Perte abyssale de Softbank en bourse, son PDG Masayoshi Son fait son mea culpa

L’entreprise japonaise Softbank a enregistré une perte record de 26,2 milliards de dollars au cours de ce second trimestre fiscal, suite à la chute phénoménale de la valeur de son portefeuille en bourse. Son PDG, Masayoshi Son s’est exprimé sur cette catastrophe subie par le groupe lors d’une conférence de presse qui a eu lieu lundi après-midi. Il a fait un mea culpa tout en évoquant sa décision d’adopter un plan de redressement sérieux.

Le colosse japonais spécialisé dans les investissements technologiques, Softbank, n’a pas pu échapper à la crise de la Tech. Le secteur se trouve dans une situation délicate après deux années fastes. De nombreuses entreprises comme Meta (la maison mère de Facebook, WhatsApp, Instagram, Oculus), Amazon, Netflix,… font actuellement face à de grandes difficultés financières, leur chiffre d’affaires décline. Softbank a   accusé une perte abyssale de près de 23 milliards. Parmi les responsables de ces pertes, de nombreux investissements  qui se sont révélés de très mauvaises affaires, comme Coupang (commerce en ligne en Corée du Sud), SenseTime (société chinoise spécialisée en intelligence artificielle) ou encore l’entreprise américaine DoorDash (livraison de repas à domicile). Sans compter les déboires d’AliBaba, le géant chinois de la distribution qui a enregistré des pertes suite à l’arrestation par le pouvoir chinois de son PDG, Jack Ma. Le groupe a perdu la moitié de sa valeur et Softbank y possédait plus de 20% du capital. 

Les causes de cette chute de Softbank

Pour Softbank, les résultats du premier trimestre fiscal ont été catastrophiques. La société a enregistré une perte colossale de 26,2 milliards de dollars au mois de mai. Le PDG Masayochi Son a commenté ces résultats désastreux lors d’une conférence de presse organisée dans l’après-midi de lundi.  

La première phrase du milliardaire est : « Le monde est dans une grande confusion ». Il a annoncé que Softbank a enregistré d’énormes pertes avec les investissements liés à ses fonds Vision Fund 1 et 2. Elles sont estimées à plus de 2.800 milliards de yens, soit 20 milliards d’euros. Tout cela serait lié à l’instabilité politique et à l’augmentation des taux d’intérêt, des situations inévitables qui ont concerné tous les marchés.

Son a aussi fait un mea culpa en évoquant son “imprudence” et “diverses erreurs” à l’origine de cet effondrement. Il a déclaré : « Si nous avions été plus sélectifs et avions mieux investi, nous n’aurions pu encaissé ce coup dur ».

Des mesures de redressement drastiques à adopter

Lors de cette conférence de presse, Masayochi Son a annoncé que son groupe va adopter des mesures de redressement drastiques. Il faut citer en premier la réduction d’effectifs au niveau de la branche d’investissement Vision Fund. Notons que Softbank s’est retirée de nombreuses sociétés afin de lever des fonds. Cela lui a valu un gain de 5,6 milliards de dollars. Le groupe japonais a également décidé de céder ses participations dans Uber à un prix d’environ 41,48 dollars par action.

Deux tiers du capital d’un programme de rachat de 1.000 milliards de yens en novembre dernier ont été également utilisés afin de soutenir les actions de la société qui ont connu un effondrement majeur en mars 2021.

Par ailleurs, le PDG de Softbank a indiqué lundi la mise en place d’un programme de rachat d’actions supplémentaire puvant aller jusqu’à 400 milliards de yens. Cela va continuer jusqu’au mois d’août 2023.

Des personnes proches de l’entreprise ont confirmé que Masayochi Son aurait considéré l’option de vendre ses participations dans SoftBank à plusieurs reprises au cours des trois dernières années. Son pourrait choisir de réinscrire SoftBank aux États-Unis pour obtenir une meilleure valorisation pour l’entreprise.

Notons qu’au lendemain de l’annonce des résultats de Softbank, l’action du groupe a chuté. Une perte de plus de 7% a été enregistrée au moment de la clôture de la Bourse.

About Post Author

32 Shares:
2 commentaires
  1. Personne ne peut “encaisser” ce qui vient mais chacun peut toujours se convertir.

    Il a raison, le monde est dans une grande confusion de ses pensées mais parce que l’âme des successeurs des maîtres de l’occident a flanché et que les puissances orientales suivent des faux prophètes occidentaux en voulant les dépasser donc il vont dans le mur.
    Les technologies de pointe vont actuellement dans le mur parce qu’on a une fausse vision de la réalité. Tous les savants de la terre spécialisés dans les épicycles de Ptolémée ne pouvaient rien face à Copernic, ce n’est pas une question de moyens ou d’intelligence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer