Exclu vidéo : Montesino commente une découverte scientifique majeure sur le contenu du vaccin

L'anesthésiste Laurent Montesino a bien voulu commenter les images d'une découvertes scientifique majeure, et étonnante, sur le contenu des vaccins à ARN Messager. Passé au microscope industriel, le sérum des vaccins révèlent les étonnantes propriétés des excipients. Les images que nous diffusons sont l'occasion d'interroger les laboratoires sur les contenus mystérieux de leurs vaccins, aux propriétés incompréhensibles et très différentes des vaccins classiques.

Tout a commencé lorsqu’un ami m’a demandé si des images inédites sur les vaccins contre le COVID pouvaient m’intéresser. J’ai évidemment dit oui. Mais la rédaction du Courrier reçoit de nombreux messages, plusieurs dizaines, voire centaines par semaine, de ce genre, parfois fantaisistes, alors on prend le temps de se méfier…

Puis j’ai reçu un coup de téléphone d’un mystérieux biologiste qui m’a envoyé les films de ses découvertes. Nous avons discuté pour faire connaissance. 

Je me méfie toujours des informateurs qui tiennent à garder leur anonymat, car on ne sait jamais qui les téléguide. Mais là, l’informateur biologiste m’a cité plusieurs noms, dont celui de Laurent Montesino, qui était prêt à commenter les images que je recevais, après les avoir vues lui-même. 

J’ai donc réalisé cette interview que vous voyez.

Il me paraît important de rappeler les propos de Laurent Montesino : la vaccination est une démarche utile qui a constitué un progrès médical. Mais, dans l’affaire du COVID, nous sommes face à autre chose : les vaccins utilisent une technologie sur laquelle nous manquons de recul, déployée avec précipitation sur les populations, dans un climat d’hystérisation binaire tout à fait suspect, et avec des effets secondaires graves déclarés beaucoup plus nombreux que n’importe quel autre produit connu. 

Les images qui tournent montrent par ailleurs que le vaccin contient des excipients organiques aux propriétés étranges. 

De quoi s’agit-il ? Nous rejoignons Montesino dans l’interrogation qu’il adresse aux laboratoires pharmaceutiques. 

Un an après le début de la vaccination de masse, il nous semble nécessaire que les juridictions françaises soient saisies pour exiger la lumière sur ce sujet, au titre du principe de précaution. 

J’en profite pour vous rappeler que nous abordons de façon dépassionnée la question de la toxicité des vaccins, notamment grâce aux dossiers documentés de Laurent Aventin, disponibles sur notre boutique en ligne

Difficulté de connexion pour les abonnés par Stripe

Nos abonnés par Stripe rencontrent des difficultés temporaires de connexion dues à l’un des “plug-in” de paiement, qui fait l’objet d’une mise à jour déficiente. Nous avons saisi l’entreprise américaine en cause pour trouver la solution la plus rapide possible. Toutes nos excuses pour les désagréments dus à un prestataire extérieur. 

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
1K Shares:
38 commentaires
    1. Pensez vous vraiment que tous ces scientifiques soient tombés de la dernière pluie, arretons d’etre naifs , cette vérité est terrifiante, certains ont payé de leur vie pour l’avoir révelé

  1. Très sincèrement, cela fait une pléthore de mois que je tente d’alerter Didier Raoult, Dr Henrion-Caude, Laurent Toubiana, Louis Fouché, di Vizio, etc. Ils ne sont pas intéressés. Ils sont obsédés par la Spike invisible du Sars-CoV-2 jamais isolé car inexistant.

  2. Récapitulatif des preuves irréfutables – en photographies et vidéos – de la présence de graphène et de nano/micro-technologies dans les injections CoqueVide

    http://xochipelli.fr/2022/02/recapitulatif-des-preuves-irrefutables-en-photographies-et-videos-de-la-presence-de-graphene-et-de-nano-micro-technologies-dans-les-injections-coquevide/

    Présentation des analyses microscopiques des vaccins CoqueVide Pfizer en Nouvelle Zélande.

    http://xochipelli.fr/2022/02/presentation-des-analyses-microscopiques-des-vaccins-coquevide-pfizer-en-nouvelle-zelande/

    Récapitulatif des articles, études et vidéos, prouvant l’inexistence du Sars-CoV-2

    http://xochipelli.fr/2022/02/nouvelles-des-brigades-anti-graphene-fevrier-2022/#031202

    1. Les spécialistes peuvent toujours arguer que les “excipients” (p.ex. le graphène) ne sont pas de leur ressort, n’étant pas répertoriés comme produits “actifs”. Ce n’est évidemment pas une bonne raison, et ça permet d’échapper à des controverses dérangeantes.
      De plus leurs effets “notoires” (p. ex. lactose, alcool, etc.) ne sont pas notifiés étant encore secret industriel, et c’est ce qu’il faut lever.
      Ceci dit, les techniques utilisées peuvent modifier les solutions et produire des artefacts.
      A SUIVRE DONC

  3. Les flics de la pensée ont depuis longtemps fact checked faux le graphène dans les “vaccins”. Il semble pourtant très logique qu’il soit bel et bien présent dans les “vaccins”, comme vecteur d’introduction des ADN ou ARNm dans les cellules. Et ceci pour des raisons purement industrielles : bon marché et efficace. Mais avec des effets délétères non scientifiquement évalués, comme le reste du contenu des “vaccins”. Je cite ci-après un exemple de publication scientifique vantant les mérites INDUSTRIELS du graphène et ses dérivés : “Les applications biomédicales du graphène et de son composite comprennent son utilisation dans l’administration de gènes et de petits médicaments moléculaires.” (The biomedical applications of graphene and its composite include its use in gene and small molecular drug delivery.) dit cet article de 2018 du Journal of Nanostructure in Chemistry

    https://link.springer.com/article/10.1007/s40097-018-0265-6

    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B9780128149447000114#:~:text=Graphene%20nanomaterials%20are%20outstanding%20carrier,%2C%20stimuli%20responsive%20release%2C%20etc

  4. L’utilisation de graphène, comme vecteur d’introduction dans les cellules des « vaccinés » de l’ADN ou ARNm « vaccinal » répondrait à une logique industrielle : bon marché et efficient à cette fin.

    Lire :
    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B9780128149447000114#:~:text=Graphene%20nanomaterials%20are%20outstanding%20carrier,%2C%20stimuli%20responsive%20release%2C%20etc
    ou
    https://link.springer.com/article/10.1007/s40097-018-0265-6
    parmi les nombreux exemples disponibles dans la presse scientifique.

    Ainsi, dès 2018, on pouvait lire dans le Journal of Nanostructure in Chemistry : “The biomedical applications of graphene and its composite include its use in gene and small molecular drug delivery” qui peut se traduire : “Les applications biomédicales du graphène et de son composite comprennent son utilisation dans l’administration de gènes et de petits médicaments moléculaires.”

  5. Pourquoi avoir censuré les deux itérations de mon commentaire défendant, articles scientifiques à l’appui, l’hypothèse graphène pour des raisons industrielles de coût et d’efficience dans la tâche de délivrer du matériel génomique in vivo ? Pour qui roulez-vous ? Publierez-vous plus volontiers des hypothèses de présence de graphène pour la 5G ou pour le plaisir d’introduire des lames de rasoir chimiques pour le plaisir de tuer les piquousés ?
    Vous êtes désormais flaggés « suspects » dans mon réseau. Vous pouvez me répondre au mail communiqué.

    1. Quand on poste des liens internet, il y a des vérifications (aléatoires ou systématiques, je ne sais pas) qui nécessitent un délai. Information indiquée lors de l’envoi. Ce n’est pas de la censure. Vos commentaires sont publiés… en double.

      1. J’ai vu votre explication après avoir répondu à EV.
        OK donc ; ceci étant, si mon commentaire était simplement en attente de modération, pourquoi l’effacer plutôt que de laisser dans son statut initial, m’apparaissant, mais non public, et accompagné du message d’attente de modération ? Quant à mon second commentaire, il a été suivi immédiatement d’un déni d’accès à la section “Commentaires”. Hasard ou nécessité, je ne sais, à date j’accède à ces Commentaires d’un autre navigateur et d’une autre adresse IP…

      1. Oui, c’est vrai, je suis paranoïaque : d’ailleurs, à preuve, je démontre que je sais que ce sont ceux qui le sont qui le nient. Ceci étant, ça n’explique pas pourquoi, après une première phase pendant laquelle mon premier commentaire m’apparaissait mais était en attente de modération, mes commentaires ont disparu pendant 48 heures…

  6. Bonjour
    Attention : au vu des images et des explications données sur la procédure expérimentale, il me semble qu’une explication triviale est possible (non pas incontournable, mais envisageable). Les images montrent des figures géométriques qui semblent tout à fait compatibles avec des formes possibles de figures de cristallisation/condensation observables dans une solution organique acqueuse en cours de d’évaporation et donc de concentration/précipitation des solutés. Or le peu qui est dit de la procédure d’observation pointe effectivement vers une telle possibilité. En effet l’observation d’une solution acqueuse sans lamelle de verre couvrant la préparation conduit à une évaporation du solvant et à la précipitation/cristallisation (éventuelle) du soluté. Ceci en particulier si, comme cela est le plus souvent le cas l’objet observé est éclairé, pour des raisons évidentes, ce qui entraine un échauffement assez sensible.
    Prudence donc. Observations à reprendre avec plus de contrôles réfléchis …
    P.S. Je ne suis pas médecin, juste docteur d’état es-sciences ….

    1. J’abonde tout à fait dans ce sens, surtout pour la 3e vidéo (Jansen) dont les “failles” sont bien centripètes, dessication et clivage, le noir correspondant au clivage et donc la polymérisation serait la partie translucide. (un peu comme dans de l’ambre) mais cela reste tout de même étrange pour un “excipient” il n’est pas sensé cristalliser de la sorte.
      Par contre les vidéos 1 (Jansen) et 2 (Pfizer) montre l’inverse, la forme visible est la structure (à mon avis). Dans la 1 il y aurait une logique de diffraction cristaline, dans la 2 une polymérisation organique.
      Donc pour Jansen il faudrait utiliser un microscope à contraste de phase ou peut être simplement un microscope de géologie ( Analysé / polarisé). Pour pfizer pas trop d’idée, il faudrait mettre en évidence par coloration la nature des polyméres. PS: je suis technicien de labo et ex prof de SVT

    2. Bonjour. Si vous souhaitez des preuves “scientifiques”, je vous invite à consulter le Rapport du Professeur Pablo Campra : http://xochipelli.fr/wp-content/uploads/2021/12/Rapport-Campra.pdf

      ou le rapport du labo UK: http://xochipelli.fr/wp-content/uploads/2022/02/UK-VAX-GRAPHENE-REPORT-.pdf

      ou le rapport Argentin: http://xochipelli.fr/wp-content/uploads/2022/01/Rapport-Argentin-Graphe%CC%80neVaccins.pdf

      Pic de spectroscopie Raman: 1589, signature de l’oxyde de graphène.

      Je vous invite ensuite à ne pas vous focaliser sur les seules structures découvertes par Dr. Montesino et à parcourir la pléthore de preuves photographiques microscopiques que nous présentons depuis août 2021. http://xochipelli.fr/2022/02/recapitulatif-des-preuves-irrefutables-en-photographies-et-videos-de-la-presence-de-graphene-et-de-nano-micro-technologies-dans-les-injections-coquevide/

      Très cordialement.

      Xochi / Dominique Guillet, fondateur de l’Association Kokopelli

    3. Témoignage : Je suis diplômé en pharmacie et mon épouse est infirmière. Début décembre celle-ci partit pour un mois à Saint-Pierre-et-Miquelon en tant que réserviste sanitaire pour vacciner et tracer les clusters de la population de l’île. Elle est double vaccinée. Paris-Montréal, portique de la douane canadienne qui est un scanner, elle le déclenche, fouille au corps, rien à signaler. L’image du scanner montre une image de plaque opaque sur sa poitrine, haut du ventre et haut des bras. Retour de St Pierre le 8 janvier, portique scanner de Halifax, rebelote, même image, même opacité sur le scanner. Elle suait sur ces zones mais aussi ailleurs. Seuls ces zones montrèrent une opacité.
      Quand elle était au centre de vaccination St Médard 75005, des jeunes plaisantaient et disaient en bande : ‘on va faire sonner les portiques’. Cette phrase lui est revenue a posteriori. Au Canada ce sont des scanners qui sont présents à la douane. Modèle des appareils ? entretien avec les douaniers surpris, etc… Etude à faire.

  7. La question première qui manque ici est : pourquoi la composition précise et complète des injections covid n’est-elle pas publique et indiquée sur la boîte comme pour tout médicament ? C’est incroyable ! Ensuite la DGCCRF ou l’ANSM sont chargés de vérifier la conformité des lots avec leur étiquette en faisant les analyses.

  8. Dommage de ne pas avoir plus de détails techniques sur l’analyse :

    – comment ont été obtenus les échantillons de vaccin et de quel vaccin s’agit-il
    – type exact de microscope utilisé
    – profil / compétences de la personne qui a fait les manips (domaine industriel ?)
    – comparaison image par image vaccin grippe / covid 19
    – comment a été determinée que la composition des structures inconnues ? spectromètre ?
    – commentaire “technique” des videos pour expliquer en détail ce qu’on voit sur l’image

    Je pense qu’on peut donner tout ca sans compromettre l’anonymat de celui qui a réalisé les analyses.

  9. Ne s’agit-il pas des pointes de graphène ! Dont j’ai appris que leurs propriétés sont utilisées dans des prothèses dentaires pour les faire s’accrocher sur les os de la mâchoire ?

  10. bonsoir à tous, je partage l’alerte de Limoge (je suis pour ma part ingénieur). Les qq explications de Laurent Montesino sur la procédure sont très importantes : il indique une phase de séchage. Les images entre les minutes 10′ et 23′ semblent correspondre à de simples fissures, qui prennent naissance en bordure, puis les fissures se propagent vers le centre. Rien de spécial, rien d’alarmant a priori. Par contre, les images entre 8′ et 10′ sont vraiment bizarres. Il faut évidemment une ou des contre-expertises.

  11. Éric Verhaeghe et Laurent Montesino disent qu’en septembre, la vaccination va être obligatoire… Et bien si c’est le cas, je prendrai les armes, et je ne serai pas le seul. Et s’il faut être emprisonné ou fusillé, je préfère l’honneur à l’horreur nazie du macronisme, cette saloperie, cette honte qui est tombée sur la France en 2017 comme une pluie d’insectes noirs sortis de la boîte de Pandore. 100.000 personnes au Trocadéro pour suivre Zemmour. On va gagner !

  12. C’est une erreur didactique d’appeler ici vaccin une IGE (injection génique expériemntale) à très grande échelle internationale, alors que trop peu de gens censés sensés, y compris des « vedettes médicales  » admirées, sont sortis de l’« Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable » dont le mal connu et très indûment adulé Louis Pasteur, ce triste sire, magouilleur, trompeur, menteur et plagiaire, est le Prophète, sinon le dieu .Y compris donc des médecins « complotistes » anti-injections fiers de dire qu’ils ne sont pas anti-vaxx « puisque j’ai fait vacciner mes enfants ». Ignorant donc, statistiques fiables à l’appui, que ce ne sont pas les vaccins qui ont éliminé les épidémies, mais pour le dire succinctement « le ventre plein » et l’hygiène.

    Incontestablement il s’avère malheureusement que le célèbre “bienfaiteur de l’Humanité” jurassien itinérant , connu en 2022 jusque dans les écoles primaires des petites communes africaines, ne s’est pas fait vacciner ……de sa rage de s’auto-promotionner auprès des responsables du second Empire, comme ensuite auprès des responsables de la troisième république. Alors que depuis plus de dix décennies, des médecins, entre autres, sur la planète entière ont écrit des livres fiables contre Pasteur et le culte vaccinal ; y compris son propre neveu et collaborateur Adrien Loir.

  13. Complément pour les esprits ouverts

    Survolez donc au moins , si ça vous est possible, la seconde édition du livre (512 pages) de Michel GEORGET (décédé en 2019) « Vaccinations. Les vérités indésirables ; S’informer, Choisir , Assumer » (25 euros) . Sans omettre dans le survol de cette pépite explosive très/trop ignorée les précieuses pages 257 et 258 sur la véritable histoire du petit Bas-Rhinois Joseph Meister qui n’avait pas à craindre de mourir enragé, puisque le maire de son village, propriétaire du chien, et plusieurs de ses concitoyens, ont aussi été mordus sans devenir aussi célèbres que lui.

    https://www.youtube.com/watch?v=hlt56cgV09M&t=14s

    Hélas Georget dans son ’introduction fait ce lamentable constat (page 12) « La plupart des médecins ignorent tout ce qui va suivre concernant les dangers spécifiques des vaccinations »

    1. Je vous suis totalement mais il y a de trop nombreuses décennies que les “scientifiques” sont hypnotisés par le mythe pasteurien.
      La simple démonstration des deux ans d’hypnotisation covidienne confirme l’impossibilité d’être à contre courant quand l’histoire en a décidé.

  14. Cette vidéo confirme certaines analyses faites à l’étranger il y a plusieurs mois.
    A propos du commentaire de L. Montesino, on peut imaginer les conséquences (évoquées très tôt par A. Henrion Claude, Montagnier et d’autres) sur la fertilité alors que plus de 90% des adolescents ont été injectés. Les mauvaises langues verront un rapport avec le développement de la GPA.
    Je rappelle que “ceux qui nous gouvernent” sont obsédés depuis un siècle par une idée: que les “gueux” se reproduisent de façon incontrôlée.
    Pour ces ” élites “, certains méritent de vivre, les autres pas. On sait où cela a mené, mais les ordures qui ont promu ces idées n’ont pas disparu après la guerre. On en retrouve d’ailleurs en Ukraine…

  15. En conclusion, j’en reviens à ce que j’ai toujours pensé (et dit) : avant de nous fourguer un vaccin Typhon 😉 il aurait mieux valu qu’on laisse les médecins expérimenter tel ou tel traitement pendant qu’on aidait les labos, de préférence français, à chercher (et trouver) le remède adéquat.

  16. Je ne pas scientifique mais se pourrait-il que qu’il s’agisse simplement de l’apparition de cristaux de sel suite au phénomène de séchage en surface? Car si j’ai bien compris ils n’ont pas mis de lamelle sur la goûte. Donc l’évaporation et la formation de sels peut survenir assez rapidement je suppose.

  17. Je suis docteur en physique et j ai beaucoup manipulé de microscopes optiques ainsi que divers solutions. Pour moi, dans le Janssen, et avec le protocole utilisé c’est juste que la solution sèche et craque en partant des extrémités en se solidifiant. Il se passe la même chose avec les polymeres utilisés en micro et nano fabrication pour la photonique et l électronique. L image vue pour le Pfizer est différente.

  18. Je suis docteur en biophysique et j utilise régulièrement des microscopes optiques pour mes recherches ou lors de
    la formation des étudiants.

    J ai regardé la vidéo attentivement.
    La structure observée avec le Janssen ne correspond pas à aucune cristallisation que j ai observée. Un craquelage ne conduit pas à l apparition de ces formes géométriques complexes.il y a apparition de lacunes; ce qui n est pas le cas ici.

    On observe clairement que la matière se réorganise pour donner une forme atypique. Aucune cristallisation ne donne cet aspect et surtout pas avec cette dynamique.

    Je trouve ces observations très inquiétantes étant moi même vacciné avec le Janssen lors de la première injection et ayant un proche triple vacciné ayant contracté une myocardite 3 semaines après la dernière injection.

  19. SOur ce de ce que j’avace: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24715289/

    Bon je vais essayer de mettre tout le monde sur la voie, j’en parle depuis longtemps mais tous s’en tape !
    Ce sont les SPIONS, retenez bien le mot SPIONS ! JE dis pas que c’est pas de l’oxyde de graphène ou autre chose comme l’oxyde de fer, mais certainement applicable à tous matériau magnétisable…
    Ceci dit je pense que les fabricants de ces vax ont utilisé le brevet de 2014 pour l’appliquer ici:
    RESUME: L’efficacité de la délivrance des vaccins à ADN est souvent relativement faible par rapport aux vaccins protéiques. L’utilisation de nanoparticules d’oxyde de fer superparamagnétiques (SPION) pour délivrer des gènes par magnétofection est prometteuse pour améliorer l’efficacité de la délivrance de gènes à la fois in vitro et in vivo. En particulier, la durée de la transfection des gènes, notamment pour une application in vitro, peut être considérablement réduite par la magnétofection par rapport au temps nécessaire pour obtenir une transfection élevée des gènes avec des protocoles standard.
    (…)
    L’efficacité de l’administration des vaccins à ADN est souvent relativement faible par rapport aux vaccins protéiques. L’utilisation de nanoparticules d’oxyde de fer superparamagnétiques (SPIONs) pour délivrer des gènes par magnétofection est prometteuse pour améliorer l’efficacité de la délivrance de gènes à la fois in vitro et in vivo. En particulier, la durée de la transfection des gènes, notamment pour une application in vitro, peut être considérablement réduite par la magnétofection par rapport au temps nécessaire pour obtenir une transfection élevée des gènes avec des protocoles standard.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer