Les vaccins contre Covid détériorent le système immunitaire et provoquent un syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA)

Les données de février-mars 2022 présentée par l'Agence britannique de sécurité sanitaire montrent une dégradation alarmante du système immunitaire pour les personnes ayant reçu des rappels de vaccin contre le Covid. Cette détérioration affecte surtout les personnes les plus jeunes. Un autre médecin, une américaine cette fois, constate également que les patients qui ont reçu les vaccins contre Covid développent un Sida. Elle tire la sonnette d’alarme et s’inquiète de ce qui va advenir dans les semaines et les mois à venir. Enquête sur un phénomène que nous avions signalé et traité avec prudence en février 2022.

Il y a presque deux mois, nous évoquions dans un article la possibilité que les triples vaccinés puissent développer un Sida à partir d’une analyse de données réalisée sur les rapports de l’UKHSA au Royaume-Uni (United Kingdom Health Security Agency) sur une période du 16 août 2021 au 2 janvier 2022. Si à partir des données disponibles et présentées, on constatait que les vaccinés étaient plus à risque que les non vaccinés face au Sars-cov 2, ou encore que les vaccins affaiblissaient l’efficacité du système immunitaire, il restait cependant des informations manquantes pour affirmer que les triples vaccinés développaient un Sida.

La dégradation du système immunitaire des triples vaccinés se confirme

The exposé présente un nouvel article en mars 2022 qui fait état d’une dégradation du système immunitaire chez les triples vaccinés à partir des informations issues du rapport UKHSA du 22 mars 2022, soit de la semaine 6 à la semaine 9 de 2022 et d’autres rapports antérieurs.

Si les rapports de l’UKHSA suivent toujours l’évolution des cas de Covid notifiés par tranche d’âge et par catégorie vaccinés/non vaccinés, ils offrent aussi l’avantage d’indiquer le nombre de vaccins/rappels administrés (1, 2 ou 3 doses). En revanche on ne connait pas les dates de vaccination chez les personnes vaccinées pour estimer notamment les périodes de baisse d’efficacité des vaccins. Cependant, des études scientifiques d’efficacité des vaccins réalisées par ailleurs montrent la baisse d’efficacité dès le 3ème mois après vaccination et une chute importante après 5 mois. Ce sont ces études qui justifient notamment les fortes incitations à se faire vacciner 2 à 3 fois par an. Ce qui n’est évidemment pas la solution face à des produits inefficaces dont les effets indésirables auraient du suffire à les interdire depuis longtemps.

Il ne s’agit pas non plus du suivi d’une cohorte de personnes vaccinées versus une cohorte de personnes non vaccinées (étude cas-témoins) qui permettrait de vérifier les évolutions en continu. L’approche consiste seulement à catégoriser les personnes ayant fait un Covid : vaccinés versus non vaccinés, et parmi les vaccinés combien de doses ont-elles été administrées ? Malgré les biais d’interprétation de ces données, on retiendra que l’immunité des triples vaccinés chute drastiquement face au Sars-Cov 2, plus rapidement que les doubles vaccinés ou les simples vaccinés (il manque cependant l’analyse par tranche d’âge, les facteurs de comorbidités et d’autres facteurs qui permettraient de faire des comparaisons ajustées). Pour faire un travail de comparaison, il faudrait ramener ces données aux proportions de vaccinés et de non vaccinés dans le pays. De même, il serait nécessaire, parmi les vaccinés, de ramener ces chiffres à la proportion des personnes ayant reçu une dose, deux doses et trois doses.

Cependant, on peut s’étonner de deux choses :

  1. Que les vaccins ne protègent pas les personnes vaccinées alors que l’argument contraire continue d’être annoncé officiellement au Royaume-Uni et ailleurs.
  2. Que la protection des vaccinés ne retombe pas à un seuil de protection équivalent aux non vaccinés, mais à des seuils bien en-dessous, montrant que l’immunité naturelle a été affectée par la vaccination.

C’est ce second point qui nous intéresse particulièrement ici (le premier étant connu depuis de nombreux mois déjà). Même si les données de l’UKHSA ne permettent pas de mesurer l’efficacité des vaccins, elles abordent la performance du système immunitaire des vaccinés et celle du système immunitaire des non vaccinés. Je n’utilise pas le terme « comparer » car il faudrait ramener les chiffres à la proportion des vaccinés et des non vaccinés dans le pays comme indiqué précédemment.

 

Les vaccins provoquent-ils un sida comme l’affirme les auteurs ?

 

Si, à travers les rapports de l’UKHSA, on peut suspecter une atteinte au système immunitaire chez les triples vaccinés et dans une moindre mesure les doubles vaccinés, le syndrome d’immunodéficience acquise n’est pas vraiment démontré. Cependant, d’autres recherches viennent confirmer cette hypothèse.

 

Le virologue Geert Vanden Bossche avait déjà tiré la sonnette d’alarme sur le risque d’altération majeure du système immunitaire et plus particulièrement de l’immunité innée en choisissant de cibler une immunité spécifique avec des produits expérimentaux et potentiellement dangereux.

 

Au cours une émission américaine, le Dr Eads qui suit et traite les pathologies post vaccinatoires témoigne de son expérience clinique. Elle dénonce l’apparition de cas de Sida qui seraient provoqués par la vaccination : « Oui, nous voyons maintenant à l’hôpital une immunodéficience acquise liée au vaccin à partir du triple vaccin. . . C’est une blessure vaccinale, et nous ne savons pas vraiment comment traiter cela ». Comme pour les personnes atteintes du VIH/sida, elle constate un effondrement des CD4 et des CD8 qui jouent un rôle fondamental dans le système immunitaire. Cet effondrement est la porte ouverte à l’apparition de diverses pathologies comme les cancers. Elle rapporte d’ailleurs que le génome du Sars-cov 2 présente une combinaison du génome du VIH, du MERS et du SRARS.

Le virus du sida fait partie de la famille des lentivirus. Il s’agit d’un virus possédant un génome sous forme d’ARN, contenu dans une capside protéique, elle-même entourée par une enveloppe formée d’une membrane lipidique. Nous avions évoqué dans un précédent article comment les vaccins modifient le génome humain par un phénomène de transcriptase inverse, mécanisme par ailleurs propre au VIH.

 

Le 9 décembre 2021, la chaine NBC évoquait les recherches de l’université de Stanford qui s’intéresse aux liens entre Omicron et VIH. « Omicron a évolué plus rapidement et présente plus de mutations, car il provient probablement d’une personne dont le système immunitaire est compromis, probablement une personne vivant avec le VIH. Le Dr Hoffman a rapporté des preuves similaires […]

Le Dr Hoffman dit que la patiente séropositive est un exemple de la façon dont une personne avec un système immunitaire déjà affaibli pourrait propager rapidement la mutation si elle n’a pas été isolée. Elle affirme aussi que La lutte contre la pandémie de VIH pourrait être la clé pour résoudre la pandémie de Covid […].

 

Ces commentaires confirment donc les travaux du Pr Luc Montagnier au tout début de l’année 2021, selon lesquels la sélection exercée par des sérums de convalescents entraîne l’apparition de variants. Ils confirment également une autre déclaration du Pr Montagnier qui affirmait dès 2020 que le virus était fabriqué en laboratoire à partir du VIH, ce que le Pr Tritto confirmait également dans un ouvrage intitulé « L’origine du virus ».

 

Ce qui me fait conclure que le vaccin n’a pas été élaboré pour faire face au Sars-Cov 2 mais que le virus a été créé et propagé pour vacciner les populations, détruire leur immunité. Il ne s’agit plus de croire à une zoonose inventée de toutes pièces mais de mettre en lumière la méchanceté de ceux qui ont organisé et financé ces recherches pendant des décennies pour les retourner contre l’homme. Ils n’ont rien à envier aux génocidaires du XXème siècle.

About Post Author

1K Shares:
30 commentaires
  1. Jusqu’à présent les homosexuels étaient les premiers à vouloir endiguer la propagation du Sida. Mais comme dirait un humoriste célèbre : “mais ça c’était avant le drame”. Avant le drame de l’épouvantable escroquerie covid. Parce que après, un homosexuel marié à un transsexuel s’est mis en tête de le transmettre à tout le monde… (Je ne nomme personne, mon commentaire est un sarcasme hyperbolique.)

  2. La vaccination Covid ARN obligatoire est donc bien un Crime contre l’Humanité selon tous les critères de la Charte de Londres et son addendum du Code de Nuremberg. Mais selon la doxa dominante, nous étions, les dénonciateurs de cette horreur, les criminels, des complotistes donc des nazis. Orwell dans le texte…

    1. Question à 100 balles puisque Pfizer a obtenu contractuellement une décharge totale en cas de conséquences post vaccinales non prévues. L’Etat devra assumer la responsabilité totale et financière de ces choix abominables et dingues… L’Etat (les États) est-il assuré ? Les compagnies d’assurances se sont-elles couvertes par des clauses et des astérisques ? Combien de triples vaccinés ARN du Covid en France, dans le monde ? De 100 millions à 1 milliards ? La note risque d’être salée, Hitler, Staline, Mao relégués à des niveaux de petits bras…La crise économique conséquente va mettre à terre le système tout entier. « Assassin » a crié la foule… Réélire ça ?

        1. La garantie peut être renvoyée sur les labos et voici pourquoi: une étude a montré à oartir des données du VAERS que les effets secondaires graves étaient concentrés sur 5% des lots, ce qui impliquerait un contenu différent. Lors du Grand Jury initié par Reiner Fuellmich, cette question sera abordée, avec selon ses dires, la preuve que les lots ne contiennent pas tous ke même produit, et donc qu’il y a faute. Ce qui conduit à rendre responsables les laboratoires.

      1. La décharge obtenue par Pfizer n’est légale et effective seulement tant que tout ce système corrompu jusqu’à l’os, brandira tranquillement cette légalité de papier pour ordonner “Circulez y’a rien à voir!” Regardez les compagnie d’assurance en Europe, qui déclinent toute indemnisation au prétexte que les gens ont volontairement accepté de se faire injecter un produit expérimental, donc tant pis pour eux. C’est une guerre. Aura t’on l’opportunité de traduire ces criminels de guerre contre leurs peuples, en justice, et leur infliger la peine qu’ils méritent? J’en doute. Je pense plutôt que sitôt passées les élections, “on” continuera à nous infliger les doses de poison successives obligatoires, afin “d’honorer” l’achat des dix doses par Européen, merci les corrompus de tous poils qui prétendent nous diriger.

  3. Deux luttes seront à mener d’urgence : celle d’exiger immédiatement la tri-thérapie qui agit sur le sida, et exiger les autres thérapies (notamment celle du Dr Kalcker) qui parviennent à éliminer l’autre ” grand péril ” du vaccin, le graphène.

    Les non vaccinés ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour que se fasse la vérité sur les vaccins.

    Maintenant c’est aux vaccinés d’exiger d’être traités. Et d’exiger qu’on foute la paix aux médecins qui doivent les traiter. LES UNS DOIVENT SOUTENIR LES AUTRES. Afin que les médecins n’aient plus peur d’être radiés.

  4. Bonjour,
    j’ai suivi votre lien vers rapport de l’UK HSA, mais je ne vois pas qu’ils disent qu’il y un affaiblissement des défenses immunitaires pour les Vaccinés.
    Ou puis-je trouver cette information ?
    merci

  5. Question potentiellement hyper idiote, mais bon j’y vais.
    N’étant pas vacciné, mais ma copine l’est (3 doses) et si tout ce qui est dit vis à vis du déclenchement du VIH. Cela veut-il dire qu’en couchant avec ma copine, je peux avoir le SIDA ?

    Réponse: Non, le sida est ici provoqué par d’autres modalités que le VIH, il n’y a donc pas de risque de transmission du VIH. C’est la détérioration du système immunitaire par la vaccination qui provoque un syndrome d’immunodéficience acquise (Sida)

    1. la question a été déjà soulevée et les professeurs ou docteurs ont répondu, que oui malheureusement il y avait de fortes chances que vous pouvez être concerné ; faites le test ; mais il s est avéré qu il y a eu des couples dont l un qui avait le sida ne l’a jamais donné à l’autre ;

    2. Le “virus” du sida n’a jamais été isolé, il n’y a donc pas de transmission du sida. Le Dr FAUCI avoue lui-même son échec a vouloir créer un vaccin contre le sida, lequel vaccin s’est révélé plus toxique que le sida lui-même.
      Par contre l’immunodéficience provoquée par les adjuvants très dangereux des drogues insuffisamment purifiées ainsi que les additifs alimentaires très toxiques acidifient l’organisme, initiant ainsi des maladies auto-immunes et facilitant la contagion par les IST (Infections Sexuellement Transmissibles), d’où une liaison de cause à effet avec un pseudo-virus qui détruirait le système immunitaire.
      Personnellement j’ai aujourd’hui 70 ans et j’ai traversé la glorieuse époque de la liberté sexuelle sans prendre aucune protection contre le sida. A part des poux attrapés avec des partenaires qui négligeaient leur hygiène intime, je n’ai jamais contracté la moindre IST. Par contre j’ai une rigoureuse hygiène corporelle et alimentaire permettant de conserver une alcalinité suffisante de mon organisme, meilleure barrière contre toutes les infections.
      Le sida n’est pas une “maladie” transmissible, c’est un cocktail de déficiences immunitaires qui font que votre système immunitaire finit par se retourner contre vous, et aucun traitement direct n’existe contre l’effondrement immunitaire, sauf peut-être à régénérer la totalité de votre moelle osseuse, siège de votre immunité. Seul existe un traitement dédié à retarder la dégénérescence organique induite par l’immunodéficience.
      Quant à utiliser des brins génomiques d’un ADN dégénéré par le sida, pour créer un soi-disant “vaccin” contre le SARS-CoV-2, c’est une expérience d’apprenti-sorcier visant à installer un “cheval de Troie” pour tromper votre immunité naturelle et ce faisant la remplacer, donc l’inhiber plus ou moins définitivement, au profit d’une protéine Spike pseudo-virale qui vous détruira.
      Ce qui est absurde dans cette expérience c’est que ce sont les mêmes qui ont échoué dans la mise en oeuvre d’un “vaccin” contre le sida; qui ont repris les mêmes bases génomiques pour faire un “vaccin” contre le SARS-CoV-2.
      Soit ils sont fous, soit ils sont criminels et passibles de la peine de mort pour crime DÉLIBÉRÉ contre l’humanité.

  6. Montagnier, et d’autres qui avaient toutes la panoplie d’instruments de mesures (y compris la spectroscopie Raman), avaient dit il y a plusieurs mois que cette injection génique contenait des séquences du HIV. Alors que l’on retrouve des symptômes, quoi de surprenant… Reste effectivement à vérifier si comme pour la spike qui est “relarguée” par les “vaccinés” pour infecter les autres, le VIH auto-immune est transmissible également.

    1. Oui, la “Spike” est excrétée par tous les fluides corporels et respiratoires car l’organisme surchargé cherche à l’évacuer par les émonctoires primaires et secondaires (tapez sur Google) tant il en est saturé après la deuxième dose.
      Comme spécialiste des armes biologiques, nucléaire et chimiques (ancien militaire) je me suis étonné très tôt que la charge protéique excédentaire induite par le vaccin ne soit jamais évoquée, sachant que cette protéine Spike devait obligatoirement se retrouver dans l’urine, les selles et la sueur, transformant ainsi les vaccinés en “bombes biologiques” par le rapprochement imbécile des rappels, sans laisser le temps à l’organisme pour évacuer l’excédent par les émonctoires primaires.
      Dans notre formation sur les armes de destruction massive nous apprenons les deux voies privilégiées de destruction d’une population par des armes biologiques: par effet direct sur la population et indirect par recontamination croisée entre individus. La deuxième est proscrite car non maîtrisable à moyen terme: c’est un retour à l’envoyeur inévitable!
      C’est ce qui se passe actuellement avec ce soi-disant “vaccin”: une contamination croisée exponentielle qui échappera à tout contrôle. Était-ce voulu ?
      J’ai très tôt prévenu mes proches de prendre un traitement préventif contre les “bombes” humaines qu’il serait impossible d’éviter, ce même traitement naturel contre le Covid lui-même que vous trouvez facilement sur Internet.
      Nous vivons et travaillons quotidiennement avec des triples vaccinés et n’avons jamais eu le Covid, alors que nous sommes “safe” (non vaccinés).

  7. _The Exposé_ est connu pour son manque non pas d’honnêteté mais de rigueur statistique.
    Par exemple, dans cet article très récent : https://dailyexpose.uk/2022/03/20/gov-canada-data-triple-vaccinated-have-a-i-d-s/ qui traite des données du Canada, _The Exposé_ introduit (au moins) un biais très important dans son analyse. Ce biais provient du fait que « The unvaccinated population size is deduced by simply subtracting the total population size of those who’ve received at least one dose of Covid-19 Vaccine in Canada from the overall population size of 38.01 million ». Autrement dit, les enfants sont inclus parmi les non vaccinés. Donc le groupe des non vaccinés n’est pas du tout comparable à ceux des vaccinés 2 / 3 doses. Évidemment que le groupe ainsi constitué s’en sortira mieux que n’importe quel autre … Leur analyse reste toutefois intéressante pour noter *l’évolution* de l’efficacité vaccinale : en comparant des efficacités, mal calculées certes, mais calculées de la même façon, on voit que l’efficacité est à la baisse constante au cours du mois de février.

  8. Attention Mr Verhaeghe, la credibilite est une donnee extremement fragile!
    Pas de source pour l´article en anglais et comme le rappelle Mr Sainton, “The Expose” est souvent sujet a caution.

  9. Cette article réfère à un rapport du gouvernement britannique sur la surveillance des vaccins. (l’efficacité)

    En fin de rapport on parle de Sérologie positive ou négative… au COVID-19…. pas au Sida!

    “le terme « séropositif » n’est pas spécifique au VIH. Lorsqu’on dit par exemple d’une femme enceinte qu’elle est séropositive pour la toxoplasmose, cela signifie qu’elle a déjà été en contact avec la toxoplasmose et qu’il n’y a plus de risque qu’elle l’ait de nouveau au cours de cette grossesse.” Source https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rologie

    Cet article est de la désinformation dans le seul but de générer des profits.

    Attention aux fake news et aux charlatans.

  10. allez sur le dashboard suisse et vous verrez que les chiffres journaliers corroborent exactement ce qui est indiqué : les Suisses publient décès et hospitalisations en fonction du statut vaccinal : les hospitalisés les plus nombreux sont les triplements vaccinés, ensuite les doublement et viennent ensuite les non-vaccinés, certains jours inférieurs à la moitiés des triplement vaccinés; maintenant, c’est aussi le cas avec les décès ! vaccinés représentent le double certains jours et ceci malgré un biais important : inconnu soit entre 25 et 30% des hospitalisés et décédés; ce “vaccin” est vraiment un total scandale

    1. Conclusion : une Solution finale. Depuis le début nous savions que. George Soros était un nazi (une arpète nazie vu son âge à l’époque), Klaus Schwab un fils de dignitaires nazis, Bill Gates un malthusien eugéniste, Tedros de l’OMS un ancien Ministre du Yémen communiste aligné sur la Chine et responsable dans son pays de Crimes contre l’Humanité, Ursula von der Leyen affiliée par ses ascendants au régime nazi, Xi Ping continuateur du Laogai qu’on ne présente plus, les petits bras Emmanuel Macron (qui réactivait le 12 juillet 2021 contre les non vaccinés la liste des interdictions de la 9ème Ordonnance du 8 juillet 1942 contre les Juifs) disciple et testamentaire philosophique de Paul Ricoeur pétainiste avéré, Justin Trudeau mondialiste ayant en horreur l’humanité blanche, en Australie une escouade de dirigeant remettant en fonctionnement des camps de concentration pour non vaccinés…

      1. Ici je suis souvent inventoriste à la Prévert. Pour comprendre la vision d’ensemble, il faut commencer par détailler, certes, mais comme dans un algorithme policier aux multiples ramifications, à un moment on finit par s’élever au sommet de la montagne et observer le plan au sol, les paléontologues agissent ainsi pour mieux appréhender la globalité d’un théâtre d’observation. Si nous faisons cet effort, et il est fait sur le Courrier des Stratèges depuis le début de la crise sanitaire du Covid, remercions-les remercions-nous d’avoir oeuvré sans relâche en ce sens pour découvrir la vérité, même déplaisante et horrible quand on a des vaccinés Covid ARN simple-double-triple parmi ses proches, il faut impérativement instaurer et continuer un devoir de vérité et de justice pour reconstruire une société humaine après ce chaos mondial et mondialiste. Ce ne sera pas la première fois dans l’Histoire des humains…

      2. “Tedros de l’OMS un ancien Ministre du Yémen communiste aligné sur la Chine et responsable dans son pays de Crimes contre l’Humanité,”
        Il vient d’Ethiopie et non pas du Yemen. Mais ce fut du pareil au même question allégeance.

  11. A la fac, quand j’interrompais le professeur pour faire un commentaire, j’étais regardée par les élèves avec des airs de reproche parce que nous étions là pour ingurgiter ; je gaspillais donc le temps de tous. Voilà d’où vient que la grande majorité des Français obéissent. Le mal est profond, je ne sais pas comment, en l’état actuel des choses, on peut soigner ça.

    1. Tant que le droit à la différence sera persécuté comme il l’est, il en sera ainsi. Le dogme c’est : être et faire comme tout le monde. On appelle aussi cela la “Planète des Singes”.
      Supprimez la programmation comportementale induite dès notre plus jeune âge par nos parents et un système éducatif qui abrutit plutôt qu’instruire et vous changerez la trajectoire suicidaire de notre civilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer