[PAYANT] Comment Trudeau bâillonne son peuple et accélère la mise en place du Great Reset

Lundi 14 février 2022, Justin Trudeau a étouffé la dissidence sociale et politique de son propre peuple en invoquant la loi d’urgence. Même si cette loi scélérate a été levée 10 jours plus tard, les conséquences auxquelles des manifestants et leurs familles devront faire face n’ont apparemment pas de date d’expiration, puisque des « marqueurs permanents » restent inscrits sur leurs comptes. En tyran assumé, il continu également la répression sur certains leaders des manifestations. Trudeau continu, donc, sa quête effrénée d’une mise en place de l’agenda mondialiste du WEF. Il est sur le point de saper les fondements mêmes du système démocratique canadien, avec son "projet de loi sur la censure d'Internet". De son côté, l'Association des banquiers canadiens (ABC) fait pression pour un système national d'identification numérique. Enfin, Un panel fédéral a discuté de la possibilité d’utiliser des identifiants numériques pour suivre le statut vaccinal. Cette dictature 2.0 ne fait pourtant pas l’unanimité au niveau international, le 23 mars, le premier ministre canadien a été traité de dictateur devant toute l’Union européenne pour sa réponse au convoi de la liberté.

Des manifestants fichés de façon permanente et une répression accrue sur les leaders

Geler des comptes bancaires afin d’empêcher des citoyens d’exprimer leur refus du confinement et des passeports vaccinaux a été la solution adopté par Trudeau, grâce à La Loi sur les mesures d’urgence.

Des sympathisants du Convoi de la liberté dont les comptes ont été gelés par ordre du Cabinet verront leurs dossiers marqués à vie, a déclaré l’Association des banquiers canadiens, le 7 mars 2022. Les banquiers ont également révélé qu’ils ont gelé les comptes de personnes qui n’ont jamais figuré sur une liste noire de 257 noms établie par la GRC : “Si, en fait, ils ont illégitimement gelé un compte bancaire, ils ne subiront aucune conséquence juridique.”

Non seulement les comptes bancaires des participants à la manifestation de camionneurs, contre les obligations relative au Covid, ont été gelés, mais ils devront maintenant faire face à des conséquences permanentes et seront « signalés à vie ».

C’est ce qui ressort des déclarations faites cette semaine par un représentant de l’Association des banquiers canadiens à propos de cette controverse. Plus précisément, l’avocate générale et vice-présidente de l’association, Angelina Mason, a été interrogée par des députés canadiens, membres du comité financier du parlement, écrit Blacklocks.

Lorsque le député conservateur Adam Chambers a demandé si des « marqueurs permanents » subsistaient lorsqu’un compte était bloqué et débloqué de cette manière, Mason aurait répondu : « Il y aurait quelque chose dans le dossier indiquant qu’un gel a eu lieu. »

Une autre information qui est ressortie de l’audition de la commission est que si les banques ont agi sur la base d’une liste de citoyens qui leur avait été remise, elles sont allées encore plus loin en gelant un certain nombre de comptes qui ne figuraient pas sur cette liste. Les déclarations de Mason suggérant que les banques ont effectué un certain « contrôle » de leur côté et ont opté pour cette mesure en fonction de leur propre « évaluation des risques ».

Les conséquences auxquelles les manifestants et leurs familles devront faire face n’ont apparemment pas de date butoir, puisque ces « marqueurs permanents » resteront inscrits sur leurs comptes.

La répression et l’intimidation des manifestations, continue donc dans  cette « prétendue » démocratie qu’est devenu le Canada de Trudeau.

Pat King, un leader présumé de la manifestation pour les libertés civiles, a fait face à de nouvelles accusations, le 24 mars 2022. En effet, les procureurs ont porté 10 chefs d’accusation contre King et Tyson George Billings, qui est également accusé d’avoir organisé la manifestation. King, qui avait été arrêté le 18 février et demeure, à ce jour, toujours en détention

Comme l’a rapporté CTV News Ottawa , King et Billings “sont accusés de deux chefs d’accusation chacun d’intimidation et d’entrave à la police”, ainsi que “d’un chef chacun de méfait, conseil de commettre un méfait, conseil d’entraver la police, conseil d’intimidation, désobéissance à un ordonnance du tribunal et conseils pour désobéir à une ordonnance du tribunal »

Dans le monde de Trudeau, on affame les manifestants et on enferme les opposants.

Trudeau veut censurer internet

Le projet de loi C-11 ou «projet de loi sur la censure d’Internet» veut obliger les plates-formes sociales, et autres plates-formes en ligne, à donner « artificiellement » la priorité à certaines catégories de contenus, comme ceux qui font la promotion de diverses origines ethnoculturelles, de statuts socio-économiques, de capacités et de handicaps, d’orientations sexuelles, d’identités de genre, etc..

Ce projet de loi est l’idée du ministre canadien de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, qui, en 2020, était ministre du Patrimoine canadien. Il a déclaré qu’une fois le projet de loi adopté, un nouveau régulateur serait nommé pour veiller à sa mise en œuvre et à la “surveillance des discours haineux”.

Par cette loi, le CRCT (Canadian Radio Television and Telecommunications), un organisme de réglementation de la radiodiffusion et des télécommunications, servirait désormais d’outil gouvernemental pour “réglementer” également l’Internet, et ce de manière assez explicite, mettant ainsi fin à l’ère de l’Internet ouvert au Canada.

Bien-sûr, le gouvernement canadien assure aux citoyens que leurs libertés ne seront en aucune façon restreintes.

L’identification numérique pour suivre la vaccination

En février, Un panel fédéral au Canada a discuté de la possibilité d’utiliser des identifiants numériques pour suivre l’état de la vaccination

L’École de la fonction publique du Canada (EFPC) a organisé un événement le 1er février pour discuter de la façon dont les identifications numériques pourraient être utilisées pour suivre l’état de la vaccination lors de futures pandémies. L’événement, intitulé « La série sur la nouvelle économie : l’identité numérique comme nouvelle frontière politique », était animé par le sous-ministre adjoint principal pour l’Innovation, les Sciences et le Développement économique, Francis Bilodeau.

Bilodeau a demandé aux panélistes : « Comment l’identité numérique et une infrastructure numérique appropriée pourraient-elles nous aider à faire face à des situations futures ou à de futures pandémies ? »

Joni Brennan, le président du Conseil canadien de l’identification et de l’authentification numériques a répondu: «Je pense que l’identité est importante pour la pandémie – chaque fois que vous auriez besoin de vérifier quelqu’un, chaque fois que vous auriez également besoin de faire le suivi et la gestion de la chaîne d’approvisionnement à propos de comment pouvons-nous même faire vacciner les gens? À combien de personnes devons-nous l’offrir ? L’ont-ils déjà eu ou pas ? Sont-ils dus pour leur deuxième dose ? »

Brennan a ajouté que la portée des identifications numériques devrait être élargie pour inclure le statut de vaccination.

«Pour rendre cela plus réel, peut-être, pour certaines personnes à l’intérieur du gouvernement, je dirais que nous devons vraiment combler le gouffre de ce qu’est l’identité et de ce que fait l’identité. Lorsque nous parlons d’identifier quelqu’un afin de lui faire vacciner et de faire le suivi qui doit être fait pour livrer le vaccin et savoir où et comment le distribuer, c’est une question d’identité. Sachant que le vaccin provient en fait de l’entreprise, c’est une question d’identité. »

La discussion a également porté sur la façon de faire du Canada un chef de file mondial de l’identification numérique.

“Je pense que le moment est idéal pour nous de le faire, mais il faut en fait du mordant”, a déclaré la directrice générale des laboratoires d’innovation et des nouvelles entreprises chez Interac, Debbie Gamble. « Il faut une volonté politique pour rassembler les différents acteurs des secteurs public et privé. Et ensemble, je suis convaincu qu’au fil des années, nous pourrons réellement commencer à devenir des leaders sur le marché. »

Les banques canadiennes veulent les identifications numériques proposées par le WEF

Alors que les plans d’identification numérique du Canada se rapprochent, l’Association des banquiers canadiens (ABC) fait pression pour un système national d’identification numérique. Dans un récent livre blanc, le Forum économique mondial a également plaidé pour des identifiants numériques à consonance dystopique, qui pourraient être utilisés pour décider qui a accès aux services, ajoutant que les banques devraient ouvrir la voie.

D’ailleurs, L’ABC avait publié son propre livre blanc dès 2018, intitulé « L’avenir de l’identification numérique au Canada – Une approche fédérée », dans lequel elle décrivait comment le Canada peut passer du système actuel à un système d’identification numérique.

“Les avantages du système d’identification numérique fédéré sont clairs pour le Canada. Contrairement à un cadre d’identité centralisé qui confie le contrôle de l’identité à un seul acteur clé, un système d’identité fédéré tire parti de plusieurs systèmes, éliminant ainsi la dépendance à l’égard d’un seul fournisseur de services. En d’autres termes, il n’y a pas de point de contrôle ou de défaillance unique pouvant compromettre l’ensemble du système. Un modèle fédéré s’alignerait également sur la structure fédérale du Canada en créant des liens entre les systèmes de gestion de l’identité des gouvernements provinciaux et fédéral.”

Dans son rapport, le Forum économique mondial a déclaré que les banques devraient être le fer de lance des projets d’identité numérique.

« Les solides institutions financières du Canada doivent jouer un rôle clé ». Le WEF a déclaré dans son rapport que les institutions financières devraient défendre les efforts visant à « créer des systèmes d’identification numérique et diriger la création et la mise en œuvre de plateformes d’identité »

Pour M. Parmenter,  président et chef de la direction de l’Association des banquiers canadiens, le Forum économique mondial a recommandé les institutions financières parce qu’elles sont “hautement réglementées et dignes de confiance”. Il a ajouté qu’elles disposent “d’une technologie avancée en matière de cybersécurité et de protection de la vie privée et qu’elles ont l’infrastructure nécessaire pour fonctionner à l’échelle provinciale et nationale.”

Trudeau qualifié de « dictateur » au parlement Européen.

 

Le 23 mars 2022, Trudeau a été traité de dictateur devant toute l’Union européenne pour sa réponse au convoi de la liberté.

L’apprenti de Schwab a subit une humiliation publique devant des membres du parlement Européen.

S’adressant à la fois au Parlement européen et à Trudeau en particulier, le député européen Mislav Kolakusic l’a qualifié de « dictateur », devant toute l’Union européenne, un dictateur qui « piétine les femmes avec des chevaux » et « bloque les comptes bancaires des parents célibataires ».

« La liberté, le droit de choisir, le droit à la vie, le droit à la santé, le droit au travail pour beaucoup d’entre nous sont des droits humains fondamentaux pour lesquels des millions de citoyens d’Europe et du monde ont donné leur vie », a commencé Kolakusic.

« … Le Canada, autrefois symbole du monde moderne, est devenu un symbole des violations des droits civils sous votre botte quasi libérale ces derniers mois. Nous avons vu comment vous piétinez les femmes avec des chevaux, comment vous bloquez les comptes bancaires des parents célibataires afin qu’ils ne puissent même pas payer l’éducation et les médicaments de leurs enfants, qu’ils ne puissent pas payer les services publics, les hypothèques pour leurs maisons. »

« Pour vous, ce sont peut-être des méthodes libérales ; pour de nombreux citoyens du monde, c’est une dictature de la pire espèce. Soyez assurés que les citoyens du monde, unis, peuvent arrêter tout régime qui veut détruire la liberté des citoyens, que ce soit par des bombes ou des produits pharmaceutiques nocifs ».

La députée européenne Christine Anderson a dit de Trudeau qu’« Il est une honte pour toute démocratie »

« Sur la base de l’article 195, je voudrais souligner qu’il serait plus approprié pour M. Trudeau, Premier ministre du Canada, de s’adresser à cette assemblée, conformément à l’article 144. Cet article a été spécifiquement conçu pour débattre des violations des droits de l’homme et de l’état de droit, ce qui est clairement le cas de M. Trudeau. Un Premier ministre qui admire ouvertement la « dictature de base » chinoise, qui bafoue les droits fondamentaux en persécutant et en criminalisant ses propres citoyens comme des terroristes, simplement parce qu’ils osent s’opposer à son concept perverti de la démocratie, ne devrait PAS du tout être autorisé à s’exprimer dans cette enceinte ! M. Trudeau, vous êtes une honte pour la démocratie ! S’il vous plaît, épargnez-nous votre présence ! Merci à vous »

Bien évidemment, les médias subventionnés ont gardé sous silence cette humiliation.

Analyser ce que fait Trudeau au Canada, c’est comprendre ce que Macron, son ami des “Young Global Leaders”, ambitionne pour la France. En effet, grâce à une presse complaisante, Emmanuel Macron a annoncé, récemment, qu’il continuerait à déployer l’agenda du Great Reset, qui nous mènera au bord du précipice. 

Lire les informations Telegram

Pour lire ces informations, vous avez besoin d'être abonné à Telegram, dont le téléchargement est très simple. Nous diffusons des informations sensibles plusieurs fois par jour sur le fil Telegram Rester libre !
IMPORTANT

Difficulté de connexion pour les abonnés par Stripe

Nos abonnés par Stripe rencontrent des difficultés temporaires de connexion dues à l’un des “plug-in” de paiement, qui fait l’objet d’une mise à jour déficiente. Nous avons saisi l’entreprise américaine en cause pour trouver la solution la plus rapide possible. Toutes nos excuses pour les désagréments dus à un prestataire extérieur. 

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
29 Shares:
2 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer