Les BRICS veulent créer une monnaie de réserve alternative au dollar – et les Etats-Unis ne pourront pas s’y opposer

Les Etats-Unis se doutaient-ils de ce qu'ils déclenchaient quand ils ont encouragé l'Ukraine à provoquer la Russie par la guerre du Donbass en 2014? Puis lorsqu'ils ont entrepris de sanctionner l'intervention de cette même Russie dans cette guerre du Donbass. A présent, les BRICS veulent profiter du régime de sanctions imposés par les USA et l'UE à la Russie pour faire basculer le monde vers un régime monétaire multipolaire.

L’information a été confirmée hier par le président russe. Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) travaillent à la mise en place d’une monnaie de réserve qui serait calculée à partir d’un panier de l’ensemble de leurs monnaies. Les mêmes pays travaillent aussi à la mise en place d’un système de paiement alternatif à SWIFT. 

On constate donc que la guerre d’Ukraine et les sanctions déclenchées par le monde occidental accélèrent la réorganisation du monde sur le plan monétaire. La saisie d’une partie des réserves russes en dollars et en euros (quand ces réserves se trouvaient dans des banques occidentales) a confirmé au reste du monde qu’il ne fallait plus dépendre des Américains et des Européens. 

Les Etats-Unis ne peuvent plus menacer militairement pour crime de "lèse-dollar"

En fait, ce n’est pas du tout la première fois que le statut du dollar comme étalon universel de la valeur monétaire est mis en cause. 

+ En 1965, le Général de Gaulle avait suggéré un retour de l’étalon-or, tel qu’il existait avant 1914. 

+ Dans les années 1980, le président du Pérou, Alan Garcia, avait pensé adosser la monnaie de son pays sur les réserves d’argent de ses mines. Les Etats-Unis le menacèrent d’un coup d’Etat pour le faire reculer. 

+ L’euro a un temps été considéré comme une alternative au dollar. Et, de fait, il représente un peu plus de 20% des réserves mondiales. Cependant, le fait que l’UE soit totalement alignée sur les sanctions américaines contre la Russie a sapé la confiance internationale dans l’euro. 

+ Il faut dire que l’Union Européenne a pu constater que lorsque des pays en confrontation avec les Etats-Unis essayaient d’effectuer une partie de leur transactions en euros, les Etats-Unis devenaient encore plus violents. On a souvent souligné comment la guerre d’Irak de 2003 avait été déclenchée après que Saddam Hussein avait annoncé des transactions pétrolières en euros.

+ L’exemple le plus flagrant est celui du colonel Kadhafi, qui s’était réconcilié avec l’Occident mais contre qui fut déclenchée la guerre de 2011 après qu’il eut annoncé vouloir créer un dinar africain fondé sur l’or. 

On voit donc l’enjeu actuel. Les Etats-Unis ne pourront pas menacer militairement la Russie, la Chine et l’Inde. Ils pourraient isoler l’Afrique du Sud ou le Brésil mais pas le groupe des BRICS. Surtout si se groupe s’élargit. L’Iran et l’Argentine ont fait leur demande d’adhésion. On parle aussi du Mexique et de l’Indonésie. 

Le monde bascule. Le règne incontesté de l’étalon-dollar est terminé. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

251 Shares:
13 commentaires
  1. Il y a beaucoup plus de pays intéressés par les BRICS+, 13pays, l’oncle Sam va avoir de quoi faire la gueule un moment et ce ne seront pas ses menaces qui arrêteront le train, il vient déjà de prendre une veste dans sa tentative de concurrencer la route de la soie . Plus le cercle des pays non alignés s’élargira plus la dédollarisation accélérera, la partie ne fait que commencer et il n’a pas les moyens de la gagner . S’il ne comprend pas à temps ce qui se passe, ni qu’il ne peut rien y faire l’UE va morfler grave avant de s’effondrer . Bon débarras…

  2. Merci Monsieur Husson pour vos analyses toujours pertinentes. La volonté de puissance des USA est malheureusement à l’origine de guerres et de nombreuses souffrances humaines. J’espère de tout coeur que les peuples de nos pays d’Europe trouveront la force pour retrouver leur fierté nationale indépendemment des USA. Cela se fera peut-être avec de nouveaux dirigeants, enfin, soucieux du bien-être de leurs populations.

    1. Par définition, les “dirigeants” se fichent pas mal du bien-être de “leurs populations”. Bien au contraire, le profil psychologique des “dirigeants”, c’est le besoin d’asservir les autres. Comme l’explique Hayek, cette structure qui a le monopole de la violence et qu’on appelle l’Etat, attire par essence les pires éléments de l’espèce humaine. Si il y a autant de niais qui acceptent de se soumettre (alors que la population très largement majoritaire représente une force écrasante), pourquoi les voyous légaux de l’Etat se gêneraient-ils ?
      Comme le dit le Pr. Pascal Salin, l’Etat n’a de justification ni scientifique ni morale, mais représente le pur produit de l’émergence de la violence dans les sociétés humaines.

      1. Je conçois que vous puissiez croire à ce que vous dites. Pour ma part je considère que la plus haute charité humaine peut s’exercer en politique afin de servir le bien commun. Nombreux sont nos rois très chrétiens qui ont aidé leurs sujets. Idem pour certains hommes politiques dans nos républiques. Roland, quel père êtes-vous ? Je n’ai pas besoin de le savoir. Que la grâce de Dieu-Jésus repose sur vous.
        Pascal Salin, né le 16 mai 1939, est un économiste français et un intellectuel de tendance libérale, voire libertarienne. Il a pris position en faveur du projet de directive sur la libéralisation des services dans l’Union européenne (directive Bolkestein). À propos de l’impôt il déclare : « Prélevé en fonction d’une norme décidée par les détenteurs du pouvoir étatique, sans respect de la personnalité de chacun, l’impôt pénalise la prise de risque et est foncièrement esclavagiste, allant à l’encontre de son but recherché, bafouant les droits fondamentaux de l’être humain et la propriété de l’individu ». Il voit le chômage comme le résultat de l’intervention de l’État sur le marché du travail et l’atteinte à la liberté des contrats. Il préconise la diminution ou même la suppression du SMIC en France. Pascal Salin a tout du fasciste gris, je prends le pari qu’il fut QR codé et triple ou quadruple acupuncturé.

        1. « Prélevé en fonction d’une norme décidée par les détenteurs du pouvoir étatique, sans respect de la personnalité de chacun, l’impôt pénalise la prise de risque et est foncièrement esclavagiste, allant à l’encontre de son but recherché, bafouant les droits fondamentaux de l’être humain et la propriété de l’individu ». Il voit le chômage comme le résultat de l’intervention de l’État sur le marché du travail et l’atteinte à la liberté des contrats. Il préconise la diminution ou même la suppression du SMIC en France.

          je ne vois pas ce qu’il y a de fasciste dans les propos de Pascal Salin… ?

          1. Peut-être que je me suis mal exprimé. L’expression ‘fasciste gris’ est liée à un politiquement correct émanant de boomers qui veulent préserver leur rente de situation dans leur rectangle démographique qui commence à sentir le sapin. Et pour cela les autres générations doivent casquer et se soumettre à leur idéologie deshumanisante. Pascal Salin a-t-il et utilise-t-il une carte vitale émise par l’Etat français ? M. Salin va-t-il souvent à la sortie de Bricorama ou autres enseignes afin de voir les pauvres gars demander une journée de travail dans le bâtiment aux chauffeurs de camionnettes chargées de matériaux ? Cela c’est la liberté des contrats, idem pour les Ukrainiennes de la basse classe qui louent leur ventre pour des désirs d’upper classe bobo à la sauce Salin ou Bergé Pierre.

  3. Est-ce Londres n’est pas en train de jouer son propre jeu monétaire? Fini le lien financier direct avec l’euro. Début d’un soutien financier direct de l’Ukraine d’après les déclarations de Bojo le 14/06/2022. Ce soutien financier est aussi donné à Taiwan et aussi à l’Indochine (Cambodge etc.) depuis longtemps. La city dépend beaucoup de la main d’oeuvre indienne et de son expertise financière.

  4. J’ajoute, à ce très bon article prophétique et reposant sur des réalités tangibles, que La Suisse s’est ‘suicidée’ brutalement en s’alignant sur les sanctions américaines. Hier la Turquie cède sur l’adhésion à l’Otan de la Suède et de la Finlande juste au même moment où Poutine parle de la monnaie BRICS et que ce même Poutine donne sa bénédiction de grand vainqueur à ce mariage otanien entre éclopés de guerre soumis. Il y a du génie échiquéen dans la gestion russe de la distillation des informations et des actes au moment opportun avec un calme olympien. Le russe Vladimir Poutine va devenir une sorte de Général de Gaulle aux yeux des populations ‘non alignées’. Imaginons, avec une joie patriote toute québécoise, Poutine proclamer au Trocadéro ‘Vive la France libre’.

  5. Dans un monde qui se découvre de plus en plus multipolaire et multimonétaire, la neutralité reprend du sens. La Suisse a été plusieurs fois vassalisée par la finance américaine et sanctionnée dans un passé récent. Même la France a condamné des banques suisses à de lourdes amendes pour exercice illégal en France. Mais chaque fois la Suisse n’a eu de cesse de retrouver une indépendance certaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer