Confinement et cannabis font bon ménage

Cannabis thérapeutique

Selon un rapport publié par l’ONU, la consommation de cannabis a augmenté avec la légalisation et les confinements du COVID. Confinement et cannabis font bon ménage. Cette consommation accrue du cannabis a même favorisé le risque de dépression et de suicide.

La « politique enfermiste » prônée par l’OMS a accentué les risques liés aux drogues, notamment l’augmentation de la consommation de cannabis. Dans son rapport annuel, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a indiqué que le cannabis est devenue la drogue la plus consommée dans le monde. Ce rapport offre une vue d’ensemble de l’offre et de la demande d’opiacés, de cocaïne, de cannabis, de stimulants de type amphétamine et de nouvelles substances psychoactives (NPS), ainsi que de leur impact sur la santé, en tenant compte des effets de la pandémie de Covid-19. 

Une hausse de la consommation de cannabis chez les jeunes adultes

Selon le rapport annuel sur les drogues dans le monde de l’ONUDC, la pandémie a alimenté la consommation de cannabis en 2020, notamment chez les jeunes adultes. Selon le rapport, sur les 284 millions d’individus dans le monde (soit 5.6% de la population mondiale) qui consomment de la drogue (héroïne, cocaïne, amphétamines, ecstasy…) 209 millions ont pris du cannabis.

L’ONUDC souligne également que le cannabis commercialisé est de plus en plus fort en termes de teneur en tétrahydrocannabinol(THC), une molécule psychoactive. Notons que le rapport de l’ONU concerne notamment les Etats de Washington et de Colorado aux États-Unis, l’Uruguay et le Canada

Le document indique que la consommation accrue du cannabis dans ces pays est liée à la légalisation de son usage non médical et au confinement. En effet, selon le rapport, “les périodes de confinement pendant la pandémie de COVID-19 ont entraîné une augmentation de la consommation de cannabis… en 2020”.

Ainsi durant    la    pandémie, avec la hausse de la consommation de drogue, de nombreux    pays    ont    mis en place    des    services    de    Télémédecine . Des    travailleurs    de    la    santé    ont pu ainsi   proposer    des    conseils    ou    des    évaluations    initiales    par    téléphone    et    utiliser    des    systèmes    électroniques    pour    prescrire    des    substances   contrôlées pour les toxicomanes.    

La consommation du cannabis à l’origine de troubles psychiatriques et de suicide

Le rapport note également que la consommation régulière du cannabis optimise le risque de dépression et de suicide. En effet, l’organisation a observé une corrélation entre l’augmentation de la prise de cette drogue et la hausse du nombre de personnes atteintes de troubles psychiatriques et des tentatives de suicide.

Pour rappel, selon une note scientifique publiée au mois de mars par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en 2020 la prévalence mondiale de l’anxiété et de la dépression a augmenté massivement, de 25 %.

Le rapport a également révélé que la production de cocaïne a explosé et atteint un chiffre record en 2020. Selon, les données relatives aux saisies de 2021, il existe un nouveau marché de la drogue, avec  une expansion en dehors des deux principaux marchés que sont l’Amérique du Nord et l’Europe, les    chaînes    d’approvisionnement    en    cocaïne   se    diversifient, et concernent de plus en plus  l’Afrique et l’Asie.

Les marchés de la drogue sur le Dark web sont également en hausse. Le Dark Web est devenu une plateforme pour vendre les médicaments et autres substances illicites.  

En ajout à tout cela, les décès par overdose suite à la prise d’opioïdes ont également augmenté aux États-Unis en 2021. Selon le rapport, on a recensé 107 622 décès par overdose lié au fentanyl aux États-Unis en 2021.

About Post Author

12 Shares:
4 commentaires
  1. Il y a une forte corrélation entre les pays ayant légalisé l’usage du cannabis et ceux s’étant ligués contre la Russie, exception faite du Brésil et de l’Afrique du Sud notamment…

  2. C’est le soma dans Le Meilleur des Mondes. Un excellent moyen d’endormir la plèbe. Et d’ailleurs dans leur monde sans argent liquide de demain j’imagine que tout ça sera légal et encadré par l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer