Quand le Great Reset met la Hollande en situation pré-révolutionnaire, par Eric Verhaeghe

Personne ou presque n'en parle en France, mais la très sage et très consensuelle Hollande se trouve désormais en situation pré-révolutionnaire, avec des centaines de kilomètres d'embouteillages dus aux blocages insaisissables des agriculteurs qui protestent contre la politique écologique du gouvernement. Mark Rutte, le Premier Ministre hollandais, applique fidèlement le Great Reset. Et cela ne plait pas aux paysans... ni à quelques autres.

Les Français ont bien tort de ne pas suivre avec attention les événements qui se déroulent en Hollande, tant ils constituent une répétition de ce qui pourrait se passer en France dans les prochains mois. 

La Hollande frappée par le Great Reset

Ces derniers mois, le gouvernement du “radin” libéral Mark Rutte s’est lancé dans une politique 100% Great Reset possible, présentée comme telle par le Telegraaf à l’occasion du congrès du parti le 11 juin :

L’ancien conseiller municipal de Medemblik Mark Raat constate avec regret que son parti a récemment accepté de nombreux thèmes de gauche, comme l’augmentation du salaire minimum et de la retraite de l’État, au détriment des entrepreneurs qui peuvent s’attendre à des hausses d’impôts. 

Ceux qui ont étudié le Great Reset savent que ces pans idéologiques sont totalement compatibles avec les idées de Klaus Schwab. Augmenter les salaires, augmenter les impôts… et surtout réduire les émissions de pesticides, d’azotes, et d’autres produits, au moment même où guette la crise alimentaire : voilà une stratégie du chaos qui permet d’accélérer les bascules idéologiques en crispant les populations, et donc en instaurant un état d’urgence au nom du sauvetage de la planète…

Donc, le “plan azote” de Mark Rutte prévoit de fortes réductions de capacités productives dans l’agriculture intensive hollandaise, particulièrement dans l’élevage. Les paysans ont compris le danger et ont annoncé qu’ils résisteraient à la casse sociale imposée par le dogme écologiste. 

On retrouve ici l’anatomie du Great Reset : empêcher progressivement les citoyens de vivre de leur travail, et les réduire à un asservissement de consommateurs dépendants d’allocations versées par l’Etat.

Un blocage viral du pays

Assez rapidement, les paysans bataves ont commencé à se mobiliser contre le diktat mondialiste en procédant à des opérations escargot et des blocages. Aujourd’hui, par exemple, on a compté plus de 150 kilomètres de bouchons dans ce petit pays qui dépend fortement du libre-échange et des exportations pour survivre. 

Trois semaines après l’annonce de ce plan azote, que le gouvernement refuse de négocier, voici les blocages constatés dans le pays :

Le Telegraaf donne d’intéressants détails sur la situation :

En plus des autoroutes, il y a eu aussi des actions sur les routes provinciales lundi. Selon l’ANWB, c’était le cas, entre autres, au Rijnbrug près de Rhenen (N233) et à Grootegast à Groningen (N388). Selon un porte-parole, il y avait 154 kilomètres d’embouteillages au pic lundi après-midi. Selon lui, le fait que l’heure de pointe du soir ait été calme est probablement aussi dû au fait que de nombreuses personnes sont restées chez elles par précaution à cause des agissements des agriculteurs.

Les associations patronales ont appelé le gouvernement à ouvrir le dialogue avec les manifestants, pour éviter un naufrage économique. 

Dans la pratique, la mise en place au forceps d’un programme économique mondialiste pourrait tourner au désastre et créer une situation politique de rupture. En l’état, les agriculteurs destinés à disparaître avec la mobilisation sont dans un dangereux face-à-face avec un pouvoir qui appelle les blindés et les forces spéciales pour rétablir l’ordre. 

C’est cela, le Great Reset : l’application aveugle d’une politique qui promet les travailleurs indépendants à la disparition. 

On verra, lorsque viendra le tour de la France d’appliquer le même plan, quelles seront les réactions populaires. 

Acheter de l'or...

Le nouveau dossier à télécharger de Florent Machabert

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

About Post Author

532 Shares:
15 commentaires
  1. Ce qu’il est important de voir, ce sont les réactions de la police. Si elle ouvre le feu comme précédemment… ce sera un test, de part et d’autre, sur la détermination des forces en présence.

  2. L’expression “la casse sociale imposée par le dogme écologiste.” est pénible à lire ou entendre. Ce qui est pénible, c’est le dogmatisme des écologistes. Chaque matin je m’agenouille religieusement devant les dogmes de l’Eglise, ces pierres plus solides que les diamants et qui permettent de monter avec une hauteur de vue sur des épaules de géants. Un dogme évite de se poser de fausses questions et de perdre du temps dans des impasses mensongères dévitalisantes. Un dogme, c’est un peu comme les dix commandements, c’est une source de vie vers la SURvie.

  3. La faim est une arme que Schwab et ses complices n’hésiteront pas à utiliser pour soit disant sauver la planète.

    Les penuries d’énergie accéléreront l’élimination physique d’une grande partie des Européens.

    1. Oui, enfin n’exagérons rien, les rares fois ou je me rends dans un temple de la consommation, je constate que la majorité des personnes ont 10, 20, 30 kg et + de stock sur eux pour résister à la faim et au froid. Mon parcours très hétéroclite m’a même fait “visiter” un centre de distribution des Restos du Coeur, idem, ils ont de la “marge” pour tenir des semaines, voire des mois.

      Répondre moderated
  4. “Vous semblez ignorer le désastre écologique provoqué par ce type d’agriculture. Vous semblez ignorer le coût en matière première, en ressources de ces pratiques agricoles. Vous semblez ignorer le coût sanitaire de cette alimentation.”
    Oui et so what? On fait quoi? On ferme brutalement les exploitations comme en Hollande? On met au chômage des milliers d’entrepreneurs agricoles? On supprime une source alimentaire du jour au lendemain en créant pénurie et hyperinflation pour les citoyens?
    Pour ça il faut des plans pour assurer un changement de modèle, pas des anathèmes d’idéologues écologistes.

    1. c’est justement pour cela qu’il faut écrire des articles de manière sérieuse et non à l’arrache, en fonction du vent des flux internet; pour vous aider à “capter” tout comme les légumineuses captent l’azote de l’air.

  5. @ Que
    Devant l’ampleur de la contestation agricole, je dirai qu’a minima le gouvernement a voulu passer en force. Je ne crois pas qu’il ait la légitimité pour cela, compte tenu des répercussions évidentes que sa politique va avoir sur le panier de la ménagère néerlandaise…
    Une évolution raisonnée comme vous semblez l’appeler est sans doute souhaitable, mais un gouvernement un tant soit peu compétent et responsable devrait utiliser d’autres méthodes…

    A défaut on pousse les gens dans la misère et le désespoir, et on récolte la révolution !
    Alors oui, la situation est bel et bien “pré-révolutionnaire”

    1. Les Pays-Bas sont une vaste usine à produire et à exporter… de la merde. Une production ultra-sophistiquée, pilotée par des multinationales qui pour certaines y sont nées, qui carbure si bien qu’elle positionne le pays au rang de 2ème exportateur mondiale, ce “si petit pays”. Pour en arriver à cette capacité de puissance gigantesque il faut nourrir la chaudière au point où l’on nomme un poste ministériel: Ministre de l’Azote. C’est dire l’enjeu.
      Quant aux producteurs qui s’affrontent à la même méthode d’exercice du pouvoir que partout en occident, sous dix ans, soit ils partiront à la retraite soit ils se feront taire par des subventions soit ils se feront nettoyer par la concurrence.
      En réalité, c’est un mouvement de “petits producteurs” qui se cogne au processus de concentration du capital, ils ne sont plus assez rentables. En ce sens ce n’est pas un mouvement pré-révolutionnaire mais bien plutôt réactionnaire.

      Répondre moderated
  6. Les élections des mid terms aux USA en novembre vont mettre un terme à cette foie généralisée qui s’est emparée du monde depuis le début du Covid-19 continuée avec la crise ukrainienne, qui a permis de réélire un usurpateur en France. Commençons une cagnotte pour payer les oranges à Manu quand il sera incarcéré à la Santé-VIP. Il est jeune, ça va être long pour lui. Par chance ils font des formations de réinsertion. Oublions les Alzheimer et vieilles croutes du Great Reset (Gates, Attali, Soros, Schwab), Dame Faucheuse va tout bientôt s’occuper d’eux comme elle le fit des élites du Grand Soir sovétique entre 1980 et 1990.

    Répondre moderated
  7. En fait la volonté de créer un gouvernement mondial a commencé il y a des décennies et le Great Reset n’en n’est que la façade actuelle. C’est cette volonté mondialiste américaine qui a créé l’EU.RSS à petits pas mais qui a été responsable de la politique agricole commune au désavantage de la France. A cela ajoutez l’idéologie écolo-bobo-gogo et vous obtenez la situation actuelle.
    Maintenant, au lieu d’un commentaire non seulement négatif mais creux et sans argument concret, prenez le temps de réfléchir à la situation dans son ensemble.

  8. Petite detail. La Hollande n’est pas un pays. Le pays s’appelle les Pays-Bas. La Hollande n’est qu’une province des Pays-Bas. Les autres provinces sont opprimées par la province la plus dominante, la Hollande. Il est vrai que le pouvoir en place est en Hollande. De fières provinces agraires comme la Frise, la Groningue et le Brabant sont confisquées, volées et occupées par le pouvoir de La Haye (Hollande) dirigé par l’un des exécutants les plus dociles de l’agenda du FME, Mark Rutte.

    Répondre moderated
  9. Je partage entièrement les différents commentaires de “Que Dit”.
    Mr Éric V. n’a pas analysé la situation réelle de l’agriculture aux Pays Bas et son lourd impact sur les pollutions organiques et chimiques. Sans parler de son bilan carbone catastrophique. L’industrie a dû s’adapter aux exigences de respect de l’environnement, etc , pourquoi l’agriculture ne serait-elle pas sollicitée ? Où est le complot ?

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer