ALERTE : la Commission Européenne demande la relance du passe vaccinal

La Commission Européenne, et sa présidente Ursula von der Leyen, ne reculent plus devant aucun coup de force, comme si l'Union était devenue une puissance totalitaire foulant au pied son propre droit, et le principe fondamentale de la séparation des pouvoirs propre à la démocratie libérale. Cette instance devenue profondément autoritaire demande aux Etats-membres de relancer leurs stratégies vaccinales et de lutter contre la désinformation à propos du vaccin. Ce qui ne signifie rien d'autre que le retour du passe vaccinal cet hiver : une folie pure.

Le document que nous publions ci-dessus est une communication de la Commission Européenne au Conseil européen et au Parlement européen. La Commission ENVI de ce Parlement, compétente pour les affaires de santé, doit l’examiner cette semaine. 

Que dit cette communication ? Nous en proposons une traduction en français des meilleurs passages ici :

En outre, la Commission invite les États membres à poursuivre la coordination des efforts de préparation dans l’ensemble de l’UE, avant la prochaine vague et la poursuite du déploiement des programmes de vaccination. En particulier, la Commission invite les États membres à :

– Poursuivre les stratégies nationales de vaccination contre le COVID-19 en utilisant les vaccins actuellement disponibles afin de réduire les hospitalisations, les maladies graves et les décès ;

– Combler les lacunes en matière de couverture vaccinale, en améliorant l’absorption du vaccin lors du cycle de primovaccination et de la première dose de rappel chez les personnes éligibles, y compris les enfants et les adolescents éligibles ;

– Maintenir des capacités de vaccination suffisantes, soit en réactivant les centres de vaccination, soit en utilisant d’autres ressources, comme les médecins généralistes ;

– Donner la priorité à l’administration d’une dose de rappel supplémentaire (deuxième ou ultérieure) pour

des groupes de population spécifiques : les personnes âgées de 60 ans et plus et les individus de tout âge présentant un risque de maladie grave ;

– Veillez à ce que les résidents des établissements de soins de longue durée reçoivent les doses de rappel recommandées ;

– Combiner le COVID-19 et les campagnes de vaccination contre la grippe lorsque cela est possible, en ciblant particulièrement les groupes vulnérables et les tranches d’âge concernées.

La Commission souligne que les États membres devraient mettre en œuvre et, si possible, coordonner des initiatives et des stratégies de communication efficaces afin de promouvoir l’absorption de doses supplémentaires de vaccin et l’achèvement de la série primaire par ceux qui ne l’ont pas encore fait, et d’accroître la confiance dans le vaccin, tout en s’attaquant à la dimension politique de l’hésitation à se faire vacciner et aux campagnes de désinformation liées à des récits anti-occidentaux et anti-UE. Parmi les défis particuliers, citons les canaux où la désinformation circule en relation avec d’autres crises, notamment l’agression militaire russe contre l’Ukraine.

Les annonces sont dites en termes techniques, mais elles sont sans équivoque. En particulier, la Commission appelle à “Combler les lacunes en matière de couverture vaccinale, en améliorant l’absorption du vaccin lors du cycle de primovaccination et de la première dose de rappel”… c’était précisément l’objet du passe vaccinal. 

On comprend ici que la Commission piaffe d’impatience à l’idée de le remettre en vigueur. 

On notera par ailleurs la priorité dans la censure que la Commission demande d’accorder aux médias qui critiquent le vaccin et la stratégie européenne en Ukraine. 

Vers un nouveau traité liberticide

En outre, la Commission mentionne ce point digne d’intérêt :

L’UE est également déterminée à jouer un rôle moteur dans les négociations relatives à un nouvel accord international juridiquement contraignant sur la prévention, la préparation et la réponse aux pandémies et à des modifications ciblées visant à renforcer le Règlement sanitaire international de 2005.

Visiblement, Ursula est bien décidée à jouer l’élève modèle de la mondialisation sanitaire. L’heure viendra où nous devrons prendre nos responsabilités face au Frexit. 

 

Vous aimeriez plus d'infos brèves confidentielles et plus de décryptages hot toute la journée ?

Le fil Telegram Rester libre ! est pour vous

C'est gratuit, c'est rapide, c'est crypté, c'est confidentiel
Je m'abonne

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin

About Post Author

1K Shares:
27 commentaires
  1. Sont-ils au courant que les vaccins covid génèrent des effets secondaires graves ?

    Incidence non négligeable des myocardites après 3ème dose de vaccin à ARN messager anti-COVID 19.
    L’incidence réelle des lésions myocardiques post-vaccinales sont de 2.8 % vs 0.0035 % de myocardites sur les études rétrospectives.
    Conclusion : L’incidence des lésions myocardiques est de 2,8 % soit 800 fois supérieure à l’incidence habituelle des myocardites. Elle survient majoritairement chez les femmes contrairement aux myocardites virales habituelles.
    https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/ESC-2022/Incidence-non-negligeable-myocardites-apres-3-dose-vaccin-ARN-messager-anti-COVID-19
    Publié le mardi 30 août 2022 – (ESC = European Society of Cardiology)

    1. Ils le savent depuis le début en 2020. Il faut se demander pourquoi ils veulent injecter à tout prix ces nanoparticules (nanotechnologies) à tout le monde, en dehors de la cupidité de BigPharma

      Répondre moderated
      1. Pour satisfaire à un impératif de réduction de la population mondiale au chiffre indiqué par Bill Gates depuis plusieurs années : 500 millions d’individus. Ça signifie qu’ils vont devoir en éliminer 7,5 milliards.

    2. Bien entendu que la Commission européenne est au courant des effets indésirables des vaccins, et qu’ils causent beaucoup plus de dommages physiques et de morts que le virus lui-même ! C’est bien la preuve que ladite Commission est une organisation criminelle, n’est-ce pas ? Pour ceux qui en doutaient encore…

  2. Cette femme est vraiment maléfique et achetée

    Que pouvons-nous faire de légal à son encontre, les Français et tous les autres contre-informés de l’UE ?
    Nous aurions déjà combien de députés européen avec nous ?

    Répondre moderated
  3. Oh oh on se calme
    Au Canada une première ministre d’Alberta s’est excusé auprès des personnes ayant perdu leur emploi et va réparer les erreurs
    Le vent va peut-être tourner
    Sinon je vous avoue que je vais avoir un sacré retard sur les doses il me faudra 10 ans pour rattraper les premiers vaccinés
    Il sera difficile de convaincre ceux qui n’ont aucune dose, je n’ai pas accepter les interdictions pour céder maintenant
    Si je dois m’interdire la salle de sport de nouveau et bien tant pis plus de salle de sport, de cinéma, de restaurant et je regarderai de mon joli lac l’économie s’effondrer définitivement avec un bon petit feu dans ma cheminée
    Je n’y crois pas, ils peuvent palabrer je pense qu’ils n’auraient pas fallu qu’ils enlèvent le pass car maintenant pour le remettre c’est compliqué à faire admettre
    Le pass est levé avant les élections en France
    Aux USA ils font pareil avec les restrictions avant les mid-terms
    Etc etc
    Tout le monde à j’espère compris que c’était un pass politique liberticide et non vaccinal

  4. La Commission peut s’agiter, des plus en plus de gens ont des doutes.
    Le groupe témoin est trop nombreux, la vérité sera révélée, tôt ou tard.
    Reste que les méthodes de cette engeance européenne – du Covid à l’Ukraine en passant oar l’énergie et la courbure des concombres – font, factuellement, penser à des heures bien sombres…
    https://www.youtube.com/watch?v=9bfIvo5Tqvo
    Oui, il va falloir prendre nos responsabilités face au Frexit. Quoi qu’il en coûte…

    Répondre moderated
  5. Répondre moderated
  6. Pass vaccinal en préambule au pass et à la monnaie numériques et au crédit social. Il s’agit d’accélérer la mise en place des outils totalitaires du great reset avant l’effondrement définitif de l’euro. La monnaie numérique est le pilier central de la domination de la caste.il suffira d’appuyer sur un bouton pour priver les opposants d’argent pour se chauffer, se nourrir et se soigner comme ils ont fait au Canada.

    1. C’est vrai qu’on peut imaginer le pire ; tous les outils ou presque sont en place
      Cependant avec le numérique c’est que ça se pirate également ; tout miser le contrôle sur ce type de solution totalitaire serait étonnant
      Destruction des antennes destruction des câbles et infrastructures électriques etc etc ; qu’adviendraient toute cette organisation
      On arrive déjà pas à gérer la délinquance dans les cités et aujourd’hui dans les grandes villes, ce serait surprenant de réussir à protéger toutes les infrastructures sur tout le territoire
      Il n’y a que les chinois pour accepter ça
      Chez nous on balance des soupes dans les musées
      On ne respecte rien
      Je pense que c’est voué à l’échec

  7. Dans votre traduction (automatique ?) “absorption” devrait être “adoption” (2 instances).
    Merci pour cette alerte ! Mais que pouvons-nous faire,nous simples citoyens (si ce mot a encore un sens) français ?

    Répondre moderated
  8. La perfide Ursula va encore frapper….
    II faut absolument accélérer le plan de Davos..
    Cette UE est entrée dans le totalitarisme grâce au Covid et maintenant la guerre en Ukraine.
    Faut avouer qu’ils sont très malins.
    La population va-t-elle encore courber l’échine ? Quand on réélit Macron tout est possible…
    J’aimerais entendre l’opposition à ce sujet…

  9. Le moment de désobéir arrive t il plus vite que prévu? Le moment en tout cas de mettre un billet dans la caisse de solidarité de Rester libre! Je cite:

    « Cette caisse sera mise en place d’ici la fin de l’année et reposera, à l’image d’une caisse de grève, sur les cotisations des membres de la caisse afin de soutenir les membres qui en ont besoin au moment où ceux ci seront poursuivis. »

  10. Quand la demande s’effondre des 3/4, il faut et il suffit de multiplier le prix par 4 pour stabiliser le business model
    https://www.reuters.com/business/healthcare-pharmaceuticals/pfizer-expects-price-covid-vaccine-110-130-per-dose-2022-10-20/
    72 milliards € à ce jour pour l’UE, et combien demain au nouveau tarif ?
    Dès le début, Pfizer s’est donné pleine liberté de fixer le prix à sa convenance, et Miss Wonder s’est engagée en notre nom, à acheter tout le stock de 4,2 milliards de doses.
    Kwakilenkoott

  11. Quand il y a en jeu 70 milliards d’euros de nouvelles commandes de vaccins par Madame Der Leyen, les vies humaines des différents pays membres de l’UE comptent peu. Très peu ! Voire pas du tout !
    Les politicards qui siègent au Parlement européen (a l’exception de ceux qui poursuivent judiciairement Der Leyen) se déshonorent en écoutant encore cette teutonne cupide et corrompue.

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer