXEmhJR5YllZrfTYtCtQqLNJq46w%3D%3D

  3. « Nous avons maintenant convenu de la composition du groupe d’experts qui dirigera nos efforts pour mieux protéger la sécurité alimentaire »
    AÏE ! Ça ne vous fait penser à rien ?

  4. “Nous lisons beaucoup d’analyses qui croient que la Russie de Poutine n’est que la continuation de l’URSS. Mais qu’est-ce qui est le plus proche de l’URSS de Brejnev ou Tchernenko? La Russie d’aujourd’hui ou bien l’Union Européenne? ”

    Voir à ce sujet l’interview de Vladimir Borowski (YT) “J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché” où l’avenir de l’Union Européenne est appréhendé au regard de l’expérience totalitaire soviétique.

  5. Cuba a bien survécu à la bataille de la baie des cochons en 1961 grâce à l’appui de la Russie. Grâce à la Russie, l’Ukraine réussira sa sortie du chaos et de la corruption qui fut fomentée par l’OTAN sous l’égide d’Obama, prix Nobel de la Paix, et du vice-président Biden. Le blocage sur place des hommes 18-60 ans qui s’entretuent dans une guerre civile sporadique ne facilite pas la tâche. Nous autres européens avons bien compris comment a été entretenue la sédition vax/novax au point que certains politiques français ont parlé d’affamer ou d’emmerder.

  6. Bonjour à tous

    Je viens de trouver cette info (?) dans un commentaire sur Agoravox :

    « Les nazis du bataillon « Azov » ont fait sauter une maison à Marioupol, sous les décombres se trouvent 200 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, a déclaré Pushilin. – TASS »

  7. Tous ces gens plein ce certitudes dans leurs présupposés anciens, et qui y accrochent tous ce qu’ils peuvent trouver d’ “informations” les confortant, laissant de l’autre côté de leurs oeillères tout ce qui pourrait y semer quelque doute ou quelque nouvelle ouverture …la misère humaine dans l’étroitesse et le ratatinement intellectuel, bête et ignorante, auto-satisfaite et fier de l’être,
    autre signe de la fin d’un monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer