Des officiers français ont-ils aidé l’armée ukrainienne ?

Depuis plusieurs jours, la rumeur enfle : à Marioupol, le port de la Mer Noire (430.000 habitants) assiégé par l'armée russe, des officiers britanniques et français se seraient terrés dans des immeubles. Les tentatives pour les extraite par hélicoptères ont été nombreuses... mais ont mal fini. On aurait notamment retrouvé les corps de deux officiers traitants de la DGSE dans des débris d'hélicoptère abattu.

Depuis plusieurs jours, les fils Telegram russes abondent en rumeurs (non vérifiées à ce stade) sur la présence d’officiers français, britanniques, allemands et suédois à Marioupol. Certains seraient coincés dans l’usine Azovstal et négocieraient actuellement avec l’armée russe leur exfiltration. 

Les fils Telegram russes expliquent l’insistance de Macron à créer un couloir humanitaire à Marioupol par sa volonté d’exfiltrer ces officiers. Mais, répétons-le, il s’agit pour l’instant de rumeurs. 

Lire les informations Telegram

Pour lire ces informations, vous avez besoin d'être abonné à Telegram, dont le téléchargement est très simple. Nous diffusons des informations sensibles plusieurs fois par jour sur le fil Telegram Rester libre !
IMPORTANT

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
74 Shares:
8 commentaires
  1. La seule chose que l’on puisse souligner est que ces rumeurs sont cohérentes avec l’engagement non dissimulé de la France contre la Russie. Ce qui ne constitue pas une preuve évidemment.
    Reste qu’on ne peut défendre le retour à la paix et, en même temps, cette implication dans le conflit.

  2. Ces agents étrangers, dont la plupart œuvrant officiellement au sein de l’OSCI chargé de faire appliquer les accords de Minsk, étaient en réalité (officieusement) chargés de pousser l’Ukraine à une alliance avec L’OTAN et installer des postes avancés d’espionnage et de déstabilisation de la Russie.
    Tous appartiennent à des agences de renseignements européennes, anglaises et américaines, mais
    Américains et Anglais ont été prévenus très tôt par leurs agences d’évacuer l’Ukraine, laissant les Européens dans la m………
    Les frelons européens sont pris au piège! Certains d’entre-eux seront emprisonnés par l’armée Russe pour établir le contentieux des agressions dissimulées de l’OTAN.

    1. Biais du survivant : nous n’entendons jamais parler des opérations de la DGSE réussies.

      De plus, c’est un service dont l’efficacité est très dépendante des décisions politiques de plus haut niveau : quand on l’envoie dans une zone avec une mauvaise appréciation politique de la situation et du rapport de forces, ça ne peut pas bien se passer/

  3. Cela serait particulièrement bien de voir les forces arméees françaises, allemandes ou suédoises aider
    discrètement l’armée ukrainienne en difficulté face à une armée russe organisant une agression particulièrement sanglante contre un pays européen pacifique. Pacifique car même un traitement discriminatoire à l’encontre des populations russophones ukrainiennes ne justifie pas la guerre.
    En plus, je ne vois pas les populations ukrainiennes russophones vouloir rejoindre la mère patrie que cela soit avant ou après l’invasion russe

    1. merci Philippe,
      ça manquait ce genre de commentaire…
      En 3 phrases, précisément, tu viens de remettre en question tout l’argumentaire de ce site sur une vision alternative de cette guerre.
      Mais tu as sûrement raison, coupe l’ordi, rallume la télé et regarde la vérité officielle, respire——, tu es mieux, tu es rassuré, un ptit apéro et—-tout va bien, tu es du coté des gentils, tu es PROTEGE, reprend des cacahuètes…..

    2. Phillipe, pas de bol pour toi, avant l’opération russe en Ukraine, en 2014, les habitants de Marioupol on majoritairement voté par referendum pour l’adhésion de la ville à la Republique Populaire de Donetsk, referendum qui vit le oui l’emporter, par la suite, les ukronazis ont tout simplement envoyé leurs armée et y ont installé leurs QG. Avec à la clef, des crimes contre l’humanité absolument dégeulasses contre la population russophone.

      Phillipe, ton Ukraine nazi est defacto morte et enterrée. Plus jamais les nazis ne fouleront le sol de la Novorossia, à savoir le sud est de l’Ukraine. Plus jamais.

    3. @P.Hermkens

      Une contrevérité à chaque ligne à partir de la deuxième, le tout sur le ton gémissant et “raisonnable” de la bonne foi.
      Derrière cette tartufferie, il y a gros à parier que vous étiez moins bouleversé quand l’OTAN a bombardé des populations civiles serbes en 1999 qui ne voulaient pas abandonner leur province ancestrale, en l’absence de tout mandat de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer