[PAYANT] Face à la méga-correction boursière qui arrive, quelles manoeuvres d’urgence ?

La méga-correction boursière est annoncée (espérée ou crainte selon les cas) depuis des années. Après une année 2020 particulièrement chaotique, la bourse fait du yoyo... mais les signaux avant-coureurs d'un grand retournement s'allument. La question est moins de savoir si ce retournement va avoir lieu, que de savoir quelles manoeuvres d'urgence il faut adopter pour éviter le pire.

J’ai insisté aujourd’hui sur le profond marasme qui frappe l’économie française, à l’insu (que je crois sincère) de son ministre de l’économie. Ce dindon de Bruno Le Maire croit dur comme fer qu’il est compétent, ce qui le rend dangereux. Répétons-le : les incompétents qui se croient très bons sont capables de causer beaucoup de dégâts lorsqu’ils arrivent au pouvoir. 

Les signaux avant-coureurs du krach séculaire

Vous avez sans doute tous entendu parler de cette mystérieuse inversion de la courbe des taux, qui annonce une récession lorsqu’elle se produit… et qui vient précisément de se produire. Je vous laisse vous référer aux articles sur ce sujet technique, mais il faut surtout retenir que les investisseurs parient aujourd’hui sur une récession durable de l’économie. Ils pensent donc que seuls les placements à court terme peuvent encore être rémunérateur : la dégradation économique à long terme devrait être telle qu’ils ne veulent pas y laisser trop de plumes. 

D’une manière générale, cet événement survient au moment où la BCE a dû augmenter fortement ses taux pour renchérir le coût de l’argent, donc du crédit. 

Cette décision vise à ralentir la création monétaire par l’emprunt bancaire, ce qui permet de ralentir l’inflation (en principe). Son inconvénient est d’étouffer les Etats dépensiers qui recourent à l’emprunt pour financer leurs dépenses (comme la France) et de ralentir la demande. 

Chacun sait que cette lutte contre la “surchauffe” économique annonce un ralentissement général. 

Tout le monde retient son souffle : nul ne sait quelle sera l’ampleur de ce ralentissement. Historiquement, on se souvient que les gouvernements ont souvent tendance à dissimuler le marasme par la guerre. 

Nous ne vivons pas autre chose avec le conflit ukrainien artificiellement entretenu par l’Occident pour détourner l’attention loin des problèmes intérieurs. Bref, attendez-vous au pire dans les semaines qui viennent. 

Quel scénario catastrophe peut se produire ?

Il ne s’agit pas ici de lire dans une boule de cristal, mais de projeter les courbes de la situation actuelle en suivant leur tendance lourde. 

On peut en déduire que :

  1. une inflation durable va démoraliser les marchés et diminuer la valeur de la monnaie partout dans le monde. Une spirale récessionniste est enclenchée. 
  2. les désordres internationaux et le découplage du monde (Occident d’un côté, Chine et Russie de l’autre) vont nourrir cette inflation et le marasme qui s’ensuit, notamment en créant une crise énergétique artificielle qui sera instrumentalisée pour accélérer la “transition énergétique”
  3. la création capitaliste de valeur connue jusqu’ici va muter rapidement, dans un contexte incertain, créant un grand désordre financier (crise des valeurs traditionnelles en particulier)
  4. une crise boursière sera éminemment probable, d’ampleur profonde et douloureuse
  5. l’endettement des Etats les plus fragiles, comme la France, va devenir un problème critique et va poser de sérieux problèmes de financement et de création monétaire
  6. la viabilité de l’euro risque d’être très compromise si des pays comme la France n’entament pas des réformes pour limiter leurs déséquilibres budgétaires
  7. une crise bancaire majeure n’est pas à exclure si les gouvernements concernés n’ont pas une poigne suivante pour rétablir la situation. 

On retient ici les quatre items majeurs de la crise qui vient sans doute :

  • crise boursière très probable
  • inflation durable et instabilité monétaire généralisée
  • crise de l’euro très vraisemblable
  • crise bancaire plausible si le pourrissement politique se confirme

Que faire face à ces périls ?

Je vous propose ici de grandes perspectives qui mériteraient chacune des développements approfondis, que nous avons d’ailleurs souvent évoqués depuis plusieurs mois car, redisons-le, le chaos qui se met en place correspond très largement à un scénario voulu par la caste. 

Pour le reste, je vous recommande de vous référer aux nombreuses contributions publiées sur ce site, qu’il s’agisse des articles de Dimitri de Vismes (dont l’un consacré à la stratégie boursière, qui est très important) qui a largement abordé la crise à venir de l’euro, ou des chroniques et des dossiers de Florent Machabert, notamment consacré à l’achat d’or (mais pas que). 

Il me semble important ici de vous rappeler le conseil général de sécession patrimoniale que je donne depuis plusieurs mois : détournez-vous des valeurs financières, concentrez-vous sur les valeurs d’usage (immobilier, métaux précieux, oeuvres d’art). 

Si vous avez suivi mes conseils, vous êtes déjà beaucoup plus sereins face à la situation qui vient. 

Je les complète par quatre mises en garde essentielles. 

Mise en garde n°1 : méfiez-vous de votre banque

Souvenez-vous que, en cas de panique bancaire, la loi Sapin II autorise votre banquier ou votre assureur à bloquer votre assurance-vie pendant six mois. Concrètement, votre banquier ou votre assureur peut décider de ne pas vous rendre votre argent lorsque vous le demandez. Accessoirement, les avoirs bancaires ne sont garantis que jusqu’à 100.000€. Autrement dit, en cas de panique, l’accès à l’argent peut être rationné par les banques…

Vous serez mieux, ce jour-là, avec de l’argent liquide chez vous… ou avec vos pièces d’or. 

Mise en garde n°2 : méfiez-vous des actifs financiers

Vous sentez bien que toute l’épargne financière pourrait vivre un moment difficile dans les mois qui viennent. C’est le cas de votre assurance-vie, mais aussi de tous vos placements à la banque (y compris les achats d’or stockés par la banque). Sous réserve des conseils donnés par Dimitri de Vismes que j’ai évoqués un peu plus haut, tenez-vous le plus possible à l’écart de la finance dans les mois qui viennent

Mise en garde n°3 : les jours de l’euro sont peut-être comptés

Si vous vous pensez à l’abri de tout parce que vous avez amassé quelques liasses de billets de 500 euros, méfiez-vous. Nul ne sait quel sera le destin de l’euro dans les deux qui viennent. Souvenez-vous de nos mises en garde sur la mise en place de l’euro numérique en 2024. Les valeurs refuges, c’est tout de même mieux. Rapatriez vos pièces d’or, vos bijoux, votre argenterie, et sécurisez-les dans un “donjon”. 

Mise en garde n°4 : organisez une semaine d’autonomie alimentaire

Attention aux effets de trombe qui peuvent se produire. Les plus âgés d’entre nous se souviennent encore amèrement du contrôle des changes mis en place en un week-end par François Mitterrand, mais aussi des fermetures bancaires en Argentine, ou de “l’écrétage” des banques chypriotes. 

Rien n’exclut que les gouvernements européens ne décident de fermer les banques pendant une semaine en cas de panique. Soyez prêts : prenez vos dispositions pour manger, boire, acheter des biens de première nécessité, durant cette semaine. Il vous faut de l’argent liquide et des réserves alimentaires. 

Gardez votre calme, plaie d’argent n’est pas mortelle

Ces quelques conseils ne visent pas à vous faire paniquer, mais à vous rassurer. Le pire n’est jamais sûr, mais il est plausible aujourd’hui, et votre intérêt est de vous y préparer dans la sérénité et la rigueur. 

Je sais que certains sont incrédules. Mais les mêmes, en février 2020, vous juraient que jamais nous ne serions confinés. En mai 2021, les mêmes nous accusaient de complotisme lorsque nous annoncions le passe sanitaire puis vaccinal. En décembre 2021, les mêmes affirmaient sans sourciller que jamais Poutine n’oserait attaquer l’Ukraine. 

Bref… tirez toutes les leçons de l’absurde cécité contemporaine. Et préparez-vous avec confiance mais détermination. 

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

About Post Author

26 Shares:
4 commentaires
      1. Si Macron est la c.est bien que les français n’ont rien compris ils sont masos ils en recommandent..Vous connaissez la chanson ## fait moi mal Jonnhy jonnhy !!!!!

        Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer