Qu’est-ce qu’un Président de la République légitime ?

Qu'est-ce qu'un Président de la République légitime ? La petite phrase de Gérard Larcher sur le défaut de légitimité d'Emmanuel Macron s'il était élu sans véritable débat et avec une forte abstention a fait mouche. Pour replacer le débat dans sa dimension "politique", il m'a semblé important de préciser ce qu'est la légitimité en politique, et singulièrement la légitimité d'un Président de la République. Une petite vidéo de 13 min pour saisir les enjeux de la participation, ou de l'abstention, au vote lors du premier tour des présidentielles.

Lire les informations Telegram

Pour lire ces informations, vous avez besoin d'être abonné à Telegram, dont le téléchargement est très simple. Nous diffusons des informations sensibles plusieurs fois par jour sur le fil Telegram Rester libre !
IMPORTANT

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
62 Shares:
3 commentaires
  1. Donc Eric Verhaeghe, si vous pensez qu’aucun régime légitime n’a été au pouvoir depuis 1789… Et le CNR, et De Gaulle, et Pompidou, et VGE, et Mitterrand, et Chirac, et Sarkozy, et Hollande ? … c’est que vous ne croyez pas (plus) à la Démocratie, ni à la Constitution de la Vème République, ni à la DUDH…

    Alors en quoi croyez vous ?
    Au régime monarchique ?
    Au vote censitaire ?
    A l’oligarchie ?
    A la ploutocratie ?
    A la technocratie ?
    A la nomenklatura soviétique ou son clone l’UE ?
    En rien ?

    Ce sont juste des questions…

    Si vous voulez un conseil, il faut faire attention à une chose dans la vie : la science infuse peut être une désespérance… Retournez cultiver votre jardin ! Mon jardin et mes enfants me remplissent de bonheur.

  2. Octave Mirbeau vers 1900 :
    Une chose m’étonne prodigieusement — j’oserai dire qu’elle me stupéfie — c’est qu’à l’heure scientifique où j’écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France (comme ils disent à la Commission du budget) un électeur, un seul électeur, cet animal irrationnel, inorganique, hallucinant, qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose. Quand on réfléchit un seul instant, ce surprenant phénomène n’est-il pas fait pour dérouter les philosophies les plus subtiles et confondre la raison ?

    1. C’est clair que si l’on ne comptait que sur les Français de Gustave Mirbeau, les nazis et les soviétiques gouverneraient la France depuis 80 ans, et pour mille ans, hein !

      Ceci n’est qu’une observation statistique. Les Français croient à leur destin collectif, et il sont 99%, quand les élites insignifiantes (et infinitésimales) ne croient qu’à leurs intérêts privés. Donc les magouilles de tout temps, puisqu’elles existent objectivement, pèsent peu en regard du temps long du roman national – puisque aucune nation ne peut vivre en s’en privant.

      Je n’avais même pas entendu parler de cette phrase ni de son éminent auteur passé dans l’oubli, encore moins des scandales auxquels il fait référence. Par contre, je connais Vercingétorix, Clovis, Saint Louis, les Croisades, Charles Martel, Henri IV, Napoléon, Clemenceau et De Gaulle, pour aller vite et dans le désordre, pour ne se souvenir que de ce qui compte et oublier ce qui ne compte pas dans l’esprit et le passé d’un peuple héroïque, le vote n’étant qu’une marche supplémentaire dans sa maturation vers les sommets.

      Et comment éviter les accrocs et les chaos passagers ?
      A croire que les puristes et les théoriciens ne supportent plus les erreurs de parcours… et s’en remettent à la dictature parce que « le concept d’intelligence populaire est une absurdité »…

      « Le censitaire parce qu’ils sont cons comme des bigorneaux… » disent-ils !
      Si si, c’est ça, c’est ça, le sujet principal des Cercle, des Clubs de Golf et autres Rotary !
      Il suffit d’écouter les conversations…

      Bien entendu, vous remplirez les blancs à ma place.
      Pourquoi consacrer du temps à ce sujet (très) secondaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer