Comment les USA auraient pu ne jamais exister – et demeurer anglais – par Nicolas Bonnal

Aujourd'hui, Nicolas Bonnal nous rappelle que "l'histoire virtuelle" est un genre utile. Que se serait-il passé sans la Guerre d'Indépendance américaine? Son point de vue est engagé et entier: le monde aurait pu se passer des Etats-Unis. Cela fera sans doute réagir. Mais le discous sur "la nation indispensable", que tiennent volontiers les leaders américains, ne produit-il pas, inévitablement, le discours inverse?

Un article d’Adam Gopnik dans The New Yorker avait mis en rage en 2017 les énergumènes de Prisonplanet.com. Il ne faisait pourtant que reprendre à sa manière gauchiste les arguments des libertariens et de quelques traditionalistes sur une question importante : l’existence-même des USA, pays qui tyrannise et menace la planète par sa technologie, son dollar et ses armées toujours en guerre.

Nous aurions pu être le Canada. We could have been Canada.

 

Le monde sans les Etats-Unis

On n’avait donc pas besoin de faire une guerre d’indépendance cruelle et dangereuse contre l’Angleterre. L’Amérique aurait été moins peuplée, serait restée un dominion tranquille comme le Canada et l’Australie, et l’Angleterre aurait continué de trôner pragmatiquement sur le monde. L’Allemagne n’aurait bien sûr pas osé la défier, et nous n’aurions pas connu les horreurs mondiales de nos guerres germano-britanniques.

Gopnik ajoute qu’on aurait aboli l’esclavage sans passer par cette folle et sanglante guerre de Sécession. C’est une évidence : l’Angleterre a aboli pacifiquement dans la foulée de sa révolution industrielle l’esclavage dans toutes ses colonies. Je pense aussi qu’il y aurait eu une immigration anglo-irlandaise dans ce grand pays, et cela aurait été mieux. Je suis arrivé à cette conclusion en lisant Poe, Melville, Kipling, Grant, Stoddard, Ross et quelques dizaines d’autres.

 

L’Amérique du Nord sans Lincoln

Thomas di Lorenzo dans son livre sur Lincoln a révélé le personnage que c’était. Un radical, un whig, comme ceux qui voulaient la révolution de 1776 aux relents Illuminati. J’ai souligné dans un texte précédent que Lincoln dénonce d’un côté la barbarie de la populace américaine (crimes racistes, lynchages, pendaisons ; comparez au Canada) et cette adoration de la loi qui confine aujourd’hui au totalitarisme, avec 42 % de la population carcérale mondiale.

La nation indispensable de Biden-Obama (qui vient de palper 3.2 millions pour pérorer en jet sur l’effet de serre) n’aurait pas détruit ou défiguré la moitié du monde et l’Asie, et n’aurait pas hypocritement géré la question noire après l’esclavage (un million de jeunes noirs tués en trente ans là-bas), n’aurait pas détruit la culture européenne et même mondiale par sa sous-culture déracinée. Elle ne serait pas en train de nous préparer à une guerre d’extermination contre la Russie pour satisfaire son ego.

 

Une Louisiane française, une Caligornie espagnole, un Alaska russe? 

Oui, je pense aussi que l’on pouvait se passer de l’Amérique et que la France aurait pu garder la Louisiane, l’Espagne la Californie et la Russie l’Alaska. La destruction de la planète par l’Américanisme depuis deux-cent-quarante ans maintenant est certainement la plus grande catastrophe eschatologique de l’histoire du monde. Ajoutez que si nous n’avions pas aidé cette anti-nation à chasser les gentlemen Anglais, nous n’aurions pas connu la révolution et son cortège de catastrophes. Il est vrai qu’il y en a que cela motive. Je n’ai jamais pu supporter La Fayette.

Sources :

« We could have been Canada » – The New Yorker – 15 mai 2017

Samuel Johnson – The patriot (1774)

Nicolas Bonnal – La culture comme arme de destruction massive (Amazon_Kindle)

https://www.newyorker.com/magazine/2017/05/15/we-could-have-been-canada

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

About Post Author

18 Shares:
8 commentaires
  1. 800 camps de sans-abris autour de Portland (Oregon), capitale des westerns (Snyder).
    En attendant les collèges ne sont plus chauffés en France et Telegram va sauter : au point où on en est…
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/11/04/les-colleges-pour-eleves-en-difficulte-sont-eux-memes-en-difficulte-ils-ferment-pour-cause-chauffage-en-fait-ils-vont-bientot-tous-fermer-et-ce-sera-le-confinement-energetique-general-pour-tou/

  2. Ce sont les Etats Unis d’Amérique. On se demande pourquoi cette constitution républicaine fondée sur les droits de l’homme et une fédération de 13 états s’est limitée à l’Amérique. Elle a grossi en Amérique du Nord sans poser de problème constitutionnel majeur excepté le fait qu’un etat de l’union n’a pas le droit d’en sortir et que les nomades ne sont pas citoyens. Elle a fondé un état en Afrique, Le Liberia, qui a été abandonné à lui-même.
    Comment une vrai République démocratique et fédérale a-t-elle pu acquérir cette mentalité d’empereur, gendarme du monde? Le reste du monde n’a-t-il pas sollicité Captain America pour résoudre ses propres problèmes? Par exemple l’Ukraine pour échapper à l’emprise de ses 7 voisins?

  3. Je pense quand même qu’au final les pays européens se seraient battus entre eux sur le sol européen : les vieilles rivalités entre la France et l’Angleterre et l’Allemagne et l’Italie auraient voulu leur part du gâteau.

  4. Maintenant, c’est la Corée du Sud qui appelle les USA, auteurs de la séparation au nom de la guerre froide, à les protéger d’une réunification avec la Corée du Nord. La guerre froide est pourtant terminée.

  5. Les Américains vivent sous la tente (plus mal que les Sioux) : 3000 euros la location EN MOYENNE.
    Occupons-nous des chèvres. plutôt, pendant que des ballons sortis du Prisonnier dévastent Londres :
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/11/05/on-nest-pas-des-termites-on-a-retrouve-les-chevreaux-de-juan-ici-un-adorable-nouveau-ne-quon-a-appele-marcelo-en-hommage-a-pagnol-je-laisse-ce-brouteur-a-ses-herbes-pour-sauver-nos-tapis-p/

  6. Intéressant. La Révolution française, privée de l’exemple yankee se serait arrêté à 1789 sans aller jusqu’à 1793 et il n’y aurait peut être pas de Napoléon, de conquête de l’Europe, puis de mise en quarantaine de la France, et sa défaite 1870…

    1. La révolution francaise a été orchestrée par les loges maçonniques sous influence anglaise et la terreur a été conduite par Barrere qui était un des espions anglais les plus influents.
      L’Angleterre a voulu se venger de Louis XVI qui a soutenu les insurgents en amérique et abattre la France qui était la principale menace à l’expansion coloniale anglaise puisque le roi avait décidé d’investir dans la marine et l’expansion coloniale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer