Le zero Covid à Shanghai, l’autre nom du krach mondial

Confrontée à une vague virulente d’Omicron, la Chine a opté pour la fermeture totale de la ville de Shanghai. Cela a accentué le blocage des chaînes d’approvisionnement mondiales. Les navires sont effectivement bloqués dans le port de Shanghai.

La Chine, un des derniers pays à imposer la politique de zéro Covid, a mis en vigueur des restrictions strictes. Mais la mise en place de cette politique sanitaire draconienne a un réel impact sur les chaînes d’approvisionnement internationales. Cette stratégie imposée par Pékin menace les marchés nationaux, voire mondiaux.

20% des porte-conteneurs actifs bloqués

Depuis près de 4 semaines, la seconde ville du pays, Shanghai, a recensé plus de 35.000 cas d’infection. Près de 25 millions habitants sont soumis à un confinement massif, et sont bloqués chez eux.

Cette mesure de confinement strict a généré une forte perturbation de la chaîne d’approvisionnement mondiale. Notons que Shanghai abrite le plus grand port du monde en termes de tonnage. Actuellement, il est encombré et sur les quais, les conteneurs s’entassent. On assiste à un « bouchon portuaire » faute d’employés portuaires.

D’après la société d’analyse du transport maritime Windward,  20% des 9.000 porte-conteneurs actifs sont bloqués au large des côtes de la Chine. Au 19 avril, 506 navires sont en attente d’un espace d’accostage en Chine selon Windward.

Retard d’expédition des conteneurs

Le confinement drastique de Shanghai engendre un problème de fonctionnement au port, même si les autorités portuaires de la mégapole chinoise affirment le contraire. Ces dernières ont déclaré le maintien du personnel sur place. Pourtant, les données fournies par des sociétés d’analyses du transport maritime montrent un manque cruel de personnels en service.

Ce manque de travailleurs est à l’origine de l’embouteillage dans les ports et des encombrements aux quais. Il a aussi retardé le déchargement et l’embarcation des conteneurs d’expédition. En ajout à tout cela, les restrictions sanitaires en vigueur à Shanghai ont perturbé la circulation des camionneurs transfrontaliers.

En somme, la stratégie « zéro Covid » adoptée par Pékin engendre de nombreuses perturbations, étant donné que la circulation des personnes et l’approvisionnement en termes de produits sont restreints.

Liang Yan, professeur d’économie à l’Université Willamette, prévient sur South China Morning Post que « ce confinement généralisé va porter préjudice à la production et aux activités économiques. Il va siphonner tout l’intérêt que portent les entreprises étrangères pour la Chine » et d’ajouter que “ces perturbations du transport et de la chaîne d’approvisionnement vont alimenter les problèmes déjà existants aux États-Unis et en Europe.”

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
2 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer