Se rapproche-t-on d’une guerre ouverte entre les Etats-Unis et la Russie?

Les Etats-Unis jouent avec le feu. Le message de la diplomatie russe a été très clair, ce 14 septembre. La Russie constate non seulement que les USA sont partie prenante au conflit. Mais, selon Moscou, Washington se rapproche dangereusement de la ligne rouge, qui mettrait la démocratie américaine en guerre de facto avec la Russie.

Il y a lieu d’être “profondément préoccupé” par le fait que le gouvernement américain se “vante ouvertement” que les succès de l’Ukraine sur le champ de bataille ont été obtenus avec l’implication directe du Pentagone, a déclaré l’ambassadeur russe à Washington, Anatoly Antonov, dans une interview mercredi 14 septembre.

Dans ce contexte, les déclarations de Washington selon lesquelles les États-Unis ne sont pas partie au conflit semblent absolument ridicules et infondées“, a déclaré Antonov à RIA Novosti. “Les faits et les interviews de politiciens et de généraux anciens et actuels disent le contraire“.

Avertissement russe très clair aux Etats-Unis

Les vidéos actuellement diffusées sur les chaînes occidentales montrent clairement que des soldats et des officiers parlant couramment l’anglais, dont beaucoup ont un accent britannique et américain prononcé, se battent contre nous”, a ajouté l’ambassadeur.

Les États-Unis ont tout fait pour faire de l’Ukraine un dépotoir pour leurs armes obsolètes, mais aussi un champ d’essai pour les nouveaux équipements de l’OTAN, a déclaré M. Antonov, soulignant l’appétit insatiable du complexe militaro-industriel américain pour les profits.

Mais le plus important dans les propos tenus par l’ambassadeur russe aux Etats-Unis est ce qui suit: 

Si les Américains se plient aux demandes “insensées” de l’Ukraine concernant les fusées à longue portée, a-t-il ajouté, “un tel scénario signifierait l’implication directe des États-Unis dans une confrontation militaire avec la Russie.”

La porte-parole du Ministère des Affaires étrangères russe, Madame Zakharova, a amplifié les propos de Monsieur Antonov: 

Une éventuelle fourniture de missiles de plus longue portée à Kiev par Washington reviendra à franchir une ligne rouge et à faire des États-Unis une partie directe au conflit“, a déclaré jeudi  Maria Zakharova, lors d’un point de presse, ajoutant que dans ce cas, Moscou serait contraint de réagir “de manière appropriée“.

Une crise de Cuba inversée? 

Si Washington décide de fournir des missiles de plus longue portée à Kiev, en faisant cela, il franchira une ligne rouge et deviendra une partie directe au conflit. Dans un tel scénario, nous serons contraints de réagir de manière appropriée“, a-t-elle déclaré.

Madame Zakharova a averti que la Russie se réservait le droit de défendre son territoire “par tous les moyens disponibles.”

La fourniture éventuelle de missiles au régime de Kiev est identique à une situation dans laquelle les pays européens pourraient accueillir des missiles à lanceur terrestre de fabrication américaine, précédemment interdits par le traité sur les missiles à portée intermédiaire et à plus courte portée, capables de frapper des cibles sur le territoire russe“, a ajouté Mme Zakharova.

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

About Post Author

81 Shares:
25 commentaires
  1. Dans une guerre conventionnelle je pense que l’armée russe ne fait pas peur aux USA au vu de leurs performances en Ukraine.
    Après les USA ne prendront jamais le risque d’une guerre nucléaire.

    Répondre moderated
    1. Si la Russie procédait en Ukraine comme les USA en Irak, ce serait plié en quelques petites semaines.
      Visiblement vous ne suivez pas la situation de très près…

      Répondre moderated
      1. Je n’ai pas eu l’impression que la Russie y va avec des pincettes…
        Je pense au contraire qu’ils veulent rentrer dans le lard et s’en foutent de faire des morts.
        Donc la comparaison avec l’Irak ne tient.

        Soyons sérieux, la Russie c’était la 2eme armée du monde.
        On s’attendait tous à ce que l’Ukraine soit vaincu en 3 jours max.
        Ils n’ont pas réussit à prendre Kiev.
        Et le conflit dure depuis 6 mois.
        C’est même l’Ukraine qui à l’initiative maintenant.
        Et on vient dire que c’est la faute aux armes donner par l’OTAN.
        Mais attends, on leur à donner 20 Césars, 10 Hitman, des chars T72 de l’époque soviétique et le reste c’est juste des munitions et petit équipement…
        Ah si des drones par les trucs.
        Face à une armée entière d’un pays de l’OTAN la Russie ne fait pas le poids dans une guerre conventionnelle.

        Et je ne parle même pas des pertes russes en Ukraine et le fait qu’il leur faudra des décennies pour reconstituer leur armée.

        1. avec à peine 200 000 hommes et sans campagne de bombardement préalable de toutes les infrastructures civiles (énergie, communication), la Russie y va avec une certaine pusillanimité qui peut surprendre.

          1. Je dirais 150 000 hommes.
            Mais je doute fort qu’ils peuvent en développer plus.
            Pour les bombardements c’était leur choix d’une guerre éclair, ils voulaient prendre rapidement Kiev au début.
            Leur stratégie était de faire tomber le gouvernement au plus vite.

          2. Le patron de Wagner qui recrute des soldats dans les prisons et Kadyrov qui appel aux volontaires à rejoindre l’armée sont des preuves de manque d’homme.

          1. Je doute qu’ils étaient là pour faire du camping…
            Surtout qu’ils ont perdus beaucoup beaucoup d’hommes et de matériels…

          2. @David,
            Pour le moment c’est la Russie qui occupe une grand partie du territoire ukrainien et pas l’inverse.
            A suivre donc…

        2. sur d’autres sites vous seriez catalogué :” troll”,
          vos critiques ne sont intéressantes que si elles sont argumentées or, vous inversez les effets et les causes:
          vous écrivez “On s’attendait tous à ce que l’Ukraine soit vaincu en 3 jours max.”
          et effectivement, les infrastructures aériennes et anti-aériennes ont été détruites en quelques jours pour rendre possible ” l’opération spéciales”., et c’est bien les contraintes de cette “opération” (préserver les infrastructures et les vies civils) qui en posent les limites que l’on observent aujourd’hui.
          imaginez la Russie mettre le paquet pour détruire l’Ukraine style ” carpet bombing” à l’américaine. Pensez vous vraiment qu’elle n’en a pas les moyens ? imaginez les villes rasées, plus d’énergie, de transport, de ravitaillement, de système de santé; imaginez Kiev sous une pluie de bombes et de missiles. n’écrivez pas de bêtise et remerciez la Russie de son humanité dans la défense de ses intérêts vitaux!

          Répondre moderated
          1. Je suis pas le seul à émettre des réserves.
            A la coopération de Shanghai la Chine a rappelé à la Russie que eux ils font du commerce avec l’Occident et qu’ils aiment pas la guerre et le 1er ministre indien à interpeller directement Poutine lui demandant d’arrêter la guerre obligent Poutine a répondre.
            Alors bien gentil de traiter de troll quand les dirigeants des pays alliés de la Russie se font les mêmes interrogations que moi.
            Je suis tout a fait qu’avis ne vaut que s’il est argumenté sinon c’est du vent.
            Après le problème c’est qu’on n’est pas d’accord sur les faits…
            Tu dis que la Russie à détruit les infrastructures aériennes de l’ukraine en quelques jours sauf que en soit l’Ukraine a toujours une activité aérienne depuis le début. La Russie ne c’est jamais vraiment imposée dans les airs sauf peut-être sur une courte période. Actuellement c’est même l’aviation ukrainienne qui est le plus actif et l’aviation russe totalement disparue.
            Il semblerait que au début les ukrainiens ont caché leurs avions pour préserver et ils les sortent maintenant quand ils ont le dessus.
            Ils n’ont reçu d’avion de l’Otan, juste des pièces et armement donc les avions actuels ils les avaient avant et n’ont pas été détruit.
            Donc dire que l’operation spéciale a visé l’aviation ukrainienne je n’y crois. C’est mon avis, tu peux ne pas être d’accord.
            Les crimes sur civils désolés mais c’est difficilement contestable avec l’accumulation des preuves et témoignages. La encore je rejette l’idée auraient essayé de préserver les civils c’est faux.
            Des villes ukrainiennes ont eu des tapis de bombes, Mariupol et Kharkiv pour citer que ces villes.
            Sur Mariupol c’est l’armée russe qui a diffusé les images car ils voulaient débusquer l’unité Azov donc on ne peut pas dire que les images sont fausses.
            Ils n’ont pas tiré sur le centre historique de Kiev c’est vrai mais n’oublie pas que Kiev a une importance dans la culture russe, ce serait mal vécu par la population russe.
            Dans tous les cas ça change rien, les russes ne sont pas aller autour de Kiev pour rien, ils avaient forcément la volonté de capturer la ville et c’est une défaite.

          1. Vas-y David, fais toi plaisir, astique ton jonc si ça peut te faire jouir mais ce n’est pas ça qui va éveiller ton cerveau.
            On en reparle dans un mois !

          2. A Idomar, je l’ai dis il y a déjà Ségolène Royal sur LCI. Elle était payer par BFM et à virer pour n’avoir pas respecté l’exclusivité avec BFM et être allée sur LCI…
            Donc laisse lui la télé, moi je passerai un film.
            Quand à éveiller mon cerveaux…. Moi j’argumente et toi tu insultes… tu pense vraiment qu’il est éveillé le tiens ? Qu’il y ai la petite étincelle entre neurones pour sortir une réponse au niveau aussi bas ?
            On en reparle dans un mois sans problème mais je te signale que depuis juillet les russes ne progresse plus…

        3. Un copain qui participait aux manœuvres de l’OTAN me disait récemment que les Américains, à cause de leur informatique, ne savaient plus se battre, qu’ils étaient même en dessous du niveau du soldat français en terme de mental et d’engagement au corps à corps. En effet, en quoi un expert en joystick peut-il impressionner un expert en kalachnikov ou à l’arme blanche sur le terrain ? Une fois que l’informatique a été neutralisée par une bombe électromagnétique, il reste le terrain et les baïonnettes, la vitalité. Dans les conflits récents, la technologie est impressionnante, certes, mais elle ne tue pas la détermination des combattants. Pire elle l’amplifie. Regardez la puissance économique japonaise qui est née des deux bombes atomiques ! En fait, les américains sont devenus totalement impuissants militairement depuis la Guerre du Vietnam, la population est devenue majoritairement pacifiste et asexuée avec le confort matériel,, ils sont obèses et répugnent à l’effort, ils ne font désormais plus la guerre que par procuration, technologique ou à travers des États extérieurs qu’ils manipulent avec la CIA, BlackRock et McKinsey. Ce pays, comme Rome à l’époque de sa décadence, n’a plus d’énergie vitale exceptée celle de son immigration, une situation similaire à celle de la France mais à un degré inférieur ici. Les pays occidentaux sont devenus décadents à cause du luxe et du plaisir, du confort et du plein emploi, de la Sécurité Sociale qui tue le vitalisme des Peuples. La Nation Russe a encore cet instinct combatif, cette bestialité, ne serait-ce que par son climat très rigoureux. Certes la vodka détruit ce tempérament mais la puissance guerrière est facilement mobilisable, surtout en cas d’attaque massive contre son territoire. Biden et la puissance américaine font la même erreur qu’Hitler lors de l’Opération Barbarossa en 1941. Les USA et l’OTAN vont se prendre une raclée, c’est tout vu. Dès que j’ai vu l’Europe se mêler d’intégrer l’Ukraine 🇺🇦 à l’UE (les années 2008 à 2020), j’ai compris instantanément que tout cela allait très mal se finir. J’en ai parlé à des diplomates. Verba volent. Je n’ai pour l’instant été démenti en rien.

          1. Excuse-moi mais c’est un peut n’importe quoi ce que tu dis…
            Déjà tu compares les gens de la rue avec une armée de métier.
            Je veux bien que tu critiques que les gens sont de plus en plus gras du fait des vies modernes où il faut manger rapidement et on s’oriente sur la mal bouffe…
            Mais les militaires ils ont des entraînements réguliers, la nourriture leur ai donner à l’ordinaire ou par des rations et ils entretiennent une forme physique.
            Quand aux bombes électromagnétiques elles touchent les 2 camps, même l’armée russe a des équipements électroniques dans les chars les plus modernes ou les missiles.
            Quand la Russie lance un missile hypersonique il ne faut pas croire qu’il n’y a pas d’électronique dedans.
            Les radars, les systèmes antiaériens, les systèmes de navigation des missiles il y de l’électronique partout même chez les russes.
            Les armée de l’Otan ont des plans d’entrainement sans électronique pour simuler ce cas de figure et je pense que la Russie en fait autant.
            Après il faut voir l’effet des bombes électromagnétiques, si ça détraque l’électronique civil les électroniques militaires sont blindés et il probable quand fonction de l’origine du matériel c’est plus ou moins résistant.
            Ce serait ballot que les russes lance ce type de bombes et que ça détraque que les systèmes russes…
            Point subsidiaire, c’est interdit et considéré comme crime de guerre car ça peut avoir de grave conséquences par exemple sur un hôpital ou une centrale nucléaire…

          2. Dis Monsieur David, tu es bête ou quoi ? “Les Russes ne bombarderaient pas avec les bombes électromagnétiques parce que cela détraqueraient leurs systèmes…” Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme bêtises ! J’avais pas le souvenir que les deux bombes atomiques réputées horribles pour les populations ait été balourdées par Tonton Harry Truman sur Washington, gars !

            Et puis une autre de tes saillies aussi bête que la précédente en fin de ton commentaire “Point subsidiaire, c’est interdit et considéré comme crime de guerre car ça peut avoir de grave conséquences par exemple sur un hôpital ou une centrale nucléaire…”

            Moi aussi, j’ai décidé de résister avec tes grands principes, pétition de principe “Eh, Messieurs Hitler et Staline, vos méthodes sont interdites par la Convention de Genève, vous z’avez pas l’droit !”

            C’est sûr, ça va marcher !
            Arrête de r’garder Disney+, s’te plait.

          3. Au fait Monsieur David, les armées d’URSS et des USA, les plus puissantes du monde au XXème siècle, ont été battues l’une à la suite de l’autre par les populations paysannes d’Afghanistan réputées moyenâgeuses et « se battant avec des fourches ».

            Tous les théâtres d’opérations démontrent ce paradoxe au XXème siècle.
            La puissance technologique gagne des victoires dans un premier temps.
            La puissance démographique gagne la guerre au final.
            La France de Louis XIV était l’armée la plus puissante parce qu’elle était la première puissance démographique d’Europe.

            D’autre part, la résistance émérite des armées françaises entre 1914 et 1918 est le fait des populations paysannes, dures au mal. En démographie, on sait que les ruraux ont payé le plus lourd tribut dans cette guerre, il suffit de regarder les monuments aux morts quand on traverse la France. Hémorragie de près de 2 millions d’hommes qui a permis au Cartel des Gauches de gagner les élections nationales en 1924. On sait depuis toujours que les campagnes votent à droite, les villes à gauche… La gauche ne doit ses victoires électorales suivantes au XXème siècle en France qu’au fait qu’elle a éliminé ou contribué à éliminer ces électeurs de droite par les guerres. A-t-on déjà vu les gars des villes aller au charbon en premier en cas de conflit ? Non les gars des villes commandent, armée mexicaine typique de la France, et laissent les « connards de ruraux » aller se sacrifier au front. Résultat, les gars des villes, aujourd’hui la population des villes est majoritaire par rapport aux populations des campagnes en Occident – ne savent plus se battre ! C’est une logique statistique, arithmétique, psychosociologique, psychanalytique basique. Le citadin, progressiste par essence, féminise ses comportements, car la ville éradique la virilité au profit des outils de communication et de « l’intelligence », sensés être plus féminins, plus modernes, supérieurs aux valeurs sociales des travailleurs manuels. Erreur tragique.

            D’autre part, je rebondis sur autre sujet traité récemment ici sur le Courrier des Stratèges : la peur. Dans les sociétés occidentales évoluées, selon un article et d’un auteur connexes ici qui n’ont rien compris au problème en citant un philosophe du XXème siècle qui prétend de même, « la société occidentale serait malade de sa peur ». Non ! Evidemment. La peur est un phénomène biologique de défense naturelle, réflexe limbique du cerveau reptilien et d’avant la raison, lié à la production d’adrénaline, comme je le démontrais facilement – j’ai eu l’impression bizarre à cette occasion de faire un cours de leçon de choses à des enfants de maternelle…

            L’humain, la biologie, a besoin de la peur pour croître, évoluer (darwinisme), s’affranchir des difficultés de la vie. La peur est consubstantielle à la biologie, à l’ADN. Les sociétés humaines progressistes ou civilisées ayant éliminé la peur, ou croyant l’avoir fait par la raison des Lumières, en font à nouveau la promotion par les sports dangereux et d’aventure, par le cinéma, la télévision. On constate alors que la peur est une nécessité vitale, sociale, pas une invention des sociétés modernes. Sans la peur, pas de normes, pas de lois, pas de frontières, par d’éducation, pas de tribus, pas de sociétés, pas de civilisations, etc. cf. Eloge des Frontières de Régis Debray…

            Monsieur David, je crois sincèrement qu’il te manque un chapitre.

            La technologie de pointe ne peut rien contre la guerre de rue théorisée par Trotski, et ayant comme outil principal, conçu pour avoir d’incroyables qualité, efficacité et solidité quelles que soient les conditions climatiques, la kalachnikov. Nulle d’informatique dans la kalachnikov. Un analphabète sait s’en servir en 30’’. Des pièces simples usinées avec des principes simples et ayant fait leurs preuves dans les pires théâtres d’opérations. Mikhaïl Kalachnikov est un héros de l’URSS et de la Russie.

            De plus, la finalité d’une guerre est toujours le combat urbain, pour ce qu’il est facile de comprendre. Je cite Wikipédia : « Le combat urbain est un combat se déroulant dans une ville ou un lieu urbanisé. Le combat urbain est indissociable de l’histoire des guerres. En effet, la ville est le centre du pouvoir. Sa conquête, comme sa défense, est donc un enjeu important. »

            Les meilleurs combattants urbains sont ceux qui savent faire des barricades, s’enfermer dans des terriers, ce sont des terriens, des rampants, des rats, des reptiliens. Peu d’intellectuel des villes et adeptes de stratégies générales sont prêts à se battre ainsi. On y retrouve toujours majoritairement les mêmes populations, ceux qui sont habituées aux dures conditions de vie, des ouvriers, des ruraux. Certes une plaque de rue te rappellera qu’un professeur de Lycée aura résisté et aura été déporté… Mais il aura été l’exception. ».

            Va-t-on détruire une ville pour finir la guerre ? Cela arrive quand un fou dirige un pays depuis un bunker enterré dans le centre d’une ville. Berlin. Le Paris de Macron ?

            Paradoxe de terrain au pays roi de la technologie : les avions américains de dernière génération sont honnis par les pilotes US, car trop compliqués et toujours en maintenance. Les pilotes de la Navy et les mécaniciens hurlent au sabotage de leur armée par les informaticiens !

            La guerre de terrain a de beaux jours devant elle. Les robots de guerre ne résoudront jamais les conflits limbiques entre humains et espèces biologiques. Tant que la guerre et la peur seront inscrites dans l’ADN, la guerre au corps à corps sera majoritaire et l’essentiel de la « lutte finale ». Un exemple parmi d’autres : que pèsent 1.000 chars (5 à 9 millions de dollars) confrontés (en équivalent budgétaire) à 10.000 missiles Javelin portables à pied (78 000 dollars) ? Rien. Le char d’assaut est un instrument psychologique. ais détruisez-en 10, l’avantage psychologique change de camp.

            Un autre exemple flagrant depuis les utilisations contemporaines par l’armée russe des missiles hypersoniques. Les navires de guerre ne valent plus un clou en terme stratégique : un seul missile hypersonique annule un porte-avion. Les USA : onze porte-avions. La Russie en face : seulement 11 missiles hypersoniques pour détruire cette puissance de frappe phénoménale alors qu’on suppose que Moscou en possède des centaines. Il n’y a pas photo, l’issue de la guerre est évidente. Seuls les SNLE sont encore dans la course… On n’utilisera pas les SNLE parce que ce serait la fin de l’humanité, donc on en passera par les kalachnikovs et les armes blanches pour ne pas détruire les villes, où vit 75% de la population mondiale.

            La technologie comme facteur de puissance ?
            Bon, j’arrête là pour aujourd’hui.

          4. Je te ne répond pas au bon endroit car il n’y a pas de bouton répondre sous tes messages…
            Alors Monsieur François Servenière,
            Tu me demandes si je suis bête et toi compare des guerres très anciennes avec les équipements modernes ????
            Ce serait trop et inutile de répondre à ta longue tirade mais tu crois qu’il y avait des missile et de l’aviation sous Louis XIV ????
            Tu penses que les populations paysanne des la guerre 14-18 sait utiliser les armes modernes ????
            L’évolution des armes fait qu’il ne peut y avoir maintenant que des armées de métier et plus aucun pays ne mobilise sa population pour une guerre.
            Quand à l’interdiction de certaines armes, elles ne l’étaient pas avant la guerre 39-45 car elles ont pour certaines étaient inventés lors de cette guerre.
            Enfin une bombe électromagnétique à haute altitude c’est pas la même chose qu’une bombe atomique qui explose au sol.
            La bombe atomique au sol fait des dégâts sur la zone d’explosion.
            La bombe électromagnétique, qui est certes une arme atomique de part sa conception, explose à haute altitude et si elle ne tue pas directement au sol ses conséquences électromagnétique sont sur une zone bien plus faste et sur la totalité de la zone combat.
            Il n’y a pas de camps protéger, les 2 armées sont touchés.
            C’est juste une manière de redéployer les cartes si tu sens que l’adversaire à un avantage avec son électronique.

          5. J’avais oublier un mot sur l’Afghanistan.
            Ce sont des mecs sont pas en uniforme.
            Ils tirent sur les américains, les américains ne ripostent pas pour ne pas tuer les civils et quand ils arrivent sur place les autres ont planqué les armes et se dissimulent avec les civils.
            Il y a des codes de la guerre qui ne sont pas respecté par les talibans alors que les américains seraient très sévèrement critiquer s’ils en font autant.
            Là dessus c’est très loin, ça coute cher d’envoyer des hommes et de l’équipement.
            L’opinion publique fait que les effectifs américains sont en constante diminution alors que au contraire il faudrait en finir une fois pour toute.
            Et les années passent et tu as un lassitude qui fait que au bout d’un moment ils se retirent.
            Le but de la guerre d’Afghanistan était d’avoir la peau de Ben Laden qui c’était caché la bas avant d’aller au Pakistan.
            Ils ont eu Ben Laden, l’objectif a été remplis.

  2. Avez-vous vu la subvention US de 736 millions à la Syrie ? Est-ce pour éviter avec des dollars la destruction de la base militaire secrète US placée en Syrie et cela avant les élections américaines ?

    Répondre moderated
  3. Si on extrapole le parallèle, à mon avis pertinent, Cuba 1962 — Ukraine 2022, le Deep State US a sans doute dans ses cartons des assassinats à fort retentissement. Vladimir Poutine bien sûr mais aussi, pourquoi pas, assassinat de zelenski sur le modèle Dallas, 22 novembre 1963. C’est que l’otan dans le Donbass a encore raté sa Baie des cochons. La grande différence cette fois est que la Russie n’est pas simple à isoler. La Russie n’a pas que du sucre et du tabac à vendre et surtout, 60 ans plus tard, la planète entière en a ras la coiffe des sornettes made in Pentagon.

    1. Les USA lorgnent depuis toujours sur la Sibérie extrême orientale. Ils ont acheté l’Alaska à la Russie. Dans la logique américaine territoriale, le Détroit de Béring doit devenir terra americana. Les Japonais, alliés des USA, lorgnent sur les îles russes du Pacifique Nord-ouest. Les USA organisent actuellement un étau pour rafler la mise, par une guerre sur plusieurs fronts.Mais ils ont commis une erreur en réveillant contre eux 3 monstres démographiques d’Asie. L’erreur fatale. Biden. Clinton et Obama sont des tarés. Les « Démocrates » américains ont toujours été des va-t-en guerre, des fachos, des esclavagistes. La RDA n’est pas un sous-produit de l’esprit d’Orwell, mais des pseudo Démocrates, socialistes et tyranniques marxistes-léninistes dans l’âme. Ils veulent changer le monde et la nature des hommes, jusqu’à l’anéantissement de l’humanité et, bien entendu, pour son bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer